« Retour d’Agnès Saal au Ministère de la Culture: Taxi G7 vient d’entrer en bourse et annonce le rachat d’Uber »


« Retour d’Agnès Saal au Ministère de la Culture: Taxi G7 vient d’entrer en bourse et annonce le rachat d’Uber »

Moi Président… « Je n’aurai pas autour de moi des personnes jugées et condamnées ». Cela vous rappelle quelque chose ?

L’impéritie de Hollande, ses traîtrises, c’est déjà une sacrée croix pour notre pays et nos concitoyens. Mais, comme si cela ne suffisait pas, il nous conchie copieusement en employant, encore et toujours, et à un poste de responsabilité, Agnès Saal. Celle qui, bien que bénéficiant d’une voiture avec chauffeur s’était fait rembourser 47639 euros de frais de taxi… Et c’est nous qui allons continuer de la payer. Et pas au smic…

Parmi les postes qui étaient à pourvoir, le choix s’est porté sur une mission rattachée au secrétariat général du ministère, consistant à piloter la double démarche de labellisation « égalité professionnelle » et « diversité » engagée par le ministère. Un poste jusqu’ici occupé par une ancienne directrice régionale des affaires culturelles.

Son rôle sera de passer en revue l’ensemble des procédures de recrutement, d’avancement, de prime, de mutation, etc., pour pouvoir déposer un dossier de labellisation auprès de l’Afnor, entre décembre 2016 et mars 2017. « C’est une mission plutôt cohérente avec ses engagements antérieurs », souligne-t-on Rue de Valois, où la tâche est qualifiée d’« importante ».

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2016/07/04/le-retour-d-agnes-saal-au-ministere-de-la-culture_4963209_3236.html#Xq9pipHpmEXqrtGv.99

Pour rire un peu :

Parallèlement à ce retour, l’effort de moralisation de la gestion des établissements publics, dont l’affaire Saal a été un déclencheur, se poursuit. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique doit très prochainementformuler des propositions de mesures à prendre pour renforcer la déontologie et les instruments de contrôle dans un secteur des établissements publics dont les pratiques alimentent encore occasionnellement la rumeur.

Bref, retour aux pratiques de l’ancien régime. Une Marie de Médicis qui offre des fortunes et la France à un Concini, un Louis XIII soucieux de ses mignons et de la chasse offrant lui aussi des fortunes et la France à un de Luynes…   C’est Hollande offrant des fortunes et la France à un Cahuzac, à une Belkcacem, à une Cosse, à une Saal et quelques autres dont un certain nombre condamnés... Tous ces favoris ayant pour dénominateur commun d’être idéologiquement pervertis et prêts à tout pour mettre en oeuvre le grand remplacement. Qui vaut bien quelques condamnations et leur oubli.

Et puis, ils n’ont plus que quelques mois à avoir les pleins pouvoirs, alors autant en profiter, l’argent public, c’est gratuit puisque c’est l’Etat qui paye, comme l’a si bien dit Hollande.

hollande-etat-paie

Affaire des notes de taxis: Le retour d’Agnès Saal au ministère de la Culture choque les internautes

Pour Agnès Saal, l’heure de la rentrée a déjà sonné. Ce lundi 4 juillet, l’ancienne présidente de l’Institut national de l’audiovisuel (INA), dont les frais de taxi avaient déclenché une tempête médiatique, a fait son retour au ministère de la Culture, après six mois d’exclusion.

Comme le rappelle Le Monde, elle « avait été exclue temporairement de la fonction publique par décret présidentiel, en janvier ». Agnès Saal avait surtout été condamnée par deux fois par la justice. Le 11 avril,  par le tribunal de Créteil, à 150 jours amende à 30 euros, soit 4.500 euros d’amende pour ses notes de taxi quand elle était à la tête de l’INA, puis le 15 avril par le tribunal de Paris à une peine de trois mois de prison avec sursis et 3.000 euros d’amende pour ses frais de taxi quand elle était à la tête du centre Pompidou.

« Elle s’est remise dans les clous »

« Agnès Saal en a désormais fini avec les procédures, les remboursements et les amendes », écrit Le Monde, à qui une source au ministère de la Culture précise (apparemment sans second degré) : « Elle s’est remise dans les clous ».

Sur Twitter, si quelques (rares) internautes défendent la fonctionnaire, la plupart s’agacent de ce retour. Mais ne manquent pas de second degré pour le dénoncer. La plupart des tweets font bien sûr référence aux taxis :

View image on Twitter

Le retour d’Agnes Saal au ministère de la culture après qqs mois de « punitions » Question: reviendra t-elle en taxi ?

 

Agnès Saal retrouve le ministère de la Culture, le cours des actions des taxis G7 s’envole en bourse.

  •  

Afin de soutenir les taxis parisiens en difficulté, Agnès Saal est de retour au ministère de la culture http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2016/07/04/le-retour-d-agnes-saal-au-ministere-de-la-culture_4963209_3236.html 

Photo published for Le retour d’Agnès Saal au ministère de la culture

Le retour d’Agnès Saal au ministère de la culture

Les six mois d’exclusion de la fonction publique de l’ancienne présidente de l’INA sont achevés.

 

View image on Twitter

[FLASH] Retour d’Agnès Saal au Ministère de la Culture: Taxi G7 vient d’entrer en bourse et annonce le rachat d’Uber

 

Quand d’autres tweets font référence plus largement aux transports :

Agnès Saal de retour au ministère de la culture??? Erreur de casting, c’est aux transports qu’elle devrait être nommée.

 

Agnès Saal de retour au ministère de la Culture : De quoi vous vous plaigniez, ça roule pour elle!

 

D’autres utilisateurs de Twitter préfèrent mettre en avant le soutien indéfectible que se portent les élites entre elles :

La solidarité des élites issues de l’ENA, c’est un peu comme les Marines. On ne laisse jamais tomber l’un des sienshttp://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2016/07/04/le-retour-d-agnes-saal-au-ministere-de-la-culture_4963209_3236.html 

Photo published for Le retour d’Agnès Saal au ministère de la culture

Le retour d’Agnès Saal au ministère de la culture

Les six mois d’exclusion de la fonction publique de l’ancienne présidente de l’INA sont achevés.

lemonde.fr

 

Ou alors les différences entre secteurs public et privé…

Ouf !!
Je suis rassuré.
Pour avoir fait un truc qui dans le privé conduit en prison, Agnès Saal vient de récupérer son job à la culture.

Agnès Saal retrouve le ministère de la culture après son abus de bien social. Il faut vraiment rapprocher le privé du public

Tu mens, tu voles l’argent des francais, tu as eu plusieurs condamnations comme Agnès ? Le @MinistereCC a un poste pour toi !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


9 thoughts on “« Retour d’Agnès Saal au Ministère de la Culture: Taxi G7 vient d’entrer en bourse et annonce le rachat d’Uber »

  1. AvatarNico57

    Mais c’est quoi ce gouvernement au final ? Une fois éjectée puis repêchée c’est la tv réalité ou quoi? Donnez sa chance aux repris de justice voilà une bonne démonstration d’ouverture d’esprit même si ça signifie mentir en pleine gueule des français mais en même temps de la part de gens de gauche rien d’étonnant
    J’espère qu’elle a reçu une prime en compensation de la mauvaise pub qui lui a été faite et bien sûr une bonne augmentation du salaire déjà bien trop élevé pour glander

  2. duranduranddurandurand

    Soyez socialo vous retomberez toujours sur vos pattes , payé par le con-tribuable qui n’y voit que du feu pour certains !

  3. AvatarMaxime

    A-t-elle au moins remboursé les frais de taxi ? J’ai l’impression que la presse n’aborde jamais ce point…
    Le retour d’Agnès Saal, ce n’est pas proopre…

  4. AvatarUTR

    Si on souhaite se forger une idée trés nette de la duplicité de bidochon, affirmant l’absence de condamnés pénaux au sein du pouvoir , nous pouvons citer deux cas bien identifiés

    En premier lieu le dénommé Jean Marc Herault qui fut condamné dans les années 90 , pour favoritisme dans une affaire touchant au journal municipal de la ville de Nantes ,

    Mais également je négligeons par la personne d’un certain Harlem Désir , actuellement secrétaire d’état pour une mission de relation parlementaire , qui fut lui condamné, là encore dans les années 90 , pour emploi fictif, à l’instar de Cambadélis, qui fut présent dans les tribunaux , pour un motif identique ;

    L’absence d’officiels non condamnés par la justice , est donc une des principales causes de l’incommensurable hypocrisie de Bidochon 1° , pour qui le mensonge , semble bien être une vocation à part entiére !

  5. AvatarDURADUPIF

    Maligne et coquine la République. Elle condamne la porte, elle absout la fenêtre.
    Comprenne qui pourra !

  6. Avatarchristian jour

    Plus tu est pourris et plus tu est apprécié au gouvernement socialo, normal ce sont des bandits, une mafia quoi. Au fait vous avez vu la gueule de agnès saal, elle est malade ou elle se shoote, en tout cas elle a une tronche de déterrer.

  7. Chris2aChris2a

    Réintégrée à la « Culture » ????!!!!!…..
    Quel scandale !
    Pour y faire quoi ? Et à quel tarif ?
    J’en voudrais même pas comme dame-pipi aux toilettes de l’Amirauté de cette escroc-grognasse ….

  8. AvatarJean-Christophe Comet

    Quand je pense que dans mon enfance je croyais que « gauche » et « honnêteté » étaient des synonymes….. »Times they are changing…

Comments are closed.