Les « réfugiés » avaient quitté la Syrie avant l’Etat Islamique et les bombardements, en 2011 !


Les « réfugiés » avaient quitté la Syrie avant l’Etat Islamique et les bombardements, en 2011 !

Nous publions avec un grand plaisir le texte du discours tenu par Richard Haddad, historien, politologue, éditeur et vice-Président de Chrétienté-solidarité à Rungis lors des journées européennes « Sauvons notre pays« .

Mille mercis tout d’abord à Dan Corbet, secrétaire et membre du Directoire de Résistance républicaine – et responsable de RR Corse- qui a entrepris un véritable travail de Romain, transcrire tous les discours tenus à Rungis à partir des videos, afin d’en offrir à nos lecteurs un fichier facile à consulter et utiliser.

Si tous les discours tenus ce jour-là ont été d’une qualité et d’un intérêt exceptionnels -nous les mettrons à votre disposition sous forme d’un fichier à télécharger lorsque Dan aura terminé sa lourde tâche- nous en ferons cette semaine une publication « à part » pour certains qui  présentent des chiffres, des données,  et donc des arguments utilisables par chacun dans l’indispensable travail d’information autour de lui. La transcription permettant les copiés-collés et la collecte des données plus facilement que la video.

Après le discours de Gérard Pince, voici celui de Richard Haddad, également remarquable, constituant une mine d’arguments pour dire non à l’invasion migratoire que nous subissons. A faire circuler abondamment,

Voici les données brutes que l’on peut en extraire et qu’il faut retenir pour les sites, forums, dîners en ville…

  • Un tiers des Syriens sont analphabètes et l’on voudrait nous faire croire qu’ils sont 80% à avoir le bac…
  • Les « réfugiés » ne vivaient pas sous les bombardements, ils ne viennent pas de Syrie, ils viennent de Turquie. Où ils vivaient depuis longtemps.
  • Ils ne fuient pas l’Etat Islamique puisqu’ils ont quitté la Syrie en 2011 quand il n’existait pas.
  • Ils ont fui le régime d’Assad parce que ce sont des musulmans radicaux !
  • Ils viennent donc non pas pour se sauver mais pour nous envahir.
  • Les seules victimes de l’EI en Syrie, ce sont les chrétiens, or ils ne partent pas en bateau, ils ne balancent pas leurs enfants dans la mer,. Ceux qui partent font des demandes officielles… et ne viennent que lorsqu’ils ont les autorisations. Ils ne sont pas agressifs aux frontières.
  • En 1978 Beyrouth a été bombardée pendant 90 jours, les chrétiens n’ont pas fui, ils se sont battus.
  • Les « réfugiés » veulent transformer l’Europe en terre islamique, sous régime islamique. Et tout particulièrement la France parce qu’ils la détestent, à cause des croisades et de l’immense défaite arabe que l’on doit au général Gouraud en 1920.

 

Richard HADDAD : « Chrétiens d’orient hier, Européens de demain… »

Merci Pierre, merci Christine, de votre initiative. Je suis très content d’être à votre réunion et je vous félicite de l’avoir organisée…

Je rappelle juste à Pierre et à vous tous que la laïcité est un concept chrétien ! Donc, nous sommes aussi laïques.

« Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. »

Nous ne sommes absolument pas favorable à un état religieux quel qu’il soit d’ailleurs. Tous catholiques que nous sommes, nous tenons à cette laïcité aussi !

Je vais parler dans mon discours sur l’identité… j’arriverai à cela dans quelques minutes… sur l’identité parce que je pense qu’au-delà de la religion nous avons une culture en commun et elle ne vient pas de nulle part. Souvent, lorsque l’on explique un peu ce que l’on pense, certains nous disent… moi, je suis athée, je m’en fiche… les musulmans, les chrétiens… mais il ne s’agit pas de religion, il s’agit de culture.

Parenthèses fermées, je reviens à mon sujet, donc effectivement : « Chrétiens d’orient, Européens d’aujourd’hui. »

Mais d’abord, je voudrais mettre les choses à leur place, voir ce qui se passe sur place. Nous avons depuis quelques mois, même je dirais un an ou deux, une vague d’immigration que nous n’avons jamais vue auparavant qui vient nous dit-on d’un pays en guerre. Pour bien nous culpabiliser, on nous dit : « mais comment, vous ne pouvez-pas recevoir des réfugiés qui vivent sous les bombardements, qui vivent l’insupportable, ce n’est pas charitable… ». Sauf que ces réfugiés ne viennent pas de Syrie, ils viennent de Turquie, et que je sache, en Turquie, il ne se passe rien.  Il n’y a pas de bombardement en Turquie ! ÇA fait longtemps qu’ils sont en Turquie.

On nous dit aussi que ce sont des gens qui fuient l’Etat Islamique ! Donc ce sont des gens très bien ! Qui sont un peu comme nous. Sauf que ce sont des réfugiés qui ont quitté la Syrie en 2011, l’Etat Islamique n’existait pas ; ils ont fui les premiers bombardements du régime Assad. D’ailleurs, on le voit que ce sont des musulmans radicaux. Ils se sont réfugiés en Turquie et puis Erdogan nous les a renvoyés depuis quelques mois et ils ne viennent absolument pas pour fuir quoi que ce soit, ils viennent pour nous envahir… C’est un fait !

La question que je pose d’ailleurs, c’est qu’il y a des victimes de l’Etat Islamique en Syrie et avant tout, ce sont les chrétiens qui sont chez eux d’ailleurs ! Faut-il le rappeler, les musulmans dans ces régions sont souvent les conquérants et les indigènes, ce sont les chrétiens qui sont là depuis 2 000 ans !

Ils sont victimes et je ne vois pas de chrétiens débarquer dans des bateaux, perdre leurs enfants dans la mer en les balançant n’importe comment, sans gilet, etc. Prendre ce genre de risque, je ne les vois pas.  Quand j’en vois, en général, ce sont des gens qui ont fait des démarches officielles, légales, en demandant un visa, en demandant à une famille de les héberger en France et lorsqu’ils ont toutes les autorisations, ils viennent dignement. Je n’en ai pas vu moi qui débarquent, agressifs aux frontières en poussant les portes et en agressant les polices des frontières comme on l’a vu il y a quelques mois en Serbie !

Et puis moi, j’ai vécu lorsque j’étais petit au Liban. Le Liban a connu des bombardements que seule la ville de Dresde a connus pendant la deuxième guerre mondiale…

Beyrouth Est en 1978 a été bombardée pendant 90 jours comme jamais aucune ville n’a été bombardée ! Je n’ai pas vu de chrétiens libanais prendre les bateaux et envahir l’Europe ! On restait sur place ! Ils se sont battus !

Puisque ces gens-là sont si modérés, pourquoi ils ne se battent pas contre l’Etat Islamique sur place, pourquoi ils fuient ? Beaucoup de peuples ont vécu des guerres, des bombardements, tous n’ont pas abandonné leur pays en envahissant un autre !

La réalité, c’est que dans le monde musulman, il n’y a pas de nations. La seule nation qui compte, c’est la nation islamique. Il n’y a pas de Syriens, il n’y a pas de Palestiniens, il n’y a pas de Jordaniens, il y a des musulmans ! C’est l’oumma islamique ! D’ailleurs, il n’y a pas très longtemps, on voyait un reportage à la télévision sur Israël et un Palestinien interrogé… j’ai entendu parce que je parle l’arabe, je comprends l’arabe, alors le traducteur n’a pas traduit correctement mais il a dit : « les Israéliens n’ont pas le droit d’être ici parce que c’est une terre islamique. » Il n’a pas dit une terre palestinienne, il a dit une terre « islamique » !

Et vous savez que dans l’islam, la terre devient islamique, vous ne pouvez plus y vivre. C’est-à-dire que lorsqu’ils viennent ici, et à partir du moment où ils s’installent dans un endroit, dès qu’ils sont majoritaires, vous n’avez plus le droit d’y être, c’est eux qui appliquent leurs règles ! C’est la loi, et ils n’ont pas le droit d’être gouvernés par des non musulmans. Alors, ils ont le droit quand ils sont minoritaires… tout cela c’est dans le coran, je n’invente rien ! On leur explique un mode d’emploi, de faire profil bas, ce que l’on appelle la taqiya, c’est-à-dire de ne pas montrer leurs objectifs lorsqu’ils sont en position de faiblesse. Dès qu’ils sont en position de force, d’affirmer leurs règles, surtout de refuser, c’est une obligation pour tous les musulmans de ne pas être gouvernés par un non musulman. Un kouffar, un mécréant !

Dernière chose, ces gens-là… alors on nous dit qu’ils ne s’intéressent pas trop à la France, ils préfèrent l’Allemagne, l’Angleterre pour des raisons économiques, très probablement, mais moi, je tiens aussi à préciser une chose, c’est que le pays qu’ils détestent le plus, ce ne sont pas les Etats-Unis, ce n’est pas l’Angleterre, encore moins l’Allemagne, c’est la France !

Alors, les attentats ont surtout eu lieu en France, il y en a eu d’autres de moindre importance en Angleterre, il y a eu deux tentatives en Allemagne, mais je tiens à vous préciser que la haine qu’ils portent envers l’Occident est particulièrement concentrée sur la France ! Il y a des raisons pour cela, ce n’est pas un hasard.

C’est que… autant dans ces pays-là, la nation n’existe pas, c’est l’oumma, la nation islamique, le temps non plus n’existe pas, il n’y a pas la notion du temps donc ils vivent encore au Moyen-âge, dans leur mémoire, nous, on se souvient de la première guerre mondiale et encore, on dit c’est fini, il n’y a plus de poilus, on ne la fête plus, eux, ils ont encore des points comme ça qui vont du Moyen-âge à aujourd’hui mais sans la notion du temps !

Pour eux, nous sommes des croisés, particulièrement la France parce que les croisés, c’est les Francs. On va me dire, oui mais alors, il y avait des… Richard cœur de lion était anglais, il y avait des Allemands, il y avait l’Empire… Oui, mais ça c’était des Francs et pour eux, dans leur mémoire collective, c’est la France ! C’est un raccourci mais c’est comme ça, c’est la France !

Il n’y a pas que ça ! Il y a aussi Saint Louis. C’est la France ! Il y a aussi les liens entre les chrétiens locaux qu’ils détestent et la France ! Le serment de Saint Louis, Louis XIV, Napoléon III qui a envoyé une flotte pour sauver les chrétiens qui étaient massacrés par eux…

Pour eux, la France, c’est ce qu’ils disent aux chrétiens d’orient en général et particulièrement aux chrétiens libanais, c’est votre tendre mère. Donc pour eux, la France c’est la protectrice des chrétiens sur place, c’est les croisades, mais surtout aussi, c’est Khan Meisseloun, alors peut-être que cela ne vous dit rien du tout, Khan Meisseloun, c’est l’endroit où le général Gouraud ([5]) en 1920 a humilié les armées de Fayçal qui voulait faire un empire arabe en 1920, promis par les Anglais !

Il arrive à Damas et après, il continue dans sa lancée et le général Gouraud l’arrête à Meisseloun et l’humilie. Ça n’a l’air de rien, mais vous savez qu’en orient, Meisseloun c’est quelque chose et c’est la France, c’est l’humiliation arabe, la dernière humiliation arabe, pour eux, c’est la France ! Pour nous, c’est quelque chose dont plus personne ne s’en souvient ; mais pour eux, c’est extrêmement important et donc, pour toutes ces raisons, ils nous vouent une haine que vous ne pouvez pas imaginer, nous particulièrement les Français !

Ils viennent, ils s’installent… alors j’entends Ravanello ([6]), le journaliste Ravanello sur i-télé il y a deux jours nous expliquer… étonnez-vous bien, que 80% (rien que ça !) des immigrants ont tous le bac ! Je ne plaisante pas ! Il nous dit ça : ils ont tous le bac ! Il y a 6 mois, on nous disait qu’une majorité d’entre eux avait un bon niveau de formation. Aujourd’hui, c’est mieux encore, ils ont 80% de bac ! Vous savez qu’en Syrie le tiers de la population est analphabète… analphabète ! Alors ils nous disent qu’il y a 80% de bacheliers qui sont riches et que c’est une chance pour non… bien sûr ! Sauf que le patronat allemand (je rejoins tout à fait ce qu’a dit Gérard Pince il y a quelques minutes), sauf que le patronat allemand qui était bien content de les recevoir vient de se rendre compte qu’ils n’ont aucune formation et qu’ils ne savent pas travailler. Finalement, ils commencent à douter un peu de cette stratégie…

En tout cas, ils sont là, paraît-il que c’est une chance pour nous.  Ils s’installent, on a vu ce qui se passe à Calais ! On m’avait dit une fois, mais avec les attentats du Bataclan, etc. mais, on a l’impression d’être à Bagdad ! Oui, mais moi, je dirais plus, on a l’impression d’être au Liban, c’est beaucoup plus similaire, c’est deux pays en un, c’est un pays où il y avait une majorité de chrétiens au début du siècle dernier, une légère majorité de chrétiens et une grande minorité musulmane. Et puis, ce pays a basculé parce que les chrétiens faisaient moins d’enfants, parce que les musulmans en faisaient beaucoup et parce qu’il y a eu une immigration pro-palestinienne due au conflit israélo-palestinien.

Le phénomène est exactement le même pour de ce qui se passe en France. Bernard Antony avait fait des affiches en 1989, je me souviens, « Aujourd’hui Beyrouth, demain la France ! »

On peut affirmer oui aujourd’hui la France, on est en plein dedans !

Ce que l’on appelle la jungle de Calais, n’est ni plus ni moins qu’un camp palestinien de Beyrouth, de la banlieue de Beyrouth, c’est-à-dire que ce n’est pas une jungle… d’ailleurs, ce que l’on appelait camp, c’étaient des bidonvilles. J’ai vu que maintenant il y avait des rues baptisées à Calais. On y fait du commerce, il y a des coiffeurs, enfin bref, c’est une ville qui est sortie de nulle part.

Mais vous verrez que bientôt, je reste pessimiste, je suis désolé, mais c’est la réalité, vous verrez que bientôt, ils seront souverains à l’intérieur, comme ils sont souverains dans certaines banlieues, comme les camps palestiniens sont devenus souverains au Liban, ils se sont armés, à tel point que les autorités libanaises n’avaient plus le droit d’y rentrer ni d’y faire la police… Et puis après, les camps ont débordés, ils faisaient la police en dehors de leurs camps, ils donnaient des ordres aux indigènes locaux, les Libanais. Eh bien, en France, ils sont en train de déborder de certaines banlieues, ils déborderont de Calais plus tard, la police n’y fera rien, n’y pourra rien faire !

La différence, c’est que c’est encore plus grave en France en réalité ! Parce qu’au Liban, les chrétiens sont restés entre eux, ils ne se sont pas mélangés et lorsque la guerre a éclaté, avec les Palestiniens au départ, ils ont immédiatement coupé le pays en deux, ils se sont retranchés entre eux, c’était homogène et puis, ils se sont battus ! Je crains, j’espère que ce sera le cas en France, je crains qu’en France ce ne sera pas le cas malheureusement. Je le crains parce que nous sommes tenus par cette espèce d’auto-flagellation, nous sommes tenus aussi, et c’est très dangereux, ce qui n’existait pas au Liban par le droit du sol, c’est-à-dire que l’on fabrique des Français de papier, qui ne se sentent pas du tout français, c’est dramatique !

On nous dit : « des Français qui tuent des Français« , oui ! Enfin, il ne suffit pas d’avoir une carte d’identité pour être français. Ils ont une haine de la France terrible et donc, nous avons ça, nous avons un ennemi de l’intérieur qui… (Applaudissements nourris !) est partout…

Etre né en France et avoir un papier, ne fait pas de nous un Français, ne fait pas un Français et donc… il y a la taille aussi, il ne s’agit pas de petites villes ou de… on l’a comparée avec la guerre d’Algérie récemment, mais oui, mais ce n’est pas Babel oued là, c’est des banlieues immenses… est-ce que l’armée française pourra entrer dans ces banlieues ? On dit que l’on envoie l’armée… mais est-ce que l’armée a les moyens d’entrer ? C’est immense, ce sont des territoires immenses qu’ils occupent, mais maintenant, ils n’occupent plus que ces territoires d’ailleurs, ils occupent même Paris ! Parce que quand je me ballade dans Paris, je ne vois que ça !

Récemment, un ami américain était à Paris pour les vacances de Noël, il n’était pas venu depuis quinze ans, il m’a dit : « Mais vous êtes fous ! » Je lui dis pourquoi ? Il m’a dit : « Mais il n’y a que des musulmans chez vous, vous êtes fichus, vous ne vous rendez pas compte, nous aux Etats-Unis on en a mais pas comme ça ! Vous êtes fichus !« 

Je suis désolé, tout ça est très pessimiste mais je pense que la seule solution, c’est d’être sur ses gardes et de commencer à se préparer. Alors, on va me dire, vous jetez de l’huile sur le feu ou je ne sais quoi ? Mais il suffit de regarder ce qui s’est passé en orient, c’est ce qui nous attend ! Ou bien on se retranche et on se prépare, ou bien on dit ce n’est pas grave, ça va passer… et on finit comme les chrétiens d’orient. C’est-à-dire massacrés, encerclés, et nous on n’a nulle part où aller ! On ne prend pas les bateaux, on n’est pas des « boat people« , on n’a nulle part où aller !

J’espère que quand même, parce que je vous vois là tous, je vois des gens (je suis éditeur) et je vois l’évolution quand même, je vois des tas de Français qui il y a vingt ans me disaient non, c’est n’importe quoi et maintenant, c’est le réveil… oui effectivement… Il n’y a plus de tabou, les gens s’en rendent compte, on peut en parler, c’est beaucoup plus facile aujourd’hui qu’il y a vingt ans, donc je sens que ça bouge et je suis persuadé, car j’ai l’espérance, je suis persuadé que les Français et les Européens aussi sont réactifs et il y aura un sursaut, j’en suis persuadé et puis surtout je suis optimiste aussi malgré nos études pessimistes et c’est que nous sommes plus intelligents et plus forts… voilà !

Nous sommes plus intelligents, j’y tiens !

Parce que ce sont des (Applaudissements)… brutes qui ne savent pas se battre (Applaudissements).

Vous savez, j’ai vu quand j’étais petit au Liban les milices chrétiennes se battre contre eux à un contre cent et gagner ! Donc nous sommes plus intelligents et plus malins et nous gagnerons !

[1] Le Centre Henri-et-André-Charlier est un établissement culturel d’obédience catholique traditionaliste, qui organise des conférences, des comités de lecture et des universités d’été. Il a été fondé en 1980 par Bernard Antony, sous le parrainage de Jean Madiran et d’Albert Gérard (par ailleurs président de la fondation Charlier).

[2] L’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne (AGRIF) est une association fondée en 1984, située à l’extrême droite par certains, qui lutte, principalement par voie juridique, contre les « atteintes à la dignité de l’identité chrétienne » et « nationale ».

L’association se présente comme un organisme de lutte contre le racisme, bien que ce qualificatif lui ait été contesté.

[3] Bernard Antony, également connu sous son nom de plume Romain Marie, est un journaliste, essayiste et homme politique français, né à Tarbes (Hautes-Pyrénées) le 28 novembre 1944. Membre du Front national de 1984 à 2008, il est une des figures majeures de la sensibilité catholique traditionaliste dans les milieux nationalistes français.

[4] Richard Haddad, né le 6 novembre 1968, est un homme politique, historien, politologue et éditeur français.

Il a été adhérent du Centre national des indépendants (CNI) de 1989 à 1991 puis du Front national (FN) de 1991 à 2006 et brièvement du Parti de la France (PDF) de 2009 à 2010. De sensibilité catholique traditionaliste, proche collaborateur de Bernard Antony, il fonde les éditions Godefroy de Bouillon en 1993.

[5] Henri Joseph Eugène Gouraud (18671946) est un général français qui s’illustra aux colonies (Soudan français (actuel Mali), Mauritanie, Tchad, Maroc), puis, pendant la Grande Guerre en Argonne, aux Dardanelles et en Champagne. Haut-commissaire du Gouvernement français au Levant de 1919 à 1923. Gouverneur militaire de Paris de 1923 à 1937. Il fut l’une des figures importantes de l’histoire de la colonisation française dans le sillage de Gallieni et de Lyautey. Paradoxalement, il est davantage connu pour sa mission en Syrie et au Liban que pour ses vingt années passées en Afrique.

Après avoir longtemps cherché à s’entendre avec Fayçal, Gouraud le met hors de combat le 21 juillet 1920, à la bataille de Khan Meisseloun.

[6] Olivier Ravanello est un journaliste français d’origine italienne. Il est né le 13 octobre 1972. Il fait sa première pige radio à 17 ans, à Valence, dans sa Drôme natale, avant de poursuivre des études de Sciences politiques à Grenoble, puis à Milan. Ensuite il a fait une école de journalisme à Strasbourg, puis un stage d’été au Parisien, au service des sports. En 1997, il entre à LCI (La Chaîne Info, c’est une chaîne de télévision française d’information).

Olivier Ravanello a été pris plusieurs fois pour cible par l’association de critique des médias Acrimed, notamment pour ses propos « va-t’en guerre » lors de l’intervention militaire de 2011 en Libye ou pour ses multiples « erreurs, imprécisions, et raccourcis » à propos d’une opération militaire israélienne en Cisjordanie en juin 2014.

 

En complément, je vous conseille cette excellente interview de Richard Haddad à propos de l’avenir du Liban face à l’Etat Islamique.




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


7 thoughts on “Les « réfugiés » avaient quitté la Syrie avant l’Etat Islamique et les bombardements, en 2011 !

  1. kancau11

    J’en ai froid dans le dos quand je lis çà, parce que si on ne bouge pas, c’est exactement ce qui va se passer, comme au LIBAN, sans parler du KOSOVO ou on tapé sur la gueule des SERBES, résultat, le KOSOVO est à l’heure actuelle presque exclusivement musulman.

  2. ozone

    La libération de Paris a commencé quand la police a fait défection

    or,la police et les services de l’état sont désignés comme cibles numero un par les terroristes

  3. hathoriti

    Je partage l’opinion de Richard Haddad, nous vaincrons car nous sommes plus intelligents qu’eux. S’ils étaient intelligents, depuis 1400 ans, ça se saurait ! Ce sont des cancrelats, voyez pays islamiques, c’est la misère noire qui règne chez eux, horrible ! Et si vous rajoutez le socialisme par dessus, c’est pire qu’Attila, y’a rien qui repousse ! Nous vaincrons, oui, mais nous allons salement morfler avant !

  4. DUVAL Maxime

    Il faut espérer que les personnes à qui nous faisons parvenir ces pages exceptionnelles en seront les dispensateurs d’une juste révolte qui parcourra notre pays telle une traînée de poudre et incendiera les esprits.

    Dan Corbet moderne copiste de la trempe de nos antiques moines a réalisé là un travail que nous ne pouvons que saluer ! et lui dire simplement grand merci.

    On se souviendra toujours de Dan, le nez en sang à Quimper… D’une rencontre avec les antifas… Qui de leur côté se souviendront de l’avoir chatouillé… Il a tous les courages, l’animal.

    Il faut souligner aussi, que Richard Haddad est impressionnant.

    Branle-bas, Amis, Chrétiens ou pas…

    C’est du moins ainsi que j’en ai recommandé l’usage…

  5. Chris2aChris2a

    Toutes ces données sont en possession de ceux qui « dirigent » notre pays ! Avec tous les services de renseignement dont ils disposent , nos « zélites » sont certainement encore mieux informées que nous ….Alors, comment expliquer leur absence de toute réaction protectrice des peuples qui les ont élus ?
    Combien ont-ils perçu ?
    Ce n’est pas possible autrement !

Comments are closed.