L’histoire se répète… L’empire romain s’était effondré à cause de flux migratoires importants…


L’histoire se répète… L’empire romain s’était effondré à cause de flux migratoires importants…

Depuis quelques mois, nous assistons à des flux migratoires d’une ampleur historique car de tels mouvements de populations n’ont pas été enregistrés par les historiens depuis l’ère de l’empire romain.

Le premier grand affrontement de cette série de vagues migratoires successives qui ont déferlé sur Rome, il avait eu lieu à la bataille de Bibracte où 6 légions sous le commandement de Jules César avaient affronté une armée de 92.000 Helvète (Suisses) qui protégeaient la migration de quelques 368.000 migrants. Aucun historien n’a pu déterminer les événements précis derrière ces vastes flux migratoires mais il était bien connu que ces guerriers barbares se déplaçaient toujours avec leurs femmes et enfants, notamment pendant les migrations germaniques à travers l’Europe et le Maghreb. Les Gaulois même étaient arrivés aux confins de l’Asie Mineure colonisant la région de Galatie. Leurs pérégrinations ont été gravées sur le socle de l’autel de Zeus à Pergame exposé à Berlin.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Galates

L’empire romain occidental s’était effondré progressivement à cause de flux migratoires importants. Plus précisément, ces flux migratoires avaient causé une spirale mortelle dans le temps avec la cession de terres (richesses) et de grades militaires (pouvoir) aux migrants qui sont devenus assez puissants pour nommer des empereurs marionnettes et avoir sous ses ordres des légions entières. Quelques années plus tard l’empire romain occidental n’existait plus.

Comme l’avait dit Karl Marx, l’histoire se répète la première fois comme une tragédie et la deuxième comme une pochade.

Complément

Notamment, deux barbares ont été emblématiques ayant des caractères antagonistes.

Le premier était un général d’origine suève et wisigothe romanisé, Flavius Ricimer, resté dans l’histoire comme un faiseur d’empereurs fantoches.

Le deuxième, Stilicon, un des principaux généraux de Théodose a servi l’empire loyalement jusqu’à sa mort ne cherchant pas s’enfuir lorsque l’empereur Honorius a ordonné son exécution.

Stilicon a accédé au grade du général grâce à la politique de barbarisation de l’armée suivie par l’empereur Théodose.

À son accession au trône, Théodose, qui réalise que les effectifs et l’efficacité de l’armée romaine ne permettent plus de contenir les poussées des barbares, met en place une politique visant à les intégrer massivement.

Si ses prédécesseurs avaient permis l’implantation sur le territoire de barbares vaincus et leur entrée dans l’armée, Théodose laisse des peuples entiers s’installer dans l’Empire.

En parallèle, un grand nombre d’officiers d’ascendance barbare sont acceptés à des postes de commandement importants, cette fois tant dans l’Orient de Théodose que dans l’Occident de Gratien. C’est ainsi que les Francs Arbogast et Bauto, les Goths Gaïnas ou Tribigild ou le demi-Vandale Stilicon atteignent le sommet de la hiérarchie militaire.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




23 thoughts on “L’histoire se répète… L’empire romain s’était effondré à cause de flux migratoires importants…

  1. Castiglione

    Et que dire de la civilisation égyptienne, minée de l’intérieur par ses besoins en main d’oeuvre étrangère et son armée constituée elle aussi d’étrangers…

    1. jehan Morel

      Elle a disparu, comme la France que nous connaission, devenue Frankarabia, disparaitra avant la fin du siècle! Sauve qui peut tant qu’il en encore temps! Ce radeau de Méduse en perdition va sombrer, pendant que les Français anesthésiés savorent leur train-train et votent pour LRPS.Le prochain président
      sera Ali Juppé et nous finiront islamisés! Quel beau programme!

  2. Parole d'un GrecParole d'un Grec

    Notamment, deux barbares ont été emblématiques ayant des caractères antagonistes.

    Le premier était un général d’origine suève et wisigothe romanisé, Flavius Ricimer, resté dans l’histoire comme un faiseur d’empereurs fantoches.

    Le deuxième, Stilicon, un des principaux généraux de Théodose a servi l’empire loyalement jusqu’à sa mort ne cherchant pas s’enfuir lorsque l’empereur Honorius a ordonné son exécution.

    Stilicon a accédé au grade du général grâce à la politique de barbarisation de l’armée suivie par l’empereur Théodose.

    À son accession au trône, Théodose, qui réalise que les effectifs et l’efficacité de l’armée romaine ne permettent plus de contenir les poussées des barbares, met en place une politique visant à les intégrer massivement.

    Si ses prédécesseurs avaient permis l’implantation sur le territoire de barbares vaincus et leur entrée dans l’armée, Théodose laisse des peuples entiers s’installer dans l’Empire.

    En parallèle, un grand nombre d’officiers d’ascendance barbare sont acceptés à des postes de commandement importants, cette fois tant dans l’Orient de Théodose que dans l’Occident de Gratien. C’est ainsi que les Francs Arbogast et Bauto, les Goths Gaïnas ou Tribigild ou le demi-Vandale Stilicon atteignent le sommet de la hiérarchie militaire.

  3. Xtemps

    Oui, comme si c’était toujours la même organisation pourri qui agit depuis des siècles par ici par là les malheurs des peuples.
    Cet fois, la plaisanterie est terminé, c’est eux ou nous.

  4. Alain Helstroffer

    Les Étrusques (entre autres), venus du nord de l’Italie, et profitant du libéralisme de Rome, ont mis 3 siècles pour réduire sa civilisation à néant. Et ce en s’infiltrant progressivement dans leurs institutions, comme d’autres barbares, par la suite…
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89trusques
    La comparaison s’arrête là dans la mesure où ces Étrusques ont apporté aussi à Rome une richesse culturelle. Mais en la fragilisant quand même.

    Il n’en aura fallu que 40 aux musulmans pour mettre l’Europe à genoux en s’infiltrant à leur tour dans nos institutions.

    REVEILLONS NOUS !!! Il n’y a plus de temps à perdre.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      pas d’accord du tout avec vous, les Etrusques étaient un peuple « supérieurement raffiné et civilisé », en contact depuis très longtemps avec les Grecs, dont ils ont importé le panthéon chez les romains. Les Romains leur doivent énormément de choses, l’amour de la vie, la tradition du dernier banquet festif, les combats (rites funéraires chez les Etrusques) de gladiateurs, l’égalité homme-femme, le travail des métaux etc. Qu’il y ait eu des rois étrusques à Rome n’a jamais posé de problème, puisque c’était la même civilisation et qu’il n’y a pas eu invasion mais peu à peu emprunts à chaque tradiction pour constituer la grandeur et la force de la civilisation romaine. Les Etrusques ont peu à peu été assimilés au point que, malgré les travaux de l’empereur Claude qui avait fait notamment un dictionnaire étrusque on a tout oublié de leur langue, il ne reste plus grand-chose, leurs traditions les plus importantes étant devenues romaines… traditions des auspices et des haruspices (lecture de la volonté des dieux dans le vol des oiseaux et dans le foie des animaux sacrifiés), superbes tombes de Tarquinia entre autres, sarcophages avec sous le coude des hommes et femmes à leur dernier repas des outres de vin en guise de coussin, histoire de rappeler leur amour de la vie, de la bonne chair et du vin…

  5. Marc

    Je reste très dubitatif sur de telles comparaisons : Les romains étaient aussi les champions de la déportation des populations. Par exemple l’ensemble des tribus armoricaines déplacées au delà du Limes après 145 et leurs terres distribuées aux légionnaires.Les romains étaient les représentants d’un pouvoir tyranique, des voleurs de culture, comme les arabes, rien de vraiment enviable!
    On peux même dire que ce sont les francs ( déjà citoyens romains pour certains d’entre eux ) qui ont sauvé une partie de l’empire romain.
    Karl Marx était un malfaisant et je n’en ferai pas mon maître à penser! Si l’histoire se répète, c’est plutôt dans le sens de l’inflation de la tragédie.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      les Romains n’ont jamais volé de culture la leur était suffisamment évoluée et développée, ils portaient en eux en plus l’héritage grec leurs enfants faisaient leurs études en Grèce pourtant conquise, ils n’ont pas volé la culture grecque ils en ont pris les bons côtés pour les ajouter aux leurs, ils n(ont pas exterminé les Gaulois ils ont ajouté leurs dieux à leur panthéon, il se sont toujours comportés en conquérants intelligents qui apportaient avec eux le progrès et la civilisation, rien à voir avec les musulmans qui détruisent tout ce qui n’est pas l’islam !!! Et quand très rarement ils ont déporté une population c »était qu’elle était par ses révoltes un danger pour l’ensemble du pays.

      1. Parole d'un grecParole d'un grec

        Les commentaires des lecteurs sur les Étrusques et les Romains montrent une certaine confusion.

        Nous pouvons critiquer comme tyrannique tous les empires de Banylone, Pella, Rome, Londres, Paris ou Washington.

        Toutefois, comme Christine l’a très bien souligné l’empreinte laissée à l’humanité se mesure avec le degré de développement des arts et sciences et bien sûr de tolérance (laïcité) nécessaire pour construire un empire.

        Dans l’antiquité il n’y avait pas ni de haine religieuse apparue avec les religions monothéistes ni de haine raciale ou de nationalisme.

        Même la société la plus martiale que l’humanité ait connu, celle des spartiates, elle n’était pas raciste ou nationaliste mais elle se basait sur un sentiment patriotique de rendre service à la collectivité dans le respect de l’adversaire.

        Pas de haine mais sentiment noble de patriotisme ce qui fait une démarcation nette avec l’extrême-droite.

      2. Marc

        Hélas si, ils ont exterminé un nombre incalculable de populations : Tous leurs opposants. Qu’auraient pu être les romains sans les étrusques, sans la Grèce dont ils ont pillé l’héritage, la multitude de peuples qu’ils ont enrolé de force dans leur légions. Denys d’Alicarnasse le dorien convenait que le latin était du grec parlé par des barbares.
        Et c’est la dureté et l’injustice des romains qui a fait le succès du christianisme. Et le christianisme qui a fini par faire tomber leurs institutions.

        1. Parole d'un GrecParole d'un Grec

          Cher lecteur, vous dîtes que le christianisme a fait tomber leurs institutions.

          Je vous invite de plonger dans vos livres d’histoire surtout après l’intronisation de l’empereur Constantin qui a fait graver ΧΡ sur les boucliers des légions romaines et vous verrez que le Christianisme au contraire de ce que vous dîtes a unifié et soudé l’empire davantage.

          1. Christine TasinChristine Tasin

            le christianisme a concuru à la chute de l’empire romain évidemment puisqu’il a remis en cause une partie du ciment de l’empire, les rites du polythéisme notamment, il est arrivé au moment où de très nombreux citoyens descendaient d’esclaves qui ont été affranchis certes ce qui n’a pas aidé à conserver l’identité romains mais en liant christianisme et pouvoir politique il a cassé la baraque Rome et sa grandeur/puissance. Et puis renoncer à la grandeur du polythéisme et à sa tolérance immense, pour se jeter dans un monothéisme limitant la liberté de pensée, d’action… quelle perte, par Jupiter, quelle perte !

          2. Parole d'un GrecParole d'un Grec

            J’ajoute que mon opinion très positive sur le rôle de Constantin ne défend absolument pas le christianisme car moi-même je suis adepte de la religion grecque mais concerne le contexte spécifique à ce moment précis.

            Constantin est né dans le contexte très particulier d’une restructuration d’un empire romain affaibli par des invasions successives de peuples migrants.

            L’empereur Dioclétien mit sur pied un système complexe, la Tétrarchie dans lequel l’empire étant gouverné par deux Augustes, Dioclétien et Maximien, assistés de deux Césars. Dans quelques années cette Tétrarchie devient Heptarchie (sept empereurs).

            Constantin dans ce contexte d’anarchie militaire et de décomposition de l’empire, il rétablit l’unité de l’Empire (313-324) en devenant seul empereur et fonde son autorité sur une nouvelle religion monothéiste qui est supposée rassembler tous les différents peuples et croyances de l’empire en une seule religion.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      non ils n’ont pas pris les Dieux des Gaulois ils les ont ajoutés à leur propre panthéon, Toutatis étant par exemple identifié comme une forme de Jupiter, les dieux romains sont des copies confirmes des dieux grecs,ils ne les ont pas enlevés aux Grecs ! De la même façon Clovis quoique d’origine barbare a embrassé la culture gallo-romaine qu’il a fait sienne, il ne l’a pas volée ! au contraire, il a reconnu ce qu’elle avait de bon et l’avait adoptée

  6. Peter Wardein

    Je me permettrai de souligner que ce nous subissons de la part de l’islam, ce n’est pas une invasion par des barbares, mais une colonisation. Le colon impose sa culture, le barbare adopte la culture du groupe qu’il envahit. De ce point de vue les immigrés de l’est et les africains non musulmans sont des barbares, les musulmans sont des colons. Il n’y a pas d’ailleurs un écart de civilisation si important qu’on pourrait le croire entre certains africains et les gens de l’est. Dans les hôpitaux, les médecins africains se retrouvent assistants des médecins russes ou autres. Et si l’on tient compte de la surenchère VERBALE propre à l’Afrique, et si nous voulions nous donner la peine de dialoguer avec eux, certains pays africains pourraient ne pas être plus homophobes que la Russie de Poutine. Sur l’Ukraine et la future république autonome du Donbass dans leurs relations à l’antisémitisme, voir le site de Benoît Rayski. Ceci étant dit, je suis pour l’autonomie du Donbass…

  7. canari

    ce n est pas la peine d avoir une licence d histoire pour comprendre que l europe est foutue …moi avec mon petit certificat d etude ,je l ai compris en 80 en voyant une sortie d ecole a nice ….!!!

    1. Christine TasinChristine Tasin

      foutue c’est ce que nos dhimmis voudraient mais nous ne nous laisserons pas faire d’ailleurs le réveil des peuples se fait un peu partout en Europe

      1. Maxime

        Pour le coup, j’adorerais pouvoir faire un compte rendu des trois épisodes. Malheureusement, je n’ai pas le temps de le faire en ce moment… ce n’est pas l’envie qui manque.
        On découvre notamment la ville de Cologne autrement que pour les viols qui y ont eu lieu cet hiver…

        1. Christine TasinChristine Tasin

          tant pis mon cher Maxime, un peu plu stard peut-être ? on n’est pas dans l’urgence sur ce sujet

Comments are closed.