Mikhaïl Gorbachev : «l’OTAN veut faire de la Guerre froide une guerre chaude»


Mikhaïl Gorbachev : «l’OTAN veut faire de la Guerre froide une guerre chaude»

Alors que l’OTAN a confirmé, durant son sommet du 8 et 9 juillet, un déploiement de militaires aux frontières de la Russie, l’ancien chef d’Etat soviétique Mikhaïl Gorbatchev a reproché à l’Alliance de compromettre la paix entre l’Est et l’Ouest.

«Toute la rhétorique employée à Varsovie [où se tenait le sommet de l’OTAN] trahit un désir de faire la guerre à la Russie. Ils [les Etats membres de l’Alliance] ne parlent que de défense, mais ils se préparent en fait pour des opérations offensives» a affirmé le dernier dirigeant de l’URSS, Mikhaïl Gorbatchev, d’après l’agence de presse russe Interfax. «L’OTAN a entamé les préparatifs pour faire de la Guerre froide une guerre chaude» a-t-il déclaré sans ambages.

 

et : «Regardez comment leur pays est proche de nos bases militaires» https://francais.rt.com/international/23498-secretaire-general-otan-russie-menace 

 

L’ex-chef d’Etat soviétique fait référence à la nouvelle progression de l’OTAN en Europe de l’Est, à la frontière russe, qu’a avalisée le sommet de l’Alliance atlantique à Varsovie des 8 et 9 juillet. Les Etats membres de l’organisation militaire ont  en effet confirmé, ce week-end, le déploiement de quatre bataillons multinationaux de 1 000 hommes chacun en Pologne et dans les trois pays baltes (Estonie, Lituanie et Lettonie), ainsi que la mise en place d’un bouclier antimissile dans la région.

En janvier 2015, déjà, Mikhaïl Gorbatchev avait confié à l’agence Interfax ses craintes concernant la reconstitution d’un climat de Guerre froide entre l’Ouest et la Russie, capable de dégénérer en conflit armé : « Les Etats-Unis ont déjà provoqué une nouvelle Guerre froide avec nous, en essayant ouvertement d’implanter leur idée du triomphalisme», déclarait-il alors.

Tout en validant l’extension de l’OTAN à l’est, les dirigeants de l’Alliance affirment refuser la logique de Guerre froide

Pour le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg, en revanche, la Russie et l’Alliance atlantique ne risquent pas de sombrer dans une guerre chaude, n’étant pas même encore dans un climat de Guerre froide. Lors du sommet à Varsovie, le chef de l’organisation militaire a précisé devant la presse : «Nous n’avons pas le partenariat stratégique que nous avons tenté de développer après la Guerre froide [avec la Russie], mais nous ne sommes pas non plus dans une situation de Guerre froide».

Voir l'image sur Twitter

1 déploiement de 1000 soldats pour renforcer le flanc oriental de l’ face à la https://francais.rt.com/international/23458-pologne–barack-obama-annonce 

 

Moscou, pourtant, confie depuis longtemps à l’OTAN son regret de voir l’Alliance déployer des troupes ainsi qu’un système antimissile, perçus comme de véritables menaces, à ses portes. En juin 2015, notamment, le chef de l’administration du président Poutine Sergueï Ivanov avait reproché à l’OTAN de s’approcher, année après année, du territoire russe, malgré la promesse que l’organisation ne s’étendrait plus à l’est.

https://francais.rt.com/international/23522-gorbachev–lotan-a-entame

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


10 thoughts on “Mikhaïl Gorbachev : «l’OTAN veut faire de la Guerre froide une guerre chaude»

  1. AvatarGator

    Mettez-vous à leur place : l’humanité est exponentielle; comment nourrir des dizaines de milliards dans deux ou trois décennies et quel sera l’état de la Terre au bout ?
    Les vaccins pourris de Bill Gates et les virus type Ebola ou Sida n’ont pas apporté les résultats escomptés. Faire envahir l’Europe n’apporte qu’un enrichissement de vendeurs de bougies…
    Alors une guerre, une bonne grosse guerre NBC et ils l’auront, le résultat en terme de « dépopulation mondiale » tant espérée.

    1. AvatarLavéritétriomphera

      Certains veulent nous faire croire que la Terre ne produit pas assez pour nourrir tout le monde et que les famines, les guerres et autres épidémies sont inévitables.
      La Terre peut nourrir tout le monde et tous les pays sont accessibles au planning familial. Il faut mettre en échec ceux qui veulent nous faire croire le contraire.
      Si l’humanité a choisi la mauvaise voie, il n’est jamais trop tard pour redresser la situation. Nous travaillons à RR dans ce sens.

  2. AvatarRenoir

    Petit rappel pour le lecteur naïf: Gorbatchev est le dernier dirigeant communiste de l’URSS, grande démocratie et grand défenseur de la liberté dans le monde, grâce aux efforts de M. Staline entre autres…
    Quand les Pays Baltes ont montré des signes d’indépendance après 1990, ledit Gorbatchev n’a pas hésité à envoyer ses tanks contre les populations civiles qui manifestaient… Quelques dizaines de morts plus tard, il a dû céder car ceux qui voulaient l’indépendance c’était les partis communistes baltes, avec tout le peuple derrière eux!
    Donc quand Gorbatchev envoie des tanks contre les civils, ce n’est pas du tout une incitation à la guerre : c’est juste quand l’OTAN fait des manoeuvres que la paix du monde est menacée !!…
    S’il y en a à RR qui croient encore à ces beaux contes de fées, grand bien leur fasse… Mais n’aurait-on rien de mieux à faire que de diffuser la propagande pro-russe (ou pro-soviétique) ? Ca fait plusieurs articles sur le même thème, on prend des pro-russes (ou pro-soviétiques) et on les fait parler sans le moindre recul critique, c’est un peu lassant de toujours rappeler les mêmes faits historiques…

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Ben oui Renoir, ne vous en déplaise, nos ennemis sont les Américains et nos alliés naturels les Russes, le vent tourne, les choses changent. On ne va pas en rester au communisme ! Et nous continuerons d’informer sur les obscurs et néfastes desseins américains contre nous, qui entre autres travaillent à l’entrée de la Turquie dans l’Europe, à nous islamiser et à nous imposer une immigration massive due entre autres à leur politique au Moyen Orient. L’avenir est avec la Russie c’est une réalité historique et i l ne sert à rien d’agiter le chiffon rouge communiste à chaque fois

      1. AvatarABEL

        Oui, Christine TASIN, vous avez tout à fait raison ! Dans les années 95, dans les Balkans, les Américains ont pris le parti de la Bosnie contre la Serbie, faisant cadeau du Kosovo (qui est le coeur de la Serbie) aux Musulmans bosniaques et autres, oubliant en passant, que pendant la deuxième guerre mondiale, la Bosnie, sur conseils et à l’initiative du mufti de Jérusalem, a envoyé deux divisions, au total 20 000 hommes, pour prêter main-forte à la Wermach ! Toujours pendant la même période, l’Amérique a vendu des armes à l’Allemagne nazie. (J’ai même vu et lu des documents écrits en anglais, de ces ventes d’armes auxquelles je ne croyais pas (c’était vers les années 60) et le vice-consul de Pologne à Paris à cette époque, devant mon scepticisme, s’est cru obligé de me les montrer ! Ce n’était pas des faux, et j’ai pu me rendre compte du double jeu que menaient les Américains ! Les choses n’ont pas changé depuis ! C’est l’intérêt américain qui prime tout ! business is business ! Et l’argent n’a pas d’odeur, comme tout le monde le sait !
        Et comme les temps changent, figurez-vous que Serguëi LABROV, le ministre des Affaires Etrangères de Russie aurait proposé il y a peu, fan d’Israël, de faire partie de leur  » OTAN  » à eux (Fédérations russes) ; Pour l’instant Israël aurait refusé ! Mais comme les temps changent …
        Moralité, plus personne ne fait confiance aux Américains, et on peut les comprendre, quand on a vu le retournement d’alliances au Proche-Orient !
        Donc, oui, les Russes sont nos alliés naturels, c’est pourquoi l’Amérique fait tout pour contrer une éventuelle alliance de l’Europe avec la sainte Russie ! Idem pour le brexit, – l’Amérique était contre – mais ça n’a pas marché (du moins pour l’instant) et comme l’oncle Sam est capable du pire, attendons de voir la suite !…

      2. AvatarRenoir

        Je suis évidemment en total désaccord avec cette analyse, Christine: les Russes ne sont absolument pas nos « alliés naturels » : quels sont les arguments pour avancer cela ? La « nature » ça n’existe pas dans les rapports politiques ! La Russie est notre allié CIRCONSTANCIEL, et uniquement en Syrie. En Europe, et sans chercher la période communiste, ils ont envahi l’Ukraine sans déclaration de guerre, comme Hitler l’a fait avant eux. le « chiffon rouge communiste » n’oubliez pas qu’il est très présent dans la mémoire collective des peuples baltes, polonais, hongrois,; etc.
        On voit bien que vous ne jugez que de loin, n’ayant pas vécu dans ces pays !
        Quant à l’argument : on est avec les Russes parce qu’on s’oppose aux USA, il est totalement fallacieux: on peut très bien s’opposer à la fois aux USA et à la Russie, en fonction des circonstances, ce que j’essaie de faire ici : soutien sans ambage à la Russie en Syrie, critique de la politique russe en Europe… et de la politique yankee partout !
        Mais si mon regard, que j’essaie de faire équilibré entre les 2 super-puissances vous dérange, alors il faut me le dire très clairement et je vous laisserai combattre le monstre USA et adorer les gentils petits russes car moi je n’ai pas l’intention d’inféoder le destin de la France à quelque puissance que ce soit !

        1. Christine TasinChristine Tasin

          Désolée Renoir vos arguments ne sont pas recevables, s’il est interdit de porter un jugement sur un pays sous prétexte qu’on n’y aurait pas vécu, alors impossible et interdit de porter un jugement sur les Américains, sur Gaza, sur l’Allemagne nazie etc. La Russie est notre alliée naturelle parce que géographiquement proche, parce que le français et la France ont eu une place à part dans ce pays notamment au XVIII ème siècle et qu’il en reste pas mal de choses. Et sous prétexte qu’il y aurait eu l’Ukraine (même là je ne suis pas d’accord avec vous, la révolution a été entièrement créée et financée par les usa)il faudrait de priver du grand frère de l’Europe. Suicidaire et absurde.Et pour le moment avec Poutine AUCUNE raison d’être contre la Russie et toutes les raisons d’être avec. Nous sommes en désaccord sur ce sujet, comme je suis en désaccord avec d’autres contributeurs sur d’autres sujets mais peu importe, ce qui compte c’est qu’on se retrouve sur l’islam, le reste on verra après.

          1. AvatarRenoir

            Oui en effet chère Christine nous sommes en total désaccord. Deux exemples tirés de votre argumentation:
            1) La Russie serait un « allié naturel » grâce à la géographie ?? Quelle blague! Alors si on vous suit, Israel,, qui n’est pas en Europe, ne serait pas, elle, un « allié naturel » ???
            2) Quand je parle du sentiment anti-russe des pays d’Europe centrale, vous me répondez à chaque fois: il faut tourner la page, on a changé d’époque, etc. etc. Mais vous, pour justifier votre idolâtrie poutinienne, vous nous expliquez que la France a eu un rôle au… XVIIIe siècle !!! Avouez que c’est assez cocasse, et peu « recevable », comme vous dites…
            J’ajoute que votre jugement sur la révolution ukrainienne (anti-communiste, donc anti-totalitaire, par parenthèse) qui aurait été « entièrement créée et financée par les usa », ça me rappelle le bon vieux temps du stalinisme comme argument! Pour rappel: les tentatives de Pologne 1956; Hongrie 1956, Tchécoslovaquie 1968… toutes « financées par les USA », n’est-ce pas ??. Et pour faire bonne mesure, moi j’ai vu en Ukraine les partisans de Yanouchenko (pro-Poutine) défiler et se rassembler sous des statues de Lénine… Vous avez dû voir ça aussi, non ? Elles étaient là par hasard, sans doute… Si vous voulez construire une vraie Forteresse Europe, je suis bien certain qu’il vous faudra tenir compte des avertissements que j’ai donnés ici à plusieurs reprises.

            Mais l’important c’est votre conclusion: oui nous avons un désaccord profond sur la Russie en Europe, mais nous ne sommes pas à RR pour discutailler de choses et d’autres, notre ennemi commun essentiel reste l’islam et donc je vous garde évidemment tout mon respect et toute mon admiration. Simplement, comme je n’ai aucun intérêt ni aucun goût à la divison entre patriotes, je m’abstiendrai dorénavant de tout commentaire touchant la Russie dans sa politique européenne, bien certain qu’ainsi tout le monde y trouvera son compte.
            Je reste votre dévoué
            RENOIR

  3. AvatarXtemps

    Il est grand temps que l’Europe se prenne en main, avec des grands chefs capables, une Europe des nations, une vraie puissance qui sait se faire respecter, et juste un partenariat avec les autres puissances.
    T’est pas content, la porte est là, ici tu respecte.

  4. AvatarAlexcendre 62

    Vu que mettre des troupes en Pologne , c’est a dire en limite de propriété avec la Russie , c’est bien et bon pour la paix ? alors que diraient les américains si la Russie se repositionnerait a Cuba ou en Amérique latine dans un pays limitrophe .Je doute que dans ce sens les choses soient vues d’un bon œil par ce grand peuple de paix qui ne pense qu’ aux armes et a la guerre très attiré par la domination du monde via sa finance .Actuellement la France perd beaucoup d’argent du fait d’avoir suivit les consignes américaines d’isoler la Russie et en premier notre agriculture mais aussi notre industrie et l’accord transatlantique fera disparaitre nos derniers paysans , les Chinois sont déjà en train d’acheter nos terres agricoles et sans aucune réaction de nos dirigeants .
    Nous voyons bien que le danger n’est pas Poutine mais bien comme a l’accoutumée par nos ennemis de l’intérieur et par nos amis de l’extérieur .Heureusement pour nous actuellement les Russes font preuve de beaucoup de sang froid face a ces provocations irresponsables des occidentaux et je fais le vœux pour le bien de nos enfants qu’ils restent encore longtemps sur cette position .

Comments are closed.