Lagny-sur-Marne : comparution immédiate pour non respect de l’assignation à résidence


Lagny-sur-Marne : comparution immédiate pour non respect de l’assignation à résidence

L’assignation à résidence, mesure administrative destinée à nous protéger dans un climat d’état d’urgence et de terrorisme islamiste, montre une nouvelle fois ses limites.

Le Parisien nous apprend que deux fidèles de la mosquée de Lagny sur Marne, gérée par une association dissoute dans ce cadre juridique (avec les complications procédurales qui ont suivi néanmoins : http://resistancerepublicaine.eu/2016/03/31/munitions-pour-kalaschs-propagande-pour-lei-mais-pas-de-dissolution-des-associations-musulmanes/), ont violé les obligations qui leur incombaient en raison de leur assignation à résidence.

Ces obligations ne sont pourtant pas très lourdes, si l’on tient compte du fait que l’assignation à résidence est motivée par des raisons pour le moins sérieuses : dormir chez soi, pointer au commissariat en journée, ne pas quitter la ville où l’intéressé est assigné à résidence.

Comme je l’avais évoqué, dans certaines hypothèses, les juges ont annulé des assignations à résidence malgré des indices assez lourds à la charge de la personne visée par l’assignation à résidence. On peut donc penser que ceux qui sont actuellement encore assignés à résidence présentent une certaine dangerosité (ou une dangerosité certaine !).

L’un des prévenus, qui, pour échapper aux contrôles, avait usurpé le nom d’un voisin, a déclaré : « au bout de sept mois d’assignation, on en a un petit peu marre. Je voulais prendre l’air« .

Son avocate, qui paraît encore moins gênée que son client, a quant à elle soutenu que l’assignation à résidence était « de la prison à l’air libre » ! (même source)

On ne sait pas si cet oxymore visait à nous faire rire ou nous désoler… Sans doute n’a-t-elle pu trouver aucun argument sérieux pour la défense de son client !

Rien de tel ne serait possible si existait un « Guantanamo » français où serait pratiqué un enfermement préventif des personnes liées à l’islamisme.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


5 thoughts on “Lagny-sur-Marne : comparution immédiate pour non respect de l’assignation à résidence

  1. Boris

    Avant Lagny sur Marne était une petite ville de province charmante avec ses rues piétonnes et ses parkings gratuits.
    Mais ça, c’était avant….
    En à peine 10 ans la ville s’est vue entourée de HLM, d’aires de gens du voyage et de mosquées clandestines.
    Il faut dire qu’on est seulement à 40km de la capitale.

  2. Jarczyk

    La prison n’est pas la solution pour ces gens là,ou alors,a court terme !
    La solution pour ces insolubles nuisibles serait la déchéance de nationalité (beaucoup ont un casier judiciaire long comme le bras)
    Puis expulsion,sur Mars ou la Lune peut importe
    Puis confiscation de tous leurs bien
    Bref,un grand coup de pied au cul pour les mettre sur orbite avant que le pire finisse un jour,par leur arriver
    Ainsi,la République leur rendrait encore service

Comments are closed.