Suisse : première amende pour port de burqa dressée à une représentante du Conseil central islamique


Suisse : première amende pour port de burqa dressée à une représentante du Conseil central islamique

Depuis ce vendredi 1er juillet, il est officiellement interdit de dissimuler son visage dans l’espace public au Tessin. Une représentante du Conseil central islamique suisse a été la première à être punie.

Coup de provoc, vendredi à Locarno (TI). Le jour même où la nouvelle loi, qui interdit de fait le port de la burqa, est entrée en vigueur, le Conseil central islamique suisse (CCIS) a tenu une conférence de presse pour la dénoncer. Une de ses représentantes, Nora Illi, est sortie couverte de la tête aux pieds à l’issue de celle-ci.

La police n’a pas hésité; elle a appliqué la règle à la lettre et dressé une amende, dont le montant n’est pas connu. La loi prévoit des prunes allant de 100 à 1000 francs. Le CCIS a annoncé sa volonté de contester la punition devant la justice.

A noter que Nora Illi était accompagnée par l’homme d’affaires et politicien algérien Rachid Nekkaz. Ce dernier, à l’image de ce qu’il fait en France et en Belgique, a annoncé qu’il comptait payer toutes les amendes qui seraient dressées au Tessin.

Source

http://www.europe-israel.org/2016/07/suisse-premiere-amende-pour-port-de-burqa-dressee-a-une-representante-du-conseil-central-islamique/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


14 thoughts on “Suisse : première amende pour port de burqa dressée à une représentante du Conseil central islamique

  1. Marianne

    Comme dab, ils font de la provocation. Eh bien puisque c’est Rachid le Naze qui va payer les amendes, je suggère de les augmenter surtout du fait qu’il y a provocation évidente à la somme de 100.000 Francs Suisses pour remplir les caisses ou mieux encore que cet argent serve à la réfection de tous les édifices chrétiens du pays !

    1. Nico57

      En effet rien de persuasif dans cette illusion de loi alors plutôt qu’une amende pourquoi pas l’expulsion directe tout simplement sans possibilité de retour ce serait quand même plus approprié comme traitement à la maladie

      1. Maxime

        c’est vrai, mais il faut relayer l’information et la partager, c’est cela la vraie sanction, montrer comment la provocation est organisée, comment le mépris de nos lois est affiché ostensiblement… C’est une double sanction, une pécuniaire (ils s’en foutent) et une sanction dans l’ordre de la conquête de l’opinion.

    2. Christine TasinChristine Tasin

      ça n’a rien de choquant à partir du moment où elles sont anciennes et font partie de notre patrimoine

  2. Roland l'Alsacien

    Marianne tout a fait d’accord ! et il faut que les groupement anti-terroristes aillent une fois visiter les locaux professionnels et ces maisons privée et dès qu’ils trouvent quelque chose dans ce cas expulsion immédiate de la Suisse même si c’est un politique de l’Algérie et justement cela qu’ils faut visser pour qu’ils comprennent et si ce politicien n’est plus en suisse ,la police Suisse pourra toujours demander des justificatifs d’ou viens cet argent et moi aussi je leurs collerez un 100.000 Euros ou Francs Suisse vue qu’ils ce croie supérieur au fric dans ce cas trouvons tout les moyens de leur piquer leurs fric et serve à la réfection de tous les édifices chrétiens du pays ! et aussi aux chômeurs et sans abris européens et surtout pas des muzzs .Roland L’Alsacien .

  3. ABEL

    Les Muzz n’amènent rien de bon dans les pays où ils vivent, dans leur très grande majorité, bien au contraire, que misère, terreur, viols, et provocation, comme c’est le cas ici ! Les Muzz ne respectent qu’une seule chose : La force ! Comme dit Marianne, comme le Muzz algérien est plein aux as, il serait intéressant de fixer le PV à quelques milliers de francs (suisses) ! Cela le dissuaderait très certainement de continuer à payer pour les provocatrices ! Quant à elles, s’il y a récidive, il serait intéressant de compléter la loi pour délit passible de prison (un petit mois en tôle ferait réfléchir plus d’une) !
    En attendant, chapeau à nos amis suisses ! Eux au moins ont de véritables bijoux de famille, qu’ils savent montrer au grand public (musulman)…
    Et s’ils devaient continuer la provocation, prévoir de les mettre dehors MANU-MILITARI !
    Si nous osions faire le millième de ce qu’ils font en terre d’islam, notre tête passerait sur le billot, tranchée par le sabre de l’islam !
    Qu’elles retournent chez elles, et nous verrons si là-bas, en dar-el-islam, elles seraient capables d’ouvrir leurs sales gueules ? Vite tête décapitée !!! Sans autre forme de procès !

  4. Alain Vignes

    De toute façon, on va en venir aux mains, et aux milices gros bras qui vont faire la police en enlevant toute burqa

  5. maury

    Si on les laisse revendiquer ils vont continuer à avancer !!il faut être plus malin et ne pas accepter d’argent de ces serpents !!!d’ailleurs d’où vient cet argent sans doute de l’argent sale provenant du hallal et fournit par les barbus !

  6. Lavéritétriomphera

    Il faut profiter des beaux jours pour faire le plein de vitamine D. La burqa fait écran et sans supplément, l’organisme risque la carence.
    À savoir que le voile a pour origine la prostitution sacrée laquelle existe toujours dans l’islam (djihad de fornication). Cependant à la Mecque les femmes, toutes nues sous un drap, rendent hommage à leur dieu.

  7. Alain de Catalogne

    Si la France en avait les moyens financiers et diplomatique une reconduction immédiate chez les whannabites d’Arabie Saoudite

  8. Maxime

    Très mauvaise stratégie que celle de la provocation.
    Il suffit de voir les commentaires sous les articles du pourtant très sage « Figaro » à chaque agression « ALLAH ABKAR ». C’est du même tonneau que RR et Riposte laïque. Et nous sommes pourtant sur le site d’un grand quotidien.
    L’islamophobie est à son comble en Europe. Nul doute que dans 100 ans, certains réécriront l’histoire, mais on ne pourra nier que de telles provocations auront contribué à mettre le feu aux poudres. Le « vivre ensemble » est devenu impossible avec ceux qui affichent ostensiblement leur mépris pour les lois visant à garantir des objectifs d’intérêt général incontestables.

  9. Alex

    Bonsoir, dernièrement j’étais à Munich, en Allemagne et aussi à Zurich (canton de Zurich) en Suisse et j’ai vu des dizaines… voire des centaines de femmes en niqab dans leurs centres-villes avec leurs barbus, surtout à Munich!!!! Elles faisaient leurs courses dans les magasins chics et se regroupaient dans les salons de thé.
    Par-contre je n’en n’ai vu aucune et aucun d’entre eux pour la visite du camp de concentration de Dachau, banlieue très proche de Munich lors de cette journée… Que des touristes européens, américains, asiatiques, et pas de niqab et barbu et ni aucun de cette « religion de paix ».

  10. DURADUPIF

    Mais comment se fait-il que ce politique algérien puisse s’opposer à la loi dans le pays ou il trouve, on se demande comment, et ne soit pas mis à l’amende et- extrader dans les heures qui suivent.Il met entrave aux lois et il circule librement. J’espère qu’en France on va, rapidement, l’interdire de séjour. Sa place est à coté de Bouté. Dehors vite !

  11. Lesage

    Une amende?! tu parles d’une sanction!!!Expulsion immédiate pour ces belphegors! idem pour le payeur d’amendes!
    Une loi oui, mais pour le retour dans leurs pays, pour tous sans exception!

Comments are closed.