On vend à l’Arabie Saoudite des armes pour bombarder écoles et hôpitaux du Yemen


On vend  à l’Arabie Saoudite des armes pour bombarder écoles et hôpitaux du Yemen

500 000 personnes ce n’est pas rien, mais est-ce suffisant pour arrêter la vente d’armes à l’Arabie Saoudite ?

 

500.000 internautes appellent l’UE à suspendre la vente d’armes à Riyad
© AFP 2016 Ahmed Farwan
INTERNATIONAL

Plus de 500.000 personnes ont signé une pétition exhortant les autorités européennes de ne plus livrer d’armes à l’Arabie saoudite.

© REUTERS/ MOHAMED AL-SAYAGHI
Yémen: Riyad utilise des bombes à sous-munitions US
Le document mis en ligne sur le site avaaz.org appelle à « suspendre toute vente d’armes » à Riyad tant que le royaume ne mettra pas fin « à ses assauts contre le Yémen et n’entamera pas un processus de paix solide ».
Les auteurs de la pétition citent un récent rapport de l’Onu qui « met en évidence 119 violations du droit international humanitaire » commises par l’Arabie saoudite pendant le conflit au Yémen.
« Bombarder des écoles, des hôpitaux et même des mariages: voilà ce que l’Arabie saoudite fait au Yémen. C’est révoltant – et c’est avec des armes achetées à l’Europe, aux Etats-Unis et au Canada qu’ils agissent », indique le document.
Pour le moment, plus de 510.000 internautes ont apposé leurs signatures sur la pétition.
Le conflit armé se poursuit au Yémen depuis juillet 2014. Les affrontements opposent les rebelles Houthis du mouvement chiite Houthis Ansar Allah, accusés de liens avec l’Iran, et la partie de l’armée fidèle à l’ex-président Ali Abdallah Saleh, aux troupes loyales au président Abd Rabo Mansour Hadi qui sont soutenues au sol et dans les airs par les forces de la coalition arabe sous commandement saoudien qui intervient au Yémen depuis mars 2015.

 http://fr.sputniknews.com/international/20160215/1021758379/ue-armes-arabie-saoudite-petition.html#ixzz40EkFJb5a

Note de Christine Tasin

Peut-on imaginer une seconde que Hollande soit ému par une pétition de 500000 Européens lui demandant de renoncer à vendre à ses amis  les plus chers les armes  lui permettant de redorer un blason et des finances bien écornés par l’affaire des Mistral ?

Allez, au hasard :

Un peu plus de onze milliards de dollars en jeu. Des responsables français et saoudiens se sont retrouvés ce mercredi à Paris pour examiner plusieurs projets de contrats. Ces échanges commerciaux consacrent une lune de miel assumée sans états d’âme par Paris, malgré les critiques d’ONG sur le bilan saoudien en matière de droits de l’homme.

 
Lors du déplacement dans le Golfe, en mai, de Hollande, la France, qui se targue désormais d’être un «partenaire majeur» de la région, avait conclu la vente de 24 avions de combat Rafale avec le Qatar, pour 6,3 milliards d’euros, et annoncé la perspective de dizaines de milliards d’euros de contrats avec l’Arabie saoudite. «Il y aura des annonces qui pourront être confirmées» en juin, avait promis François Hollande. Ces projets, sur lesquels la discrétion reste de mise à Paris comme à Ryad, touchent les secteurs civil et militaire. En mai dernier, Laurent Fabius avait précisé que les discussions portaient sur «20 projets représentant plusieurs dizaines de milliards d’euros s’ils sont menés intégralement à bien». Ils concernent notamment l’armement, l’énergie solaire et nucléaire, la santé, l’aéronautique civile et les transports, avait-il précisé.

En matière d’armements, la France, qui pousse spectaculairement ses pions dans la région (vente de Rafale au Qatar, à l’Egypte, de 24 hélicoptères Caracal au Koweit), pourrait également vendre des patrouilleurs et des hélicoptères de type Puma à Ryad, selon des informations de presse.

Par ailleurs, Paris et Ryad ont conclu l’année dernière, après des mois de tractations, un contrat portant sur une vente d’armes françaises au Liban, financée par un don saoudien de 3 milliards de dollars. Les premières livraisons ont commencé en avril. 

Dans la négociation internationale sur ce dossier, Paris s’en tient à une ligne dure qui plaît aux monarchies sunnites, effrayées par l’influence grandissante de l’Iran chiite. La France assume sans complexe ce «partenariat stratégique» avec les monarchies du Golfe, et singulièrement avec l’Arabie saoudite. Et ce, malgré les critiques des ONG et les interrogations de certains sur les risques d’une alliance avec un régime wahabbite prônant un islam ultra rigoriste.

http://www.leparisien.fr/economie/rencontre-franco-saoudienne-paris-espere-des-contrats-juteux-24-06-2015-4889365.php

La difficulté est plutôt de trouver des pays qui refusent de vendre des armes à l’Arabie Saoudite…

http://fr.sputniknews.com/analyse/20160111/1020848488/occident-vente-armes-arabie.html

D’ailleurs, la France pousse l’obligeance jusqu’à former dans ses écoles militaires les jeunes Saoudiens (entre autres musulmans…).

http://resistancerepublicaine.eu/2015/06/21/ecole-dingenieurs-de-brest-meres-ennikabees-et-eleves-pretant-serment-sur-le-coran/

http://resistancerepublicaine.eu/2015/12/04/conseil-regional-de-lorraine-600000-euros-de-subventions-pour-former-des-militaires-saoudiens/




Alain de Catalogne

Responsable Résistance républicaine Espagne


8 thoughts on “On vend à l’Arabie Saoudite des armes pour bombarder écoles et hôpitaux du Yemen

  1. gaudet jean michel

    j’ai , comme des milliers de correspondants signé cette pétition, mais je ne peux que mesurer toutes les limites de cette démarche au demeurant bien méritoire, car s’opposant aux pires horreurs actuellement en déroulement contre les populations civiles du Yemen

    La mise en évidence de la livraison de matériels aux rebels de Syrie par les services français, sur l’ordre de Hollandouille, s’inscrit dans la même logique géopolitique , avec comme inconnue la question de savoir qu’elles sont les réactions mentales de nos dirigeants gauche caviar , face aux catastrophes humaines que ces initiatives ont ensuite produite sur le terrain.

    Je ne peux que remarquer que la sensibilisation de centaines de milliers de personnes , n’est hélas pas suffisant pour mobiliser la totalité d’une population , en prise avec les spectacle unique des informations des merdias, ou ces questions de coopérations militaire peu reluisantes, ne sont jamais évoquées !

    De fait énormément d ‘électeurs de base , vivent dans la bulle des journaux de 20 h , consultent peu les rezeaux , et donc sont écartés des informations pourtant vitales, leur permettant d’opérer un retournement de conscience , et de reconsidérer sérieusement leur orientations électorales , avec bien d’avantage de lucidité et de clarté !

    Je ferais remarquer avec un grand sens de la dérision, que la fourniture de matériels militaires pléthoriques aux saoudiens , tient toutefois de la réelle nécessité tactique, car nous savons bien que cette armée , est composée de mercenaires disparates aux performances militaires extrêmement limitées , et dont la profonde incompétence est trés célébre

    Les méthodes de combat faisant appel largement aux bombardements et non à la tactique de terrain, permet donc à l’état major saoudien de compenser l’incurie manifeste des forces en action , ayant apparemment bien des difficultés sur le front du Yémen pour contrer des maquisards résolus !

  2. durandurand

    Ces connards leurs vendent des armes françaises , dont nous savons très bien que nous allons les retrouvées en face de nous un de ces jours, des Militaires et des Patriotes français seront tués par des armes françaises , elle n’est pas belle la vie !

  3. hathoriti

    Diantre ! ça en fait des sous ! Des milliards ici, des milliards là, Hollandouille se débrouille…se débrouille bien pour renflouer les caisses de la France , pas vrai ? Alors, ils vont où, tous ces sous ?

  4. Xtemps

    Quand je pense qu’ ils osent demander au peuple américain pour se désarmer avec des larmes de crocodiles d’Obama pour les accidents aux USA, que les armes sont dangereux!.
    Et chez nous ils ne veulent pas que nous nous armons!.

  5. Dorylée

    Les exMISTRAL destinés à la Russie devraient être vendus à l’Égypte et en partie payés par l’Arabie Saoudite. On peut donc considérer qu’ils sont vendus aux Saoud. Finalement, il n’y a qu’aux citoyens français que la France ne vend pas d’armes. Nos dirigeants auraient-ils peur pour leurs miches ??? Auraient-ils des raisons d’avoir peur ???

Comments are closed.