Danemark : le personnel de centres pour réfugiés demande des gilets pare-balles


Danemark : le personnel de centres pour réfugiés demande des gilets pare-balles

La peur devient grandissante. La crainte d’être attaqué par un ou plusieurs « réfugiés » séjournant dans les asiles pour migrants du pays a entraîné de nombreuses revendications de sécurité de la part du personnel : des gilets pare balles et anti-agressions au couteau sont réclamés. A Langeland, l’ensemble des surveillants de cinq asiles portent désormais des gilets anti couteau. « Un signe de défaite » soupire le syndicat des surveillants (FOA).

Dans la municipalité de Langeland, le centre d’hébergement pour réfugiés de Holmegaard qui gère 17 centres de détention a vu plusieurs demandes récurrentes de la part des ses employés. Le travail quotidien du personnel est devenu tellement risqué que déjà les 10 premiers gilets pare-balles ont été achetés par la direction.

centres-asile

 

« Quelques employés sont déjà venus me voir car ils commencent à se sentir en danger. Ils ont reçu des menaces verbales qui pourraient très bien par la suite se transformer en passage à l’acte » nous a dit Ulrik Pihl, directeur du centre pour réfugiés de Holmegaard.

« Nous n’en sommes pas encore au point de devoir porter ces gilets 24 heures sur 24. Nous les avons achetés afin que le personnel se sente en sécurité en cas de conflit physique » a-t-il rajouté.

« Ces gilets pourraient être bien utiles par exemple dans le cas de conversations houleuses qui deviendraient menaçantes pour notre personnel. Nous ne voulons que nos surveillants soient impliqués dans des conflits physiques. Si la conversation devenait trop risquée il en va alors du ressort de la police et non plus du notre. »

Une demande similaire a été formulée par le camp de demandeurs d’asile de Thisted, où une bagarre générale entre les résidents avait éclaté il y a un mois.

Traduction de BT

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Tommy Fransen

Pas de reddition face à l'ennemi !


7 thoughts on “Danemark : le personnel de centres pour réfugiés demande des gilets pare-balles

  1. Roland l'Alsacien

    ils les ont laisser rentrer et maintenant ils doivent porter des gilet pare balles et anti couteau ! qu’attendent t’ils tous pour les foutre tous dehors dans leurs pays d’origine hein ? Dehors et vite et expulsion manu militari .Roland L’Alsacien …

    1. jeannine wietrich

      OUI C EST BIEN VRAI , ON EN N A MARRE DE CES GENS LA QUI N FONT QUE LA MERDE : DEHORS ET VITE !!!

    2. TEMPLIERTEMPLIER

      bonjour ROLAND L ALSACIEN…

      des fois,je me rend a petit-rederchind en lorraine près de SARRGUEMINES…
      j y vais avec HANS,un LORRAIN D ORIGINE ALLEMANDE ET POLONAISE.
      J EN PROFITE POUR RENDRE VISITE A MON POTE TURC ERGAN..
      REMARQUE,CA FAIT DEJA QUELQUES ANNEES QUE J AI PU M Y JOINDRE….

      A L OCCASION DE PASSAGE DANS TA REGION…JE SERAI RAVI DE TE RENCONTRER…MAIS JE NE SAIS PAS QUAND…
      SALUT ROLAND…

  2. Christian jour

    Si il faut des gilets pare balle pour encadrer ces enfoirés veut dire qu’il y a un problème non.
    Ce qu’il faut c’est sortir les matraques et les accompagner jusqu’à la mer, les remettre dans leur bateaux et DEHORS retour en musulerie.

  3. UTR

    S’agissant du matériel de protection corporelle et de sécurité , je connais une excellente reférence , présentant du matériel de qualité à des couts assez raisonnable

    Nous devons savoir que le port d’un gillet pare balle ou pare couteau est légal en France, et son achat est parfaitement libre ! il s’agit d’un matériel que nous mêmes civils pourrions être amenés à porter dans des situations à risque en dehors de notre domicile .

    La société se nomme Vendée conseil sécurité

  4. lydia

    et s’ils les foutaient à la mer à coup de pompe ça serait plus simple mais comment peut on accepter ces raclures menaçantes et se soumettre

Comments are closed.