Où va l’aumône islamique ? Un ex-Frère musulman dénonce l’enrichissement personnel de responsables musulmans


Où va l’aumône islamique ? Un ex-Frère musulman dénonce l’enrichissement personnel de responsables musulmans

Le Point, comme Résistance républicaine, s’intéresse à l’aumône de fin de ramadan et dénonce, cette fois, via les affirmations de Mohamed Louizi, l’enrichissement suspect d’un certain nombre de responsables musulmans.

Mohamed Louizi, nous le connaissons, il a fait parler de lui quand, il y a quelques mois, il a   fait paraître son ouvrage Pourquoi j’ai quitté les Frères musulmans qui raconte ses quinze années de militantisme au sein de l’organisation. Il confirmait que l’objectif des Frères musulmans, « c’est bien de créer une rupture entre la République “méchante” et la jeunesse musulmane afin que celle-ci ne croie plus au projet républicain. »

http://resistancerepublicaine.com/2016/04/10/france-lombre-des-freres-musulmans-uoif-plane-sur-les-principales-ecoles-sous-contrat-avec-letat/

Le luxueux train de vie de certains représentants de l’islam en France

L’aumône de la rupture du jeûne, à la fin du ramadan, va-t-elle toujours aux plus démunis ? Un ancien président des Étudiants musulmans de France émet des doutes.

Mohamed Louizi, longtemps responsable local de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) et auteur de Pourquoi j’ai quitté les Frères musulmans, met une nouvelle fois les pieds dans le plat. Alors que les musulmans s’apprêtent à célébrer l’Aïd-el-Fitr, la fête qui marque la fin du ramadan, il publie une longue enquête, curieusement intitulée « De quoi la quenelle au Sénat est-elle le nom », surson blog. Il y affirme que Hassan Iquioussen, l’un des prédicateurs vedettes de l’UOIF, surnommé « le prêcheur des cités », est à la tête, avec sa famille, d’un impressionnant patrimoine immobilier dans les Hauts-de-France.

Les musulmans versent la zakat-al-fitr, l’aumône, à la fin du ramadan. Une étude récente atteste de la générosité des musulmans en France, même parmi les moins fortunés, et leurs dons sont majoritairement remis aux mosquées. Pour Mohamed Louizi, il paraît anormal de « ne pas pouvoir avoir accès aux données relatives aux patrimoines et au train de vie des leaders islamistes et autres responsables religieux musulmans, surtout ceux qui s’activent dans les collectes d’argent dans les mosquées ». Ce Franco-Marocain, né à Casablanca en 1978, diplômé en génie électrique, ajoute que le Conseil français du culte musulman (CFCM), en partenariat avec les services de l’État, « devrait peut-être penser à imposer aux responsables religieux, aux imams aussi, de déclarer leur patrimoine, avant et après la prise de leur fonction ».

Le geste de la « quenelle »

L’auteur de Pourquoi j’ai quitté les Frères musulmans ne semble pas craindre de se faire des ennemis. Dans son ouvrage, paru au début de l’année, il affirme, documents à l’appui, que l’UOIF, qui appartient à la mouvance des Frères musulmans, organisation créée par Hassan el-Banna en Égypte en 1928, avait bien pour ambition cachée d’islamiser la France et l’Europe. Cette fois, il cible le conférencier Hassan Iquioussen et ses proches. Son enquête, de plus d’une quarantaine de pages, comptabilise pas moins de 108 références.

Mohamed Louizi écrit que le « prêcheur des cités » est un « antisémite décomplexé ». N’a-t-il pas déclaré que « les sionistes ont été de connivence avec Hitler. Il fallait pousser les juifs d’Allemagne, de France à quitter l’Europe pour la Palestine. Pour les obliger, il fallait leur faire du mal » ? Pour Hassan Iquioussen, qui s’affiche avec Alain Soral, « le Hamas, avec sa branche armée, fait du bon boulot ». Apparemment, son fils aîné, Soufiane Iquioussen, marche sur ses traces. Au Sénat, en octobre 2013, avec plusieurs de ses amis musulmans, il s’est fait photographier en train de refaire le geste de la « quenelle », chère à Dieudonné. D’où le titre de cette enquête.

Mélanger prédications et business

L’article s’intéresse plus particulièrement au patrimoine immobilier de la famille Iquioussen, qui, écrit-il, ne se contente pas de « construire des projets ambitieux pour l’islam ». Elle a possédé un grand bâtiment au centre-ville de Roubaix, à 300 mètres de la mairie, divisé en une dizaine d’appartements. Puis « d’anciens bâtiments et un grand terrain, appartenant jadis à EDF », à Lourches. À Denain, Hassan Iquioussen a acquis, le 28 septembre 2015, trois parcelles cadastrales, n° 974, 976 et 1006, pour une surface totale de 633 mètres carrés.

Le prêcheur gère trois sociétés immobilières : la SCI Smolin, avec ses fils Soufiane et Locqmane, la SCI Sainte Reine, à 100 mètres de la mairie de Denain. Il s’agit d’une ancienne école privée catholique, Sainte Reine, qui sera transformée en 19 logements locatifs. Enfin, la SCI IMMO59, avec sa femme. Selon cette enquête, le prédicateur de l’UOIF aurait également acquis des biens immobiliers à Escaudain et à Liévin. « Il est anormal que l’on ignore tout du train de vie de nombreux religieux, donneurs de leçons et moralisateurs, alors que certains parmi eux amassent, par le biais de la religion musulmane, des biens dans des cavernes protégées », écrit encore Mohamed Louizi. Ce dernier a assuré au Point que le cas Hassan Iquioussen était loin d’être unique en France, citant plusieurs dirigeants nationaux de l’UOIF qui mélangeaient eux aussi allègrement prédications et business.

Contactés mardi après-midi individuellement, Hassan Iquioussen, Soufiane Iquioussen et Locqmane Iquioussen n’ont pas répondu à nos appels.

http://www.lepoint.fr/societe/le-luxueux-train-de-vie-de-certains-representants-de-l-islam-en-france-06-07-2016-2052292_23.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


3 thoughts on “Où va l’aumône islamique ? Un ex-Frère musulman dénonce l’enrichissement personnel de responsables musulmans

  1. AvatarUTR

    Excellent article, présentant le grand mérite de nous dresser un tableau saisissant des mœurs financières en vigueur au sein de notre chére UOIF!

    Sur le plan strictement culturel, ce phénoméne ne doit pas nous étonner outre mesure, car dans la tradition musulmane, le saint Prophéte lui même, amassait sans retenue le butin de ses rapines , et a fini sa vie dans une situation de luxe et de richesse éhontée. On ne voit vraiment pas pourquoi ses héritiés spirituels , n’emprunteraient pas la même voie, avec la bénédiction du trés haut, qui approuva de maniére explicite la conduite de Mahomet dans ce domaine

    De telles masses d’argent réunies hors controle, doivent aussi susciter notre émotion et nos interrogations , en tant que moteur probable du financement d’actions terroristes appelées à se généraliser , mais qui vont requérir des moyens logistiques importants, si les djihadistes entendent malgré tout , dépasser le niveau des simples agressions individuelles , pour continuer sur la lancée des attentats de masse de style bataclan .

    En effet la victoire finale du camp de la charia, laisse supposer la nécéssité d’une recrudescence de grandes tueries collectives, uniquement propres à plonger les franchouillards dans un état mental de sidération trés profond, propice à supprimer toute réaction de révolte résistante, et les préparant à accueillir les lois coraniques avec soulagement , dans la mesure le sang cesserait de s’écouler en riviéres , dans les rues de nos villes principales

    Prenons donc conscience que l’instauration de la charia, implique la mise en place de démarches publiques d’une exceptionnelle brutalité , et donc un climat des terreur propre à briser chez les français leur amour instinctif pour la liberté individuelle !

    Dans cette optique, les simples attentats individuels limités , bien que durement ressentis, ne seront pas de nature à transformer la populations française en immense troupeau de moutons rendus à l’état de zombis . D’ou effectivement le caractére inéluctable d’énormes tueries de masse! seulement envisageables qu’à partir d’un puissant soutien logistique et financier , et une organisation technique sans failles , dont sera capable l’UOIF !

  2. Claude LaurentClaude Laurent

    En effet, rappelons-nous:

    le cas du Dr Kamel Al-Najjar, un chirurgien égyptien, ex-membre des frères musulmans, qui qualifie Allah akbar de grand menteur.

    (…)« Les religieux en islam rivalisent avec les plus grands fortunés du monde. Ils résident dans des demeures luxueuses. Ils se délectent des plats les plus délicieux. Ils épousent, au nom d’Allah akbar, deux, trois ou quatre femmes. Ils pratiquent le mariage de jouissance – nikah al-mutéa – (la prostitution halal en islam), ou le mariage de la main droite – nikah al-yamin (la fornication en toute légalité coranique avec les femmes que leur main droite peut acquérir, telles les esclaves, les servantes ou les captives de guerre).
    « Toutefois, si on les interroge quant à la source de cette opulence, ils répondent aussitôt que « Allah akbar est généreux » (الله كريم). Et si on leur demande : « Mais comment ? », ils récidivent : « Allah akbar est généreux, et ça suffit ». (…)
    http://ripostelaique.com/allah-denonce-par-les-siens-4-ahmad-daoud-et-la-poupee-allah-akbar/

Comments are closed.