La France a voté une falsification de l’histoire à l’Unesco afin de ne pas déplaire aux islamistes


La France a voté une falsification de l’histoire à l’Unesco afin de ne pas déplaire aux islamistes

Le déshonneur et la guerre

Nous venons de fêter Pessa’h, fête de notre libération de l’esclavage égyptien et nous voici déjà dans une autre commémoration qui en fait est l’inverse de Pessa’h, Yom Hashoah*.
Je me pose parfois la question: pourquoi se réjouir de la sortie d’Egypte alors que nous savons ce qui vient ensuite? Rien de très original dans cette interrogation . C’est celle de la plupart d’entre nous. Cette question, Isaac Abravanel la posait déjà, il y a 500 ans, en commentant un  texte qui se trouve au début de la Haggadah. 
– Pourquoi devons nous fêter la sortie d’Egypte? se demande-t-il. Il est écrit dans la Haggadah que: « Nous étions les esclaves de Pharaon en Égypte. Dieu nous sortit de là-bas d’une main forte et d’un bras tendu. Et si Dieu n’avait pas fait sortir nos ancêtre d’Égypte, nous serions encore les esclaves des pharaons, nous et nos descendants. C’est pourquoi…nous devrions raconter l’histoire de la sortie d’Égypte… »
– Et alors?
se demande Abravanel, qu’avons nous gagné, nous les hommes de l’exil, à ce que nos ancêtres soient sortis d’Égypte ? Et si Dieu n’avait pas fait sortir nos ancêtre d’Égypte, nous serions encore les esclaves des pharaons, nous et nos descendants. Cet esclavage n’est-il pas préférable à notre exil en terres d’Edom (le monde chrétien) et d’Ismaël ?… qui nous détruisent et nous déportent?.. »

Cette question est évidemment celle des rescapés de la Shoah. On trouve dans les archives de Yad Vashem des photos de Juifs qui célèbrent la fin de la servitude en Egypte alors qu’ils sont enfermés dans des ghettos et savent que leur fin est proche et qui remercient Dieu de les avoir libérés alors qu’ils sont en sursis à Auschwitz…
Alors, sommes nous si stupides et si butés?  Recommencer ainsi à chaque fois?
Non, nous sommes obstinés et têtus, et nous savons nous relever, malgré tout et sans illusion. Nous avons été expulsés, mis à l’index, massacrés. Notre identité a été niée à plusieurs reprises et en particulier pendant des siècles l’Eglise s’est auto-proclamée le Vrai Israel… Tout ça vous le savez. nous le savons, notre mémoire familiale le sait..
Il y a ceux qui croient et ceux qui ne croient pas au Mashia’h, mais en tout cas personne ne croit ici aux lendemains qui chantent, car nous savons qu’ils ne chanteront pas…

Pourtant,  pendant un temps, nous avons fait confiance au progrès et aux démocraties qui nous accueillaient. « Les choses ont changé, pensions-nous, nous sommes des citoyens comme les autres, le mot Juif ne sonne plus comme une malédiction… »
Mais voici que des élites, politiques, intellectuelles, religieuses* occidentales, décident de nous priver à nouveau de notre identité. On ne parle plus de vrai ou de faux Israel, non, cette fois, c’est Israel qui n’existe plus: Jerusalem n’a jamais été juive, Abraham s’appelait Ibrahim, le roi David s’appelait Daoud, Salomon, Soliman et le Temple n’était une mosquée construite sur terre musulmane car, peut-être l’ignoriez-vous, le monde était musulman avant que les Juifs viennent tout falsifier.
Je connaissais cette théorie classique anti-juive mais cette fois, officiellement, une déclaration et un vote de l’UNESCO, organisme censé pourtant protéger le patrimoine de l’humanité, nous raye de cette humanité en nous spoliant et nous dépossédant de notre héritage*.
De quoi s’agit-il? Il s’agit d’une déclaration adoptée le 15 avril, rédigée par les experts de l’Autorité Palestinienne et  parrainée par le Liban,  l’Algérie,  l’Égypte, le sultanat d’Oman, le Soudan et le Qatar…
Comme l’écrit si bien Jean-Pierre Bensimon*, cette déclaration est « le narratif arabo-palestinien qui nie l’existence d’un temple juif antique à Jérusalem, qui prétend que Jésus était palestinien, ou qui affirme que les Juifs installent de fausses tombes dans les cimetières »… C’est une « construction cousue de fil blanc. Elle veut asseoir l’idée que les Juifs sont de purs étrangers qui ont inventé une fable pour prendre leur terre aux autochtones. »

Cette déclaration  est d’une extrême violence: il y est question de Palestine occupée et de puissance occupante (Israel) d’une manière obsessionnelle. Israel est accusé de tout et du reste mais surtout, le nom hébraïque de chaque lieu historique y est systématiquement effacé et remplacé par un nom musulman.
Ne vous y trompez pas, les génocides commencent toujours ainsi: la mise à l’écart culturelle, administrative et économique de la population à éliminer. Comme nous avons, ici en Israel, la capacité de nous défendre militairement contre un génocide potentiel, perpétré cette fois par les islamistes, héritiers des nazis*, nous devons être effacés de la carte du monde culturellement et historiquement. 
Que les pays « hautement démocratiques » ci-dessus aient présenté cette déclaration, cela est dans le droit fil de leur conception du monde. Que l’UNESCO l’accepte, c’est révoltant mais pas surprenant. Mais savoir que cette falsification de l’histoire est votée par un pays, démocratique, en principe soucieux des droits de l’homme, la France*, cela me donne la nausée.

Pourquoi donc citerai-je dans un article dédié à la Shoah des témoignages poignants des victimes, des Justes qui les aidèrent et même des actes de bravoure de la résistance juive?
En effet, tout cela n’aurait de valeur que si la Shoah était un accident épouvantable de l’histoire, que si le monde avait enfin compris et intégré que nous Juifs ne sommes pas sur terre pour lui permettre de nous tuer quand cela lui convient. On ne sort pas d’une commémoration de la Shoah comme d’une séance de cinéma où le film est triste, touchant mais où les gentils l’emportent. Ici il n’y a pas de happy end, l’entreprise de démolition des Juifs continue! 
Bien sur cette fois, il y a un petit pays de merde*, les Juifs y ont décidé qu’ils ne se laisseraient plus faire et ce petit pays est bien armé et capable de se défendre. Alors la même haine gratuite et ancestrale essaye une nouvelle approche: Israel n’a aucun droit à exister, la preuve c’est que toute son histoire est fausse et s’est construite au détriment des Arabes.
Vous connaissez cette fameuse phrase de Churchill: Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur, vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre ». Eh bien, certains, dans cette Europe où s’est produit le plus grand génocide de tous les temps, ont choisi le déshonneur, ils ont sacrifié le peuple juif et son héritage pour ne pas faire la guerre au totalitarisme islamique. Ce qu’ils ne comprennent pas c’est qu’en sacrifiant notre héritage, ils sacrifient le leur: le Nouveau Testament repose sur la tradition juive. Si les Juifs n’existent plus alors le socle chrétien est scié lui aussi. Jésus s’appelle Issa, il n’est rien de plus qu’un prophète inférieur à Mahomet, sa mère s’appelle Meriem et ils vont régulièrement à la mosquée construite par Soliman.
Ce n’est pas en nous sacrifiant que l’Europe se gardera de la guerre, au contraire!

Ce soir, lorsque la sirène retentira, je me tiendrai debout, immobile et j’allumerai une bougie au nom de tous les miens.

A bientôt,

Yom Hashoah:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/04/07/tout-homme-a-un-nom/https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/04/14/reflexions-tristes-le-jour-de-yom-hashoah/

*Les nazis musulmans:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/11/13/les-nazis-en-palestine-dans-les-annees-30/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/10/22/le-mufti/

*Petit pays de merde: En 2001, l’Ambassadeur français à Londres, Daniel Bernard, a qualifié Israel  de petit pays de merde
http://victor-perez.blogspot.co.il/2016/04/israel-petit-pays-de-merde.html

*La résolution de l’UNESCO:
Je remercie Victor Perez d’en avoir indiqué les références exactes: (à partir de la page 32)
http://unesdoc.unesco.org/images/0024/002446/244639f.pdf#xml=http://www.unesco.org/ulis/cgi-bin/ulis.pl?database=gcex&set=005721DA89_2_274&hits_rec=1&hits_lng=fre

*Le vote des pays européens sur la déclaration de l’UNESCO: la France, l’Espagne et la Suède et la Slovénie ont voté pour,  l’Allemagne, le Royaume Uni, les Pays Bas, l’Estonie et la Lithuanie ont voté contre, l’Italie et la Grèce se sont abstenus.

*Il est vrai que l’Amitié Judeo-Chrétienne de France « entreprend actuellement des démarches auprès de certaines personnalités religieuses » avec beaucoup de prudence. A suivre… Et pendant ce temps, le journal La Croix publie l’information sans s’indigner, le titre et le dernier paragraphe sont très révélateurs:
« Ces dernières semaines, les tensions ont atteint un niveau rarement égalé autour du site, de violents affrontements ayant gagné l’Esplanade des mosquées, le troisième lieu saint de l’islam, avant de s’étendre en Cisjordanie occupée et à la bande de Gaza. »(http://www.la-croix.com/Religion/Monde/Israel-s-indigne-d-une-resolution-de-l-Unesco-sur-les-lieux-saints-a-Jerusalem-2015-10-22-1371627)

http://www.danilette.com/2016/04/l-unesco-denie-aux-juifs-leurs-droits-religieux-les-plus-fondamentaux-shmuel-trigano.html

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/05/02/31002-20160502ARTFIG00155-resolution-de-l-unesco-sur-le-mont-du-temple-la-france-complice-d-un-mensonge.php?redirect_premium

Je vous conseille vivement la lecture du texte de Jean-Pierre Bensimon publié sur le blog de Kravi:
http://dovkravi.blogspot.co.il/2016/05/une-autre-lecture-de-la-decision-de.html#more

 

https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/05/04/le-deshonneur-et-la-guerre/





8 thoughts on “La France a voté une falsification de l’histoire à l’Unesco afin de ne pas déplaire aux islamistes

  1. Jean Michel Gaudet

    En matiére d’histoire , comme en science , nous devons faire preuve du maximum de rationalité.

    Je sais qu’actuellement il est de bon ton dans les « milieux branchés  » de mettre en question la matérialités des évenements relatés dans les 5 premiers livres de la bible que l’on appelle le pentateuque , et jeter des ombres de doute sur les faits de l’exode et de l’existence tangible de Moise .

    Cette culture du doute , bien vue sur la scéne internationale, va même jusqu’à mettre en balance les personnages de David et de Salomon, qui furent les premiers monarches judéens, censés avoir ordonné la fondation du premier temple . il se trouve donc de beaux esprits , pour couvrir d’un statut semi légendaire la fondation du royaume de Juda.

    Il est effectivement assez vrai , que les traces archéologiques pures pouvant être placées en relation avec soit l’histoire de Moise, mais également les régnes des rois David et Salomon, sont pour le moins quasi inexistantes, mais ne sont pas non plus , une preuve absolue du caractére légendaire des conditions de la fondation de ce royaume! Pourquoi? car bien des faits historiques réels n’ont laissé aucune trace dans les pierres , et ne sont connus que par des documents reconnus pourtant officiels !

    Sachons qu’il exista en France des villes gallo romaines , qui disparurent dans la violence vers les 5 e 6 °siécle , dont les ruines sont quasiment introuvables , la localisation précise pose énormément de difficultés , mais dont l’existence est attestée par des documents romains administratifs extrêmement solides , car indiquant des renseignements précieux sur la population et l’activité économique , au temps de leur épanouissement .

    Cependant , s’agissant de la nation de juda, et de l’entité du peuple bien présent en terre de Judée et de Galilée, nous possédons malgré tout le témoignage indubitable de l’empire romain, dont les documents traitent , sans aucune hésitation , de la colonisation de cette terre , avec d’autant plus que difficultés que les juifs locaux , trés jaloux de leur foi monothéisme, opposèrent une résistance idéologique , se traduisant par des affrontements armés !

    On peut déblaterer des élucubrations sur l’histoire des hébreux en Egypte , sur Moise et les rois ultérieurs judéens, En revanche il est positivement impossible de mettre en doute , l’histoire tragique de la confrontation entre l’autorité romaine et cette population à la religion trés originale dans le paysage antique . Nous tenons bien en main la démonstration absolue de l’existence du peuple juif en Judée au 1 °siécle , mais également la matérialité du temple de Jérusalem, refondé et restauré par le roi cruel Hérode .

    Donc le document niant l’existence et l’unité du peuple juif en Judée avec Jérusalem comme capitale, et celle du temple sacré , restauré à grands frais par le roi Hérode, pourtant dénué de toute piété, constitue une injure scandaleuse pour tout scientifique , un tant soit peu soucieux de vérité historique élementaire !

    Tous les historiens sérieux savent bien comment le temple fut détruit lors des trés violents combats , s’étant déroulés à l’occasion de l’épouvantable siége de Jérusalem par les légionnaires du général Titus!

    Tous les historiens savent que les objets sacrés du temple d’Hérode , furent ensuite ramenés en triomphe à Rome, comme l’atteste une stéle figurant sur un arc de triomphe antique

    Les documents traitant du drame final de la nation de Juda, ( 1 millions de victimes ! ! et de la destruction du temple , sont incontournables et sans ambiguïté, permettant de chasser un simple revers de main , l’hallucinante et étourdissante thèse de la fameuse « présence musulmane  » , sur le sol de Judée et de la Galilée, en lieu et place d’un peuple juif local !

    Réfuter la présence du temple juif à Jérusalem au 1°siécle , équivaut à prononcer une …CONNERIE! aussi grave que de tenter de refuser la présence du Parthénon à Athènes ! voilà donc le niveau d’imbécillité qu’on cru devoir atteindre cette bande de …MINABLES ABRUTIS !

    En revanche la présence musulmane en Judée est un phénoméne évidemment fort récent , comme l’est l’édification de la fameuse mosquée d’Omar sur le mont du temple !

    Nous assistons donc à une coalition de sinistres tartuffes onusiens, à laquelle hélas participent nos avortons nationaux , cherchant encore , sans malheureusement aucune répugnance, à accorder de délicieuses fellations ( je suis vulgaire ! °) aux pires potentats salafistes richissimes , dans l’espoir d’un hypothétique renvoi d’ascenseur ! mais courage, en matière de déshonneur , ils n’ont pas encore atteint le fond du gouffre,

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Bien d’accord avec vous !

      Les Anciens ne racontaient systématiquement pas n’importe quoi !

      On a longtemps pensé qu’Hérodote ne racontait que des fables : or beaucoup de ses affirmations ont été confirmées par les archéologues modernes …

      1. Jean Michel Gaudet

        Antiislam

        Mais oui bien sur !

        Le parcours historique du fameux roi Hérode dit le grand et donc à ne pas confondre avec Hérode Antipas, est amplement documenté par des textes antiques parfaitement circonstanciés , les recherches archéologiques récentes , ont permis de redécouvrir les réalisations architecturales de son régne , également marqués par de multiples drames sanglants , dus à sa personnalité ombrageuse, vindicative et cruelle !

        Ponce Pilate quant à lui , fut d’office nommé gouverneur de cette petite province de l’empire, et supportait difficilement cette charge, en raison du comportement rebelle des populations hébraiques , et des pressions continues , lui étant infligées par les castes religieuses locales telles que les saducéens et les trés intransigeants pharisiens.

        Indépendamment de l’affaire judiciaire de ce galiléen nommé Jésus, qui embarrassa beaucoup Ponce Pilate qui s’en serait bien passé, sa gouvernance fut ultérieurement marquée par une répression trés meurtrière se terminant par un massacre de populations civiles juives locales,

        Cette opération de police s’étant soldée par un drame sanglant , convainquit les grandes autorités de Rome, de limoger sans délai le dénommé Ponce Pilate , qui quittant le sol de la Judée pour toujours, termina sa vie dans l’oubli le plus complet !

        Question de grand bon sens ! Ponce pilate n’était pas gouverneur d’une province de l’empire occupée par des arabo musulmans comme tente de l’insinuer ;;;nos chers ..COUILLONS! onusiens , mais par de vrais et bons juifs véritables qui supportaient vraiment mal l’autorité d’un gouverneur étranger, aprés avoir fonciérement également detesté un certain roi Hérode qui d’origine non hébraïque mais iduméenne, avait été lui même mandaté par Rome, et donc non pas choisi par les habitants locaux eux mêmes !

  2. DANIEL POLLETTDANIEL POLLETT

    Cet ambassadeur n’est-il pas lui-même un petit diplomate de merde, lui qui se permet d’insulter l’État d’Israël, c’est à dire l’ensemble des citoyens israéliens ?
    En fait, ce qui dérange, c’est qu’Israël montre l’exemple de ce que ne savent plus faire les mondialistes islamophiles : défendre ce qui est à lui ! Les incultes oublient vite que les Arabes sont venus d’Arabie, comme leur nom l’indique, et que l’islam n’a existé que plusieurs siècles après la fondation du christianisme. De plus, des preuves datant de l’époque romaine attestent de l’habitat juif en Palestine avant même sa conquête par les légions romaines. Quant aux nazis palestiniens, il est intéressant de lire le livre de Jeffrey Herf : « Hitler, la propagande et le monde arabe » pour être bien documenté sur la deuxième carrière du nazisme après la Seconde Guerre mondiale. Comme je l’ai déjà écrit plusieurs fois, la France aurait dû rester l’alliée inconditionnelle d’Israël.

  3. DANIEL POLLETTDANIEL POLLETT

    Rappelons aussi que l’expression « Esplanade des mosquées » est originaire de l’Agence France Presse, laquelle semble ignorer que le vrai nom de cet endroit est « Mont du Temple ».

  4. J

    L’UNESCO s’est vendu à l’islam. Comment la Palestine pouvait être musulmane au temps de Jésus alors que l’autre saloperie de faux prophète satanique a élaboré cette saloperie d’islam 600 après ? Bientôt, ils diront que Jésus n’a jamais existé, et que les pyramides ont été bâties par Mahomet d’une seule main juste après avoir exterminé les dinosaures ?
    Et pendant ce temps, on a un rabbin juif qui a vendu sa synagogue à Marseille à un musulman pour en faire une mosquée. Quel beau suicide, là aussi.

  5. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Cette décision, endossée par la France, est abjecte.

    C’est, en effet, en même temps que l’éradication du Judaïsme de là où il est né et de là où il a prospéré , l’éradication à venir du Christianisme de là où il est né et de là où il a prospéré …

    Que l’on s’attende bientôt à entendre, sous les applaudissements des crapules à la Plenel, que « la France est la fille aînée de la Oumma » …

    C’est la suite logique de ce vote et c’est ce qu’attendent les hyènes du palestinisme et du multi-culturalisme : toutes les cultures ont tous les droits sauf les non-islamiques.

    J’attends quels seront nos dirigeants à venir pour effacer cette abjection : en tous les cas le Gouvernement actuel a montré, par ce vote, une fois de plus son hideux visage. de lâche.

Comments are closed.