Deux gynécologues américains proposent des mini-excisions pour respecter les « traditions culturelles » !


Deux gynécologues américains proposent des mini-excisions pour respecter les « traditions culturelles » !

« Mini » ? « Petit à petit, l’oiseau fait son nid »…

États-Unis : tollé après une proposition pour autoriser des mini-excisions

Deux gynécologues prônent une tolérance pour les excisions modifiant légèrement l’apparence de l’appareil génital sans gêner l’épanouissement sexuel des femmes. Ils comparent le processus à la circoncision masculine qui est légale dans le monde occidental.

Des excisions « minimalistes » permettant de respecter les traditions culturelles sans mettre en danger la santé des femmes, devraient être tolérées, estiment deux gynécologues américains dans un article qui suscite une polémique entre spécialistes. « Nous ne disons pas que les interventions sur les organes génitaux de la femme sont souhaitables, mais plutôt que certaines interventions devraient être tolérées par des sociétés libérales », écrivent les deux auteurs dans une revue spécialisée, le Journal of Medical Ethics.

Plutôt que de parler de mutilation, ils préconisent d’utiliser le terme « d’altération génitale » pour décrire les différents procédés d’excision et les risques qui leur sont associés. Pour rappel, l’excision consiste en l’ablation totale ou partielle des organes génitaux externes féminins (clitoris, petites et grandes lèvres). Elle est pratiquée sur des fillettes, parfois très jeunes, et sur des adolescentes pour des raisons culturelles, religieuses, voire sociales. Elle peut entraîner la mort en cas de choc hémorragique. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a lancé une campagne contre cette pratique, quelque 200 millions de femmes ont été victimes d’excisions dans le monde, principalement en Afrique et au Moyen-Orient. De son côté, l’ONU évalue à 8000, le nombre de filles de moins de 15 ans qui subissent cette mutilation génitale chaque jour.

On va vers un « fiasco »

Pour les docteurs Kavita Shah Arora et Allan J. Jacobs, tous deux de Cleveland, deux types d’excisions pourraient être tolérées : celles qui n’ont aucun effet durable sur l’apparence ou le fonctionnement des organes génitaux ou celles qui modifient « légèrement » leur apparence, sans avoir d’effet durable sur la capacité de reproduction ou sur l’épanouissement sexuel des femmes. Ils comparent ces interventions à la circoncision masculine qui est légale dans le monde occidental. Toutes les excisions aboutissant à perturber la sexualité et le déroulement de la grossesse ou de l’accouchement doivent en revanche être interdits, selon eux. Leur prise de position suscite de très vives réactions.

Selon le Pr Ruth Mackin du College de médecine Albert Einstein de New York, « une tradition culturelle destinée à contrôler les femmes, même dans sa forme la moins nocive, doit être abandonnée ». Brian D. Earp, un chercheur américain en bioéthique, redoute pour sa part que l’autorisation d’excisions « minimalistes » aboutisse à un « fiasco », en multipliant les problèmes légaux, réglementaires, médicaux et sexuels. Il préconise également une « attitude moins tolérante » face à la circoncision, soulignant que les enfants des deux sexes « ne doivent pas avoir leurs organes sexuels endommagés ou retirés avant qu’ils ne soient en âge de comprendre et de donner leur accord à ce type d’intervention ». Le Dr Arianne Shahvisi de l’université britannique du Sussex estime de son côté qu’une approche minimaliste aurait peu de chance d’aboutir au but recherché « qui est de contrôler l’appétit sexuel des femmes ».

http://madame.lefigaro.fr/societe/etats-unis-deux-gynecologues-font-polemique-en-suggerant-des-exc-250216-112954

Note de Christine Tasin

Là, ce sont des envies de tuer. Tuer ces deux gynécologues. Parce que, n’en doutons pas, même si les mini-excisions ne sont pas -encore- acceptées, non seulement vous trouverez des chirurgiens bobos ou musulmans pour les accomplir sur demande des familles mais, comme le dit Maxime, l’idée faisant peu à peu son chemin, il n’est pas exclu que d’ici une génération TOUTES les fillettes soient traitées de la même façon, musulmanes ou pas. Je ne soute pas que, comme pour la circoncision, de belles et bonnes âmes vont nous prouver que pour la santé, l’espérance de vie, l’hygiène et compagnie, une mini-excision est recommandée.

Envies de meurtre… Ou de partir vivre sur une autre planète et quitter ce monde de fous dangereux.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


12 thoughts on “Deux gynécologues américains proposent des mini-excisions pour respecter les « traditions culturelles » !

  1. durandurand

    Je vais être vulgaire , qu’on leurs coupent les couilles et qu’ont leurs sectionnent le nerf érectile à ces deux connards !

  2. pirlouit

    comme toujours les musulmans utilisent le savoir faire occidental pour arriver à leurs fins.quant à changer de planète tu rèves.si l’islam n’est pas supprimé sur terre ils sont capables de te suivre lorsque nous sauront appliquer les théories d’einstein et que nous naviguerons à la vitesse de la lumière.allez.bises.

  3. J

    Je n’arrive pas à comprendre comment des docteurs, qui ont fait des études et qui connaissent le fonctionnement du corps humain, peuvent OSER proférer de telles absurdités. Je propose qu’on leur fasse subir leur idée, avec interdiction ensuite de recourir à la chirurgie de réparation.
    Et d’accord avec Durandurand : émasculation totale, aussi pour tous les islamistes.
    Voilà qui devrait régler le problème de surpopulation.

  4. Xtemps

    Ces gens sont des malades mentaux, que cela se face et toléré cette barbarie, qui n’a rien de culturel, dans des pays Occidentaux est encore une fois anormal.
    Qu’est que nos dirigeants ont dans le cerveau pour accepter des histoires pareil.

  5. Alexcendre 62

    Respecter les traditions culturelles ???
    je ne savais pas que pour certains dérangés du cerveau ce genre de saloperie faisait partie de la culture !!! et en plus en Amérique , mais eux leur rapport avec l’argent n’a rien a voir avec nous et ces deux salopards ont tout simplement fait une règle de trois et ils ont vu le pactole a se faire .

  6. jan

    En effet, j’avais vu cet info
    On remarquera qu’on ne parle pas tellement de l’islam, dans tout ceci , alors que cette idéologie est la principale pourvoyeuse de ce génocide sexuel et esclavagiste envers les femmes.
    Cela fait partie de l’islam, même si certains pays musulmans la rejettent du moins officiellement, sans doute parce que ce n’est pas une prescription coranique, mais une  » recommandation  » d’un hadith
    En effet dans un hadith il est dit en substance, que Mahomet, au cours d’un voyage, surprends deux hommes en train de  » charcuter  » une femme , Mahomet leur dit alors simplement  » n’en coupez pas trop , c’est meilleur pour l’homme  » ! ,
    Bref, en quelque sorte Mahomet préconise une opération minimaliste quoi !
    Peut être, ces pseudo gynécologues connaissaient ils ce hadith, qui pourrait leur servir à se dédouaner -dans leur esprit – moralement !

  7. Marc

    HONTEUX!!! IGNOBLE!! Mais JUSQU’OU VA T-ON DESCENDRE, bon sang!! Les Peuples d’Occident sont ils tous devenus FOUS??!!…. On finit par se le demander!

  8. Dorylée

    Quand mettra-t-on un terme à toutes ces saloperies que les immondes parents infligent à leurs enfants. La bien pensance veut interdire la fessée parce qu’elle est une violence inacceptable et trouve des arrangements raisonnables pour perpétuer ces charcutages dégueulasses commis par des ordures perverses avec la complicité de pseudo médecins élèves de Mengele. Si c’est pour respecter les traditions, je propose que l’on en respecte une autre très en vogue au Far West : QU’ON LES PENDE !!!

  9. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Je mettrais ma main au feu que ces 2 « gynécos » sont musulmans (ce qui n’est précisé nulle part – à moins que j’aie sauté un épisode)… Il faut bien se dire que plus il y aura de musulmans gravissant l’échelle sociale, notamment en Europe : avocats, médecins des hôpitaux, etc… plus nous serons confrontés à leur volonté de faire changer les choses dans le sens de l’islam…
    Si ces deux fous ne pas musulmans ils sont endoctrinés à mort, comme nous y assistons progressivement ici, et nous voyons les résultats ! Le pire est à venir.
    Mais où SONT LES FEMINISTES ?????

Comments are closed.