La majorité de la population a pris la décision collective et inconsciente de ne pas se préparer…


La majorité de la population a pris la décision collective et inconsciente de ne pas se préparer…

Un extrait du livre (lecture en cours);

RUES BARBARES – survivalisme – de PIERO SAN GIORGIO–

http://www.leretourauxsources.com— blog:www.scriptoblog.com)

(…) Toutes les rêveries du monde ne remplaceront pas une paire de bottes par temps de neige ou un gilet pare-balles en temps de guerre.

 La majorité de la population a pris la décision collective et inconsciente de NE PAS SE  PREPARER, de ne pas être prévoyante.

Ce que préconisent les gouvernements:

E.U – listes de préparations en cas de crises, ainsi qu’un kit contenant nourriture, eau, outils, vêtements.
La devise de la FEMA (Federal Emergency Management agency)
« Faites un kit, faites un plan, et restez informés! »
http://www.fema.gov

SUISSE – l’Office fédéral publie des guides de recommandations:
http://www.bwl.admin.ch/dokumentation/00439/index.html?lang=fr

FRANCE – Guide de préparation aux situations d’urgence. Guide à télécharger; Très complet avec des conseils pour préparer un plan d’urgence personnalisé et une liste pour un sac d’urgence en cas
d’évacuation.
http://www.risques.gouv.fr

CANADA – sécurité civile:
http://www.msp.gouv.qc.ca/securite-civile.html

BELGIQUE – DG centre de crise:
http://www.centredecrise.be

CROIX ROUGE
http://www.cicr.org/fre/

Si des organisations comme l’EPRUS ( Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires) voient le jour en France, c’est bien qu’en haut lieu, ON A CONSCIENCE DE LA STABILITE TOUTE RELATIVE de nos systèmes de support.

Paris…2 millions d’habitants, une densité de population de 20000 personnes au KM carré…ne dispose que de 700 médecins, 1000 lits d’hôpitaux et 114 pompiers pour 100 000 habitants. Quid de l’Ile-de- France avec ses 12 millions ?





12 thoughts on “La majorité de la population a pris la décision collective et inconsciente de ne pas se préparer…

  1. DUVAL Maxime

    Conscient de m’attirer les foudres, s’il est possible de se faire incendier sur un article annonçant la fin du monde et nous incitant, et tant d’autres l’on fait depuis tant d’années, à nous réfugier là-haut sur la montagne.

    De Joannovic et Olivier Delamarche, pour nos sous, en passant par Pacco Rabanne pour qui sait le salut de nos âmes, Nostradamus et il y a pas si longtemps la malédiction des incas ou des Aztèques je ne sais plus trop, voici également un entretien avec Pierre Hillard.

    https://www.youtube.com/watch?v=7Tefvx_Txk4

    Armagueddon se vend bien. La peur est un commerce lucratif, et Dieu sait si par ces temps les gens ont peur et de tout. A juste raison ça ne se discute pas. Mais quand même…

    Au hasard de blogs on trouve partout du « survivalisme ». Habitant la campagne, je pourrais me dire à l’abri du besoin d’eau, de viande et de légumes… et pourtant, pas si sûr. En dehors de l’eau, nous sommes y compris les paysans tous des citadins habitant la campagne. Qu’un dysfonctionnement survienne, j’ignore combien de temps nous tiendrions, sans y ajouter la barbarie du sauve qui peut. Mais quand même…

    Ils sont marrants les survivalistes. Allez à la marée par ici un jour de bon coëfficient, vous ne ramènerez à peine de quoi vous amuser les papilles, et ça c’est pour les connaisseurs du coin. Alors, si tout le monde s’y met du jour au lendemain. Pareil pour le gibier… en une semaine, plus un moineau. Les cultures, on prélève et basta.

    Enfin, ceux-ci ont les moyens qui tels Adolf dans son bunker :

    http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/04/les-rats-continuent-de-quitter-le-navire.html

    Il y a quelque chose d’irrationnel dans ce presque « désir » de revenir avec délectation au silex que l’on frotte pour faire jaillir le feu. Un peu de la fin de la chanson du poète Guy Béart :

     » Nous finirons la guerre avec des lance-pierres. Si nous vivons demain, nous en viendrons aux mains ».

    Et des vendeurs de lance-pierres, c’est pas ça qui manque, des vendeurs de manuels d’utilisation non plus.

    En attendant, continuons notre survivalisme quotidien, qui dans les rayons de la grande distribution, qui en revenant de Phuket, du match de foot au stade ou la télé, la vie quoi ; et même à ne rien faire du tout c’est bien aussi.

    Ler seul survivalisme auquel je crois, c’est celui que doit m’assurer le gouvernement de mon pays. Sa Justice, sa Police, son Armée, sa Fiscalité qui assure la juste répartition entre régions et ses habitants et ne laisse aucun de ses citoyen au bord du chemin. Que tout revienne dans l’ordre.

    L’ordre par le bulletin de vote. Tout le reste n’est que billevesées de nostalgiques de Baden-Powell et de cabanes dans les arbres.

    Un retour à une laïcité implacable et un état fort.C’était comment la France, avant la chienlit ?

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Belle et intéressante réponse mon cher Maxime, moi aussi j’aimerais pouvoir faire confiance à l’Etat et compter sur ses fonctions régaliennes, moi aussi j’aimerais faire confiance au vote.. Mais tout ça c’était avant… Il nous faut bien nous préparer puisque nous ne pouvons plus faire confiance qu’à nous-mêmes…

      1. DUVAL Maxime

        Nous avions dans les 20 ans et notre « prote » pour rigoler nous disait :

        « Vous n’êtes qu’une bande de c.ns… et je suis votre chef ».

        La France actuelle, et ce depuis quelques lustres, c’est un peu ça. Ses gouvernants me direz-vous sont à l’image de ceux qui les ont élus, c’est la démocratie. La seule excuse que nous avons à faire valoir, c’est qu’on nous tient la main qui vote, avec le nom qui convient et c’est encore ce qu’on nous prépare.

        L’auto défense des citoyens qui serait légale en même temps qu’efficace serait celle des Suisses, sans autorisation de détenir l’arme chez soi (on est en France avec sa culture) ; cette dernière se trouverait au ratelier de quelque caserne délivrant régulièrement une formation adéquate. L’état dans une structure la plus proche du peuple connaissant ses ouailles, pourrait en cas de troubles former des bataillons de gens sûrs… comme dit dans la Marseillaise.

        Dans la funeste perspective de ce qui arrivera.

        Bah, je divague, car j’idéalise trop « l’Etat », quand on sait son côté pile et l’autre,

        1. ozone

          Dans l’état actuel et previsible a moyen terme,peut étre même moins,le plus gros obstacle c’est notre état lui même et ses larbins médiatiques.

          Il faut avant tout s’émanciper de cet esclavage mental qui nous submérge en faisant comprendre a notre entourage la situation,dont beaucoup l’entrevoient déjà mais se font couilloner par le premier ménate sur un écran.

          Faut commencer par le début

  2. Baptiste

    Bonjour,
    cela a été dit à plusieurs reprises, mais il faut insister sur la nécessité, parallèlement aux recommandations générales de survie, de constituer des réseaux et des groupes d’entraides et de solidarité, à l’échelle des rue, des quartiers…
    Cordialement.

  3. Alexcendre 62

    Moi ma philosophie est de m’affranchir de tout ce que je peux produire , fabriquer , réparer , afin de réduire le plus possible ma dépendance au système, j’y vois au moins quatre avantages principaux ,a) ne pas trop paniquer en cas de pénurie , chez moi il y aura toujours quelques choses a manger ,b) ne pas trop exposer mon porte monnaies face a cette vie que l’on nous a complique pour nous vider les poches ,c) nourrir ma famille d’un maximum de choses les plus saines possible, la santé c’est important ,d) réduire au maximum mes déchets par le réemploi et le recyclage . Voila tout n’est pas parfait et il y a toujours des troues dans le dispositif on ne peut pas les éviter , mais mes deux poules que me donnent en gros plus de 500 œufs par ans de très grande qualité fait a partir de déchets de cuisine ce n’est pas compliqué a faire pour permettre a mes enfants de manger sain . Les arbres d’ornement (10jours de floraison pas an ) dans ma pelouse que j’ai fait valser et que j’ai remplacé par des fruitiers , après quatre ans ils approchent déjà 100 kg de fruits ( naturels )là non plus ce n’est pas compliqué a faire , etc etc etc. En prenant cette philosophie associé a un réseau d’échange on peut devenir beaucoup moins vulnérable , et avoir beaucoup de plaisir a entuber la société de consommation , puis en tiré un bénéfice non négligeable et se sentir plus en sécurité par moins de dépendance .A méditer ! bien sur tout le monde ne pas le faire j’en conviens mais beaucoup pourraient , les émissions de Télé de la Cinq fournissent régulièrement de très bons arguments pour aller dans ce sens , et ça reste aussi un important geste de résistance .

  4. Pierre978

    Bonjour à tous, après avoir lu l’article de Claude concernant la non préparation des futurs événements grave sur notre sol de la plus grande partie de la population Française, je tiens à préciser que je suis entièrement d’accord avec Claude sur l’état général du pays et de la population. Si nous analysons la situation économique en France, en Europe et dans le monde, nous nous apercevons que les plus grands économistes, extrêmement sérieux à travers les sites de réinformations sont d’accord sur la finalité de ce qui nous attend, c’est à dire le Chaos économique dans un avenir très proche, probabilité de plus de 50% cette année. Je ne dis pas que cela sera le déclencheur avec certitude des hostilités, mais cela va y contribuer d’une manière très importante. A cela s’ajoute l’immigration invasion d’origine musulmane principalement à travers l’Europe depuis plusieurs années avec une aggravation spectaculaire depuis 2 ans environ, comment voulez vous espérer un avenir avec calme et sérénité !!! C’est dans l’état actuel impossible !!! Je peux avoir tort mais je ne vois pas comment se sortir de cette situation sans une confrontation physique majeure. Alors pour les septiques, préparez vous car il est temps après ce sera trop tard. Mieux vaut le faire même si nous nous trompons, que ne rien faire du tout. Il en va de votre sécurité, celle de vos proches et de votre responsabilité. Posez vous la question, et si nous avions raison, nous les résistants, prendrez vous le risque de ne pas voir, entendre et réagir !!! Vous ne pouvez plus dire que vous ne saviez pas !!! Alors agissez vite en connaissance de cause. Pas de découragement non plus ni de defetisme, nous vaincrons car nous sommes déterminer à résister par tous les moyens et n’avons pas le droit d’abandonner notre pays.
    Pour la France et notre avenir !!!

  5. robertr

    bravo madame votre analyse est la plus juste!
    (prévenir vos mieux que tous ) un extincteur n’empêche pas le feu il le combat s’il y a lieux .

  6. arrémentarrément

    Je comprends le fond de la pensée de Maxime.
    Sans tomber dans la « catastrophobie »(Une phobie de plus), il faut quand même être conscient des possibles avatars encourus par le français « sans dents ».

    Le livre de San Giorgio est intéressant car il présente aussi bien les pires évènements que les moins graves et comment y faire face.
    Posséder l’équipement et le savoir minimum peux sauver une vie.

    Ainsi il cite diverses catastrophes telles;
    – Une grève de cheminots qui obligea la G.M à mettre au chômage 75000 travailleurs, l’ouragan Katerina, Haïti, Seveso etc.
    – la guerre au Kosovo ou Stalingrad qui obligea certaines victimes à manger du rat voire des morts.

    Certains parlent déjà de « Réfugiés climatiques », de « guerre de l’eau ».

    On apprenait aujourd’hui qu’une commune des Vosges est privée d’eau potable celle-ci est polluée par les nitrates.
    Cela reste du domaine faits divers car la mairie fourni des bouteilles d’eau.
    OUI MAIS…si les transports routiers étaient en grève une semaine ou deux qu’advient-il de l’approvisionnement des supermarchés et des pompes à essence ?
    Anciennement l’armée prenait le relais, quid aujourd’hui ?

    En Bourgogne, nous nous sommes trouvé sans électricité pendant 48 heures, heureusement notre poêle à bois était approvisionné, nous possédions assez de bougies et de lampes de poches opérationnelles.
    Les chambres, chauffées électriquement, nous fûmes obligés d’utiliser une couverture supplémentaire. Journées déclarées amusantes par les enfants, anecdotiques pour des anciens campeurs mais que serait-il advenu si l’évènement avait duré?

    Art du journal l’Union,(extrait) Le 4 avril, dans un théâtre Déjazet (!), notre 1er ministre aurait averti sur « une forme de minorité agissante, des groupes (salafistes) qui sont en train de gagner la bataille idéologique et culturelle ».
    « les salafistes doivent représenter 1% aujourd’hui des musulmans (1) dans notre pays, mais leur message sur les réseaux sociaux(2), il n’y a qu’eux finalement qu’on entend » a-t-il critiqué…
    (1)Donc 60000 salafistes ? Équivalant à notre armée?

    « Je tiens aussi quand même, peut-être comme Chauprade, que, historiquement, toute collectivité, toute communauté, qui a une aile terroriste finit par lui obéir. »(JMLP)

    On se rappellera – Les Trois Phases du Djihad par David Wood.(18/11/2013)

    1- arrivée des soi-disants pacifiques persécutés.
    (environ 47% -chiffres INSEE2010- des 200 000 immigrants arrivant sur notre sol tous les ans)

    2- regroupement communautariste revendicatif et belliqueux.

    3- destruction totale des naïfs qui ont eux-même encouragé leur perte.

    http://www.youtube.com/watch?v=t4fbMOw9N6E

    Twitter : Ils « baisent des Blanches pour se venger de l’esclavage » et témoignent
    http://www.fdesouche.com/721053-racisme-anti-blanc-sur-twitter

    De jeunes élèves ont refusé la minute de silence après les attentats du Bataclan.
    Idem à Bruxelles où des imams aussi ont refusé cette minute.
    Avez-vous entendu parler d’un acte ferme de nos dirigeants expulsant le millier d’imams salafistes ?

    (2)Il faut reconnaître que nous sommes très près de la phase 3 depuis 2013!

  7. patriote42patriote42

    ne faisant pas confiance aux politiques , car une juste répartition est un rêve , ayant arrêter la télé , n’aimant pas le foot , pas de portable dernier cri , ni de tablette , pas coiffer à la justine bébé , et ne portant pas des vêtements ridicules comme certains , je me prépare et ma famille aussi , pas de bunker comme « states  » à attendre une invasion de zombies ………. ! simplement pour nous chauffer un poêle à bois , et pouvoir manger , et boire , avoir un groupe électrogène en cas de coupure de courant … le reste chut …!

    1. patriote42patriote42

      j’oubliais les poules et lapins , enfin bref ! chacun fait comme il veut ….! après ce n’est pas mon problème !

Comments are closed.