Crise de l’élevage, Intermarché accepte d’acheter plus cher, l’Europe refuse : vite, sortir de l’Europe !


Crise de l’élevage, Intermarché accepte d’acheter plus cher, l’Europe refuse : vite, sortir de l’Europe !

Saleud de Hollande ! Il s’est bien gardé d’évoquer la concurrence libre et non faussée hier ! A part répéter comme un perroquet les demandes des manifestants il n’était pas capable de prononcer les mots fatidiques : « nous ne pouvons pas garantir un prix plancher pour les éleveurs parce que la Commission européenne nous l’interdit, considérant cela comme de la concurrence déloyale vis à vis de pays tiers.

De quoi avoir envie de mettre des bombes sur Bruxelles. Ce qui ne résoudrait rien.

Par contre, sortir de cette Europe qui assassine nos éleveurs, ça on peut, sauf le minus qui préside la France, pour notre plus grand malheur.

La Commission européenne a ouvert une enquête sur Intermarché, car elle estime que le choix de l’enseigne d’acheter la viande plus cher aux éleveurs français est une entrave à la concurrence étrangère

Le groupement de distributeurs indépendants Intermarché (Les Mousquetaires) est sous le coup d’une enquête de la Commission européenne, après s’être accordé l’an dernier avec son concurrent Leclerc pour acheter du porc à un prix plancher, a affirmé vendredi son président Thierry Cotillard.

« Sur le porc, l’été passé, Intermarché s’était accordé avec Leclerc pour acheter le kilo (de porc) 1,40 euro (…). Mais ça n’a pas tenu. Maintenant, Bruxelles nous tombe dessus et enquête », a déclaré le patron d’Intermarché, dans un entretien au quotidien Libération mis en ligne vendredi soir. 

Le libre marché avant tout

« L’Europe considère que cet accord était discriminant vis-à-vis des pays tiers. Donc maintenant, nous sommes très prudents pour trouver des solutions », poursuit le dirigeant, précisant que son groupe risque une amende potentielle « à hauteur de 5% de notre chiffre d’affaires ». 


Intermarché s’engage à payer plus cher le… par BFMTV

 

L’an dernier, alors que les cours du porc s’étaient effondrés en-dessous du prix de revient des agriculteurs, le gouvernement avait fixé un objectif d’achat de 1,40 euro le kilo lors de négociations avec la filière, et des enseignes comme Leclerc et Intermarchés’étaient engagées à procéder à des achats de cochons à ce niveau. 

Intermarché poursuivra ses engagements

Le patron d’Intermarché a néanmoins réaffirmé sa volonté de continuer à soutenir les éleveurs, confirmant que son groupement allait lancer un contrat de cinq ans garantissant aux producteurs un prix d’au moins 1,50 euro par kilo, à condition de remplir des critères de qualité. 

« Les premiers contrats qui garantiront ce prix équitable de 1,5 euro sur cinq ans aux éleveurs seront signés la semaine prochaine avec une vingtaine de producteurs partenaires dans notre abattoir de Josselin (Morbihan) », dit il. 

« On n’a pas mis de prix plafond. C’est-à-dire que si ça monte à 1,80 euro, on paiera 1,80 euro. »

Intermarché et sa filière agroalimentaire Agromousquetaires possèdent 3 abattoirs de porcs et 7 unités de production de charcuterie en France. Ils collaborent avec 3 groupements de producteurs porcins. 

Les agriculteurs français manifestent leur colère depuis l’an dernier, se plaignant notamment de cours et de tarifs d’achat trop bas. La problématique sera au coeur du Salon de l’agriculture, qui s’ouvre samedi à Paris.




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


19 thoughts on “Crise de l’élevage, Intermarché accepte d’acheter plus cher, l’Europe refuse : vite, sortir de l’Europe !

  1. John silver

    Eh oui sortir de l’Europe c’est la meilleure décision.
    Et ceux qui disent que ce sera la ruine du pays se trompent.
    J’ai 20ans de finance international a mon actif et en suis sortit dégoûter.
    Les européens sont manipuler par quelques politique au service de lobby industriel puissant.
    Je vous écrierait un article dessus avec des faits,des preuves .

  2. patriote

    C’est une des raisons pour laquelle il faut quitter cette europe au plus vite , on a même plus le droit de décider du prix du porc ou autre dans notre propre pays , qui commande chez nous ?? A quoi ils nous servent les emplâtres et les calamantrans qui se pavanent a l’Elysée a part se remplir les poches et laisser envahir le pays par les musuls ?? cette europe qui veut que nous bouffions du porc originaire de Hongrie , Roumanie ou de pétaouchnok …parce que ça remplit les poches de certaines pourritures qui siègent a Bruxelles et qui ont des intérêts dans l’histoire . Cette europe c’est une mafia et nous sommes loin d’avoir chez nous des parrains ayant l’envergure nécessaire a défendre nos intérêts , quand on a pas le jeu ….on joue pas !!!

  3. inconnue

    voilà à quoi sert l’UE, aucun e liberté dans son propre pays, insertion dans nos entreprises et commerces, même les vies privées, sortons de l’UE , même mieux dissolution de l’ UE pour retrouver nos libertés

  4. gaudet jean michel

    Ce matin je contemplais effaré le président du syndicat des agriculteurs , présente lui même des excuses à Hollandouille , pour les injures et autres noms d’oiseaux dont il fut gratifié par les paysans en colére, dés son arrivée au salon.

    Je récuse séverement l’initiative et l’attitude de soumission servile du président du syndicat des agriculteurs, considérant que les insultes adressées à Hollandouille étaient bien sur , plus que légitimes et justifiées, car je ne vois pas comment on peut traiter autrement un personnage , qui a trahit les agriculteurs en ne s’opposant pas aux décisions arbitraires et intransigeante de la bureaucratie de Bruxelle !

    Cette affaire concernant intermarché , illustre à merveille le caractére intolérable de la chape de plomb que ces messieurs des commissions feutrées , font peser sur l’économie quotidienne des français

    Comme je l’ai dit dans un précédent commentaire, c’est la mutiplicité des crises internes, et pas autre chose, qui nous permettrait de nous débarrasser de cette structure supranationale devenue un panier de crabes , de profiteurs et de fonctionnaires princiérement rémunérés et en plus psycho rigides !

    Il est possible que la crise de la migration, soit un des détonateurs qui ultérieurement provoqueront la déflagration finale

  5. Jean-Paul Saint-Marc

    Sous peu la commission européenne va interdire le bio !
    Vous vous rendez compte, ce n’est plus de la concurrence libre et non-faussée que d’utiliser des méthodes de qualité !

    Nous devons tous manger de la merde !

  6. Marc

    Le marché libre est une escroquerie, qui d’ailleurs tire les prix vers le haut en bout de chaine : Il serait temps de s’en apercevoir. L’Europe nous a fait accepter un jeu malhonnête où il n’y a plus de notion de juste prix.

  7. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Mais bien sûr, cela ne gêne nullement ces Messieurs de la Commission (grassement payés avec les 7 milliards que l’U « E » (21 – 14 ) nous pille annuellement) que l’Allemagne massacre notre agriculture en employant des Roumains à 200 euros par mois …

    Ces gens de l’ U « E », si sourcilleux sur les droits des immigrés, sont de véritables esclavagistes.

    Notre chance pour entamer cette tyrannie européïste est le Brexit, en juin prochain, qui est pour moi une certitude absolue …

  8. Xtemps

    John Silver a raison, mais c’est toute une organisation de multinationales, de bankster, d’entreprises crapules, le Fed, Monsentos, pharmacopée et autres, qui tient la plupart des gouvernements du monde à leurs bottes qui sont corrompus et de faire subir et d’accepter aux peuples leurs conditions précaires.
    C’est de là que vient tous nos graves problèmes, Islam, les guerres, les virus et autres.
    Voir Naomi Klein, la doctrine du choc.

  9. golum

    Encore et toujours cette europe de merde, putain mais s’ils continuent comme ça, ça va cramer partout, j’vous l’dit …

  10. pirlouit

    complément d’enquete de ce soir c’est quelque chose .je n’arrive pas à le mettre en ligne. sur les banlieues en vacances en thailande à voir avec le sofiane de tourcoing

  11. jan

    Sur le porc en plus ! Mais est ce un hasard ?
    Car du porc il y en a de moins en moins, puisque cette filière et détruite peu à peu par l’islam, forcément !
    le porc résistant va devenir de plus en plus cher ! 🙂

  12. robertr

    l’idée a l’origine de Europe des peuples était louable, mais le premier jour ou on a mis la finance et le commerce sans règle nous courions a la cata ,ont y arrive!

  13. Dorylée

    Le chef de l’Europe, c’est la mèreKel qui est aussi LA productrice de porc à bas coût puis qu’elle exploite de la main d’œuvre sous payée d’Europe de l’est. Si Intermarché et Leclerc décident d’acheter plus cher français, c’est autant de porcs que mémère ne va pas écouler. Alors, elle tire sur la laisse et la commission aboie. Chez moi, quand le chien gueule, on le fait taire. S’il n’y a pas moyen de le faire taire, on s’en sépare…

    1. Alexcendre 62

      Le jour où il n’y aura plus que du porc allemand je n’en mangerai plus , mes parent jadis étaient paysan et je sais plus que d’autres que lorsqu’on augmente la taille des unités de production plus le contrôle visuel devient aléatoire et pour compenser nous sommes obligés de passer par la case antibiotiques généralisés , ça il faut le dire aux consommateurs . Il faut fuir toutes les promotions sur les viandes, personne ne fait de cadeau a personne c’est donc de la viande qui vient de filières a bas couts il n’y a pas de miracle chacun doit en être persuadé , et le bas cout venant d’ailleurs ( Europe de l’Est désolé très peu pour moi ) La solution est de manger que deux a trois fois de la viande par semaine mais de grâce de la viande française du boucher non bourrée de facteurs de croissance qui perturbent gravement le contrôle de notre poids . là aussi personne ne le dit aux gens . L’Europe est une mafia qui a fait crever cinquante familles de paysans par village pour ne garder que trois ou quatre industriel de la terre et 25 % de chômeurs et de la merde en prime a bouffer ! voila la grande réussite Européenne et personne n’osera mettre le cout du chômage sur les couts de production car ils ont peur de voir l’ancien paysan moins cher en prix et supérieur en qualité . Il suffit de compter les cancers avant et après pour s’en persuader .

  14. kancau11

    INTERMARCHE doit envoyer chier tous ces connards, ceux qui nous gouvernent de PARIS et de BRUXELLES et refuser de payer l’amende qu’on leur promet, qu’est-ce qu’ils feront tous ces enfoirés, ils les feront fermer, çà foutrait un beau bordel, y en a marre de toutes ces fiottes qui se gavent sur le dos du peuple, il faudra bien qu’un jour ils passent à la caisse, la note risque d’être salée.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      le problème c’est qu’ils ont le pouvoir inacceptable, merci Sarkozy et tout l’UMPS pour les traités européens ratifiés dans notre dos, d’infliger des amendes dissuasives…

Comments are closed.