« Superlatifman » ou le cours à la mode, la classe inversée… Accrochez-vous !


« Superlatifman » ou le cours à la mode, la classe inversée… Accrochez-vous !

Imaginez vos charmantes têtes blondes  arriver en cours,  et assister à cela. Attention ce n’est pas un film, c’est la nouvelle pédagogie conseillée aux enseignants…

Ça c’est de la pédagogie innovante !
Restait à espérer que Super Crétin n’était pas prof de Lettres… enfer et damnation, si ! Il a même fait aussi une pitoyable video de cours sur le Horla, Maupassant a dû se retourner dans sa tombe !
 En tout cas le sens du ridicule, ce n’est pas inné… Et Super Bouffon a fait le film en situation réelle, avec ses élèves !!! Et il cause bien la France « ta bague tu l’as piquée à ta grand-mère ? « 

Si vous n’avez pas oublié tout ce que vous saviez du superlatif et du comparatif après avoir vu ce gloubi-boulga, je vous paye le resto !

Mais ce professeur très innovant, donc très à la mode a dû avoir des notes extraordinaires, obtenir des décharges pour aller porter la bonne parole auprès de ses collègues…

Ça rapporte, sous Hollande, d’être un prof démago qui ne maîtrise pas les contenus et se contente d’animer…

Au fait, le quidam précise qu’il s’agit de « classe inversée ». Ce qui n’est même pas le cas, en plus !

Certes, la classe inversée, ce n’est pas mieux ! La classe inversée se veut à contre-courant de la pratique d’un autre âge ( ô nostalgie…) où l’enseignant, détenteur du savoir (il avait un peu bossé pour ça…) partageait ce savoir, le transmettait, avec une pédagogie « descendante », du prof aux élèves.

La classe inversée, elle, fonctionne à l’envers. C’est nouveau, ça a le goût de l’école, mais ce n’est pas de l’école. Du moins pas celle que vous connaiss(i)ez.

Concrètement, la pédagogie inversée se résume en général à demander aux élèves de s’approprier les grands traits de la leçon avant le cours, en lisant quelque chose ou en regardant une vidéo si on est à la mode. Voire en s’auto-formant à distance avec un MOOC, mais là c’est uniquement si on veut faire mouiller l’IPR. Puis le cours avec le prof (qu’on appelle « en présentiel », car on parle très bien français) sert ensuite à vérifier que le savoir, le savoir faire, le savoir être, les compétences, les capacités etc. sont acquis, en faisant des exercices et en répondant aux questions, pardon en faisant de la remédiation, de la différenciation pédagogique et de l’évaluation formative, voire formatrice, soyons fous !

Bien sûr, comme beaucoup de pratiques pédagogiques auto-proclamées innovantes, ça marche sûrement très bien avec une classe de 12 bons élèves qui font leurs devoirs à la maison… et sont suivis par leurs parents. 

Bref, plus que jamais on se moque de nos enfants, on les méprise, on leur fait perdre leur temps, et on fait disparaître toute possibilité d’ascenseur républicain.

Les ordures !

Il va falloir que des bataillons de professeurs en retraite investissent les établissements scolaires, en chassent la nouvelle génération et restaure l’école républicaine… En attendant, parents, vous avez du boulot….




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


17 thoughts on “« Superlatifman » ou le cours à la mode, la classe inversée… Accrochez-vous !

  1. Roland l'Alsacien.

    QUEL CON CELUI LA !
    IL c’est évader d’un asile psychiatrique ou quoi ? Ah non ! j’ai compris c’est le prochain Président de la Ripouxblique que les cons et veaux de Français vont voter ! c’est le nouveau programme de l’éducation national et création de EL Kromi . Au fait Christine ,Kromi en Alsacien veut dire Tordu ,hé hé hé !!!

  2. kancau11

    Cette truffe est pressentie pour tourner un remake du film de notre BEBEL national  » SUPER GUIGNOLO « 

  3. durandurand

    Qui c’est ce guignol ? Cela devient du grand foutage de gueule à l’inéducation nationale ! Pauvre France et pauvres élèves !

  4. romulus

    en effet superlatif man vole bien, oui mais l’argent du contribuable. En plus quand le grand bordel annoncé arrivera, le gosse pourra faire appel à ses super pouvoirs. Il pourra aussi demander aux ricains de revenir faire un tour. ça promet!

  5. pirlouit

    alors là j’en reste sans voix.ça existe vraiment ce type de cours?les parents qui laissent leurs enfants sont cinglés.perso mon fils a fait sa scolarité dans le privé et …encore faut trouvé le bon.

  6. DANIEL POLLETTDANIEL POLLETT

    Lorsque j’ai suivi la formation de formateur d’adultes à l’université, j’ai entendu plusieurs fois la négation absolue du concept selon lequel le formateur est détenteur du savoir et de l’autorité, considéré comme une stupidité du passé. Assurément, le formateur se présentant à la façon de ce pitre prétentieux et ridicule ne risque pas d’être reconnu comme étant détenteur du savoir -son exposé n’est ni consistant ni pédagogique- ni d’une quelconque autorité ! Coluche aurait pu lui dédier sa plaisanterie : « Vous lui posez une question, quand il a fini de vous répondre, vous ne vous souvenez plus de la question que vous avez posée. »

  7. J

    J’ai tenu 2m30. Prendre les gosses pour des imbéciles, ce n’est pas ainsi qu’ils relèveront le niveau de l’école.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Je comprends j’ai eu du mal moi aussi m’y suis reprise à 3 fois et uniquement parce que je voulais fair el’article /

  8. agathe

    Il est évident , dans la première video de Superlatifman, que les élèves vont enregistrer des idées fausses en croyant que le superlatif de supériorité EXPRIME une supériorité en terme de valeur, alors qu’il exprime un degré. Exemple : « Ce professeur est extrêmement bête. »
    La video qui suit celle-là, où déguisé en plombier, le sinistre pédago-pitre s’attaque à une phrase de Rousseau pour la « démonter » sans une seconde faire référence au SENS et en ironisant sur le fait que l’auteur « fait compliqué au lieu de faire simple »… est un condensé de tout ce que l’on peut reprocher à l’enseignement du « français » aujourd’hui : formalisme déconnecté du fond de la pensée, mépris pour notre syntaxe et ses agencements subtils, ignorance du style…Il faut dire que, de tout cela, cet histrion sans talent est singulièrement dépourvu. Alors, tel le renard à la queue coupée de La Fontaine, il ne lui reste qu’à tenter de dénigrer devant son auditoire captif, ce dont lui-même semble privé à jamais : l’accès à la culture française !

  9. Pouf

    Quand je vois ce genre de vidéo…je pense Hoax ! Mais je suppose que cela a été vérifié par l’un d’entre vous…

    Enfin, cela a fait travailler un intermittent du spectacle ! Que ne faut-il pas faire pour gagner son pain…

    Septuagénaires, nous faisons partie des vraies chances d’égalité de feu la République….Nos enfants aussi mais déjà fortement aidés familialement et dire qu’il va falloir s’occuper des petits-enfants si on ne veut pas qu’ils se noient ! ( à quand la vraie retraite ? ).

  10. Enée

    Affligeant et pitoyable…
    Ce professeur nouvelle version est réellement un super ZÉRO.
    Comment les élèves peuvent-ils avoir du respect et de l’attention, envers ce genre d’énergumène ?

  11. hathoriti

    J, ils ne veulent pas relever le niveau de l’école; bien au contraire, ils veulent encore le rabaisser; la stérilisation de la France est presque achevée…encore un peu de temps…et quelques autres cons comme cet abruti congénital…Il est à vomir, ce prof vrai de vrai comme le constate Christine…navrée…

  12. philiberte

    Un de mes amis voit son enfant disjoncter, parce qu’il n’y a plus de notes, mais des « couleurs »!!! Il ne veut plus aller en classe. Une inspectrice interdit à une instit de mettre des notes. Elle interdit de renvoyer les élèves lors d’une maladie d’un collègue, C’est l’enfer dans l’enseignement.
    Je ne crois pas être volontaire pour remettre les pendules à l’heure. J’étais (très?) mal vue par la hiérarchie, car j’utilisais d’anciennes méthodes. Ma consolation est que j’étais (très?) appréciée des enfants et de leurs parents, parce que dans ma classe, « ça bossait »!
    Ils sont responsables de cette situation.

Comments are closed.