Un milliard pour la Tunisie, et Hollande laisse crever La Dentelle de Calais pour un million d’euros


Un milliard pour la Tunisie, et Hollande laisse crever La Dentelle de Calais pour un million d’euros

L’entreprise Desseilles Laces, qui fabrique (ait ? ) la fameuse Dentelle de Calais, devenue secteur en grande difficulté à cause de la concurrence (libre et non faussée ) de la Chine avait tout de même trouvé une solution pour rebondir, sauver l’emploi des 74 salariés et une tradition française unique au monde, un investisseur chinois.

Hélas, les lois de protection des salariés noient l’entreprise. Parmi les 9 salariés licenciés selon un plan négocié avec l’inspection du travail et le Ministère du travail,  se trouvaient 5 salariés « protégés » (sans doute des représentants du personnel… ).Le tribunal administratif oblige donc le PDG de l’entreprise à reprendre les 5 « protégés » et à leur verser… 350000 euros d’indemnités pour chacun…

Touché-coulé. L’entreprise ne peut faire  face, l’investisseur chinois s’est sauvé… Liquidation judiciaire et disparition de ce qui fut l’un des fleurons de notre industrie.

http://www.lefigaro.fr/societes/2016/03/01/20005-20160301ARTFIG00007-un-des-fleurons-de-la-dentelle-de-calais-au-point-d-arret.php

Sans doute que la situation à Calais et la réputation de la ville, à présent, n’ont pas aidé beaucoup l’investisseur chinois à prendre des risques…

Pendant ce temps, Hollande annonce un plan de soutien d’un milliard d’euros à la Tunisie. Mais 1 million manque pour sauver la Dentelle de Calais et 74 emplois.

Déjà, il y a 4 ans, Ayrault avait accordé un prêt de 150 millions aux Marocains pour qu’ils puissent nous prendre nos emplois et les installer chez eux.  Mais 1 million manque pour sauver la Dentelle de Calais et 74 emplois.

http://resistancerepublicaine.eu/2012/12/20/le-gouvernement-ayrault-accorde-un-pret-aux-marocains-pour-les-aider-a-delocaliser-nos-emplois/

Déjà, il y a 3 ans, l’Union Européenne avait versé 170 millions d’euros au Maroc pour soutenir son économie… Mais 1 million manque pour sauver la Dentelle de Calais et 74 emplois.

http://resistancerepublicaine.eu/2013/12/05/bruxelles-finance-le-maroc-pour-faciliter-son-arrimage-a-lue-par-jarczyk/

Déjà, il y a 3 ans, Hollande avait offert une aide de 67 millions d’euros au Maroc. Mais 1 million manque pour sauver la Dentelle de Calais et 74 emplois.

http://resistancerepublicaine.eu/2013/11/08/hollande-donne-67-millions-aux-pme-du-maroc-par-juggernaut/

Quant à Renault et Citroen qui installent leurs usines en Algérie…

http://resistancerepublicaine.eu/2016/02/19/camarade-chomeur-la-france-cree-des-emplois-en-algerie/ 

Question de béotienne, si le PDG de l’entreprise Desseilles Laces Calais demandait une aide pour délocaliser à Oran ou à Caracas, aurait-il droit à une aide de Hollande et de l’UE ? 74 Marocains ou Algériens qu’on aide à vivre au pays, en attendant qu’ils émigrent, ça devrait débloquer des fonds. Les 74 salariés français ? Ils peuvent crever. Hollande comme Juncker s’en moquent comme d’une guigne. Pensez, des sans-dents français… 

Mais si un mécène – ou un investisseur- amoureux de la France nous lit… qu’il se rue au secours de Desseilles Laces ! Parce que, même au cas plus qu’improbable où Hollande, ému par notre article, croyant que les salariés de Desseille Laces sont des migrants de Calais qu’il faut insérer à tout prix, voudrait faire quelque chose, la Commission européenne le lui interdirait, comme elle interdit à Intermarché de payer la viande de porc à un prix raisonnable aux éleveurs…




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


25 thoughts on “Un milliard pour la Tunisie, et Hollande laisse crever La Dentelle de Calais pour un million d’euros

  1. Alain alias " le para "

    Une fois de plus l’on va perdre notre savoir faire . Pauvre France . Quant à l’abruti qui est sensé nous gouverner , j’espère qu’il répondra bientôt de ses actes devant un tribunal populaire .

  2. gaudet jean michel

    Je viens de prendre connaissance des cette succession de trahisons de notre économie , avec difficulté, tant les crampes d’estomac ont ralenti la lecture , au risque de la rendre trop écœurante .

    Gageons cependant que le fameux parti ripoublikains n’aurait pas engager des initiatives différentes de leurs collègues de la rue de Solférino , en signe de leur marque de fabrique de contemplateurs méprisants du monde du travail national , comme l’a démontré les 50 dernières années, ou cette fausse droite fut bel et bien la fossoyeuse de l’économie et des PME, bien avant l’avènement de la gauche caviar aux affaires !

    C’est là même l’occasion de se rendre compte que le concept de préférence nationale , dont l’establishment se moque éperdument , n’est pas une option aussi ridicule que cela , au vu des millions d’euros prenant la direction de l’étranger extra méditerranéen , sans que les français de souche n’en voit jamais la couleur, alors que les sommes concernées proviennent bien de leurs douloureux impôts !

    Ces transferts de fonds intolérables sont donc un véritable cas d’école , nous permettant de qualifier sans complaisance ,et avec sévérité le comportement de malfrats de la bande à Hollandouille , dont la vraie place est le bureau d’un commissariat pour une garde à vue prolongée, et ultérieurement un passage dans l’ombre d’un cachot !

  3. anne

    question bete : pourquoi 350 000 euros d’indemnités ? si de surcroit on  » réintégre « ces salariés…
    est ce fait exprés pour couler la boite? ou pense t on que la boite a autant d’argent en caisse ?
    bref, cela me parait absurde.

  4. romulus

    Dans le même genre, ma boîte avait formé une jeune femme par l’intermédiaire d’un contrat d’avenir, lequel est arrivé récemment à expiration. Donc une personne formée, compétente et désireuse d’avoir un CDI. Pour cause de sollicitations antérieures d’autres postes de travail (elle était néanmoins d’accord de conserver son poste initial), cette personne s’est vu refusée cette transformation et pointe désormais chez Paul. Un nouveau contrat d’avenir est en place (avec certainement de nouvelles subventions publiques à la clé) bénéficiant cette fois, je vous le donne en mille, à « une chance pour la France »! Renaud, (non pas le recuit, l’autre, le vrai), t’as mille fois raison dans ton analyse!

  5. jean-luc

    Plus les jours passent plus nous coulons jusqu’à où je ne sais pas.
    Cette saleté de gouvernement qui en fait plus pour les étrangers que pour les Français méritent la guillotine sans procès.

  6. kancau11

    Au risque de m’attirer les foudres de certains qui ne seront pas d’accord avec mes propos, je tiens à parler de la très importante entreprise dans laquelle j’ai travaillé 25 ans.
    Les principaux syndicats étaient tous représentés, eh bien je peux vous dire que leurs représentants ne pensaient qu’à une chose, foutre la merde pour un oui et pour un non, et après çà, ils venaient se plaindre d’être bridés dans leur avancement, et qu’est-ce qu’ils faisaient, rien, voire pas grand chose hormis s’occuper de syndicalisme, pour résumer, des branleurs, çà devait être un peu pareil à CALAIS et c’est pour çà qu’ils ont été virés, parce que question productivité, ils devaient manquer d’efficacité et que l’entreprise en difficulté n’avait pas besoin d’improductifs.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      il est clair que partout il y a eu abus et par ailleurs quand on voit les grands syndicats signer des accords inacceptables sans même négocier avec la base…

  7. robertr

    il y a une volonté à détruire notre économie,ainsi que nos valeurs .a qui profite le crime? je n’ai pas la réponse ,mes nos politiques y sont pour beaucoup leurs incompétence est a la hauteur de leurs égaux! le plus triste ,ce sont nos enfants qui vont avoir l’adition à réglés.

  8. hathoriti

    La dentelle de Calais est éjectée ! Celle de Valenciennes va-t-elle suivre ? Quand on se penche un petit peu sur les actions de « notre » gouvernement et de ceux qui l’ont précédé (soyons équitables, même si celui-ci est le pire depuis Clovis!) on constate que tout est fait pour détruire la France. Tout ! Tout ce qui faisait les particularités de la France part en fumée ! Tous les secteurs sont touchés. Et maintenant ON remplace le peuple…Alors, oui, à QUI profite le crime ? Cette haine de la France n’est pas normale. Dans cette haine, j’inclus l’Europe chrétienne, mais la France est particulièrement visée. Par QUI ? Et pourquoi ? Poser ces questions, c’est y répondre !

  9. veverre

    les syndicats détruisent doucement mais surement les entreprises,j’en ai été témoins.une entreprise qui fonctionnait bien,passé a 50 personnes les syndicats se sont installés,1 an et demi après le patron a jeté l’éponge.pauvre syndicats qui torpillent les entreprises.

  10. La révoltée

    Comment les français peuvent ils encore avec ces preuves, penser que ce gouvernement de merde prend les mesures nécessaires pour le pays, je dirais tout l’inverse plus ça va, plus il veut le couler à tout jamais. C’est à vomir, quel beau constat de notre république bananière qui de jour en jour refile le peu d’argent qu’il reste à ces pays.
    A trop fermer les yeux rendra à tout jamais les français aveugles de leur destiné.

    1. lapotre

      vous pouvez m’expliquer qu’est ce que ça avoir les indemnisations des polynésiens à cause des essais nucléaires à ce que je sache la polynésie est française et en plus du drapeau polynésien il y a le drapeau français qui y flotte la bas et je trouve normale que les habitants, déscendants et le personnel ayant travailler et contaminer par les radiations soit indemniser et idem si les essais auraient pu être fait en métropole.Je suis content que nous avons une tel arme et que j’espère que nous aurons jamais a utliser mais c’est pas parce que ils ont été fait ailleurs qu’en métropole et notamment dans des îles française qu’ils faut par réparer les dégâts occasionné de façon pécuniaire.Pour finir c’est maintenant que vous voyez que l’état donne de l’argent a des pays alors que ceratine entreprises en on besoin et c’est maintenant que vous vous exitez c’est trop tard fallit ce réveiller avant c’est comme le traiter de lisbonne passé en douce, il fallait sortir dans la rue

  11. hoplitehoplite

    Dans une interview accordé au magazine Elle, le président François Hollande a annoncé sa volonté de changer l’intitulé du ministère de la Famille, au profit d’un ministère des Familles

    Il n’a vraiment rien d’autre à foutre!

Comments are closed.