Une magouille à 268.000 euros entre députés PS et Ligue de l’Enseignement


Une magouille à 268.000 euros entre députés PS et Ligue de l’Enseignement

On savait que les socialauds gavaient de subventions les associations dites antiracistes, qui tournent avec des budgets annuels compris entre 500.000 euros et 2 millions d’euros par an, alors qu’aucune ne dépasse 1000 adhérents.

Nous venons d’apprendre une nouvelle magouille, et pas des moindres, même si l’affaire remonte à plusieurs mois.

La combine ? Le coup de la réserve parlementaire qui permet aux députés d’acheter leur future élection, en arrosant les associations de leur circonscription. Cela ne marche pas à tous les coups. Le bordelais Vincent Feltesse avait donné 50.000 euros à la Mosquée de Bordeaux et à son imam UOIF Tareq Oubrou. Cela n’a pas suffi. Battu aux élections par un autre islamo-collabo, Alain Juppé, le perdant se retrouvera Conseiller auprès du président de la république. Payé par nos sous.

LigueEnseignementFric1LigueEnseignementfric2Cette fois, on est dans l’organisation de masse d’une véritable subvention publique déguisée du groupe socialiste en direction de la Ligue de l’Enseignement. La combine ? Bruno Le Roux (récemment épinglé par notre site), sans vergogne, demande à chaque député socialiste de verser 1000 euros à la Ligue de l’Enseignement. S’agit-il d’aider le combat laïque ? Non, de financer des associations dans les villes administrées par le FN, pour lutter contre la politique des nouveaux maires, pourtant démocratiquement élus par la population. Une preuve supplémentaire du sens de la magouille de cette gauche et de sa capacité, avec nos sous, de financer de fausses associations, bras armés sur le terrain des socialistes contre les patriotes.

http://ripostelaique.com/qui-est-vraiment-le-socialaud-bruno-le-roux-qui-reclame-des-sanctions-contre-bompard.html

Il n’est pas inintéressant de se pencher sur la Ligue de l’Enseignement. C’est quoi ce truc-là ? Une gigantesque machine d’Etat, qui, comme le montre l’audition au Sénat, en 1999, du secrétaire Pierre Tournemire (sur lequel nous reviendrons), gère les oeuvres sociales de l’Education nationale, nombre de colonies de vacances, des enseignants détachés (bonne planque) et autres petites activités fort lucratives.

http://www.senat.fr/rap/r98-3282/r98-328228.html

Les chiffres sont tout de même impressionnants.

628 postes financés par l’Education nationale, dont 200 postes de professeur. Au total, 42.000 salariés vivent grâce à cette grosse machine. Et de temps en temps, on trouve, à droite ou à gauche, quelques autres centaines de postes de permanents, d’emplois aidés et autres petites combines, histoire de planquer les petits copains.

Tout cela coûte au contribuable la modique somme de 100 millions d’euros par an de subventions. Des rigolos les imposteurs de l’antiracisme, à côté. Et pendant ce temps-là, on réduit notre budget militaire tous les ans, et on augmente les impôts des Français !

Mais au fait, la Ligue de l’Enseignement défend-elle la laïcité, et que va-t-elle faire de ces 268.000 euros, qui ne paraissent pas grand chose au vu du gigantisme du budget de cette association ?

Le gauchiste Jean-François Chalot, dès 2006, paraissait avoir de sérieux doutes.

http://www.gauchemip.org/spip.php?article715

Caroline Fourest, quant à elle, évoquait les 150 ans de la Ligue de l’Enseignement, commémorés en grandes pompes (avec nos sous), avec la présence de l’islamo-collabo Edwy Plenel et d’amis de Tariq Ramadan.

Une bavure ? Pas du tout, la continuité d’une ligne politique qui, depuis vingt ans, dénature la laïcité, et lui demande de s’ouvrir à l’islam, d’où le terme, défendu par les dirigeants historiques Tournemire et Morineau, de « laïcité ouverte ».

C’est ainsi, et Caroline Fourest, qui disait moins de bêtises en 2004 qu’en 2016, affirme, dans son livre « Frère Tariq », que c’était la Ligue de l’Enseignement, qui, par sa commission « Islam et laïcité », avait mis le pied à l’étrier de Tariq Ramadan.

http://www.prochoix.org/wopress/?p=621

Voici l’extrait de FRERE TARIQ de Caroline Fourest (Grasset, Paris 2004)

Pour réussir son entrée dans la gauche laïque, Ramadan a bien vite compris qu’il lui faudrait une autre caution que celle fournie par le dialogue interreligieux. Il doit absolument pouvoir se revendiquer d’une structure insoupçonnable du point de vue laïque. L’occasion se présente en 1997 avec l’instauration d’une « Commission islam et laïcité » au sein de la Ligue de l’enseignement, l’institution d’éducation populaire laïque par excellence. Du pain bénit.

La Ligue a le profil idéal. L’un de ses présidents a présidé la commission chargée d’établir la loi de 1905. Mais l’association est complexée par une autre histoire, moins glorieuse, celle de son attitude lors de la colonisation. Un autre président, Albert Bayet, a eu une position très ambiguë sur l’Algérie. Il était même plutôt du côté de l’Algérie française. Ce qui embarrasse tous ses successeurs et héritiers. Voilà pour le terrain favorable, sur lequel vient se greffer le parcours individuel de deux militants mêlant marxisme et mysticisme : Michel Morineau et Pierre Tournemire, tous deux à l’origine de la commission, d’abord intitulée « La France, l’islam, perspective d’avenir » avant de devenir « Islam et laïcité » en 1997.

Le discours de clôture du tristounet président, Jean-Michel Ducomte (surnommé Ducomte-la-Joie), piètre orateur, avocat, est une charge, au nom de la laïcité, contre ceux qui osent s’opposer à la conquête de l’islam. Par ailleurs, on devine dans la salle toutes les vieilles barbes, à majorité francs-maçons, qui se croient laïques parce qu’ils plantent leur arbre de la laïcité tous les 9 décembre, et qui se sont fait payer voyage, hôtel et bouffe. Des parasites, gavés de subventions, complices de notre invasion et de notre islamisation. Des collabos qui rigolent, quand ils ont un verre dans le nez, en beuglant « A bas la calotte », mais qui vous traînent au tribunal au nom de « Touche pas à mon islam, c’est raciste ». Des notables pleutres qui multiplient les colloques laïques dans l’entre-soi, en évitant soigneusement toute confrontation dont ils sortiraient en lambeaux. Des collabos qui, à l’image des Liogier ou Bauberot, vont boire le thé à la menthe de l’UOIF, ravis d’inviter de tels idiots utiles à leurs congrès. Des crapules qui plantent un poignard dans le dos des Kamel Daoud, Boualem Sansal, Pascal Hilout, Hamdane Ammar, Salem Ben Ammar, Zohra Nedaa-Amal et de tous ceux qui, nés musulmans, veulent s’émanciper du dogme totalitaire qu’est l’islam.

En toute cohérence avec sa théorie sur la laïcité ouverte, la Ligue de l’Enseignement, alliée aux trotskistes de la Libre Pensée, combattra bec et ongles la loi contre les signes religieux à l’école, dont le voile islamique, en 2003 et 2004. Elle insultera et menacera les équipes enseignantes qui, de 1989 à 2003, essaieront de lutter contre le voile à l’école. Dans le premier livre de Riposte Laïque, « Les dessous du voile », Maryse Haslé, Martine Ruppé et Jean-Claude Santana amèneront un témoignage du combat mené par ces professeurs courageux, et des bâtons mis dans les roues de ces équipes par la Ligue. Celle-ci osera même demander, en 2014, dix ans plus tard, l’abrogation de cette disposition, votée sous le quinquennat de Jacques Chirac.

Bien évidemment, égale à elle-même, cinq ans plus tard, elle sera vent debout, toujours alliée aux lambertistes de la Libre Pensée, contre la loi interdisant le voile intégral dans l’espace public.

http://ripostelaique.com/La-Ligue-de-l-Enseignement-contre.html

Personne n’a oublié, dans ce contexte, le débat plus que vif ayant opposé Pierre Cassen, notre fondateur, à Marc Blondel, soutenu par la Ligue de l’Enseignement, qui avait exactement le même discours collabo.

http://www.dailymotion.com/video/xc0zdx_burqa-2-2-debat-entre-pierre-cassen_news

Et depuis, le discours de ces fossoyeurs de la laïcité est toujours le même : les petits Français sont sommés de s’adapter à l’islam, faute de quoi ils sont qualifiés de racistes.

http://ripostelaique.com/la-ligue-de-lenseignement-somme-les-petits-francais-de-sadapter-a-lislam.html

Un registre dans lequel donnent régulièrement les pathétiques duettistes Tournemire-Eyschen…

http://ripostelaique.com/Tournemire-Ligue-de-l-Enseignement.html

Conclusion de ce scandale : les députés socialistes ont donné, sous la forme d’une subvention déguisée, 268.000 euros à une association d’islamo-collabos qui va, dans les communes administrées par le Front national, militer ouvertement pour la construction de mosquées, ou l’embauche de voilées ou de barbus, comme à Mantes-la-Ville ou à Fréjus, au nom de la défense d’une laïcité qu’ils ont trahie depuis longtemps.

Il est vraiment grand temps d’en finir avec cette indécente réserve parlementaire, et de couper les subsides de la Ligue de l’Enseignement, et de toutes les associations satellites du PS, qui, faute d’adhérents, abritent des permanents politiques socialistes, communistes, souvent des bons à rien bien planqués, incapables de travailler ailleurs, qui vivent fort bien sur la bête.





7 thoughts on “Une magouille à 268.000 euros entre députés PS et Ligue de l’Enseignement

  1. lucides50

    Vous avez dit abus !!!!!! NON !!!!!
    Pendant ce temps:
    Beaucoup d’agriculteurs travaillent pour rien, sont ruinés, et sont poussés au désespoir.
    Des ouvriers, des employés se retrouvent sans travail sans ressource.
    Des artisans sont submergés de taxes, d’impôts, et ferment leur entreprise.
    Nos militaires sont sur tous les fronts dans des conditions inhumaines.
    Les gendarmes, policiers, CRS sont caillassés, insultés, agressés, menacés.
    Des Françaises et des Français parfois avec des enfants, sont dans la rue sans abri sans ressource.
    Mais tout va pour le mieux car nos chers députés ont des centaines de milliers d’euro à distribuer.

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    C’est totalement hallucinant, cette collaboration des Lambertistes avec l’islam.

    J’avais des copains lambertistes à la fac : il n’y avait pas plus bouffeurs de curés qu’eux !

    Ils étaient littéralement obsédés par les curés: la CFDT était la « fille ainée de l’Eglise » , le Vatican finançait des complots partout dans le Monde etc etc

    Tout cela pour finir en admirateurs zélés de la secte à Momo …

  3. patriote

    Il faut aligner toute ces saloperies contre un mur , et surtout récupérer tout le pognon qu’ils ont amassé et le remettre là ou il l’ont volé DANS NOS POCHES !!!!

Comments are closed.