Baupin : pourquoi les 17 femmes anciens ministres se sont-elles tues sur Cologne ?


Baupin : pourquoi les 17 femmes anciens ministres se sont-elles tues sur Cologne ?

Nous avons droit, après  les méfaits de Baupin,  à une agitation, bien dans le style du petit monde étroit et totalitaire des médiatico-politiques.

17 anciens Ministres femmes, de Droite comme de Gauche, brandissent l’étendard de la révolte.

Elles montent sur leurs grands-chevaux, ne risquant rien, puisque restant dans la stricte  doxa du monde médiatique.

« Nous ne nous tairons plus ! »

hurlent-elles comme autant de moutons des médias.

Pourquoi se sont-elles tues, il y a peine quelques mois, quand des centaines d’Allemandes ont été violées, à Cologne, par des musulmans ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




2 thoughts on “Baupin : pourquoi les 17 femmes anciens ministres se sont-elles tues sur Cologne ?

  1. Roland l'Alsacien

    Bonsoir Christine ,ceci serez le premier article de Forteresse européenne à publier !
    il faut que toute ces femmes ont l’aide et le soutien des européens et faire circuler leur messages et agressions qu’il ont subit en Cologne et dans d’autres pays Européen en même temps qui à été organiser par les islamistes !
    Bonne soirée ma chère Christine .Roland L’Alsacien.

  2. patriote

    Ben oui ! ! ces anciennes ministres avouent elles même qu’elles se sont tues jusqu’à présent , mais quand on se tait n’est-on pas un peu complice ? bon il est vrai que leur confortable situation valait bien quelques petits sacrifices et fermer les yeux sur certaines remarques et pratiques ………et subitement c’est aujourd’hui qu’elles se réveillent ….comme écrit dans l’article de Antiislam nous n’avons pas entendu ces dames lors de la vague de viols de Cologne ……..ah!! c’est vrai ….ces anciennes ministres au revenu plus que confortables quand elles parlent de ne plus se taire , elles pensent appliquer cette décision un peu tardive tout de même a leur univers doré , pour la femme standard qui n’est pas ministre , on verra plus tard .

Comments are closed.