Veto turc sur l’opération Otan en mer Egée : 170% de migrants en plus vers le Dodécanèse


Veto turc sur l’opération Otan en mer Egée : 170% de migrants en plus vers le Dodécanèse

Note de Christine Tasin

Pour que ceux qui ne savent pas lire l’alphabet grec comprennent la carte ci-dessus :

7 Turquie Τουρκία  ; 1 Grèce  Ελλάδα ;  2 Chypre Κύπρος ; 6 Syrie Συρία  ; 5 Liban ; 4 Israël ; 3 Egypte, 8 Libye

L’OTAN est désormais engagé en mer Egée avec plusieurs navires sur place afin de contrôler le flux migratoire. L’idée avait été proposée pour la première fois par l’Allemagne et la Turquie, à l’occasion d’une visite à Ankara de la chancelière Angela Merkel le 8 février. La Grèce s’est exprimé immédiatement en faveur de cette intervention, conjointement avec les autres pays faisant partie de l’alliance.

Les objectifs de la mission sont: 

1)  La surveillance des côtes turques et grecques afin de sécuriser la route en mer en bloquant les bateaux qui se dirigent vers la Grèce.

2) Venir au secours des migrants en péril.

3) A travers le contrôle des côtes et du trafic en mer, chercher à intercepter et arrêter les passeurs et le trafic d’êtres humains, en bloquant les routes de l’immigration illégale.

4) Assister FRONTEX dans ses activités dans la zone et d’aider les autorités nationales, notamment grecques et turques.

Il faut noter que la Turquie a posé son veto sur le déroulement de l’opération dans le Dodécanèse (Egée sud-est) car elle considère que ces îles grecques doivent être démilitarisées, sans doute pour qu’elles soient une proie facile face à la Ière armée turque positionnée juste en face.

Aujourd’hui, quelques jours après le début de l’opération nous constatons que 

1) Les navires turcs refusent de refouler les migrants récupérés dans la zone maritime turque ce qui a causé le mécontentement des autres alliés

2) L’exclusion des îles Dodécanèse a eu comme conséquence l’augmentation de 170% (!) du flux de migrants vers ces îles précisément.

L’exemple de l’île de Megisti (Kastelorizo/Καστελόριζο) illustre bien la situation. Cette île se trouve isolée loin des autres îles grecques et elle est juste en face de la ville Kas en Turquie (Antifilos en grec). Depuis quelques jours, elle a  250 habitants locaux pour 1000 migrants. Les autorités et les habitants de l’île sont complètement dépassées. La Turquie et son Sultan veulent clairement modifier la composition démographique des îles grecques en les islamisant comme c’est le cas avec le reste du continent européen d’ailleurs.

Megisti-Kastelorizo

Pour information, cette île et les îlots environnants sont d’une importance capitale pour la Grèce car elles permettront de définir la zone économique exclusive (voir la carte avec la flèche rouge indiquant l’île de Kastelorizo) qui partagerait entre la Grèce, Chypre, Egypte et Israel les gisements gaziers (et pétroliers?) gigantesques découverts récemment dans la région. Pour cela il y a eu un consortium entre ces quatre pays et une alliance sacrée de ces quatre pays face à la Turquie qui avait misé sur les Frères musulmans en Egypte et partout ailleurs..

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/12/28/97002-20111228FILWWW00360-chypregaz-reserves-de-224-mds-de-m3.php

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/08/31/20002-20150831ARTFIG00122-un-mega-gisement-de-gaz-decouvert-dans-les-eaux-egyptiennes.php 





4 thoughts on “Veto turc sur l’opération Otan en mer Egée : 170% de migrants en plus vers le Dodécanèse

    1. 100tor

      Pas sympa la gretchen, elle ferait mieux de rembourser la Grèce des dettes de guerre, ceci explique peut-être cela mais en digne descendante de Horst le Rouge elle fait fi de toutes considérations .

  1. durandurand

    Ces découvertes de gisement gazier et autres , toute cette partie de la mer Egée va devenir un enjeu stratégique pour toutes les puissances du secteur , gouvernement turc ,Grec , gouvernement us, les américains ne vont pas laissés passer cette aubaine , et autres états .J imagine ces salopards de la haute finance internationale jubilant déjà à l’idée de ramasser des milliards , même s’il foute le feu à la région et que des centaines de milliers de personnes y perdent la vie , tous ces salopards n’en ont rien à foutre , le principal c’est de ramasser le fric

  2. galoupixgaloupix

    Les russes sont pas très loin des grecques car proche culturellement grâce à la religion orthodoxe chrétienne. Quant ça va vraiment chauffer avec ses malakas de turc et la Russie je serais pas étonné que le conflit se propage en Grèce. Ainsi la Turquie forcerais la Russie à intervenir sur le territoire Grecque. La Turquie provoquerais ainsi une extension de la guerre sur le premier territoire de l’UE et essaierait de faire porter le chapeau une foi de plus au Russie !! Les turcs s’imagine qu’avec leur petit jeu d’échec ils vont pouvoir manipuler l’UE et les USA par l’intermédiaire de l’OTAN et la Russie. Voila le petit jeu d’échec que je semble voir …

    Lorsque les masques vont tomber la Turquie sera totalement isolé et seul l’Arabie saoudite pourrait alors soutenir la Turquie. Alors nous aurions tous enfin cette guerre rêvé depuis longtemps, faire la guerre aux saoudiens, leurs envoyer des bombes sur la gueule, rayer de la carte se sale pays de bédouins enrichis par les USA pour du pétrole, et pour le bonheur de TOUTE l’humanité en finir avec les idéologies de l’islam radical sunnite… Laissez moi rêver… La terre sans cette merde d’islam serait bien plus proche du paradis qu’elle ne l’est actuellement…

Comments are closed.