L’immigration, une chance ? Avec 6 migrants sur 10 oisifs et les délocalisations ?


L’immigration, une chance ? Avec 6 migrants sur 10 oisifs et les délocalisations ?

Nous publions avec un grand plaisir le texte du discours tenu par l’économiste Gérard Pince à Rungis lors des journées européennes « Sauvons notre pays« .

Mille mercis tout d’abord à Dan Corbet, secrétaire et membre du Directoire de Résistance républicaine – et responsable de RR Corse- qui a entrepris un véritable travail de Romain, transcrire tous les discours tenus à Rungis à partir des videos, afin d’en offrir à nos lecteurs un fichier facile à consulter et utiliser.

Si tous les discours tenus ce jour-là ont été d’une qualité et d’un intérêt exceptionnels -nous les mettrons à votre disposition sous forme d’un fichier à télécharger lorsque Dan aura terminé sa lourde tâche- nous en ferons cette semaine une publication « à part » pour certains qui  présentent des chiffres, des données,  et donc des arguments utilisables par chacun dans l’indispensable travail d’information autour de lui. La transcription permettant les copiés-collés et la collecte des données plus facilement que la video.

Nous commençons par Gérard Pince : son travail est remarquable. Voici les données brutes que l’on peut en extraire :

  • 6 migrants sur 10 ne travaillent pas et ne travailleront sans doute jamais
  • entre 2000 et 2012, 450 milliards d’euros se sont délocalisés à l’étranger, ce qui représente des centaines de milliers d’emplois perdus
  • en 2011, l’immigration nous a coûté 65 milliards d’euros
  • au niveau du PIB, l’immigration coûte 2000 euros par an à chaque Français
  • 497 demandes de brevet par million d’habitants en Occident ou en extrême Orient mais 0,8 en Afrique noire : le continent où vivra la moitié de la population mondiale en 2050  est le moins créatif, le moins inventif, le moins capable de compenser par l’éducation et le progrès technique sa démographie galopante…
  • Nombre de pays en instabilité politique, économique, religieuse sont d’anciennes colonies françaises, ce qui fait de la France la destination de choix de sa population…  Entre 60 et 80% de la jeunesse maghrébine aspire à émigrer en Europe.
  • La chute du prix du pétrole et l’augmentation des denrées alimentaires va accroître vitesse grand V la pauvreté dans ces pays et donc pousser encore plus sa population à émigrer.
  • Or, TOUS les syndicats patronaux réclament à cor et à cris cette immigration : délocalisations et immigration de masse évitent le risque de surproduction et permet un transfert de richesses en direction des populations du tiers monde. Ce passage du discours de Gérard résume parfaitement la situation : « On a vu bien sûr beaucoup de princes, beaucoup de rois, qui ont perdu des territoires et leur population suite à des défaites militaires. Mais c’est la première fois que l’on voit une classe dominante qui se propose de remplacer ses propres citoyens par des étrangers ! C’est un phénomène tout à fait inédit Alors, évidemment, pour faire accepter cela par les populations, on répand une idéologie à base de repentance qui prétend que les Européens sont coupables de tous les maux, et qu’ils doivent les expier en partageant leurs richesses et en acceptant de se laisser envahir !
  • 65 personnes, dans le monde, détiennent une richesse équivalente à celle détenue par 3,6 milliards de personnes.
  • En 2080 les migrants seront majoritaires en France : imaginez nos enfants et petits-enfants en prise avec Daech…

Et je vous laisse découvrir sa conclusion néanmoins très optimiste qui commence par  » l’histoire n’a pas dit son dernier mot« …

Il faut lire et relire l’ensemble du discours pour en apprécier la substantifique moelle… Je vous y engage vivement.

 

« Les Français ruinés par l’immigration, menacés par le choc ethnique. »

Merci beaucoup Pierre et Christine tout d’abord de m’avoir invité, merci surtout d’avoir organisé cette manifestation en liaison avec les journées européennes.

Vous m’avez demandé d’intervenir par conséquent sur un thème économique, et avant de venir justement, j’ai lu dans ce secteur une étude de l’INSEE ([1]) et de l’IND ([2]) qui est parue en janvier 2016 et qui traite justement de tous ces problèmes de l’immigration sous le titre de « Trajectoire et enquête sur les diversités. »

Cet ouvrage qui fait 626 pages est néanmoins facile à résumer.

  • Si les migrants originaires du tiers monde ont de mauvais résultats scolaires, c’est à cause du racisme de l’éducation nationale !
  • S’ils sont souvent au chômage et travaillent peu, c’est à cause du racisme des entreprises !
  • S’ils se sentent de moins en moins français, s’ils pratiquent de plus en plus l’islam, c’est en raison du racisme de la société française dans son ensemble !

Voilà ce qu’on peut lire dans des rapports émanant du gouvernement français et qui ne sont que des tissus de mensonges même s’ils se présentent sous un jour scientifique !

Et voilà, je pense qui campe le décor de la société de haine et de mensonges dans laquelle nous vivons actuellement !

En fait, si les Français se plaignent de l’immigration, ce n’est pas par racisme, c’est tout simplement parce qu’ils en subissent les préjudices absolument conséquents sur le plan financier puisque c’est sur cet aspect-là que je vais intervenir. Et par conséquent, en dépit de la propagande qui nous dit que l’immigration nous enrichit, je vais montrer d’abord qu’elle nous appauvrit, ensuite j’indiquerai les causes de cette migration qui ont, avant d’aborder la conclusion, des conséquences en termes justement ethniques comme le soulignait à l’instant Pierre.

1) Conséquences sur le plan financier

– 6 migrants sur 10 sont oisifs

Lorsque l’on exploite les données officielles de la comptabilité nationale, on réalise tout d’abord que quatre sur dix seulement des migrants originaires du tiers monde et en âge de travailler, je dis bien en âge de travailler ! Quatre sur dix seulement sont employés, ça veut dire que six sur dix restent oisifs ! On peut donc bien se demander comment une immigration qui travaille aussi peu pourrait nous enrichir ?

Par ailleurs, en dépit de ce faible taux, elle aggrave néanmoins d’une manière très importante le chômage, puisque l’on a des taux de chômage de 50% au niveau de la deuxième génération bien souvent et elle tire en définitive tous les salaires vers le bas au seul profit des patrons et des classes supérieures.

J’ajoute que l’on peut se demander comment cette immigration pourrait nous enrichir alors que la France devient un désert industriel ?

– Délocalisations industrielles à l’étranger.

Je vous cite un autre chiffre : entre 2000 et 2012, 450 milliards d’euros se sont délocalisés à l’étranger, ce qui représente des centaines de milliers d’emplois perdus ! Et évidemment, avec si peu de travail, alors que cette immigration touche les mêmes prestations que les autres, cela se traduit par une incidence négative sur nos finances publiques.

J’ai calculé qu’en 2011, cette immigration avait représenté un déficit de 65% de notre budget au niveau des finances publiques ! C’est-à-dire près de 65 milliards d’euros à l’époque !

– Déficit budgétaire et niveau de vie

J’ajoute aussi que ces chiffres concernent directement votre niveau de vie. En effet, on peut montrer que sans cette immigration, notre PIB (Produit Intérieur Brut) ([3]) par habitant, serait supérieur de 2 000 euros à ce qu’il est actuellement. Cela signifie pour une famille de quatre personnes une moins-value de 8 000 euros, c’est-à-dire le prix de deux voitures neuves. Vous admettrez quand même qu’en matière d’enrichissement, on peut mieux faire ? C’est en fait un appauvrissement dont se félicitent d’ailleurs certains économistes en considérant que ce serait un moyen de réduire les inégalités dans le monde.

Au demeurant d’ailleurs, on peut observer que ce thème : « l’immigration nous enrichit » est quand même un petit peu perdu de vue dans les médias qui se rendent compte de l’énormité des mensonges et des omissions que contiennent ces rapports officiels !

2) Les causes de l’immigration

Elles sont d’abord, et vous le savez, c’est évident, d’ordre démographique.

– La démographie

Par exemple, il faut se souvenir que l’Afrique noire comptait en 1800, 68 millions d’habitants. Elle compte aujourd’hui 940 millions d’habitants et on prévoit en 2030, 1,4 milliard d’habitants !

Cette déferlante démographique évidemment aggrave partout la pauvreté dans les régions d’où viennent les migrants.

En effet, dans une économie comme la nôtre, qui est dominée par le progrès technique, beaucoup de pays ont beaucoup de mal à se développer parce qu’ils manquent cruellement d’ingénieurs, de scientifiques ou d’entrepreneurs.

Par exemple, quand on prend les statistiques de la banque mondiale, on s’aperçoit que les demandes de brevets atteignent 497 par million d’habitants en Europe, aux Etats-Unis ou en Extrême-Orient et seulement 0,8 en Afrique noire ! Vous avez donc évidemment une difficulté énorme pour ces pays à se développer.

– L’Eldorado européen

Enfin, parmi d’autres causes, indépendamment de la misère, qui s’étend de ces plaques de pauvreté qui progressent dans le monde, il y a aussi le phénomène de la télévision, des médias, etc. qui représentent l’Europe comme un Eldorado.

Et à partir de là évidemment, on constate, du moins certaines enquêtes officielles constatent que si toutes les entraves à la circulation des personnes étaient levées, c’est entre 60 et 80% de la jeunesse du Maghreb qui souhaiterait émigrer en Europe. C’est donc indiquer l’importance du phénomène.

– Aggravation imminente de l’immigration

Au risque de paraître pessimiste, je dois dire que ces facteurs vont encore s’amplifier dans les années à venir, je parle dans l’immédiat pratiquement pour des raisons qui sont évidentes !

D’une part, certaines régions, vous le savez, sont dans un chaos complet, mais cette instabilité s’étend maintenant à l’ensemble du Sahel. Après la vague de migration actuelle en provenance du Moyen-Orient, on va avoir des migrations en provenance du Mali, du Sénégal, du Burkina, du Tchad, du Nigéria, etc. Or, il se trouve que ce sont des anciennes colonies françaises.

La France entretient des rapports avec ces pays ne serait-ce qu’au niveau de la langue et par conséquent, ces vagues migratoires vont s’abattre surtout sur la France et non pas comme c’est le cas aujourd’hui sur l’Angleterre ou sur l’Allemagne ; on aura donc une aggravation du phénomène.

– Le prix du pétrole et des céréales

Le deuxième élément qui est important, élément économique, c’est qu’avec la chute des prix du pétrole, beaucoup de pays ne sont plus capables de subvenir aux besoins de leur population.

Et dans le même temps, avec le surgissement des classes moyennes indienne et chinoise, ces populations consomment de plus en plus de viande et font peser une forte pression sur le cours des céréales. Or, il se trouve que les pays d’où viennent les migrants importent l’essentiel de leur farine et de leur riz de l’étranger pour nourrir les villes.

On va donc avoir avec ces deux phénomènes la chute des prix du pétrole et le renchérissement des denrées alimentaires, un phénomène explosif qui peut se traduire par des émeutes dans les villes, des émeutes urbaines et qui ne fera qu’alimenter un nouveau flot de migrants en direction de l’Europe dans les toutes prochaines années.

3) Pourquoi et comment ?

Alors, quand on prend en compte ces phénomènes et ces prédictions, on est tenté de demander à nos gouvernants au fond, combien de migrants voulez-vous accueillir ? 10 millions ? 100 millions ? 1 milliard ? Il n’y a aucune limite puisque le nombre de candidats à cette immigration croît et va s’accroître d’une manière exponentielle !

– Volonté du patronat international

En réalité, et ça, c’est un aspect qui me paraît important, et je crois qu’il faut retenir, c’est que la caste dominante fait tout pour encourager cette immigration. Ce n’est pas une question de conspirationnisme, il suffit de se reporter aux déclarations de tous les syndicats patronaux dans le monde, en Amérique, en Allemagne, voire même aussi en Suisse !

Tous ces syndicats patronaux réclament d’avantage d’immigration et c’est par exemple le président de la « Shell » qui déclare devant la chambre des Lords : « qu’il faut détruire l’homogénéité nationale des peuples européens pour les ouvrir à l’immigration de masse et à davantage de croissance.« 

Alors, comment s’explique cette volonté du patronat ? Elle s’explique pour une raison qui est assez simple : depuis ses origines on peut dire que le capitalisme est menacé par le risque de surproduction. Or, puisque les populations occidentales ne peuvent plus absorber toutes les marchandises qui sont produites, on se propose donc de transférer un partie de leur richesse aux peuples insolvables du tiers monde afin qu’ils puissent consommer.

Sous couvert de la globalisation, on assiste donc avec les délocalisations, avec le libre-échange généralisé, avec l’immigration de masse à un transfert de richesses en direction des populations du tiers monde.

– Le grand remplacement

Au fond, on pourrait dire que c’est la première fois, c’est la première fois dans notre histoire, ou dans l’histoire en général que l’on assiste à un tel phénomène. On a vu bien sûr beaucoup de princes, beaucoup de rois, qui ont perdu des territoires et leur population suite à des défaites militaires. Mais c’est la première fois que l’on voit une classe dominante qui se propose de remplacer ses propres citoyens par des étrangers ! C’est un phénomène tout à fait inédit !

Alors, évidemment, pour faire accepter cela par les populations, on répand une idéologie à base de repentance qui prétend que les Européens sont coupables de tous les maux, et qu’ils doivent les expier en partageant leurs richesses et en acceptant de se laisser envahir !

– Concentration de la richesse

Mais il faut bien comprendre que cette classe dominante ne croit pas un mot des discours qu’elle vous raconte ! Elle n’en croit pas un mot ! Et le meilleur exemple en est la façon dont elle concentre les richesses à l’échelle mondiale d’une manière extraordinaire !

Par exemple, vous pouvez constater et cela a été dit dans plusieurs reportages et au niveau du Crédit Suisse également, qu’une partie infime de la population détient l’essentiel de la richesse mondiale !

Dernièrement « Oxfam » ([4]) a même affirmé que 65 personnes détenaient une richesse égale à celle de 3,6 milliards d’habitants ! C’est vous dire l’extraordinaire concentration de richesse à laquelle on assiste actuellement !

De surcroît, tous ces individus, tous ces représentants du grand patronat, par le biais des médias se prétendent civiques, solidaires, et pourtant, ils entassent tous leurs revenus dans les paradis fiscaux en laissant aux simples citoyens le soin de subvenir à toutes les dépenses !

Enfin, ils vous disent qu’il faut vivre ensemble, mais ils sont les premiers à scolariser leurs enfants dans de très coûteuses écoles privées !

C’est dire que ce langage que nous tiennent la caste dirigeante et le patronat et relayé évidemment par ses médias, par des psychopathes et des gens qui sont à moitié fous, il est bien clair que ce langage est complètement mensonger et n’a aucun support. Au fond, ils n’en croient pas un mot, c’est simplement pour nous faire accepter notre appauvrissement et notre dépérissement.

4) Conséquences de cette situation

J’en viens pour terminer maintenant aux conséquences de cette situation.

– Le choc ethnique

Je crois que les Français ne se rendent pas compte du choc ethnique auquel ils s’exposent.

En préambule, il faut dire que depuis ses origines, l’histoire est marquée par une lutte des ethnies pour s’approprier les richesses, les ressources plus exactement, nécessaires à leur survie. Certains groupes renforcent leur agressivité pour s’emparer par la conquête de ces biens nécessaires à la vie ; d’autres au contraire, surtout depuis le XVIIe siècle développent le progrès technique et l’intelligence.

– Invasion conquérante

Or, actuellement de nos jours, bien des pays, nous venons de le voir, stagnent dans la pauvreté par leur manque de scientifiques, d’inventeurs, d’ingénieurs, etc. Ils veulent donc obtenir par la violence ce qu’ils sont incapables d’acquérir par leur talent. Et bien entendu, ils se rassemblent donc sous la bannière de l’islam qui apparaît ici comme un détonateur.

On voit donc des populations entrer les premières dans le territoire convoité, leurs éléments les plus radicaux multiplient les violences et finalement, en définitive, la migration se transforme en une invasion comparable à celle des temps anciens !

Voilà donc un peu le phénomène qui se prépare. J’ai évalué qu’en 2080, les migrants seraient majoritaires en France. Quel sera alors notre sort ? Il suffit de se reporter aux déclarations de Daech ou des leaders des puissances islamiques pour en avoir une idée précise. Cela nous réserve au moins pour nos enfants et nos petits-enfants un sort épouvantable, il faut en être conscient.

 Conclusion optimiste

Enfin, je conclus sur un terme un peu plus optimiste, sur un mot un peu plus optimiste. Je crois que l’histoire n’a pas dit son dernier mot. Nous avons assisté à la chute de l’URSS à laquelle personne ne pouvait s’attendre, et on peut prévoir je pense une chute prochaine du système actuel qui nous domine parce qu’il est au fond complètement miné par une contradiction insoluble.

En effet, la caste dominante et le grand patronat veulent nous remplacer pour élargir ses marchés, mais observez que dans le même temps l’islam au contraire s’oppose à nos modes de consommation et veut revenir à la société agro-pastorale du VIIe siècle.

Plus il s’étend en Europe et dans le monde, et plus les possibilités d’écouler des marchandises vont se réduire.

Cela signifie qu’à un moment ou à un autre, les maitres de Davos ([5]) vont changer leur fusil d’épaule et je crois que ce moment approche.

C’est donc un motif d’espoir et c’est un autre motif encore plus grand parce que ce n’est pas seulement par la logique que se fait l’histoire, mais aussi par les hommes.

C’est un motif encore plus grand de vous voir ici, si nombreux et j’y vois une marque de résolution et de détermination qui ouvrent un chemin pour l’espérance.

Je vous remercie.

Gérard Pince

 

Notes de Dan Corbet

[1] L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) est chargé de la production, de l’analyse et de la publication des statistiques officielles en France : comptabilité nationale annuelle et trimestrielle, évaluation de la démographie nationale, du taux de chômage, etc. Il constitue une direction générale du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie (MINEFI). Il dispose d’une indépendance de fait vis-à-vis du gouvernement, désormais garantie en droit par la loi. Depuis mars 2012, son directeur est Jean-Luc Tavernier.

[2] L’Institut national d’études démographiques (INED) est un établissement public français spécialisé dans les recherches en démographie et les études de population en général. Son site en ligne donne accès aux sommaires de ses publications et à son centre de documentation.

[3] Le Produit Intérieur Brut (PIB) est l’un des agrégats majeurs des comptes nationaux.

En tant qu’indicateur économique principal de mesure de la production économique réalisée à l’intérieur d’un pays donné, le PIB vise à quantifier (pour un pays et une année donnés) la valeur totale de la « production de richesse » effectuée par les agents économiques résidant à l’intérieur de ce territoire (ménages, entreprises, administrations publiques).

Le PIB reflète donc l’activité économique interne d’un pays et la variation du PIB d’une période à l’autre est censée mesurer son taux de croissance économique.

Le PIB par habitant mesure le niveau de vie et, de façon approximative, celui du pouvoir d’achat car n’est pas prise en compte de façon dynamique l’incidence de l’évolution du niveau général des prix.

[4] Oxfam est une confédération internationale de 17 organisations qui travaillent ensemble, avec des partenaires et communautés locales, dans plus de 90 pays.

Une personne sur trois dans le monde vit dans la pauvreté. Nous sommes déterminés à changer cela en mobilisant le pouvoir citoyen contre la pauvreté.

[5] Le forum économique mondial (World Economic Forum) est une fondation à but non lucratif dont le siège est à Genève. Ce forum est connu pour sa réunion annuelle à Davos, en Suisse, qui réunit des dirigeants d’entreprise, des responsables politiques du monde entier ainsi que des intellectuels et des journalistes, afin de débattre des problèmes les plus urgents de la planète, y compris dans les domaines de la santé et de l’environnement.




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “L’immigration, une chance ? Avec 6 migrants sur 10 oisifs et les délocalisations ?

  1. J

    Comment l’Afrique, que l’on dit pleine de richesse, fait-elle pout stagner dans la misère et la pauvreté ? D’abord, il y a plusieurs ethnies et ils refusent de se supporter les uns les autres (mais nous, on doit les supporter, bien sûr), et ensuite, les africains sont en majorité trop fainéants pour travailler. Il suffit de voir les autres continents, qui étaient à la traîne sur l’Europe : l’Amérique Latine, l’Inde, la Chine se sont développées sur leurs territoires (bon, d’accord, leur code de travail est abusé, mais bon).
    Je connais des amis qui sont allés au Burkina Faso pour apprendre aux locaux à creuser des puits. Devant l’inertie des habitants, ils ont demandé ce qu’ils attendaient pour le faire et se sont vus répondre : « puisque vous le faites pour nous, on vous laisse faire ».
    Voilà leur mentalité.
    On remarquera que les occidentalisés ont perdu cette mentalité de fainéant.

  2. Jean-Paul Saint-Marc

    en 2011, l’immigration nous a coûté 65 millions d’euros

    Que çà ? Il doit y avoir une énorme erreur !

    1. Jean-Paul Saint-Marc

      Cela en plus ne colle pas avec les 2000€ par français par an !
      Là on dépasse 120 milliards (1,2 par 10 puissnce 11).

      1. Christine TasinChristine Tasin Post author

        Excuse-moi Gérard, j’ai fait un lapsus en effet, je viens de corriger il s’agit bien évidemment de 65 milliards !!!

  3. Henri de Montfort

    Ancien para ,j’ai combattu et donné mon sang pour la France…. bien inutilement d’ailleurs ! Notre pays, ou règnent la misère,le chômage ,une insécurité grandissante,accablé d’impôts écrasants n’est plus vivable! Peuplé d’une majorité de veaux apathiques qui assistent passivement au remplacement de notre population et à son islamisation rampante , je considére qu’il est foutu! Malgré mon courage, ( croix de guerre) soucieux de l’avenir de mes descendants je l’ai quitté définitivement.Je conseille à tous ceux qui veulent rester blancs et civilisés de quitter ce radeau de la Méduse dirigé par une faune d’islamo-collabos! Même l’admirable Marine ne pourra plus rien faire! C’est trop tard! Les carottes sont cuites!

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      je trouve infiniment dommage qu’un ancien para donne le signal de la débandade et accepte de livrer notre pays aux barbares sans combattre. Dommage et inacceptable. Et insultant pour ceux qui sont en train de sepréparer à tout y compris à mourir pour notre beau pays. Par ailleurs la Reconquista commencera en Europe, mais où que vous soyez (sauf Chine et Japon peut-être) vous ne serez à l’abri de la colonisation musulmane

  4. patriote

    L’immigration une chance ??????? sûrement pour ceux qui tirent les ficelles mais pas pour le peuple de France !

  5. Alain alias " le para "

    Je suis malheureusement d’accord avec Henri de Montfort . Mois aussi , parachutiste pendant une vingtaine d’années je crois vraiment que ce pays est foutu et je vais déserter
    dans un autre pays ( catholique ) en principe l’année prochaine . J’en ai marre des beaux parleurs qui refont le monde devant leur ordinateur . En revanche je suis toujours prêt au combat comme autrefois jusqu’à mon futur départ et n’hésiterai pas à me défendre et à tuer s’il le fallait .

  6. robertr

    nous vivons comme des porcs ,nos femmes sont des putes(pardon pour toutes ) nos valeurs sont de la mer…,et malgré cella, ils viennent par centaine chez nous , pourquoi ne vont ils pas en (Arabie s) ou dans des régions plus proche de leurs idéaux .

  7. Pierre 978

    Je trouve dommage que certains résistants parmi nous, souhaitent quitter notre pays car soi disant foutu !!! Soit, chacun est libre de ses mouvements et de façon de voir les choses. Actuellement notre pays a besoin de toutes les forces disponibles pour combattre l’ennemi, l’islam. On ne peut pas se revendiquer résistant en voulant fuir ailleurs sous prétexte que notre France s’écroule. La tâche sera difficile certes, mais notre devoir avant tout, est bien de rester sur notre sol et défendre coûte que coûte notre territoire. La lâcheté est facile, le courage demande de l’honneur et de la détermination. Imaginez un instant si nos ancêtres pendant la première et seconde guerre mondiale avaient abandonner notre pays. Que serions devenu aujourd’hui ?. Philippe le Routier l’a bien dit il y a quelques jours, des forces se mobilisent en silence. Donc ne perdons pas espoir et soyons courageux face à notre devoir envers notre pays, nos proches.

Comments are closed.