En Paca, les blonds ont disparu ? Et Rachline tweete l’affiche…


En Paca, les blonds ont disparu ? Et Rachline tweete l’affiche…

Difficile, en voyant cette affiche du prochain forum de l’orientation et de la formation professionnelle, de ne pas se poser de question.

Sur 5 personnes, il y en a au moins deux clairement issues de la diversité, dont une au premier plan, mise en valeur car la seule femme, car la lumière en plein sur elle, avec ses cheveux crépus qui disent clairement son origine.  Les 3 autres sont très bruns…  Faut-il en déduire que, pour nos gouvernants et notamment pour les nouveaux élus de la région PACA, celle-ci  n’est plus en France ou que la France c’est la France méditerranéenne ?  Première étape du grand Remplacement, juste avant la France musulmane ?

 Les élus ont-ils eu peur de subir comme le maire de Bollène en 2012 une campagne dénonçant un prétendu racisme parce que ce dernier avait eu l’outre-cuidance de présenter un enfant blond sur le plan de la ville ?

bollene

http://resistancerepublicaine.com/2012/06/19/un-plan-de-ville-presentant-un-enfant-noir-est-il-une-insulte-a-tous-les-blancs-qui-ont-fait-la-france/

Ont-ils décidé de permettre au Front de Gauche de faire la loi dans nos villes  comme si Mélenchon et les antifas étaient Dieu le père ?

Même pas, ils sont sans aucun doute convaincus de bien faire et de faire passer en catimini la nouvelle image de la France et des Français.

Rachline qui met à disposition (ou leur loue ) la salle où se passera le forum a-t-il été consulté ? On peut en douter. Mais qui l’a obligé à tweeter l’info en relayant l’affiche ?

Qui ne dit mot consent. Rachline complice de toute cette faune qui veut nous exterminer…

Si le FN se met à accepter des affiches faisant disparaître notre identité, c’est qu’ils sont devenus comme les autres, comme l’UMPS… Trahison pour les patriotes.

Bref, cette affiche confirme que nos élus ont décidé de faire profil bas et d’accepter que soient niés notre histoire, notre identité et NOTRE diversité.

C’est un coup du tout nouveau Service public régional d’orientation  inventé par notre cher gouvernement et surtout notre cher Ministre de l’Education nationale… qui a dû veiller à ce que ses employés et décideurs soient politiquement corrects et oublient la France, les Français et les petits blonds.  

Bref, plus que jamais, ils jouent diversité et multiculturalisme. Et, si la photo choisie par Rachline et son équipe n’est pas encore aussi terrible que celle choisie par le Ministre de l’Education nationale en Suède, c’est le même procédé, c’est la même voie. Celle choisie pour nous faire disparaître dans notre propre pays.

Swedish-school

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


42 thoughts on “En Paca, les blonds ont disparu ? Et Rachline tweete l’affiche…

  1. AvatarDURADUPIF

    Attention Mission locale pilotée par la Région et un Nb important de partenaires. Suis pas sur que la Municipalité y est mis son nez !

      1. AlainAlain

        Soit, mais la Mairie de Fréjus, donc Rachline vu qu’il est Maire et censé savoir ce qui se passe, y compris pour ce qui est de la com’ (site et Twitter) n’a aucun souci à touitter cet ‘événement’, y compris cette affiche. On l’y a forcé et contraint à se servir de cette affiche ?

        Je ne l’exonère en aucun cas là dessus, ne cherche ni ne trouve excuses à la Maire, car plus que marre de ce genre de saloperies ! Qui ne dit mot consent et perso je ne consent pas.

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          tu as raison j’avais oublié le tweet j’ai la tête à l’envers excuse je viens de compléter l’article

        2. AvatarPouf

          Vous avez peut-être raison…mais les attaques sont tellement innombrables qu’il est difficile, voire impossible, de tout superviser !

          1. AlainAlain

            Effectivement, impossible de tout superviser les attaques pullulent, mais les dénoncer le plus possible, on ne va certainement pas s’en gêner.

  2. BeateBeate

    « nous faire disparaître dans notre propre pays. »

    Nier l’ethnie d’un peuple est le pire des racisme.

  3. Avatarclaude t.a.l

    je suis blond, j’ai les yeux bleus, et je me souviens :
    ma grand mère paternelle, qui avait les yeux marrons et les cheveux bruns ( enfin, ils étaient devenus blancs ) , qui avait été résistante et haïssait les nazis me disait :
     » s’ils reviennent, au moins, toi, ils ne t’arrêteront pas dans la rue !  »

    encore raté, toujours du mauvais côté !

  4. AvatarOlivier de V

    Il est assez affligeant de constater combien le lavage de cerveau fonctionne et inculque des schémas réducteurs dans la tête des gens :
    gentil, méchant, démocrate, non-démocrate, tolérant non tolérant, raciste, ouvert…
    .
    Avant la dhimmitude, la vraie, la finale il y a déjà la dhimmitude sous le régime de big brother. Dhimmitude psychologique à coup d’abreuvage médiatique permanent, de panneaux publicitaires.
    je pense que le pouvoir est coupable de trahison, mais une bonne partie du peuple aussi, qui n’est pas capable de se dépasser et de faire un rapprochement avec les barbaries du 20ème siècle. Ils ne veulent pas y croire.

  5. romulusromulus

    Application:: appelons la Elsa la jeune femme de 25 ans qui dans ma boîte s’est vu refusée l’embauche pour une prétexte fallacieux (être restée un matin auprès de sa mère très souffrante et pour qui elle avait eu peur) alors qu’elle avait montré par ailleurs toute satisfaction lors du déroulement de son contrat d’avenir (motivation, flexibilité, capacité,…). Remplacée au même poste par « une chance pour la France » (avec certainement à la clé des aides de la collectivité). Quel avenir immédiat pour cette jeune femme en âge d’avoir d’heureux projets! Oui, le Grand Remplacement est bien en route!
    Quant à moi, à 57 ans, je « ne fais plus rien », donc « si tu continues la sortie c’est par là » Alors, c’est « la valise ou le cercueil? »
    PS: je travaille dans un secteur à forte dose de « social », quid des renforts en personnel si les vannes s’ouvrent en grand?
    La France coule tout doucement, les mensonges se banalisent par des moyens de propagande dignes d’Orwell, par l’assentiment des travailleurs baissant la tête et par le zèle de ceux qui servent ce système mortifère.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Terrible témoignage en effet, le grand remplacement à l’oeuvre dans toute son horreur

    1. AvatarPascal Blaize

      Bonjour Monsieur,

      Je vous invite à lire les deux réponses expédiées à Madame TASIN;

      Sentiments cordiaux.

      Bonjour chez vous !

      1. AvatarVerdammt

        Bon un adepte du Jaja.
        Maman va te faire boire une tisane et au lit de suite.
        Demain il fera jour pour notre savant Blaise Pascal.

        On a ça ici ?

        Bonne soirée à tous et à Madame Tasin

  6. AvatarPascal Blaize

    Paroles, toujours des paroles, ou plutôt des écrits…
    Mais vous n’arriverez à rien tant que vous vous contenterez de vous lamenter !!!
    Quand une manifestation ne compte que péniblement 2500 personnes, je vous vois mal révolutionner la France !!!
    TANT QU’IL N’Y AURA PAS CHEZ VOUS TOUS LA VOLONTÉ DE FAIRE LA VRAIE RÉVOLUTION, et non des p’tites révoltes, RIEN NE SE PASSERA.
    SOUVENEZ-VOUS DE LA PRISE DE LA BASTILLE !!!

    Il FAUT un déferlement humain, sinon rien.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Cher Pascal, vous le créez comment le déferlement humain ? en enfilant des perles et en restant les bras croisés devant la télé ?

      1. AvatarPascal Blaize

        Personnellement, j’ai fait une course à pied de 220 km en 24 h, autour d’un Ministère, 96 km autour de l’Élysée, avant de me faire « saisir », 60 jours de grève de la faim devant l’Élysée, 57 jours de grève de la faim, devant l’Assemblée Nationale, 6 mois, jours & nuits, sur un banc, devant un Ministère (le même)… + d’autres actions, aussi éprouvantes. Je crois que vous n’avez pas de leçon à me donner ! Je n’avais pas la TV, ni les bras croisés.
        Et tout ceci, pour un combat qui n’est pas terminé.

        Bonjour chez vous.

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          je vous rappelle que c’est vous qui avez osé nous donner des leçons !!!

          1. AvatarPascal Blaize

            Je persiste et signe ! Si tous les geignards du Net se donnaient la main en se dirigeant sur l’Élysée, au lieu « d’avoir les bras croisés devant la TV », cela changerait les choses.
            Je trouve inouï que pour célébrer une pseudo victoire de Coupe du Monde de Foute, (1999, je crois) il a été constaté une foule INNOMBRABLE dans tout Paris, et que pour une cause NATIONALE de notre Avenir, personne ne bouge !
            Moi, de mon côté, j’ai donné l’exemple, SEUL contre l’État. A chaque fois, il m’ a été promis par « les Grands Chefs » que ma situation serait rétablie. A chaque fois, c’étaient des mensonges, juste établis car ma présence gênait.
            Seul, on ne peut rien; il FAUT un TSUNAMI humain déferlant, pas 2500 pelés.
            J’OSE vous donner des leçons, et mon statut d’Officier fait que je vous en donne parole.
            Il faut AGIR et cesser de radoter sur le Net. Vous voyez : la première chose que vous me dites est vexante et assassine : « (…) vous qui avez osé (…) ». Comment voulez-vous la cohésion, si immédiatement derrière, il y a critique méprisante ?…
            Je vous salue, Madame Tasin.

            Et, bonjour chez vous.

          2. Christine TasinChristine Tasin Post author

            je » vous signale pour la seconde fois que vous avez commencé à nous agresser et comme nous ne sommes pas des ingrats on vous renvoie la pareille. Il faut vous dire combien de fois que sans l’information les Français ne se bougeront pas et qu’on ne peut pas mettre la charrue avant les boeufs ?

        2. Avatarjan

          Mince , pascal , vous avez couru 220 km en 24 heures !? Vous n’avez pas dormi ?
          Vous avez pris des substances ?…
          Vous aviez une équipe avec vous pour vous soutenir ?
          Un sacré exploit ! Vous avez du avoir les  » hommage du 20 heures ! et de nombreux journaux papiers ! ( et radio ! )
          Ou en a t’ on parler ?
          vous pouvez nous fournir les sources ?

          Sans parler de la course autour de l’Elysé !! et de etc, etc,
          Bref , tous ces exploits de sur homme que vous citez, on a du en parler !
          Vous pouvez nous en fournir les preuves ?
          Merci !

          1. AvatarPascal Blaize

            Cher Monsieur,
            Bien que je puisse comprendre vos doutes, je n’ai pas à me justifier. Questionnez les personnels de ce prestigieux Ministère, malgré les années passées, ils s’en souviennent encore…
            Pour information, je participe aux courses de 100 kms, comme celle de Condom, où je gagne régulièrement une coupe.
            Le corps à une mémoire de la douleur et se souvient. Ma première course de 100 km a fait que je marchais « à tâtons » pendant les 15 jours qui ont suivi.
            Depuis, après une course de 100 km, le lendemain, je fais mon « jogging »…
            Ma course de 220 kms était mue par la colère et la foi. Je puis vous assurer que le plus dur est d’effectuer les premiers 50 km, après, cela va tout seul. Comme pour la grève de la faim : il y a le cap de 7 jours à passer, et après vous oubliez ce qu’est manger. Et je vous rassure : les 40 kilos perdus se rattrapent en moins de 8 jours… (avis à ceux qui font du régime).
            Pour info, comme logistique, je n’avais que les caméras de surveillance du Ministère… et un pack de 6 bouteilles de 1,5 l d’eau, un banc avec un carton et un stylo pour marquer mes tours. Une amie a eu toutes les peines du monde pour intéresser un journaliste qui a fait un papier sans intérêt.
            Votre ironie du 20 heures m’amuse, alors que je pourrais être choqué…
            Non, dans ma situation, avec un dossier explosif, je n’intéresse pas les media qui sont à la botte du gouvernement et de « mon » ministère qui a avoué, par une parole malheureuse : « avec ce qu’on a dit à la Presse, elle ne bougera pas (sic) ». Pour la course autour de l’Élysée, à 96 km sur les 100 prévus, une « gardienne de guérite » du Palais a cru bon m’interpeler, et je me suis retrouvé en garde à vue et conduit pour un examen « de comportement » par deux psychiatres… (sans ménagement, sans couverture, à 2 heures du matin, avec les menottes, etc.). Ah j’oubliais : pendant ma course de 220 km, j’ai été arrêté pour contrôle d’identité, mais, finalement, j’ai pu continuer, pour, en final, être reçu par une Autorité au Cabinet du Ministre…
            Ne croyez pas que la Presse dise tout. Pendant mes grèves de la faim, l’une de 60 jours et l’autre de 57 jours, j’ai vécu sur un banc, sous la neige, par -15°, et cela n’a jamais intéressé personne. « Mon » Député a pourtant averti la Presse, et, à part, un article erroné du Parisien, rien à signaler. Tout ce que j’ai pu lire sur mes « exploits » n’a même pas été digne de se torcher avec…
            Quand un « zig » fait une grève de la faim, la Presse s’en empare immédiatement, et mystérieusement, cela s’arrête au bout de quelques jours, où, soi-disant, « tout est rentré dans l’ordre ». Quand il s’agit d’un sujet sensible qui concerne l’État et « certains » personnels, il surgit une chose essentielle dans notre fausse démocratie : l’omerta.
            Pour information, les seules substances que je prends, c’est de l’aspirine, et je n’ai pas d’équipe pour me soutenir, car PERSONNE ne veut être mêlé aux sujets graves qui peuvent compromettre. Donc, je ne fournirai pas de preuves, car il suffit de vous adresser à un « ancien ministre » et son Chef de Cabinet pour en avoir, voire un Député bien connu, qui, lui aussi, a fait « sa » grève de la faim. Eux, ils ont des preuves, mais ils vous diront tous : « je n’existe pas ». C’est la Loi du silence… Je précise enfin, que les grèves de la faim se sont interrompues parce qu’il m’a été promis de me donner raison pour la finalité de mon combat. Mais, à chaque fois : mensonge et silence. Je peux même vous dire, qu’à l’issue de ma première grève de la faim, l’État m’a payé un billet de TGV en 1ère Classe, tellement tous étaient contents de me voir partir !!! (Imaginez leur tête quand de suis revenu 48 heures après !!! pour un sitting sur un banc, nuits et jours, sous la caméra du Ministère !…
            Rassurez-vous : je n’ai pas terminé ce combat qui est ma vie : je gagnerai, il le faut : je le dois pour ma Famille et mon sacerdoce.
            Bonne journée.

        3. Avatarjan

          @Pascal Blaize
           » Cher Monsieur,
          Bien que je puisse comprendre vos doutes, je n’ai pas à me justifier. ….
          ( votre réponse ( ou plutôt votre non réponse !… 🙂 ) à mes doutes fondés.

          Sachez que c’est à vous, précisément de vous justifier, puisque vous affirmez
          C’est à VOUS d’apporter la preuve de vos exploits, et ça devrait vous êtes facile, plutôt…
          C’est à la personne qui affirme d’apporter les preuves de ses dires.
          Vous comprenez ,c’est quand même hors du commun ces actions que vous auriez fait.
          Nous aurions besoin de  » sur hommes  » comme vous !
          Ou serais ce de la mythomanie ?… 🙂

    2. AvatarPouf

      Les « faut qu’on » et les « y a qu’à » …facile ! Mais bouger les « pantouflards », c’est autre chose ! Christine fait déjà un travail impressionnant qui vaut le respect ! Je pense que, comme nous tous, elle aimerait davantage de résultats mais le réalisme doit l’emporter sur l’utopie…Paris ne s’est pas construit en un jour, et l’action de RR est déjà une prouesse dans le contexte d’anéantissement de la Liberté d’Expression et des mesures de rétorsion de nos collabos…sans compter les menaces réelles qui pèsent sur les épaules des principaux Résistants…et celles potentielles…non négligeables !
      J’espère, Pascal, que votre mot est en quelque sorte votre façon de vous lamenter…en espérant un sursaut du Peuple ! À moins que vous nous sortiez une idée géniale de votre chapeau !

    3. BeateBeate

      Je soutiens RR parce que les paroles et les écrits peuvent beaucoup plus que vous le pensez. Dire ou écrire des mots c’est faire exister des idées, les propager, les faire grandir, donner naissance à des idées nouvelles et ce sont les idées qui provoquent les plus grands boulversements humains.

      Pour ce qui est de la prise de la Bastille…. le réalité est beaucoup moins glorieuse que la version romancée apprise dans dans les écoles de la République. Mais je vous laisse chercher par vous-même monsieur Pascale Blaize.

    4. Avataralors pas de blancs ? de quoi parlent ces pauvres imbéciles infantilisés???

      Pascal vous avez tout à fait raison! Des mots des mots et encore des mots et rien ne bouge. On peut arriver à se demander si nous ne sommes pas nous, en plein délire? Car il semble que si sur les sites (non payés par le gouvernement) nous sommes tous d’accord sur ce monde qui va très mal, le reste des français vaquent à ses « petites affaires » sans soucis de ce qui se passe sous leurs yeux… de ce fait ils vont nous entraîner dans le gouffre ! Je me demande si ça vaut même le coup de lire tout ces commentaires qui ne font que parler de révolution mais ne bouge pas. Merci Pascal de votre émouvant témoignage, si tous les mécontents voulaient faire comme vous sûrement que ça changerait.

      1. AvatarPascal Blaize

        Je vous ai répondu, mais mon texte a disparu. Du moins, je ne le retrouve pas. Si, réellement, il ne vous est pas parvenu, merci de me le faire savoir.
        Sentiments cordiaux.

      2. AvatarPascal Blaize

        Cher Madame ou Monsieur, merci pour votre réaction.

        Je ne fais que dire la vérité. Rien n’est possible quant à une révolution avec barricades, slogans et drapeaux.
        Nous sommes simplement des victimes asphyxiées, de tous ces gouvernements occidentaux, de droite ou de gauche.
        C’est étudié pour, de façon machiavélique. Nous sommes ensevelis par des tonnes d’information dont il est impossible de faire le tri. L’arrivée d’Internet n’a fait qu’aggraver les choses.
        L’effet pervers du Net, fait que tous les grognards s’épanchent sur des sites contrôlés, appelés « sociaux » (mais non point, fédératifs), pour exprimer leur colère et leur apparente volonté de révolutionner la France, l’Europe, le Monde.
        En fait, ils n’ont que la critique à la bouche, comme la bave aux lèvres, et se croient tous légitimes parce qu’ils ont la sensation d’avoir créé un site, ou un blog, avec leur logo et leur devise.
        Nos gouvernants trouvent cela risible et pathétique, car toutes ces pseudo-révoltes de révolutionnaires en herbe, n’ont que l’effet des chansonniers : le Peuple est ainsi persuadé de détenir la vérité.
        Les chansonniers humoristes politiques ont toujours existé, c’est une soupape de sécurité. Les tonnes d’écrits d’internautes ont la même mission : s’auto-rassurer, comme quoi « nous pensons tous la même chose ».
        Chaque seconde, s’écrivent des lignes « réactives » qui ne font que massacrer la langue française, tant en orthographe qu’en grammaire.
        Sans parler des idées qui sont assez indescriptibles, pour la plupart. Mais, je peux comprendre que cela leur donne la sensation, l’impression d’exister.
        Nous sommes dans un « jeu de cons », mais les lanceurs de dés sont nos gouvernants assistés de leurs « petits chefs », tous corrompus par l’appât du gain, de leur gloire personnelle, de leur position et d’un certain pouvoir.
        Cela donne une bulle maléfique, quasi indestructible et protégée par des forces de police et de renseignement. La Gestapo d’hier est toujours présente, agissant sous couvert et pour le bien de l’État.
        L’Internet que l’on croit notre allié, est un concept permettant l’inculpation, le réquisitoire, voire l’auto-délation des imprudents. Malheur à la personne qui tentera de faire des vagues dans cette fausse démocratie : elle sera épiée, contrôlée, filtrée, perquisitionnée, voire arrêtée, puis condamnée.
        Si les médailles se distribuent si facilement, c’est que les casiers judiciaires fleurissent aussi, avec l’indignité nationale à la clef, où un PV de stationnement prendra plus d’envergure pour un fiché ayant subi une procédure. La peine de vie est pire que la peine de mort, son couloir étant long et interminable.
        En définitive, rien ne s’est réformé depuis des siècles. Des idiots disent que « le monde a changé ». C’est faux. Cela s’est simplement modernisé, au déficit de nos libertés réelles ou, boire, manger, fumer, baiser, conduire, tout est sous contrôle… pour notre bien et notre santé pour une longue vie de centenaire, car on aura, sur ordre, fait tester son trou du cul pour palier au colorectal !
        Nous sommes des victimes du Smartphone, un cancer obligatoire, qui deviendra une puce électronique sous la peau, très bientôt. Le numérique sera en partie notre déclin et activera encore longtemps les pertes d’emploi, pour soi-disant arriver à un Meilleur des Mondes où il ne sera plus utile de travailler.

        Comment, à partir de tout cela, se révolter et descendre dans la rue ?…
        Le but à atteindre est de faire exploser la bulle. Pour cela, pas question de manifestation inutile. Le mot à la mode est : Tsunami. Seul un raz de marée peut détruire l’objectif.
        Rien de plus simple : il faut tout bonnement procéder à un rassemblement, patient, dans l’immense Square Marcel Proust, longeant l’Avenue Gabriel, chère à Drucker, jour après jour, nuit après nuit, de tous les citoyens volontaires. Sans arme, sans banderole, juste des vivres et un sac de couchage. Et ne pas être, ni donner lieu à quelque acte répréhensible ou verbalisable. Juste un immense rassemblement de touristes. Alors, quand la zone sera noire de monde, un déferlement sera possible, inéluctable, inarrêtable, incoercible, irrépressible, incontrôlable, sur, faute de Bastille, l’Élysée.
        François « le tombeur » dira, comme Louis XVI : « Une révolte ?… » Il lui sera répondu : « Non, Majesté, une Révolution ! »

        Dans un pays que l’on dit « libre », « démocratique », un tel rassemblement ne peut être interdit. Quant au déferlement, il n’est pas obligatoire, mais avec des milliers de personnes présentes et déterminées, prêtes à mourir sur place, un dialogue peut avoir lieu avec les Chefs, que nous avons élus, nous, le Peuple. Et une démission peut être exigée, sans guillotine à la clef.
        Mais la question, « the question » : quoi et qui mettre à la place ?…
        Car si c’est pour faire comme en Lybie à l’époque sotte et grenue de Sarko-BHL, sans assurer le service Après-vente, et sombrer dans un sinistre bordel, à quoi bon ?…
        Il faut, avant tout, un vrai programme et un leader incontestable, incontesté, mais cela, il n’y en a pas en magasin, car tous ces gugusses qui menacent de devenir président, sont aussi nuls et impavides que celui actuellement en poste.
        Et, rappelez-vous un homme, Coluche, qui disait : « Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ce serait interdit ».
        Donc, je vous ai donné la SOLUTION. Sinon, retournez tous à la bergerie et arrêtez de gémir ou gueuler sur le NET.
        Je donne l’exemple : je m’en vais de tous ces réseaux déversoirs de bile, débiles et de doutes pleins de certitudes.
        Alors, comme disait l’Autre : « Au revoir ! »

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          vous avez tout faux, en France tout rassemblement doit être déclaré et peut être interdit. CQFD

  7. Avatarpatriote

    Les emplois sont donnés en priorité aux  » chances  » , « discrimination positive » oblige , ils sont partout , dans le transport , l’administration , les banques , le bâtiment , la police , PARTOUT !! L’un d’eux a même CONVOQUE un ami au pôle emploi pour le contrôler , cet ami agé de 56 ans n’a pas de boulot LUI ! et pourtant c’est un bosseur et FRANCAIS ! On est chez les fous , on marche sur la tête !

  8. Avatarparisienne

    Consolons nous ,dans de nombreuses pharmacies, figure une affiche nous incitant à verser notre obole afin de lutter contre la lèpre où figure le visage d’une petite fille très blonde aux yeux bleus dont les lèvres sont déformées d’un côté par cette terrible maladie, qui cela va de soi, sévit surtout en France et atteint prioritairement la population occidentale!!!!!

  9. Avatarhathoriti

    Chère parisienne, la lèpre est en France ! A 2 reprises, j’ai vu un lépreux dans des rues à Paris. Le 1er, à Barbès (!!!!) assis sur l’escalier d’une banque. Il s’est levé et j’ai vu. Il marchait sur les talons car il n’avait plus d’orteils, quelques doigts avaient aussi disparu, sa peau blanchâtre était comme desquamée, c’était répugnant ! Le second, même quartier, dans le métro, assis sur l’un des sièges, il essuyait ses jambes et ses pieds. est-ce que cela suintait ? Auquel cas, il était contagieux ! Ces hommes n’étaient pas des blondinets…Si c’était la lèpre, comment admettre qu’ils se baladaient au milieu de nous ? Je ne les ai plus vus. Espérons qu’ils ont été admis quelque part, en hosto, à nos frais, bien sûr…

  10. AvatarPierre 978

    Je rappel que pour faire bouger les gens et leur faire comprendre la réalité, il faut soit les informer sans cesse, soit attendre un événement majeur qui choque. Pascal d’après votre expérience, vous avez énormément de courage, alors utiliser le pour convaincre des personnes autour de vous et vous verrez que ce n’est si facile que cela. Chacun d’entre nous essai depuis longtemps et si il y avait une méthode facile, nous serions déjà des millions. En attendant, Christine fait depuis très très longtemps un travail extraordinaire et elle doit porter sur ses épaules tout le poids de notre combat contre l’islam et le changement de peuple. Un jour viendra ou nous serons des dizaines de milliers, peut être des millions à crier notre colère dans les rues de notre pays, mais pour cela il faut être patient et continuer à s’informer de ce qui se passe afin de transmettre à notre tour auprès des crédules notre savoir sur ce qui se trame derrière notre dos.
    Apparemment vous êtes officier dans l’armée, peut être à la retraite, néanmoins j’ai énormément de respect envers les militaires, sachant cela vous pouvez rentrer en contact à d’autres résistants et apporter votre expérience sur le terrain.
    Je comprends votre colère, nous sommes tous en colère parmi les résistants, mais croyez moi, nous ne chômons pas et luttons tous les jours pour progresser lentement certes mais avec assurance.
    Pascal, j’espère ne pas vous avoir blesser dans mes propos en espérant que vous nous reviendrez avec plus de sérénité et d’attention envers Christine et les patriotes.

    1. AvatarPascal Blaize

      Dont acte !

      Merci.

      (Je compte sortir une idée géniale de mon képi. Mais cela demande du temps de mise en place. Peut-être serai-je fusillé comme l’ingénieur militaire à rang de lieutenant-colonel Bastien-Thiry, mais, qu’importe, on ne meurt qu’une fois.)

  11. AvatarLe Chatelain

    Les policiers eux sont les têtes d’affiches de la campagne du soit disant défendeur des droits !, bientôt les gauchistes crieront comme en 68 CRS/SS ?
    http://www.franceinfo.fr/actu/societe/article/la-campagne-d-affichage-du-defenseur-des-droits-fait-polemique-772721
    La bonne blague:
    Un commandant de demande à ses patrouilles de vérifier l’identité des migrants qui arrivent(Des fois qu’on mettrait la main sur un terroriste !)
    Réponse: On peut pas chef, à cause de la discrimination au faciès, c’est interdit!
    Bande d’abrutis,débrouillez vous pour me trouver un terroriste chrétien blond ou je vous mute à Calais !!!
    et en partant rangez moi vos tapis de prière, je me suis encore pris les pieds dedans !

Comments are closed.