Twitter ferme les comptes des hackers qui s’en prenaient à l’Etat islamique…


Twitter ferme les comptes des hackers qui s’en prenaient à l’Etat islamique…

Toux ceux qui s’opposent aux islamistes se font mettre des bâtons dans les roues :  Twitter ferme les comptes des très célèbres hackers Anonymous. Anonymous qui se sont fait une mission de pirater les comptes d’ISIS. Twitter pénalise donc Anonymous parce qu’ils font du harcèlement envers ISIS. C’est vraiment à tomber par terre. Ils se préoccupent du harcèlement plutôt que des terroristes. Après Zuckerberg aux bottes de Merckel pour traquer les vilains Blancs qui rejettent les migrants…

 Twitter ferme des comptes des Anonymous pour « harcèlement » des djihadistes de l’L’Etat islamique.
Les activistes en ligne qui affrontent l’état islamique dans une guerre menée sur le web ont dit que Twitter les suspendait, eux, et non pas les djihadistes, en vertu des règles « anti-harcèlement».
 
 Ce réseau social essuie les critiques des « hacktivistes », ceux  qui ont récemment dit à « Express Online » qu’ils fermaient des milliers de comptes  de l’état islamique chaque mois.
 
Alors que Twitter dit qu’il fait des efforts importants pour fermer les comptes terroristes, ces militants ont déclaré que ce n’est pas ce qu’ils voient, mais qu’ils ont au contraire été eux-mêmes ciblés.
 
Aussi rapidement que l’état islamique met en place des comptes et répand sa propagande, les hackers des groupes tels que « Anonymous » et « Ctrl Sec » les éliminent, dans le cadre de leur opération #OpISIS .
 
Le groupe met à jour les  « suiveurs », en se mettant en lien avec les  comptes qu’ils ont repérés, et appelle à le rejoindre et à signaler les profils djihadistes.
 
Mais ils ont dit que le réseau social les arrête.
 
Twitter a reçu de sévères critiques sur sa gestion de la crise de l’Etat islamique ces derniers mois.
 
En Janvier, une femme de Floride, Tamara Fields, a poursuivi en justice cette société, alléguant qu’elle avait  violé la loi américaine contre le terrorisme par «diffusion de propagande extrémiste, » qui a provoqué une attaque en Jordanie qui a tué son mari, un entrepreneur privé, Lloyd « Carl » Fields Jr.
 
Twitter a publié plus tard un article en disant que depuis la mi-2015, il a suspendu 125.000 comptes pour «menace ou promotion d’actes terroristes, principalement liés à l’Etat islamique. »
 
Mais cela a été très contesté.
 
Une déclaration de « WauchulaGhost », un hacker anti-terroriste du collectif Anonymous, a déclaré: «Qui a suspendu 125.000 comptes? Anonymous, les groupes affiliés à  Anonymous, et les citoyens ordinaires.
 Vous réalisez que si nous arrêtions tous de signaler les comptes et les images terroristes, Twitter serait inondé de terroristes. »
 Après l’annonce de Twitter, des membres d’Anonymous en colère ont révélé que leurs comptes ont été suspendus – pas ceux de l’Etat islamique.
 En un seul  jour, le 15  Février, 15 hackers ont vu leur compte fermé par Twitter, malgré des mois de recherches et de signalements de djihadistes.
 Leurs sympathisants se sont plaints en masse à Twitter, et  leurs comptes ont été réactivés dans les deux heures.
 « WauchulaGhost » a déclaré dans une interview à  Epoch Times qu’il est largement reconnu que Twitter ferme les comptes à cause de son engagement «anti-intimidation»
 Il a dit: «Je peux dire qu’ils suspendent un grand nombre de comptes pour harcèlement. Les bons comptes, pas les comptes de Daesh .  Un grand nombre de nos (les Anonymous) comptes ont été suspendus pour harcèlement. »
 Le hacker a également déclaré que si Twitter s’engage, pour faire cesser le terrorisme, il devrait ajouter un bouton «terrorisme» aux options de signalement.
 Il y a environ 2000 comptes Twitter pro-Etat islamique actifs chaque jour, et Twitter et Facebook sont les deux principales plates-formes utilisées par les partisans de l’Etat islamique pour diffuser leur propagande, selon un rapport de Février de l’Université George Washington.
Parmi ces 2000 comptes, il y a environ 350 comptes Twitter qui agissent comme noyau principal de la propagande de l’Etat islamique sur Twitter, et ces comptes sont utilisés pour « rétablir » les suiveurs des comptes , à chaque fois qu’un compte est interdit.
 Selon le rapport de l’Université George Washington, à chaque fois qu’un compte de l’Etat islamique est interdit, l’utilisateur doit créer un nouveau compte, et au fil du temps, ces comptes ont « subi des diminutions dévastatrices dans leurs nombres de suiveurs. »
Un porte-parole de Twitter a dit à Epoch Times: « Nous avons des équipes dans le monde entier qui enquêtent activement sur les signalements de violations des règles, et ils travaillent avec les forces de l’ordre lorsque c’est nécessaire. »
Traduction Steve Preve





3 thoughts on “Twitter ferme les comptes des hackers qui s’en prenaient à l’Etat islamique…

  1. durandurand

    Ce que devrait faire anonymous publiaient les photos de ces djihadistes et de les envoyer à Europol et Interpol ils faut les grillés avant qu(ils ne débarquent avec les faux réfugiés

Comments are closed.