En France on peut s’appeler Jihad mais pas Mégane ou Zébulon…


En France on peut s’appeler Jihad mais pas Mégane ou Zébulon…

Claude, dans votre témoignage, vous évoquez le 11 septembre 2001 et la complaisance de cet individu avec lequel vous dûtes travailler à l’égard des attentats de New York.
Ceux de Bruxelles susciteraient des « larmes de joie » des partisans de l’Etat islamique, d’après l’article traduit de Pamela Geller http://resistancerepublicaine.eu/2016/03/24/bruxelles-larmes-de-joie-dans-le-monde-musulman/.

Mes recherches sur la jurisprudence française me conduisent à observer qu’en France cette attitude se retrouve chez certains individus qui franchissent les limites de l’abjection. Certains comparaissent même pour apologie du terrorisme devant le tribunal correctionnel.

Un arrêt de la Cour de cassation rendu l’année dernière concernait un enfant de moins de cinq ans, qui avait été habillé et envoyé à l’école publique ainsi par sa mère, sur l’invitation pressante de l’oncle maternel, avec un tee-shirt portant les inscriptions « Jihad, né le 11 septembre » et « Je suis une bombe ».
L’enfant, semble-t-il, s’appelait Jihad.
On voit parfois le ministère public, incarné dans notre pays par le procureur de la République, poursuivre en justice des parents pour le prénom difficile à porter qu’ils ont donné à leur enfant, mais, apparemment, dans le cas présent, les magistrats ne trouvent rien à redire.

Le fils de Ribery aussi s’appelle « Glaive de l’islam » (et il est même interdit de le qualifier « islamiste » pour ce fait http://resistancerepublicaine.eu/2016/03/05/ribery-appelle-son-fils-glaive-de-lislam-1600-euros-damende-pour-le-supporter-qui-la-traite-dislamiste/.

Je ne sais pas si la même procédure existe en Allemagne, ni quelles autorités étaient compétentes pour agir en justice, mais cela tend à confirmer que de si charmants prénoms peuvent être donnés sans réaction de ceux qui, au contraire, ont poursuivi les parents de Mégane Renaud http://www.liberation.fr/societe/2000/05/05/megane-sera-toujours-megane_324658, Titeuf http://www.lepoint.fr/societe/titeuf-le-prenom-interdit-16-02-2012-1432208_23.php ou Zébulon entre autres : http://www.village-justice.com/articles/Suppression-prenom-sur-acte,20713.html.

La décision peut être lue à l’adresse suivante avec les passages importants en gras :
http://collisiondegalaxies.over-blog.com/2016/03/apologie-d-attentats-islamistes-ca-va-durer-encore-longtemps.html




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


4 thoughts on “En France on peut s’appeler Jihad mais pas Mégane ou Zébulon…

  1. Dorylée

    J’ai ouï dire qu’il y avait même une Térébenthine ! Elle sera écologiste par essence…

Comments are closed.