L’Arabie saoudite brade son pétrole pour tuer Russie et pétrole de schiste : crise mondiale en vue ?


L’Arabie saoudite brade son pétrole pour tuer Russie et pétrole de schiste : crise mondiale en vue ?

Il est clair que l’Arabie saoudite est prête à tout pour conserver  les ressources et le pouvoir que lui donne son pétrole, prête notamment à vivre sur ses réserves en bradant le pétrole afin de tuer dans l’oeuf toute la concurrence, notamment celle du pétrole – et du gaz – de schiste.

Surtout,il est évident qu’en laissant filer le prix du pétrole elle prend aussi le pouvoir sur la Russie qui voit fondre comme neige au soleil ses ressources liées au pétrole, ce qui permet sans doute à l’Arabie saoudite d’être en positon de force pour obtenir ce qu’elle veut pour la Syrie…

Bref, depuis 1973, la guerre du pétrole n’a jamais cessé mais nous entrons, cette fois, dans des enjeux et des risques considérables pour la paix du monde et… son islamisation.

Bientôt le pétrole à 20 dollars ? Les Saoudiens contre le reste du monde

Ryad a annoncé par la voix de son ministre du Pétrole que le royaume saoudien pourrait laisser s’effondrer le pétrole jusqu’à 20 dollars le baril afin de tuer le pétrole de schiste américain.

Le ministre saoudien du pétrole a provoqué une nouvelle tempête sur les cours du pétrole hier. Ali Al Naimi a en effet exclu toute baisse de la production de l’Arabie saoudite à court terme. Des déclarations qu’il a tenues à Houston au Texas au cours d’une réunion du secteur pétrolier et qui ont provoqué une nouvelle glissade des cours du brut. Par ses propos, Ali Al Naimi a clairement torpillé l’accord de Doha signé le 16 février dernier entre l’Arabie saoudite elle-même et la Russie afin de geler leur production de pétrole. Cette entente avait pour but sinon de provoquer une remontée des cours, au moins d’enrayer la baisse du pétrole qui plombe les économies des pays producteurs. Dans cette démarche, les deux puissances étaient accompagnées du Qatar et du Venezuela. Mais visiblement Ryad n’entend pas se sentir lié par un tel accord. Le ministre du Pétrole saoudien a assuré que son royaume pouvait tout à fait supporter un baril à vingt dollars à la différence des autres pays producteurs comme la Russie mais surtout les États-Unis qui se sont engouffrés dans la production de pétrole de schiste. Plus cher à extraire, ce dernier n’est absolument pas rentable aux cours mondiaux actuels.

L’Iran joue son propre jeu

Le pétrole américain a besoin d’un prix plancher de 40 dollars uniquement pour couvrir les coûts d’extraction. Or hier, les cours du brut ont encore perdu 1,51 % pour retomber à 30,75 dollars. Ryad tente de plomber pour longtemps le pétrole de schiste américain en inondant le marché mondial de son or noir bon marché.

De son côté Teheran a qualifié de «plaisanterie» la proposition de Ryad de geler la production de pétrole car elle y voit une volonté d’entraver ses exportations de brut.

L’Iran entend bien faire profiter son économie de la manne pétrolière fraîchement retrouvée depuis la levée des sanctions internationales. Le régime des molahs compte revenir à son niveau d’exportation de brut d’avant les sanctions. Teheran a ainsi annoncé une augmentation immédiate de sa production de 500 000 barils par jour et de 500 000 barils supplémentaires d’ici à fin 2016 soit un total d’un million de barils de plus sur le marché mondial qui est déjà en surproduction.

Le déséquilibre entre l’offre et la demande de pétrole ne se résorbera pas avant 2017 selon l’Agence internationale de l’Énergie (AIE) notamment à cause de l’arrivée du pétrole iranien mais également irakien. En effet, Bagdad tente aussi de retrouver son niveau de production d’avant crise afin de restaurer des marges de manœuvre budgétaire.

Dans ce contexte, les cours du pétrole devraient rester bas jusqu’à la fin de l’année avant d’amorcer une timide remontée en 2017. Une vraie bombe à retardement pour les banques nord-américaines qui ont massivement financé le secteur pétrolier et qui voient les entreprises emprunteurs au bord de la faillite.


Les Bourses replongent

Cette nouvelle glissade des cours du pétrole a encore inquiété les marchés financiers hier. Les principales Bourses de la planète ont ainsi plongé dans le rouge en raison des craintes de ralentissement économique notamment en Chine. Le CAC 40 a ainsi perdu près de 2 % hier (-1,96 %) alors que Dow Jones abandonnait 1 % plusieurs heures à mi-séance. Francfort dévissait plus sévèrement avec une chute de 2,64 % alors que Madrid reculait de 3,07 %.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/25/2283962-bientot-petrole-20-dollars-saoudiens-contre-reste-monde.html?ref=yfp

Aux États-Unis, la production de pétrole de schiste a commencé en juillet 2006 dans la formation de Bakken au Dakota du Nord et au Montana et pourrait s’étendre à la formation de Three Forks dans le même État3. Le développement s’est accéléré en 2010 de telle sorte que la production de la formation de Bakken était de 400 000 barils/j en juin 2011 et de 874 000 barils/j en juillet 2013. Elle devrait culminer en 2023 avec 2 millions de barils/j pour ensuite décliner et retourner au niveau de 2010 en 20503.

Au Canada, la production de ce pétrole était de 78 000 barils/j en mars 2011 dans la portion de cette formation qui s’étend en Saskatchewan et au Manitoba4.

Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie, les États-Unis deviendront le premier producteur mondial en 202012. Cette montée en puissance sur le marché des exportateurs de pétrole a entraîné une baisse des exportations de pétrole de l’Arabie Saoudite, qui sont passées de 10,2 millions de barils à 9,5 en 201313.

https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9trole_de_schiste




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “L’Arabie saoudite brade son pétrole pour tuer Russie et pétrole de schiste : crise mondiale en vue ?

  1. Lanlignel ArmandLanlignel Armand

    Il y a une solution: que l’Iran envoie une belle bombe atomique polluante sur les lieux de production gênants. Le sol radioactif empêchera longtemps toute exploitation.

  2. Alain de Catalogne

    Je ne suis pas sûr que l’Arabie soit gagnante à ce petit jeu, à par le pétrole elle n’a que très peu de ressources , et pourrait être envahie facilement

  3. Xtemps

    Sortons les brevet pour les voitures sans pétrole, arrêtons avec ces monarchies de barbares, ils n’ont qu’ à bouffer leur pétrole tout seul.
    Nous n’avons pas besoin de ces gens là.

  4. durandurand

    Une info à prendre au conditionnel .
    L’Arabie saoudite a la bombe atomique

    Giulietto Chiesa : L’arabie saoudite possède la bombe atomique, c’est la Pakistan qui la lui a fournie, depuis plus de 2 ans. Une information effrayante qui nous oblige à reconsidérer le danger que l’Occident, dans sa folie pétrolifère, a déclenché, et qui pourrait bien le détruire.

    Giulietto Chiesa est journaliste. Il fut correspondant de presse d’El Manifesto et d’Avvenimenti, et collaborateur de nombreuses radios et télévisions en Italie, en Suisse, au Royaume-Uni, en Russie et au Vatican. Auteur de divers ouvrages, il a notamment écrit sur la dissolution de l’URSS et sur l’impérialisme états-unien. Ancien député au Parlement européen (Alliance des démocrates et libéraux, 2004-2008), il est membre du Bureau exécutif du World Political Forum.

    https://youtu.be/S2zARb-ZA6E

    http://www.voltairenet.org/article190543.html

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      je pense qu’il faut prendre ces infos avec des pincettes, le réseau Voltaire n’étant pas un modèle d’objectivité et de neutralité…

      1. durandurand

        Je suis d’accord avec vous Christine , c’est en vérifiant cette info et en recherchant la source je suis tombé sur le lien du site réseau Voltaire , et sur youtube vidéo de Giulietto Chiesa par IlFattoQuotidiano Fr.

  5. durandurand

    Cette fois c’est la guerre jusqu’en Europe, par Michel GARROTÉ

    EN EUROPE NORDIQUE LA GUERRE CIVILE A COMMENCÉ

    Suite à l’implantation du mouvement de légitime-défense « Soldats d’Odin » en Norvège (après la Suède et la Finlande), les islamistes de ce pays nordique ont créé une milice islamiste en charge d’assurer la « progression » (quelle « progression » ?) de l’islam en Norvège. En clair, les islamistes ont formé une milice dénommée « Les Soldats d’Allah en Norvège », en réponse à la présence des « Soldats d’Odin ».

    Les islamistes de Norvège ont présenté des uniformes arborant le drapeau de l’État Islamique (c’est donc clairement une présence officielle et offensive de l’EI en Europe nordique). La nouvelle organisation islamiste et affiliée aux « Soldats d’Allah » et à l’EI ; elle est basée à Oslo ; et elle s’est donnée le nom de « Jundullah ». Elle patrouillera dans les rues norvégiennes. Elle a donc bel et bien été créée afin de « contrer » le mouvement de légitime-défense « Les Soldats d’Odin » qui s’est récemment développé dans le nord de l’Europe.

    Pour celles et ceux qui n’auraient toujours pas compris : le mouvement de légitime-défense « Soldats d’Odin » répandu en Europe nordique est combattu par le groupe islamique « Jundullah » qui déclare — ouvertement et sans la moindre gêne — être affilié à l’Etat Islamique (EI). Je parie que nos médias vont diaboliser le mouvement de légitime-défense « Soldats d’Odin » et fermer les yeux sur la milice islamiste dénommée « Les Soldats d’Allah » et sa filiale norvégienne « Jundullah » affiliée à « Les Soldats d’Allah en Norvège » et à l’Etat Islamique (EI).

    L’ARABIE SAOUDITE PASSE À L’OFFENSIVE

    L’Arabie saoudite a lancé, dimanche 28 février 2016, des manœuvres militaires sans précédent sur son territoire. Y participent des militaires venus d’une vingtaine de pays, dont le Maroc, le Pakistan ou encore le Sénégal. Baptisée « Tonnerre du Nord », cette opération est paraît-il destinée à « former les troupes à la lutte antiterroriste ».

    En réalité, il s’agit des prémices d’une éventuelle intervention terrestre saoudienne en Syrie. En faction depuis la mi-février à la frontière saoudo-irakienne, plus de 250’000 militaires participent à ces manœuvres lancées par les Saoudiens.

    Toutes les forces aériennes, terrestres et navales des vingt pays en présence, sont engagées sur le terrain. L’Arabie saoudite, qui multiplie depuis un an ses initiatives militaires dans la région, et notamment au Yémen, a envoyé il y a deux jours quatre avions de chasse F-15 en Turquie pour participer aux frappes contre la Syrie. Ces manœuvres baptisées « Tonnerre du Nord » ne visent pas l’État Islamique (EI) soutenu par l’Arabie saoudite et par la Turquie. Elles visent en réalité l’Iran.
    LA TURQUIE AUX CÔTÉS DE L’ÉTAT ISLAMIQUE

    Des policiers turcs ont eu des échanges téléphoniques avec Mustafa Demir, un important membre de l’État islamique (EI) : « Où es-tu, grand frère ? Là où je t’ai dit ? », demande l’officier turc à Mustafa Demir. Ces conversations téléphoniques constituent une nouvelle preuve de la collaboration entre l’EI et la police turque à la frontière entre la Syrie et la Turquie.
    L’officier de la police turque s’adresse à Mustafa Demir et l’appelle à le rejoindre immédiatement : « Viens ici, de ce côté, les hommes sont ici », indique le policier. « OK grand frère, j’arrive. C’est cet endroit où j’ai donné une voiture au lieutenant Burak ? », lui répond Mustafa Demir. Ces révélations interviennent après que des armes aient été livrées par la Turquie à l’EI en Syrie.
    http://www.francepresseinfos.com/2016/03/cette-fois-cest-la-guerre-jusquen.html
    et sur ,
    http://lesobservateurs.ch/2016/02/29/cette-cest-guerre-jusquen-europe/

  6. Françoise

    L’arabie saoudite est prête a tout même brader son pétrole à 20 $ le baril pour contiuner à gagner du fric mais aussi de pollué la planète, et la cop 21 dans tout ça ! les pays producteurs de pétrole annonçaient début janvier 2016 la production de 150 000 a 200 000 barils/jour ou est la cohérence dans tout cela ? si l’Europe développait les énergies renouvelables et non polluantes comme le solaire, les éoliennes, les bio carburants etc on aurait pas du tout besoin du pétrole des arabes pour vivre, mais plutôt que d’investir des millions d’€ pour développer ces énergies ils préfèrent acheté le pétroles des pays arabes et laisser déferlés chez nous des hordes de barbares incultes et sales c’est tellement mieux pour l’occident, quelle richesse culturelle !

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      non Françoise les énergies renouvelables ne pourraient pas remplacer le pétrole, e t en tout cas surtout pas éoliennes qui sont une arnaque, qui nous coûtent la peau des fesses, ne sont pas rentables, polluent par leur fabrication, et il en faudrait des centaines de milliers pour fournir une quantité dérisoire d’énergie, encore un coup de sinvestisseurs maqués avec les écolos. Par contre il y a d’autres inventions qu iont été étouffées et qui pourraient effectivement remplacer efficacement les hydrocarbures. On en avait parlé sur RR il y a un certain temps mais je ne sais plus comment ça s’appelle pour le retrouver

Comments are closed.