Benoît XVI a été – de toute évidence – « démissionné » pour être remplacé par un ami des islamistes


Benoît XVI a été – de toute évidence – « démissionné » pour être remplacé par un ami des islamistes

Il est très clair que suite au discours de Rastibonne de Benoît XVI, la clique des auto-proclamés maîtres du monde, lui a demandé instemment de démissionner afin de mettre un homme plus »politiquement correct », comme Christine en avait immédiatement émis l’hypothèse.

http://resistancerepublicaine.eu/2013/02/14/habebimusne-papam/
Heureusement qu’au sein de l’Eglise il y a aussi une résistance, je comprends Mg Lefebvre !

Un maître de la taqîya reçu au Vatican : l’islam n’a rien à voir avec le terrorisme
PUBLIÉ PAR ROSALY LE 26 MAI 2016

L’embrassade historique entre le grand imam d’al-Azhar, Ahmed al-Tayeb, et le Pape François a suscité des commentaires enthousiastes de la presse officielle.
Le dialogue islamo-catholique est en bonne voie. Les deux leaders religieux ont affirmé d’une même voix :
« Les religions doivent condamner le terrorisme et la violence. ».
Ahmed al -Tayeb, tombé sous le charme du Pape, a déclaré :
« François est un homme de paix. »
Il nie tout lien entre l’islam et le terrorisme. Ainsi, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Le jihad serait-il en voie de disparition ? Mais, non, attendez, il est juste autorisé …
Il y eut plusieurs années de froid glacial entre al-Azhar et le Vatican, suite au discours du Pape Benoît XVI à l’Université de Ratisbonne sur le rapport entre la Foi et la Raison, intitulé « Foi, Raison et Université » au cours duquel il cita un passage du 16è siècle relatant l’entretien entre l’empereur orthodoxe Manuel II Paléologue et un musulman cultivé :
« L’empereur connaissait les dispositions développées et fixées dans le coran à propos de la guerre sainte. Il dit avec rudesse à son interlocuteur musulman : montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme sa mission de diffuser par l’épée la foi qu’il prêchait»,
Les relations entre al-Azhar et le Vatican se sont réchauffées depuis l’élection du Pape François.
Les leaders des deux confessions religieuses regroupant le plus grand nombre de fidèles à travers le monde, celui de l’Eglise catholique, chez les Chrétiens, et celui des Sunnites chez les Musulmans, partagent désormais une préoccupation commune concernant la situation au Moyen-Orient et la souffrance des Chrétiens qui y résident.
« Le terrorisme existe, mais l’islam n’a rien à voir avec cette atrocité et cela vaut pour les Oulémas musulmans et pour les Chrétiens et les musulmans d’Orient. Et ceux qui tuent les musulmans et les Chrétiens ont mal interprété les textes de l’islam, soit intentionnellement, soit par négligence. »
Lors d’une importante interview accordée aux médias du Vatican, après l’audience avec le Pape, al-Tayeb déclara :
« L’islam et le christianisme n’ont rien à voir avec ceux qui tuent. Nous avons demandé à l’Occident de ne pas confondre ce groupe de dévoyés avec les musulmans et nous avons confirmé d’une seule voix que musulmans et chrétiens sont non seulement les maîtres de cette terre, mais aussi des partenaires. Chacun de nous a droit à cette terre.»
Remarquez comme il a sciemment omis de parler des Juifs, de leur droit à leur terre.
Au sujet de la crise migratoire et du drame de l’esclavage sexuel dont sont victimes les femmes chrétiennes au nom de l’islam, l’imam a refusé que cette horreur soit présentée comme une persécution à l’encontre des Chrétiens d’Orient. Il a, par contre, souligné que le nombre de victimes musulmanes est plus élevé que celui des victimes chrétiennes et rappelé que nous tous subissons la catastrophe. Et de conclure :
» Nous ne pouvons culpabiliser les religions à cause de la déviation de certains de ses fidèles, car dans toute religion, il existe une fraction de fanatiques qui se servent de l’étendard de la religion pour tuer en son nom. »
Dans l’islam, la fraction de fanatiques ne cesse de s’accroître et ces derniers se basent sur les écrits coraniques pour perpétrer leurs crimes et le génocide programmé des Chrétiens et autres minorités non musulmanes, ayant le tort impardonnable à leurs yeux de « pieux » musulmans, de souiller la pure terre d’islam par leur présence impure.
Dans le christianisme, aucun verset des Evangiles n’incite à la haine de l’autre
Dans le christianisme, aucun verset des Evangiles n’incite à la haine de l’autre, ni à la conversion forcée, encore moins à massacrer quiconque refuse de se convertir. Le Pape François, serviteur du Christ sur terre, aurait-il, par hasard, fait remarquer à l’imam cette énorme différence par rapport à l’islam ?
Au cours de l’interview, al- Tayeb, dont la venue au Vatican avait soulevé en Italie de nombreuses polémiques, suite à ses prises de position violemment antisémites, a publiquement encensé le Pape, le définissant comme un homme de paix qui suit l’enseignement du christianisme, une religion d’amour et de paix.
Avant d’arriver à cette embrassade historique avec le Pape, al-Tayeb avait attentivement suivi le pontificat de Bergoglio :
« Nous avons vu un homme qui respecte les autres religions et montre de la considération pour leurs fidèles. C’est un homme qui consacre sa vie à servir les pauvres et les miséreux, qui se sent responsable de toutes les personnes. »
« Nous partageons toutes ces qualités et c’est pour cela que nous avions ressenti le besoin de le rencontrer afin de travailler ensemble pour le bien de l’humanité. »
Au cours de sa tournée promotionnelle européenne d’un islam de paix, d’amour, et de tolérance, l’imam du Caire a fait preuve d’un immense talent : celui de duper avec maestria tous ses interlocuteurs.
Et pourtant, il n’a rien d’une blanche colombe.
En 2013, le grand imam d’al-Azhar avait justifié l’antisémitisme en citant le Coran.
Il est surprenant que les Services de Renseignement du Vatican n’aient pas informé le Pape du côté obscur de son invité de marque …
« Voyez comment nous souffrons aujourd’hui du sionisme mondial et du judaïsme, alors que notre coexistence pacifique avec les chrétiens résiste à l’épreuve de l’histoire. Depuis la création de l’islam il y a 1 400 ans, nous souffrons de l’ingérence juive et sioniste dans les affaires musulmanes. Elle est une source de grande détresse pour les musulmans », avait-il déclaré lors d’un entretien à la 1ère chaîne de la télévision égyptienne. (Sheik of Al-Azhar Ahmad Al-Tayeb Justifies Antisemitism on the Basis of the Koran Channel 1 (Egypt) – October 25, 2013) – Memri TV
Plus récemment en 2014, le cheikh al-Tayib avait affirmé :
« Le groupe terroriste Etat islamique sert le sionisme dans son complot pour détruire le monde arabe. »
Réflexion typique d’un Arabo-musulman pour qui Israël est la source de tous les maux de la terre.
Si les relations entre al-Azhar et le Vatican s’étaient quelque peu refroidies suite au discours de Ratisbonne, elles furent carrément gelées après l’intervention courageuse et des plus légitimes du Pape Benoît XVI, après l’attentat islamiste de 2011 contre une église d’Alexandrie qui ôta la vie à 23 Chrétiens.
Benoît XVI commit un crime de lèse-musulman en critiquant le terrorisme et la stratégie de violence à l’encontre des Chrétiens, et offense ultime, il eut l’audace de demander aux autorités de veiller à la protection des Chrétiens au Moyen Orient.
Ce même Ahmed al-Tayeb, qui fut reçu très affectueusement par le Pape lundi dernier, réagit avec furie aux remarques du Pape Benoît XVI. Il protesta contre l’ingérence de Benoît XVI dans les affaires de l’Egypte et menaça le Vatican d’une réaction politique négative.
Dans une déclaration, al-Azhar dénonça les références négatives répétées du Pape Benoît XVI à l’encontre de l’islam et ses allégations relatives à la persécution des Chrétiens par les musulmans au Moyen-Orient.
Non, ce ne sont pas les musulmans, qui persécutent les non musulmans dans la région, mais certainement les Bouddhistes ou membres d’une autre religion en hurlant Allahou Akbar, pour impressionner…
Le Pape Benoît XVI resta ferme sur sa position. Il donna par la suite sa démission ou fut contraint de le faire.
En septembre 2013, al-Azhar annonça que le Pape François avait envoyé un message personnel à al-Tayeb, dans lequel il déclarait son grand respect pour l’islam et son souhait d’arriver à une compréhension mutuelle entre les musulmans et les chrétiens afin de construire un monde de paix et de justice. (Source : Vatican Insider World News)
A la même période, al-Tayeb rencontra le Nonce apostolique en poste en Egypte, Mgr Jean Paul Gobel, et lui fit savoir en termes précis que parler de l’islam de manière négative était une « ligne rouge » à ne pas dépasser.
Al-Azhar condamna l’attaque terroriste d’Alexandrie, mais ne supporta pas d’entendre le Pape Benoît XVI faire de même, et elle suspendit le dialogue avec le Vatican.
En d’autres termes, un non musulman fût-il le Pape, n’a pas le droit de critiquer un musulman, peu importe les atrocités commises par ce dernier.
Cela explique cette déclaration indigne d’un prélat américain :
« Parler des atrocités commises par les militants islamistes extrémistes à l’échelle planétaire pourrait miner les acquis positifs obtenus grâce au dialogue interreligieux avec les pieux Musulmans. » (Robert McManus, Evêque catholique romain de Worcester, Massachusetts, le 8 février 2013)
Cette mise en garde d’al-Tayeb à ne pas dépasser la ligne rouge laisse présager que le dialogue rétabli par le Pape François ne pourra pas mentionner la persécution des Chrétiens par les musulmans, car toute allusion à cette dramatique réalité pourrait conduire à la suspension du dialogue.
Un bien étrange dialogue où l’un des partenaires, en l’occurrence le musulman, dicte sa loi à l’autre, le chrétien ! Rien de plus logique, puisque le musulman appartient à la meilleure communauté qui soit, dixit Allah. Il est donc supérieur aux non musulmans et cette idée est de plus en plus gravée dans l’esprit de nos chers frères musulmans, si aimés par le Pontife actuel.
En outre, son charmant partenaire pour le dialogue islamo-chrétien, l’imam al-Tayeb a prouvé au cours des années être tout, sauf un prédicateur de paix, de coopération et de miséricorde.
Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et choisissez le montant de votre don.
Al Azhar offre des exemplaires gratuits d’un livre qui appelle à tuer les chrétiens et les autres infidèles. (Source : al Azhar “freely” promotes slaughter of Christians and infidels” by Raymond Ibrahim)
Al-Tayeb n’a-t-il pas déclaré au cours de sa visite au Vatican que le christianisme est une religion d’amour et de paix ? Alors, pourquoi al-Azhar promeut-il le massacre des Chrétiens ?
Selon la presse officielle, qui se satisfait d’un rien sans prendre la peine d’approfondir, cette rencontre va améliorer les liens entre l’Eglise catholique et le monde musulman. Vraiment ? Les musulmans ont massacré, forcé à l’exil, converti de force, et soumis des centaines de milliers de chrétiens en Irak et en Syrie. La situation s’est elle améliorée ?
Ces nouveaux liens vont-ils désormais sauver les vies chrétiennes tombées entre les mains de musulmans dévoués à la cause d’Allah ? Seuls les naïfs peuvent tomber dans ce piège.
Toute cette comédie ne sert qu’à donner bonne conscience aux participants du « dialogue », tandis qu’au Moyen-Orient les Chrétiens continueront à souffrir.
Dans la réalité, ce soi disant dialogue interconfessionnel qui se poursuit dans les salons feutrés a fait énormément de mal aux Chrétiens du Moyen-Orient, car il encourage les leaders chrétiens occidentaux à imposer l’omerta sur les persécutions, par crainte d’offenser leurs partenaires musulmans, à la si délicate sensibilité … C’est toute l’hypocrisie de la réponse occidentale à la persécution des Chrétiens par les musulmans.
Le Pape a-t-il accueilli une seule victime persécutée par les musulmans au Vatican ? Ou cet honneur a-t-il été réservé exclusivement au grand imam du Caire, qui permettra le dialogue seulement si ses partenaires maintiennent un silence respectueux sur les massacres des chrétiens.
Ce Pape, dont je ne parviens pas à comprendre l’attitude, représente de moins en moins une chance pour l’Eglise, la civilisation judéo-chrétienne et le monde libre.
Deux colombes de la Paix lâchées par le pape François furent attaquées par un corbeau et un goéland le 26 janvier 2014. Funeste présage ?
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.
Sources : L’imam del Cairo da Bergoglio : « L’islam non c’entra niente col terrorismo » -Il Giornale.it – /” So is the jihad over? No, just enabled…” Robert Spencer- Jihad Watch

http://www.dreuz.info/2016/05/26/un-maitre-de-la-taqiya-recu-au-vatican-lislam-na-rien-a-voir-avec-le-terrorisme/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Alain de Catalogne

Responsable Résistance républicaine Espagne


11 thoughts on “Benoît XVI a été – de toute évidence – « démissionné » pour être remplacé par un ami des islamistes

  1. AvatarChristian jour

    Apparemment notre françois de pape ne sait pas qu’il est très dangereux de caresser les crotales et un de ces quatre matins il va se faire piqué. Bon, tant pis pour lui, il a été prévenu de toute façon.

    1. AvatarLavéritétriomphera

      François sait qu’il est dangereux de fraterniser avec des serpents, l’œcuménisme est le politiquement correct de l’église catholique.
      Il suffit de lire les textes religieux pour se rendre compte que nous ne vivons pas dans un monde de bisounours. Les prêtres ont enseigné à leurs adeptes à avoir une foi aveugle dans les préceptes au point de leur inculquer la peur de penser par eux-mêmes. La bigoterie a donc triomphé et ces sectes font ce qu’elles savent faire de mieux : « poser des problèmes à tout le monde ».

  2. AvatarSandrine

    J’ai beaucoup de mal à accepter de croire que Benoît XVI ait pu être démissionné, ça ne colle pas avec l’idée ni l’esprit de ce qu’est un Pape.
    Quant à Mgr Lefèvbre, certes il a eu du courage politique, mais il ne représente en rien l’Eglise catho, lui qui a désobéi au Pape…

  3. Avatarroland l'alsacien

    je l’avait dit en premier avant son Election que ce Pape et un traître et lèche babouche et j’avais à nouveau raison ! parce que Benoit étais très bien comme Pape et il savait qui étais l’ennemie de la Judéo-chrétienté et c’est pour cela qu’ils ont fait croire à une maladie pour placer ce faux culs et dhimmis de pape qu’il y a actuellement .

  4. Avatardurandurand

    Bientôt de nouvelles croisades pour libérer notre Patrie de cette merde verte et sanguinaire , avec des loups il faut être des loups !

  5. AvatarRoland l'Alsacien

    Là ! je suis d’accord avec vous cher durandurand mais surtout pas laisser des restes il faut penser aux requins c’est pauvres poissons ont aussi faim !!! miam,miam,miam,Bonne soirée durandurand .Roland L’Alsacien.

  6. Avatarpatito

    je pense que c’est plus simple que cela
    promenez vous dans Buenos Aires et vous ne verrez rien qui ressemble à un musulman et surement pas une bachée ou alors ce sera une exception et ce n’est pas le seul pays d’amérique latine dans ce cas

    on peut dire que le pape n’a jamais vu un islamiste et pire n’a pas d’idée de ce que cela représente
    ma propre fille n’avait jamais vu de noir avant d’aller avec nous à MIami en 1987 ( elle avait 10 ans ) simplement parceque nous habitions Versailles

  7. templiertemplier

    JE SUIS…
    …………………………..TEMPLIER……………………….
    OU DU MOINS CE QU IL EN RESTE.
    SOLDAT DE DIEU ET DU CHRIST….
    JE L AI CHOISI EN CONNAISSANCE DE CAUSE PLUS QUE NOTRE CHARLES MARTEL QUE J ADORE D AILLEURS….
    MAIS JE PREFERE SI VOUS ETES D ACCORD….ET SI VOUS L ETES PAS JE M EN CONTREFICHE……
    …………………………..TEMPLIER……………..
    POUR DES RAISONS SPIRITUELLES(spirit reste mon deuxieme pseudo)
    ET GUERRIERES….
    JE NE SUIS PAS DU TOUT…MAIS PAS DU TOUT…
    RATTACHE AU PAPE ET A L EGLISE…
    MON ORDRE A ETE TRAHI PAR CLEMENT V …..
    DEPUIS JE SUIS DEVENU…MEFIANT….

    COMME LES MOINES CAPPUCINS QUI ONT GAGNE A VENIR S INSTALLER ICI A ALBERTVILLE-CONFLANS….
    JE N OBEIS PAS A L EGLISE….
    ET JE N EN SUIS PAS DESOLE…..

    BA BYE

  8. AvatarFranc

    Depuis des siècles, l’islam est le fléau insupportable de la déshumanisation forcé du genre humain. L’éradication de cette engeance est de plus en plus envisagée pour le plus grand bien de l’humanité. Nous devons vivre en paix et harmonie, chose rendue impossible avec les croyances diaboliques de ces hurluberlus dégénérés consanguins.

  9. AvatarAleth

    Parallèlement à la mondialisation, qui aboutira à un gouvernement mondial (l’Europe est une étape, c’est pourquoi les mondialistes veulent à tout prix la garder), se crée une religion mondiale unifiée et dont le siège est à Rome. Il n’est donc pas du tout étonnant de voir ce qu’on voit, qui ne date pas d’hier et qui est entièrement pensé et calculé. La Bible l’annonce depuis des millénaires, et cela devient visible à notre époque. Mais le message biblique n’est pas que négatif, il est aussi salut et espérance pour ceux qui cherchent à comprendre et que l’évolution de la société effraie et indigne.

Comments are closed.