L’accord Turco-Turc : « Pile je gagne, face tu perds »


L’accord Turco-Turc : « Pile je gagne, face tu perds »

En effet, A.Merkel a signé un accord qui ressemble à cette vieille boutade. Dans tous les cas l’Europe est perdante. On était habitués, cela fait des décennies que l’Europe perd à tous les coups. Elle perd ses frontières, elle perd ses emplois, elle perd son histoire et les peuples y perdent leurs âmes, mais avec ce marché de dupes, l’Europe y perd l’Europe, après tout, in fine, peut-être que c’est une bonne chose.

Que dit le contrat Merkel/Erdogan :

1/La Turquie s’engage à reprendre les réfugiés sur la base de un pour un. Un réfugié repris par la Turquie contre un nouveau réfugié admis en Europe. Autrement dit un échange de prisonniers sur la base de un pour un.

Que gagne l’Europe ?  Rien. Que gagne la Turquie ?  Tout. Elle choisit les heureux bénéficiaires d’un passage gratuit en Europe et elle a tout loisir de nous refiler les plus malades dans tous les sens du terme. Mieux encore, ces nouveaux repris par la Turquie ne concerneront que les migrants qui auront été repêchés en mer Egée en train de passer illégalement en Europe. Donc, ceux déjà en Grèce ne sont pas concernés, pas plus que le million qui est actuellement entré illégalement en Europe ou ceux qu’Erdogan nous enverra légalement. Petit bémol toutefois, cet accord ne concerne semble-t-il que les réfugiés syriens. Il conviendra donc de demander leurs papiers aux naufragés barbotant dans la mer Egée avant de les autoriser à monter à bord.

Autrement dit, Erdogan nous envoie un émigré en échange d’un naufragé qui n’a pas encore atteint l’Europe et à condition qu’il soit Syrien.

A.Merkel ne s’en cache d’ailleurs pas car pour elle, il ne s’agit pas d’arrêter les flux migratoires de masse, il s’agit simplement de rendre légaux les futurs immigrés que nous enverra la Turquie.

2/Pour faire face aux dépenses, la Turquie exige et obtient 6 milliards  d’Euros.  Milliards auxquels il faudrait ajouter les 4 autres déjà versés ces dix dernières années  à la Turquie dans le cadre de son éventuelle entrée dans l’Union, donc 16 milliards pour rien car aucun immigré déjà à l’intérieur de Schengen ne pourra être échangé ou refoulé.

Derrière cette mascarade se cache bien évidemment la décision de mettre en place une immigration pseudo-légale entre la Turquie et l’Europe. L’accord passé entre la Turquie et l’Europe sous l’égide d’A. Merkel doit encore être ratifié par l’ensemble des pays européens ce qui semble mal parti si l’on en croit Victor Orban qui s’est déclaré contre ce projet. Il reste donc une petite chance pour que ce traité ne soit pas accepté.

Si l’Europe avait mis 6 milliards d’Euros pour créer une force de défense de ses frontières, on ne parlerait pas avec Erdogan, mais voilà, l’Europe ne veut pas garantir ses frontières.

3/Suppression des visas pour tous les ressortissants Turcs voulant voyager en Europe. C’est donc 90 millions de touristes potentiels que nous accorde A. Merkel, de quoi relancer l’économie touristique des pays en voie de disparition qui forment l’Europe. C’est aussi la porte ouverte à 90 millions de musulmans qui viendront goûter aux joies du multiculturalisme interdit dans leur pays. De là à ce qu’ils y prennent goût et décident de rester de l’autre côté, de là à penser que tous les maghrébins passant par Ankara décident d’adopter la nationalité turque et d’acheter un passeport au souk du coin, il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement.

D’autre part, donner carte blanche à Erdogan pour contrôler les frontières de l’Europe c’est de fait repousser Schengen vers des contrées aussi touristiques que l’Iran ou l’Irak. De belles joyeusetés en perspectives pour le vivre ensemble à Calais ou à Perpignan. N’oublions pas le discours d’Erdogan à Strasbourg devant une foule de Turcs en délire.

 

4/L’accord prévoit également la reprise des négociations pour l’entrée de la Turquie dans l’Union.

Attendez, je ne comprends pas ce que vient faire l’adhésion de la Turquie dans un contrat ne concernant a priori que l’immigration ! A moins que cette mascarade ne serve qu’à faire entrer la Turquie dans l’espace Schengen et dans l’Europe.

Le but de toute cette folie d’immigration massive ne serait en fait que le dernier acte de l’entrée en Europe du premier pays à 90% musulman et islamiste ? Bénéfice pour les Européistes élargis : Submersion totale des pays européens par des hordes de musulmans venant y chercher des aides et subsides de toute nature, des niveaux de vie dont ils ne peuvent même pas rêver dans leurs pays mais, car il y a heureusement un mais, la planche à billets de 500 euros se tarira d’autant plus vite que les pays européens s’enfonceront dans la misère et les guerres d’autant que les pays européens n’existeront plus de fait..

Le but de la politique migratoire est donc bel et bien d’en finir avec les nations

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a qualifié les promesses financières de l’UE en échange de l’aide de la Turquie visant à empêcher plus de migrants de quitter ses côtes pour l’Europe d’«illusion», et de politique de «soumission».

«Nous nous soumettons en suppliant monsieur Erdogan afin d’avoir des frontières sûres, en échange d’argent et de promesses, parce que nous ne pouvons pas nous protéger nous-mêmes» a déclaré Viktor Orban jeudi 25 février au journal allemand Bild. «Cela rend l’avenir et la sécurité de l’Europe dépendantes de la bonne volonté de la Turquie», a-t-il ajouté.

Oui, soumission car il s’agit bien de cela, quand aux frontières sûres, permettez-moi d’en douter quand je vois les troupes turques  canonner la Syrie au vu et au sus de toute la communauté internationale sans que personne ne bouge !

Devant l’urgence, les dirigeants européens cèdent sur tout, pour arrêter ces millions d’individus qui se pressent à nos frontières. Le problème est qu’ils donnent tous pouvoirs à Erdogan dont le but est justement d’envahir l’Europe, de recréer l’empire Ottoman et de se faire sacrer Grand Calife par Merkel et la bande de dégénérés du Conseil Européen. Gageons que la femme du président Erdogan, Emine Erdogan, se fera une joie de faire visiter le harem de son mari, le harem ottoman qui « prépare si bien les femmes à la vie » selon ses dires.

En dernière minute, il parait que notre Grand Mamamouchi Holandogan n’aurait participé que de très loin aux discussions entre Merkel et Erdogan. Comme disait Jacques Besnard : « Ce n’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule ». Mais si François, mais si.
https://francais.rt.com/opinions/16883-ue-turquie-migrant-replace

https://francais.rt.com/international/16823-turquie-chefs-ue-refugies

http://by-jipp.blogspot.fr/2016/03/leurope-se-livre-aux-turcs.html

https://francais.rt.com/international/16933-premiere-dame-turque-qualifie-harem-ecole-vie-femmes

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/negociations-avec-la-turquie-la-commission-europeenne-vante-un-bon-accord_1771193.html





10 thoughts on “L’accord Turco-Turc : « Pile je gagne, face tu perds »

  1. maury

    CETTE EUROPE EST UN GRAND F….. DE G……LE!!!ILS NOUS ONT EU D AUTANT PLUS QU ILS ONT PRÉPARÉ CA DE LONGUE DATE!!!!
    NOUS SOMMES TRAHIS ET POUR CA IL FAUT RÉAGIR EN QUITTANT CETTE EUROPE ET VIRER COMME DES MALPROPRES NOS  » ZÉLUS » OU PLUTÔT LES GUIGNOLS QUI ONT ÉTÉ PLACES LA PAR CERTAINS FINANCIERS COMME BERGER AFIN QUE LA MARIONNETTE QUI NOUS SERT DE PRÉSIDENT HÉ BIEN FASSE LA MARIONNETTE !!!!! PUISQUE « FRANÇOIS N A JAMAIS TRAVAILLE » COMME L A DIT AUBRY BROCHEN LA FATMA DE LILLE!!!QUELLE BROCHETTE DE PROPRE A RIEN!!!!!!!!!

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    C’est absolument délirant !

    L’ U « E », organisme de trahison des peuples européens, remet notre destin entre nos pires ennemis : ces Turcs qui, toujours et partout, ont persécuté les Européens.

    Il faut changer du tout au tout : nous devons dire aux Turcs que l’entrée de ces Musulmans chez nous est un acte de guerre.

    Ou la Turquie cesse son agression ou nous bombardons les ports turcs !

    Le fondement du droit des gens, c’est le respect scrupuleux des frontières.

    Toute violation des frontières, (surtout par un « Etat », le ci-devant Etat colonial turc, qui a constamment multiplié les crimes contre nous) est un acte de guerre.

    1. hoplitehoplite

      La Turquie est dans l’Otan et Hollandouille vient de nous y faire entrer aussi, donc on ne bombarde pas les copains, quand on n’a rien dans le froc on tire sur Assad,

    1. Christine TasinChristine Tasin

      ma foi si le sous-marin nous permettait d’être sûr de l’appui de Poutine au cas où je ne dirai rien !

  3. ozone

    le ministre des affaires étrangéres dit que Merkel a raison moralement et politiquement

    Pour sa part,le president se félicite d’avoir sauvé Schenguen et donc « leurope »

    Au secours,De Gaulle,résucite s’il te plait……….

  4. Nestor Mackno 68

    Si Hollande et Merkel ainsi que tous leurs toutous continuent sur cette voie, nous allons avoir un risque de conflit avec la Russie, doublé d’une scission Européenne ( Est-Ouest ) avec risques d’affrontements, triplé par l’Attaque musulmane des CPF renforcés par les gentils migrants . La Ruse de l’ennemi en pleine action . Nous allons nous taper sur la gueule, l’ennemi se frotte les mains puis donnera l’estocade . Plan parfait .

  5. Xtemps

    Pile je gagne, face tu perds, même pas les turcs, seulement Erdogan et ses acolytes escrocs, les peuples ne sont jamais gagnants, ils n’en reçoivent que les miettes.
    Pile je gagne, face tu perds, est la même règle partout dans le monde entier, y compris pour nous tous les européens bien sûr.
    Le meilleur rempart contre les dictatures, c’est les peuples eux mêmes, à condition que les peuples ont les instruments du pouvoir entre les mains, comme disait Oskar freysinger, et pas celui entre les mains des escrocs.

  6. Henri de Montfort

    Ainsi , pour arreter 2 ou 3 millions de  » migrants » musulmans , à terme nous allons faire rentrer en Europe QUATRE-VINGT millions de Turcs musulmans!
    Quel est le traître islamo-collabo ou le fou suicidaire qui pourrait accepter cela?

Comments are closed.