Je propose un camp d’été réservé aux patriotes, interdit aux non blancs et aux musulmans


Je propose un camp d’été réservé aux patriotes, interdit aux non blancs et aux musulmans

Il s’agira d’un camp de formation  destiné à ceux qui souffrent ou risquent de souffrir du racisme anti-blanc. Il est donc indispensable que participent à ce camp uniquement les victimes ou futures victimes.

Je sens la LDH, la Licra, SOS racisme, le CCIF et autres officines chargées de faire régner l’ordre moral sur les dents après une telle entrée en matière, je vois déjà la plainte rédigée contre l’affreuse raciste, auteur de discrimination Christine Tasin. Certes, je sais que le Président de la Licra, Jacubovitch, est au courant… mais va-t-il porter plainte ou se contenter de protester mollement sur son blog ? «Cette dérive identitaire, qui consiste à penser que certains critères de notre identité sont surdéterminants est commune à l’extrême droite et à l’extrême-gauche, qui s’entretiennent dans une surenchère. C’est le signe d’une déstructuration complète de la politique», ajoute l’universitaire. Un point de vue que partage le président de la LICRA, Alain Jakubowicz, qui s’est fendu d’un billet sur son blogpour dénoncer «la non-mixité racisée» comme un «racisme qui ne dit pas son nom». «La logique folle et prétendument «anti-système» qui préside à l’organisation de ce type d’événement [L’organisation de «Paroles non-blanches à Paris 8] est exactement la même qui conduit les identitaires d’extrême droite à l’affirmation d’une France «blanche»: les extrêmes, chacun à leur manière, organisent le séparatisme et véhiculent la même logique d’apartheid. Sous couvert d’antiracisme, notre pays risque de voir émerger des «Ku Klux Klan inversés» où le seul critère qui vaille sera la couleur de peau.»

Manque de bol, c’est un simple exercice, pour voir si vous suivez, ô gardiens de la pensée unique et, surtout, pour attirer votre attention sur « le camp d’été décolonial réservé aux non blancs ».

Deux proches des Indigènes de la République (qui s’en étonnera ? ) sont les auteurs de cette belle invention. Sans doute que les spots télévisés de la campagne anti-raciste et anti-discrimination du gouvernement a atteint son but, elle n’a sensibilisé que les blancs, les  non musulmans et non juifs. Les autres n’ont pas dû se sentir concernés puisque ils n’étaient présentés que comme victimes. Victimes… des blancs, des non musulmans et non juifs. Mais je compte sur la vigilance de Tubiana et ses acolytes pour porter plainte contre le gouvernement qui a encouragé la proposition des deux donzelles.

 

Un camp d’été «décolonial» interdit aux blancs

Des proches des Indigènes de la République ont lancé un camp de formation à l’antiracisme… réservé uniquement aux personnes souffrant du « racisme d’état ». Une revendication de non-mixité de plus en plus présente dans les milieux de gauche radicale.

Ce «camp d’été décolonial» se présente comme une «formation à l’antiracisme politique». Un stage de quatre jours, du 25 au 28 août, ouvert à 150 personnes, qui aura lieu près de Reims et qui s’inscrit «dans la tradition des luttes d’émancipations décoloniales anti-capitalistes et d’éducation populaire», expliquent sur leur site les organisatrices, qui revendiquent déjà «plus de la moitié des places réservées.»

Une forme d’antiracisme très spéciale, puisqu’elle exclut les personnes blanches. En effet, est-il précisé sur le site: «Le camp d’été est réservé uniquement aux personnes subissant à titre personnel le racisme d’État en contexte français, nous accepterons cependant quelques inscriptions de personnes subissant le racisme d’État mais vivants dans d’autres pays.» Une précision qui exclut de facto les personnes blanches, qui ne souffrent pas selon les organisateurs de «racisme structurel». Une exclusion qui n’est pas sans susciter l’indignation. «Où sont les critiques? Où sont les demandes d’interdiction?», se demande ainsi le journaliste Laurent de Boissieu, qui le premier a repéré l’évènement, sur son blog.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/21/01016-20160421ARTFIG00149-un-camp-d-ete-decolonial-interdit-aux-blancs.php?pagination=3#nbcomments

Il s’agit, une fois de plus, de mettre en application les grandes idées qu’une Houria Bouteldja égrène sur tous les plateaux télévisés, sans susciter de réactions, sans se voir évincer des dits plateaux : le racisme ne peut être que le fait des blancs et le racisme anti-blanc n’existe pas.

Il est donc cohérent de proposer une formation interdite aux blancs.

Si ça ce n’est pas du racisme et de la discrimination, monsieur le juge, qu’est-ce que c’est ? Il me semble que Pascal Hilout, Pierre Cassen, Renaud Camus et bien d’autres ont été condamnés pour bien moins que ça, puisqu’ils se contentaient d’alerter sur l’islamisation de notre pays.

Il s’agit bien ici d’incitation à la haine contre le blanc, coupable d’un racisme d’Etat, traduisez structurel, traduisez génétique.

C’est la deuxième phase de la fameuse menace de Houria Bouteldja, qu’on ne se lasse pas de rapporter, incrédules devant l’impunité judiciaire dont elle relève :

« Un Blanc gentil, on n’y croit plus ! Oui on en est là. Parce qu’on a tout fait … On a tout exploré. On est parties de chez nous. On vous a aimé e s. On a voulu faire comme vous : les filles en mini-jupe, les mecs en costard-cravate, les cheveux décolorés … on a parlé le français mieux que vous, on a mangé du porc, on est sortis avec des français, des française, on a insulté nos parents, on a rampé… On a été violents, on s’est battus…On vous a tant aimé-e-s ! Et on s’est trouvés devant un mur d’ARROGANCE…Donc après çà, on se dit qu’il n’y a rien à faire. Alors l’appel des Indigènes dit : « Merde. » Il propose de partir sur des bases saines. C’est là que c’est un cadeau qu’on vous fait. Prenez-le : le discours ne vous plait pas…mais prenez-le quand même ! Ce n’est pas grave, il faut que vous le preniez tel quel ! Ne discutez pas ! Là, on ne cherche plus à vous plaire ; vous le prenez tel quel et on se bat ensemble, sur nos bases à nous ; et si vous ne le prenez pas, demain, la société toute entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront çà. Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine. Et qui paiera pour tous ? Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous. C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux ; si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant. Les Indigènes de la République, c’est un projet pour vous ; cette société que vous aimez tant, sauvez-là… maintenant ! Bientôt il sera trop tard : les Blancs ne pourront plus entrer dans un quartier comme c’est déjà le cas des organisations de gauche. Ils devront faire leurs preuves et seront toujours suspects de paternalisme. Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore. Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs. »

La première phase, c’était la menace.

La deuxième phase c’est le camp où l’on va former des anti-blancs, où on va les inciter à chercher noise aux blancs, accusés d’être porteurs par nature d’un racisme anti gens de couleur et anti-musulmans. Naturellement, être contre l’immigration, c’est du racisme. Un Georges Marchais doit se retourner dans sa tombe… » Au programme du stage, on trouve, pêle-mêle: des ateliers d’écriture pour «décoloniser l’imagination», des formations pour «construire une lutte anticapitaliste décoloniale à l’échelle de l’UE», mais aussi «lutter contre la négrophobie des personnes racisé.e.s non noir.e.s», et «combattre les politiques anti-migrations »».

La troisième phase, et c’est demain, c’est l’agression des blancs, c’est la tentative d’extermination des blancs pour assouvir une haine pathologique et c’est, aussi,comme par hasard, le moyen privilégié pour mettre la main sur notre patrimoine, nos richesses, notre pays.

Il me semble que ce qui se prépare là est infiniment plus grave qu’un étron sur une mosquée, et pourtant le silence de Valls-Cazeneuve est assourdisant…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


28 thoughts on “Je propose un camp d’été réservé aux patriotes, interdit aux non blancs et aux musulmans

  1. Roland l'Alsacien.

    Bravo Christine ! très bonne idée de faire cela (Je propose un camp d’été réservé aux patriotes, interdit aux non blancs et aux musulmans)
    comme cela les Patriotes Blancs ce connaîtront et pourront s’entre aider et s’organiser au cas ou ! voilà ce que nos anciens F.F.I. ont fait en 39 / 45 et comme tu le sait Christine sa à bien fonctionner hé hé hé !!!
    a bientôt chère Baronne ! au fait ça commence à bouillir en Allemagne pour info de plus en plus de foyer de migrants qui sont en feu et rien au merdias …
    Grosses Bises Ja ! Ja !. Roland l’Alsacien et n’oubliez pas ,dans le cochon tout est bon ! groin,groin,groin,…

  2. de BELEN

    On va la faire courte, puisque les blancs sont des méchants racistes, qu’ils restent entre eux comme ça plus de problème. Comme disait Germaine « chacun chez soi et les vaches seront bien gardées ».

  3. Daniel PollettDaniel Pollett

    Oui, on pourrait faire un camp réservé aux Blancs non-musulmans, et en plus, on pourrait le décréter naturiste ! Comme ça pas d’idéologie vestimentaire, retour aux sources comme au temps d’Adam et Ève, lesquels n’ont existé, c’est connu, que dans les traditions monothéistes ayant précédé l’islam. Ainsi, aucun risque d’y trouver autre que de vrais Gaulois !

  4. PUGNACITÉ

    Sans distinction de couleur mais avec l apartheid nécessaire mécréants et non mécréants (en regard des critères restrictifs des archaïques politico religieux potentiellement menaçants),je pense qu’il serait opportun d’organiser des séjours de self défense (corps à corps) telles notamment les méthodes Israeliennes quibont fait leurs preuves .

  5. Xtemps

    Cela montre bien que le racisme, la haine des autres et compagnie, n’existent pas dans une démocratie, que tout n’est que prétexte pour imposer et s’imposer contre la volonté du pays et ses habitants, que ces gens d’origine immigrés eux mêmes n’accepteraient pas le même traitement dans leurs pays d’origines.
    Ces personnes d’origines immigrés doivent être renvoyé chez eux dans leurs pays, ils n’ont pas d’excuses à avoir, plusieurs pays avaient eu droit à l’indépendance sans être traité de raciste, et bien nous aussi nous avons droit et ils sont chez nous, nos pays leurs appartiennent pas, dehors!.

  6. vince

    Ils seront solidaires entre eux, à nous, les blancs, d’être solidaire entre nous tant que nous sommes encore les plus nombreux.

  7. Jean-Paul Saint-Marc

    Avec la proposition d’une opération du genre, avec un constat d’huissier auquel il est annoncé qu’il s’agit de tester les assos racistes anti-blancs serait pas mal !

  8. Baptiste

    Bonjour,
    L’idée qui pourrait sembler lancée « à l’improvisade » est toute à fait séduisante.
    Nous avons tous l’occasion de lui donner un premier état de réalité, en participant aux rencontres de Béziers fin Mai.
    Je me félicite, par ailleurs, du retour en grâce de Michel Onfray, sur ces colonnes, qui voici quelques jours, recevait une volée de bois pour s’être jeté dans l’ornière d’une lecture à contresens d’un passage de la bible.
    Aucune intention polémique de ma part…

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Quand Onfray dit des choses justes, coup de chapeau, quand il joue à l’imbécile sur l’islam volée de bois vert, c’est normal. Par ailleurs ce n’est pas parce qu’il a dit juste sur Hollande que je lui pardonne ses sottises sur l’islam. Je n’irai pas à Béziers, qui risque d’accoucher d’une deuxième candidature patriote faisant échouer notre camp en 2017 et cette idée d’un programme « de droite et catho  » est absurde. Le temps n’est plus à des oppositions droite gauche mais à des oppositions patriote contre non patriote.

      1. Baptiste

        Chère Christine,
        veuillez croire que j’ai beaucoup d’estime pour votre personne et votre action, ce que j’ai déjà exprimée par lettre…
        Mais de la même façon que M.Onfray a été, injustement et trop rapidement, condamné définitivement par plusieurs contributeurs à ce site, cette réunion de Béziers est condamnée  » a priori » au prétexte d’une éventuelle candidature concurrente de celle de Madame Le Pen.

        Je ne crois que cette éventualité soit recevable. S’il s’agissait de celle de M. R.Ménard, elle aurait à peu près la même envergure et la même crédibilité que celle de Mme Rama Yade, NKM, ou autre Cécile Duflot.
        On peut supposer, en outre, que M. le Maire de Béziers a la lucidité de mesurer les limites de son potentiel électif.

        En revanche ces rencontres vont permettre de débattre, de s’informer, et SURTOUT, non seulement de forger ou d’affiner des arguments, mais elles vont favoriser le processus de déculpabilisation, encore actif, elles vont stimuler, encourager les participants, dans leurs analyses et leurs intentions de vote pour 2017.
        Or, nous savons tous que si les probabilités d’accéder au second pour MLP sont favorables, l’obtention de la majorité des voix à l’issue de ce second tour, est encore hautement improbable.
        Cette rencontre va donc dans le bons sens, elle est propice à vitaminer les résultats de MLP.
        Par ailleurs, si toutes les sections du FN/RBM pouvaient avoir ce genre d’initiative, celle de Béziers, ou celle de Viviers en Ardèche (!) alors peut-être que ce poncif du « plafond de verre » pourrait enfin voler en éclats.
        Bien cordialement.

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          Bah ! Mon cher Baptiste nous sommes en désaccord mais c est aussi du je crois au fait que je détiens des informations que vous n avez pas… A suivre donc

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          J espère que ces patriotes ne perdront pas leur âme ni leur temps mais j en doute je n aime vraiment pas ce qui se prepare

  9. DUVAL Maxime

    En voici ou voila un qui a choisi son camp.

    Pour le moment, celui de décamper…

    On apprécie, ou pas, son engagement, mais ses interventions ne manquent pas d’intérêt sur son blog.

    Il serait en fuite… On le comprend… Victor Hugo s’installa bien en face à Guernesey, et De Gaulle en Angleterre. On sait la fin de l’Histoire.

    Internet. Deux ans de prison ferme pour le blogueur Boris Le Lay – Breizh-info.com, Actualité, Bretagne, information, politique

    Vicror Hugo contraint à l’exil : « Quand la liberté rentrera, je rentrerai. ».

    http://texcier-cdi.spip.ac-rouen.fr/IMG/html/pagesweb/c-exil.-ok.htm

    Pour De Gaulle, ce fut plus court.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Ah non par pitié Maxime ne saliSsez pas De Gaulle ou Hugo en les comparant au minable le lay !!!

      1. DUVAL Maxime

        Bah, j’en sais rien.

        Pour le moment je constate qu’on est toujours là… devant notre ordi.

  10. Christian Jour

    ET j’espère qu’il y aura du cochon et du pinard.

    Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs. » Ben merde , ils sont gonflé, c’est notre pays pas le leur. On est chez nous quand même. Partout ou l’islam s’installe, les Chrétiens trépassent. Si ils croient que l’on va se laisser faire sans rien dire, ils se foutent le doigt dans l’œil jusqu’à la prostate. Je suis prêt à les pousser jusqu’à la mer avec perte et fracas. Pourriture d’islam DEHORS.

  11. coco

    Toutes les fois qu’on pensait avoir touché le fond, une énormité encore pire que les autres arrive…

  12. DUVAL Maxime

    Encore un qui a choisi l’exil…

    A l’ANPE.

    D’aucuns suggèrent qu’il aurait dû être envoyé tenir compagnie à Breivik comme compagnon de cellule.

    « Me voilà inscrit au chômage. Il n’y avait pas un seul bobo, hier, dans les bureaux de Pôle emploi. C’est aux bigots du nouvel ordre moral, actuellement en vacances, que je songeais devant ces visages clos ou défaits, ces corps malhabiles, quasi honteux, pour certains – la honte d’être chômeur finissant par me gagner à mon tour. »

    A lire sur son blog officiel.

    Richard Millet | Le Prince de ce monde

    http://richardmillet.wix.com/siteofficiel#!Le-Prince-de-ce-monde/c1q8z/571b3cb70cf2dd6f7fc9b0e9

  13. ValérieValérie

    J’ai voulu m’inscrire à ce « camp d’été décolonial », considérant que je suis aussi victime de racisme d’Etat : ces dernières années les deux plaintes que j’ai déposées contre des hommes de confession musulmane pour agression physique, insultes sexistes et menaces de mort ont été classées sans suite, malgré des preuves par caméra de vidéo-surveillance et de nombreux témoignages en ma faveur dans un des deux cas. Le racisme d’Etat anti-blanc existe donc bel et bien, tant ils ont une trouille bleue des débordements possibles de la communauté musulmane . Mais mince, ils demandent 170 euros de participation!! Quand même j’aurais bien aimé « infiltrer » cette scandaleuse manifestation.

  14. chris83

    Pourquoi la réunion patriote de Béziers représente-t-elle un « danger »? Christiane pouvons nous être un peu plus informés? Il ne me semble pas que Mr Ménard brigue la présidentiel?

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Ce qui veut faire pression sur le FN aboutira inévitablement à une candidature qui fera concurrence à MLP que ce soit Ménard Villiers ou un autre…

      1. Baptiste

        Assurément vous détenez des informations que je n’ai pas, et c’est d’ailleurs l’un des intérêts de ce site que de proposer des informations et un lieu de débats.
        Parallèlement aux rumeurs, aux hypothèses, aux informations « réservées » on peut essayer d’en comprendre les conséquences.
        M. Ménard est-il en mesure de faire échouer l’accès au 2e tour, en rassemblant la Droite Catholique, pour la part qui n’ose pas encore voter FN?
        Quel serait son intérêt? Agirait – il, en sous main pour le compte de M. Juppè? ou de Sarko?
        Sa candidature au contraire pourrait-elle drainer des voix qui servirait MLP au 2e tour, et affaiblirait M. Juppé au 1e tour? Un peu comme Sarko qui pompa des voix au FN lors des présidentielles, dont il sortit vainqueur?

        Nous avons deux certitudes: les résultats d’une candidature de M. Ménard sera, non pas anecdotique, mais périphérique. ce qui veut dire que de toutes évidences M. Ménard se pressent, se veut, se considère comme ministrable. Le sera -t-il du Fait de M. Juppé, de la décision de MLP? La question reste effectivement ouverte.
        En incidente, on peut supposer qu’à l’approche des élections le nombre de ceux qui se pressentent aux postes ministériels ne fera que croître. D’autant que la possibilité d’un changement « réel » se profile plus nettement: Ainsi les Villiers, les Dupond Aignan, et bien d’autres, moins connus mais tout aussi « piaffants »…
        Enfin ces rencontres de Béziers, dont je redis tout l’intérêt, selon moi, ne me semblent pas suffisamment hypnotiques, au point que que chaque participant se sente ensuite obligé de voter contre ses intérêts, ou contre ses convictions, lors des présidentielles, notamment.
        Cordialement.

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          la seule vraie question est qu’il faut éviter tout ce qui peut empêcher MLP d’être au second tour, Hollande est en train de veiller à être le seul au premier tour à gauche (il va avoir du mal avec Mélenchon ) Dupont aignan instrumentalisé par l’UMP prendra des voixà Marine… tout est instable ; par ailleurs il est bien évident qu’on peut aller à Béziers sans s’engager pour autant à voter autre chose que MLP !

          1. Baptiste

            Une question qui reste en suspend.
            Qui est le garant incontestable des résultats réels des élections? Certes pour les municipales, les départementales on peut considérer que le grand public puisse avoir un droit de regard/ d’examen sur la « véracité » des résultats, mais ensuite aux présidentielles, à un référendum national, qui peut dire, s’il n’est pas à l’intérieur et au plus près de « la machine », qui peut être sûr de la fiabilité des résultats annoncés?
            Autrement dit, en le transposant, qui surveille ceux qui surveillent.
            Cordialement.

Comments are closed.