Parents, retirez vos enfants de l’école la semaine du 21 mars, semaine de l’anti-racisme à l’école


Parents, retirez vos enfants de l’école la semaine du 21 mars, semaine de l’anti-racisme à l’école

Je ne vois plus d’autre solution pour éviter le lavage de cerveau de nos chères têtes blondes…

Ils osent utiliser ce qui s’appelait il y a peu Instruction Nationale pour faire leur propagande immonde du vivre ensemble, de la diversité et de la tolérance... en direction des nôtres. Des nôtres uniquement. C’est à eux qu’il faudrait dire, redire, ordonner… d’accepter celui qui ne veut pas de vous parce que vous êtes femme, non musulman, que vous mangez du porc et appréciez le Chambolle-Musigny.

Bref, BelKacem en bon toutou de Hollande et des Frères musulmans applique à la lettre les injonctions des cheikhs et autres Saoudiens détenteurs de puits  de pétrole. Islamisons, mes Frères, il en restera toujours quelque chose.

On notera dans les documents du Ministère ci-dessous l’hypocrisie (j’aurais pu dire takkya) qui consiste à ajouter la lutte contre l’antisémitisme à celle affichée, comme si l’antisémitisme n’était pas du racisme… Mais comme tout le monde sait que le problème c’est l’islam, en ajoutant antisémitisme on  essaie de donner une valeur universelle à l’action, en jouant, qui plus est, sur les souvenirs de la seconde guerre mondiale, facilitant ainsi dans l’inconscient le rapprochement islamophobie-antisémitisme… C’est habile mais cela dit bien à quel point ils sentent la marmite prête à exploser…

Décryptage dans le texte, en rouge.

Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme

Du 21 au 28 mars 2016

Une semaine sur 36 consacrée à un thème qui n’aidera pas nos enfants à savoir lire, compter, écrire, connaître leur histoire et leur littérature.

La Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année le 21 mars. En proclamant cette journée en 1966, l’Assemblée générale de l’ONU a engagé la communauté internationale à redoubler d’efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination raciale.

Belkacem commence par tenter d’asseoir sa légitimité à lancer une telle campagne. C’est pas moi, c’est l’autre, les Nations Unies. L’année dernière, pour la même action elle évoquait également la loi de 2013 (Alors que la loi du 8 juillet 2013 a réaffirmé avec force la mission de l’école de faire acquérir à tous les élèves le respect de l’égale dignité des êtres humains, de la liberté de conscience et de la laïcité), elle n’a pas osé cette fois, considérant sans doute, et à juste titre, que toute loi ou décision du quinquennat Hollande jetait le discrédit sur celui qui s’en targuait.  De ce fait plus question de laïcité ni de liberté de conscience… Intéressant, n’est-il pas ?  

 

Temps fort de la mobilisation de la communauté éducative pour prévenir toute forme de discrimination ou de violence fondée sur l’origine ou l’appartenance religieuse, cette semaine doit être l’occasion, dans les enseignements, en particulier l’enseignement moral et civique, les actions éducatives et l’ensemble des situations concrètes de la vie scolaire, de mener des réflexions et de conduire des actions visant à rappeler le sens des valeurs de respect, de dignité et d’égalité.

Ce paragraphe montre qu’ils avancent à visage découvert. La cible est clairement ceux qui n’ont pas d’origine définie (les Français d’origine) ni d’appartenance religieuse affichée (les athées, les catholiques qui ne portent pas leur foi en bandoulière). Nos enfants, donc, vont être rééduqués pour apprendre à accepter ceux qui ne veulent pas d’eux et les traitent de porcs, de kouffars et de sales céfrans. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Et, naturellement, on va utiliser tous les enseignements pour faire honte à nos enfants d’être blancs, d’avoir des ancêtres français, une histoire et un patrimoine et de considérer qu’il est normal de regarder sa voisine de table comme égale à soi bien qu’elle soit fille… 

L’éducation pour agir contre le racisme et l’antisémitisme

Cette éducation s’incrit au cœur de la mission de l’École de transmettre et de faire vivre les valeurs de notre République, ainsi que du plan gouvernemental « La République mobilisée contre le racisme et l’antisémitisme ».

« Plan gouvernemental ». Comme c’est bien dit… Staline était très fort lui aussi à ce jeu. Quant à leurs dégueulis permanents sur les valeurs de la République, valeurs et République qu’ils trahissent jusque dans l’énoncé du programme de cette semaine de l’anti-racisme, qui abusent-t-ils encore ?    

Symboliquement, la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme se déploie autour du 21 mars, journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale instituée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1966.

Rebelote. Normal, quand on n’a plus de légitimité dans son pays, on va chercher celle d’organismes supra-nationaux, que ce soit l’UE ou ce machin de l’ONU. De Gaulle, reviens ! 

En cohérence avec les exigences du parcours citoyen, la participation et les initiatives des élèves doivent être recherchées. Cette semaine doit aussi être l’occasion de mettre en valeur les projets pédagogiques menés tout au long de l’année dans le champ de l’éducation à la citoyenneté, de l’éducation aux droits de l’homme et de l’éducation aux usages responsables des technologies numériques. Une cohérence pourra être également recherchée avec la semaine d’éducation à la presse et aux médias, qui aura lieu du 21 au 26 mars et dont le thème sera : « la liberté d’expression, ça s’apprend ».

Oyé bonnes gens ! Vous avez en ce paragraphe tout  le programme de Belkacem : les élèves sont acteurs, ils découvrent, inventent, et les profs sont juste là pour leur tenir la chandelle, et ils ne sont à l’école que pour devenir de bons petits robots hollandesques. Ecrire, compter, lire, connaître l’histoire de son pays ? Quelle horreur, les élèves deviendraient libres. Il vaut mieux qu’ils perdent leur temps avec le numérique où ils sont déjà bien meilleurs que leurs profs… Cerise sur le gâteau on apprend incidemment qu’il n’y aura pas une mais deux semaines d’éducation à l’anti-racisme, la semaine de la presse étant un moment privilégié pour continuer le lavage de cerveau. Parents il va vous falloir inventer deux semaines de grippe, et trouver deux grands-parents disponibles pour garder la marmaille. Je sais, pas facile, mais dans la vie il y a des priorités. 

L’ensemble des personnels, des élèves, des parents et des partenaires de l’école, notamment les organisations concourant à la lutte contre les discriminations, la xénophobie, le racisme et l’antisémitisme, sont invités à proposer des initiatives et à y prendre part. L’intervention de représentants des associations, notamment celles qui bénéficient d’un agrément national ou académique, et la contribution de memnbres de la Réserve citoyenne devront être favorisées.

Liste des associations agréées au niveau national

La Réserve citoyenne

Ah ! le pompon : Parents ( de la FCPE, de préférence, ce sont les plus gauchistes et les plus hollandiens), SOSRacisme,cran, Mrap,Licra, Ligue des Droits de l’homme vont pouvoir entrer -encore plus que d’habitude, si c’est possible- à l’école et y distiller leur idéologie raciste à l’égard des Français et des non musulmans. Jules Ferry, reviens ! 

Des ressources institutionnelles

Eduscol publie des fiches pédagogiques permettant d’aborder les thématiques dans le cadre spécifique de l’enseignement moral et civique, pour les premier et second degrés.

Ressources éduscol pour l’EMC

Extrait : « La morale enseignée est une morale civique en ce qu’elle est en lien étroit avec les valeurs de la citoyenneté (connaissance de la République, appropriation de ses valeurs, respect des règles, de l’autre, de ses droits et de ses biens). Il s’agit aussi d’une morale laïque fondée sur la raison critique, respectueuse des croyances confessionnelles et du pluralisme des pensées, affirmant la liberté de conscience. En cela, cette morale laïque se confond avec la morale civique ». Bandant, n’est-il pas ? La seule consolation c’est de se dire que ceux des enfants qui subiront les deux semaines à venir en auront une telle indigestion qu’ils jetteront tout cela avec enthousiasme. N’est-ce-pas, Gabrielle, jeune fille de Philippe Le Routier ?   

 
 
La Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA) a mis en ligne, cetteannée, un site participatif des actions proposées dans le cadre de la semaine par l’ensemble des partenaires, notamment les réseaux d’associations agréées de la jeunesse et de l’éducation et les établissements culturels. Les équipes pédagogiques et éducatives sont invitées à s’y reporter et à contacter, autant que de besoin, les porteurs des projets qui y sont répertoriés.
Allez, tous en choeur, faisons mumuse et rengorgeons-nous d’avoir mis sur nos sites des actions exemplaires, faisons-les connaître à nos inspecteurs, des fois qu’ils nous mettent une bonne note voire même qu’ils nous trouvent une sinécure nous mettant à l’abri des élèves pour prix de nos bons services… 

 

Réseau-Canopé, par le biais de son nouveau portail Valeurs de la République, met à disposition des éclairages pour comprendre le phénomène du racisme en mettant à disposition des outils de formation, ainsi que des ressources indispensables pour prévenir, éduquer et agir contre le racisme en milieu scolaire comme au quotidien.

Le site Valeurs de la République

Heureusement qu’ils sont là, 5 ans d’étude minimum après le bac, deux ans de formation professionnelle… mais il est évident qu’un professeur génération Belkacem n’est pas foutu d’inventer et de fabriquer son cours. Il lui faut des outils, du tout fait, le macdo de l’éducation.

 

Le Défenseur des Droits propose le site Égalité contre Racisme, pensé comme un véritable centre de ressources en matière de connaissance juridique et de moyens d’action. Il centralise les informations et propose des réponses adaptées, qui couvrent les différentes manifestations du racisme. Il s’adresse ainsi à toutes celles et ceux souhaitent agir, qui sont témoins ou qui subissent des propos ou actes racistes.
Et à présent éducation à la délation... Vous n’irez plus dire ensuite à vos enfants que ce n’est pas beau de dénoncer son petit frère… Il nous manque De Gaulle et Ferry mais ils ont ressuscité Pétain et Laval. Qui est-ce que cela étonnera ? 

Des pistes d’actions

L’éducation contre le racisme contribue à :

  • faire reconnaître la diversité humaine et culturelle
  • favoriser le respect des différences et combattre le repli sur soi
  • cultiver la tolérance et l’enrichissement mutuel
  • promouvoir une société solidaire et du vivre-ensemble
  • éveiller aux dérives du relativisme, de la rumeur, de l’obscurantisme, des théories du complot
  • encourager l’esprit critique et la résistance face à l’injustice
  • agir dans la durée pour faire évoluer les mentalités et instaurer une société plus fraternelle

Beurk, beurk, beurk... Programme destiné au premier et au second degré. Je suis curieuse de savoir comment  on va accueillir en CE1 ou en 5ème la théorie du complot. Mais je suis catastrophée de savoir que nombre de nos petits, agressés, martyrisés dans les cours d’école parce qu’ils sont devenus minoritaires en leurs pays, vont devoir entendre ça et apprendre qu’ils doivent comprendre leurs tourmenteurs et racketteurs.  Colère, colère, immense colère ! 

À l’occasion de la Semaine d’éducation et d’actions, tous les projets pédagogiques menés au cours de l’année scolaire doivent être valorisés comme, par exemple, ceux qui sont menés dans le cadre du Concours national de la résistance et de la déportation, du Prix des droits de l’homme – René Cassin, à l’occasion de la journée de la mémoire des génocides et de prévention des crimes contre l’humanité, de la journée nationale de la mémoire de la traite négrière, de l’esclavage et de leur abolition ainsi que les travaux concourant à l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme (éducation aux usages responsables de l’Internet, éducation aux médias et à l’information).

Au cours de la semaine peuvent être organisés des :

  • débats
  • projection de films
  • pièces de théâtre
  • expositions
  • ateliers
  • forums
  • rédaction de textes
  • production de contenus destinés à des publications en ligne
  • rencontres sportives, etc.

Bla,bla, bla... 36 semaines de classe pour un seul but : participer aux deux semaines de vidage de cerveau.   

Alors par pitié épargnez vos enfants ou armez-les avant pour qu’ils ne se fassent pas décerveler.

Et faites circuler au maximum cet article. Les parents doivent savoir. Imprimez-le et distribuez-le dans les boîtes à lettres autour  de chez vous… La légitime défense passe par la légitime défiance et par la préservation des nôtres. Or la plupart des parents décervelés aux aussi par la télé ne savent pas, ne se rendent pas compte… Il faut les informer, c’est notre travail de résistant.




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


26 thoughts on “Parents, retirez vos enfants de l’école la semaine du 21 mars, semaine de l’anti-racisme à l’école

  1. J

    Vu qu’ils vont la promouvoir aussi pendant les JT, pour ceux qui les regarderaient encore, éteignez la TV lors de cette semaine, qu’ils voient les audiences chuter à ce sujet, comme nous avons boycotté la Mollande au nouvel an.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      excellente idée ; par ailleurs je vis sans télé depuis près de 20 ans et m’en porte bien j’invite chacun a regagner son temps, sa liberté et à échapper aux manipulations, et si il y a moins de téléspectateur,s moins de pub pour financer leurs merdes…

      1. Hubert

        Bravo Christine ! Ils sont tous intoxiqués et ne s’en rendent pas compte. Branchez vous sur 95.6 pour Paris ou sur TV Liberté.

    2. philiberte

      Malheureusement, le compte des spectateurs ne se fait pas comme ça: c’est un panel choisi qui sert d’étalon.

  2. Alain de Catalogne

    Malheureusement je viens de recevoir une message d’un bon ami juil qui me fait une publicité d’un colloque du Ceracj Centre Régional des Arts et
    Cultures Judaïques du Val-de-Marne avec comme thème « Colloque éthico-juridique Étrangers en terre de France Pourquoi et comment les intégrer ? »
    C’est vraiment à désespérer, cet ami est un juif pratiquant avocat, mais certainement naïf pour croire au « vivre ensemble » ! : ;

  3. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Merci Christine pour cette analyse très complète.

    Notre Ecole, joyau de la République, est désormais en phase terminale.

    Je suis triste et écoeuré.

  4. veverre

    je me charge d’expliquer a mes petits enfants,les enfants c’est fait,qu’il ne faut pas se faire botter le cul par n’importe qui,surtout pas par ces gens la.ils peuvent dire se qu’ils veulent dans les écoles.

  5. gaudet jean michel

    Je recommande vivement à l’ensemble des parents patriotes de ne pas envoyer leurs enfants à l’école , quitte à voir le médecin pour obtenir un certificat médical, évitant des sanctions pour cause d’absence .

    J’estime que si tous les parents , rejetant courageusement cette propagande , refusent de voir leurs enfants assister à ces séances d’éducation mentale indigne , il s’agirait d’une immense victoire !

    De fait ce pouvoir pourri tente d’imposer l’idée d’un antisémitisme français latent ! en réalité rien n’est plus faux ! car actuellement seuls les radicaux islamistes , perpétuent ce point de vue , en s’appuyant sur la lettre même du coran , et l’exemple personnel de Mahomet qui véritablement tua de nombreux juifs !

    Cette nauséabonde propagande touchant à l’antisémitisme , cherche en fait à culpabiliser les français de souche , pour imposer l’idée intolérable que chacun d’entre eux pourrait être la copie conforme d’un certain Joseph Goebboels , mais ceci de dissimuler le véritable antisémitisme véritablement présent dans les lignes de l’éternel coran !

  6. Alexandrine 57

    Après débat avec ma fille de 13 ans sur cette semaine d’éducation, ma fille a décidé d’aller en cours.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Bravo Alexandrine voici une éducation réussie ! Je confisque pour publication demain soir

  7. templiertemplier

    http://fr.novopress.info/wp-content/uploads/2016/03/8562-Chard.jpg
    http://fr.novopress.info/wp-content/uploads/2016/03/8562-Chard.jpg

    08/03/2016 – EUROPE (Présent 8562)

    Gribouille se jetait à l’eau pour éviter d’être mouillé par la pluie. Hollande et Merkel, nos Gribouille, ont poussé l’Union européenne à se livrer à la Turquie musulmane pour éviter d’être envahie par des « migrants » musulmans. C’est ce qui vient de se décider au sommet européen, en présence du Premier ministre turc ; on discutera des détails et des modalités pendant quelques jours encore, mais le principe est acquis.
    8562P1
    Ankara gardera les candidats au départ vers l’Europe chez elle et acceptera même le retour de ceux dont nous ne voulons pas, en échange de six milliards d’euros. En novembre dernier, il n’était question que de la moitié. Mais, depuis, la Turquie a fait monter les enchères. Elle aurait tort, de son point de vue, de ne pas profiter de la situation : l’UE est aux abois, prête à se soumettre aux exigences de ceux auxquels elle a remis son sort. Mais ce volet financier n’est pas le pire ! La Turquie entend que ses ressortissants soient dispensés de visa pour pénétrer dans l’espace européen et ce dès le 1er juin, et que les négociations en vue de son adhésion à l’UE reprennent. « Nous voulons que cinq chapitres de négociations soient ouverts aussi vite que possible », a exigé le chef du gouvernement turc, Ahmet Davutoglu. Il dit « nous voulons » et l’Europe s’incline.

    L’Allemagne et la France, entre autres, étaient hostiles, jusqu’ici, à faire de ce pays à 85 % musulman le 29e membre de l’Union, pas seulement pour cette raison culturelle, mais aussi parce que plus il y a d’adhérents, moins elle est gouvernable. Et puis, les droits de l’homme n’y sont pas respectés. Ils ne le sont toujours pas, le gouvernement vient d’interdire un journal de l’opposition. Peu importe ! Aujourd’hui, foin de ces considérations, devant l’urgence, les dirigeants européens cèdent sur tout, ou presque, pour arrêter ces millions d’individus qui se pressent à nos frontières.

    Faire appel à la Turquie scelle l’impuissance de l’Europe face à une situation dont elle est responsable. Elle a décrété la libre circulation des personnes à l’intérieur de l’espace Schengen sans avoir rendu ses frontières hermétiques. Puis Mme Merkel a crié « bienvenue ! » à tous ceux qui voulaient venir, ils sont venus et ils continuent. On ne sait qu’en faire ! Il était question de les répartir : sur les 160 000 prévus, il y a six mois, il n’y en a que mille qui ont été acceptés ailleurs. Les pays de l’Est étant les plus réticents, ce sont eux aussi qui ont bataillé pour que l’on ne cède pas tout à la Turquie.

    La route des Balkans étant fermée, les « réfugiés » s’entassent dans des conditions épouvantables en Grèce devenue cul-de-sac. Alors que, dès novembre, Erdogan s’était engagé à empêcher l’embarquement pour les îles grecques, 15 000 à 20 000 candidats à l’exil continuent d’y arriver chaque semaine depuis les côtes turques. Bruxelles n’a pourtant déboursé pour Athènes que 380 millions, alors qu’elle est prête à donner six milliards à Ankara, qui ne fait pas (encore) partie de l’UE ! Dès le 1er juin, les 75 millions de citoyens turcs pourront librement venir chez nous, sans visa. Ils ne s’en priveront pas. Ce ne sera pas le remplacement de musulmans par d’autres : ils s’ajouteront à ceux que nous avons déjà.

  8. JackJack

    Après un récent dîner à Matignon, Najat Vallaud-Belkacem questionnée à France Info sur ce qui s’y était débattu, aurait répondu qu’elle n’entendait pas commenter des « bruits de chiottes »… Suite à quoi une enseignante lui a adressé cette lettre retransmise par SOS Éducation :

    « Madame la ministre,

    Mes élèves à moi apprennent à dire « wesh », « nique », « encule », « salope » dès le primaire.
    Mes élèves à moi grandissent très souvent dans des familles où les parents ne parlent pas français, et où le summum de la réussite consiste à passer manager chez KFC.
    Mes élèves à moi n’écoutent pas Boris Vian et Desproges, ignorent l’existence de Bach et Mahler. Mes élèves à moi n’ont droit qu’à Booba, La Fouine, Orelsan et Gradur.
    Mes élèves à moi doivent passer dix minutes sur chaque vers de Du Bellay pour espérer comprendre quelque chose. Parce que leur référentiel principal, c’est Nabila et Touche pas à mon poste.
    Mes élèves à moi poussent dans un environnement où les filles doivent dès la 6eme s’habiller et se comporter en bonhommes, ou se voiler, si elles veulent avoir la paix.
    Mes élèves à moi découvrent le porno bien avant d’avoir la chance de rencontrer Balzac.

    Nos élèves, madame la ministre, comprennent que s’ils veulent s’en sortir, accéder aux postes que leurs talents et un travail acharné leur feraient mériter, ils doivent d’abord se défaire de leur codes vestimentaires et langagiers, découvrir les pronoms relatifs, atteindre le pluriel et le passé simple, se reposer sur le subjonctif. Ils savent, croyez-moi, madame, que si je m’escrime à leur faire répéter dix fois une phrase avec la bonne syntaxe et le ton juste, c’est parce que je refuse que nos lâchetés et nos faiblesses fassent d’eux ce que la société imagine et entretient : des racailles, des jeunes privés d’avenir car privés d’exigences, de langue, de style, de beauté, de sens, enfin.

    Nous luttons quotidiennement au milieu de nos gosses de REP et REP+ contre les « salope ! », « sale chien ! », « tu m’fous les seum ! ». Nous luttons pour leur donner une noble vision d’eux-mêmes quand tout pousse au contraire à faire d’eux des êtres hagards, décérébrés, violents. Nous tentons de leur transmettre le Verbe, dans un monde qui ne leur offre qu’Hanouna et Ribéry. Nous ne passons pas nos journées à jouer les thuriféraires de la pensée unique, rue de Grenelle, nous. Nous ne nous faisons pas de courbettes entre deux numéros de cirque à l’Assemblée Nationale. Nous avons les pieds dans la boue, une boue qui nous donne quelquefois la nausée, tant nous sommes seuls, et isolés, et décriés, tant notre tâche paraît ridicule et vaine.

    Quand donc, à la radio, madame la ministre, vous lâchez votre « bruits de chiottes », en bonne petite bourge qui ne voudrait pas avoir trop l’air d’être loin du petit peuple, qui ne voudrait surtout pas faire le jeu de cet abominable élitisme dont tout le monde sait que notre société crève, n’est-ce pas, quand donc vous vous soulagez verbalement, ce n’est pas tant votre fonction que vous abîmez : c’est notre travail auprès des élèves, nos mois d’épuisement et leur espoir, nos années de travail et leurs efforts, nos séances passées à essayer de leur dire que ce n’est pas parce que ce monde-ci est laid qu’il faut lui ressembler.

    Vous avez réussi, en quelques mois, à démontrer avec éclat votre conformisme, votre arrogance, votre paresse intellectuelle. Nous n’ignorions rien de tout cela. Désormais, nous savons que vous êtes aussi vulgaire. On ne vous mettra pas de 0/20, puisque vous avez aussi décidé que l’évaluation, c’était mal, péché, Sheitan, vilainpasbeau. Vous aurez simplement gagné le mépris absolu de milliers d’enseignants qui bien souvent, eux aussi, quand ils sont un peu à bout, aimeraient en lâcher une bonne grosse bien vulgaire, en classe, mais se retiennent, par souci d’exemplarité. »

    (Comment mieux dire ? Comme je l’ai lu récemment, au lieu d’apprendre aux jeunes élèves le passé simple, peut-être vaudrait-il mieux leur apprendre le futur compliqué ? Je pense pouvoir ajouter sans me tromper que Najat Vallaud-Belkacem a continué, avec rage toutefois, l’œuvre destructrice de son prédécesseur Vincent Peillon. « Adieu ma France » avait prédit le grand soldat Bigeard dans les derniers moments de sa vie.)

  9. ludion

    L’ intoxication des centres de « ré-éducation » scolaire a un mérite, celui de provoquer le rejet, les  » renvois de la classe  » ( expression triviale pour désigner les vomissures ) et de favoriser le mithridatisme. Les enfants ont des dispositions sensorielles avec lesquelles ils sont capables de capter et rejeter les contaminations lorsqu’ils vivent en milieu sain . A titre d’exemple, j’ai eu un histrion de collège, tombé étant petit dans le chaudron du bolchevisme et qui arrangeait à sa façon la monarchie, la révolution française et l’épopée napoléonienne, bilan sur 20 élèves, il a fait 8 militaires, un record absolu, mais l’histoire ne s’arrête pas là, les militaires ont sauvé leur progéniture des mains d’un clone de l’ histrion( 12 ans d’études supérieures pour obtenir le niveau licence, j’ai bien dit niveau ), qui a eu, à l’école du village un record absolu de redoublements de 98 % entre la sixième et la troisième, pour lesquelles les fondamentaux réformés du primaire avaient compromis à tout jamais l’avenir, et la plupart sont allés sauver leur peau dans le privé avec les résultats que l’on connaît, le mien cette année est en agreg avec deux masters.

  10. Xtemps

    Curieux contre sens de la part de l’ONU et des droits de l’homme, et de ceux qui prétendent concernant la discrimination racial et du vivre ensemble et autres, et la déclaration sur les droits des peuples autochtones, bizarre!, comme si l’ONU et les droits de l’homme pouvaient se contre dire!.
    Alors que l’article 31 est de préserver les races de tous les peuples autochtones du monde entier et d’être respecté en tant que tel, l’article 8 e) Toute forme de propagande dirigée contre eux dans le but d’encourager la discrimination racial ou ethnique ou d’y inciter.
    Cela ressemble à la chance que d’un côté et les autres, nous les peuples européens, discriminés totalement pour nous faire accepter notre génocide en douce, avec le premier cancre pilleur d’état président hollande des autres sans nous.
    Comme avec les manipulations par certains de notre histoire (voir Charles Martel et autres ), avec les pilleurs d’états et de surcroît des cancres placé à certaines fonctions d’écrit par l’auteur du livre, je doute du bien fondé de ceux qui sont soit disant appartenir aux droits de l’homme.
    Nous sommes bien dirigés par des infiltrés escrocs en tous genres dans nos rouages de commande aux pouvoirs, amis résistants qu’il faut dénoncer ces escrocs dangereux publiques.
    Comme quoi, il est plus que important de connaître notre histoire et les lois en vigueurs à préserver, défenses immunes vitales de notre civilisation au pays des droits de l’homme et de tous les autres pays européens, de celles qui auraient été contre balancé par nos escrocs pour leurs basses manoeuvres.

  11. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Et il ne leur viendrait pas à l’idée de faire 2 semaines « d’intégration », destinées aux nouveaux venus ???
    Ces jeunes, ils veulent être respectés tout en ne respectant pas les autres, même les aînés !
    J’ai un exemple récent : un groupe de jeunes, venant d’immeubles très éloignés de notre résidence, s’invitent dans nos escaliers, pour discuter entre eux, garçons et filles, et fumer… Nous avons pu constater des dégradations de la serrure porte d’entrée, la minuterie qui se coince parce qu’ils appuient sur le bouton dès qu’elle s’éteint. La surcharge d’électricité sera pour les locataires… Sans parler des détritus laissés dans les escaliers. Notre gardien leur intime, poliment, de quitter les lieux. En bref : menaces de représailles envers notre gardien, telles que venir « pisser sur sa porte », « qu’ils l’ont à l’oeil », « le connaissent maintenant et le coupent en deux s’ils le croisent ». Ajoutons à cela les coups de sonnette intempestifs et impérieux chez l’habitant…
    Personnellement, je soupçonne ces ados de faire du repérage pour leurs aînés car tous les garages, les rez-de-chaussées et certains premiers étages ont été cambriolés dans notre résidence ! Ils veulent aussi pouvoir tout dévaliser dans les étages supérieurs. Ainsi, écrans plats, tous les appareils numériques ou ménagers, les TV, bijoux, argent, ont été emportés. L’un de mes voisins a été délesté de son beau VTT dans son garage, d’autres de leurs valises neuves ! C’est l’HORREUR ! Personne ne voit rien… Si, moi, j’ai assisté à une tentative et prévenu aussitôt la police qui a été sur place aussitôt. Deux voyous sur quatre ont été arrêtés. Le voisin dont l’appartement était visé m’a rapporté avoir assisté au procès en comparution immédiate. Le principal accusé, avec un casier judiciaire déjà impressionnant pour son jeune âge n’a écopé que… d’une peine d’intérêt général. Depuis, le pauvre homme croit voir son voleur partout. Un exemple parfait du laxisme d’Etat ! Tant pis pour les pauvres gens. Et en plus c’est à nous que s’adresse la « ré-éducation » !!! Allez au diable !
    Parents, n’ayez pas peur de contrer ceux qui veulent notre disparition.

  12. Dorylée

    « …la semaine d’éducation à la presse et aux médias, qui aura lieu du 21 au 26 mars et dont le thème sera : « la liberté d’expression, ça s’apprend »… Hollande, Vals, Cazeneuve, préparez vos cartables, vous avez une semaine importante qui vous attend.

  13. Verdammt

    Chère Christine,

    Comme vous je ne regarde plus la TV depuis bien des années.
    Trop de désinformation, mensonges etc…Ce qui m’a décidé:
    Je regardais parfois le journal régional. Un fait divers: Une petite de 15 ans était passé dans une tournante et cramée dans un container poubelle.
    C’était pas loin de chez moi.
    Le journaleux de service expliquait qu’il s’agissait d’un bizutage qui a mal tourné (sic). C’est des djeuns qui s’amusent quoi !
    Alors la TV j’en veux plus.

  14. Alexandrine 57

    Prières de rue à l’Education Nationale…

    Document étrange : il s’agit d’un kit de formation de l’Education Nationale destiné à former des formateurs (des enseignants) qui, une fois formés, iront à leur tour former les professeurs et maîtres d’école… à la laïcité.

    Ce document de 128 pages est intitulé  » Valeurs de la République et Laïcité, document de travail, kit pédagogique de formation, version du 22 décembre 2015 « . Il traite de tous les aspects de la laïcité: aspects historiques, juridiques, politiques, sociaux et bien sûr religieux. Hormis une vague Marianne stylisée, aucun logo officiel n’apparaît sur le document. Il a pourtant bien été diffusé lors de séances de formation auxquelles participaient des profs.

    Ce document est une mine d’or pour voir à quel point les pontes de l’EN veillent soigneusement à ce que le sujet de la laïcité soit bien intégré par le corps enseignant. Il va de soi que tout est absolument objectif et que rien ne peut laisser supposer une quelconque inclinaison de l’EN à privilégier ou dévaloriser une religion plus qu’une autre…

    C’est ainsi que lors qu’il s’agit d’évoquer le phénomène des  » prières de rue « , le kit nous apprend qu’elles sont autorisées sous réserve d’acceptation préfectorale ou administrative mais qu’elles peuvent aussi générer des troubles à l’ordre public. Et quoi de mieux qu’une belle photo pour montrer aux futurs formateurs ce qu’est une prière de rue… Le kit a tout prévu et en propose une, page 33 du document. (photo…)

    Soit une  » prière de rue  » organisée ( avec autorisation ) par une organisation catholique intégriste: Civitas; prière qui se tenait devant le palais Bourbon lors des séances de travail de nos parlementaires sur le mariage zinzin !

    C’est vous dire si ce document est parfaitement… comment dire… non orienté !

    http://corto74.blogspot.fr/2016/03/prieres-de-rue-leducation-nationale.html

Comments are closed.