Un ex-pensionnaire de Guantanamo fait des conférences dans des écoles bretonnes


Un ex-pensionnaire de Guantanamo fait des conférences dans des écoles bretonnes

Encore un coup d’Amnesty international.

Un très gros coup. Un coup impardonnable. Nous avions dénoncé, en son temps, sa campagne pour le port du voile et le fest-noz que l’association organise tous les 31 décembre à Saint-Thégonnec (29) pour financer

http://resistancerepublicaine.eu/2014/vous-donnez-encore-un-euro-parfois-a-amnesty-international-cessez-tout/

http://resistancerepublicaine.eu/2014/vous-savez-ce-quamnesty-fait-avec-largent-que-vous-lui-donnez-par-philippe-jallade/

http://resistancerepublicaine.eu/2014/edito-du-jour-700000-euros-de-primes-percues-par-la-secretaire-damnesty-international-payees-par-vos-dons/

http://resistancerepublicaine.eu/2014/11/21/campagne-dinformation-resistance-republicaine-sur-amnesty-international-qui-trahit-les-femmes/

Or, à présent, ce sont carrément nos enfants qui sont visés, avec l’accord de l’Education nationale, au moins celle des chefs d’établissements qui ont accepté que les élèves qui leur sont confiés rencontrent un ancien condamné pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste qui a séjourné à Guantanamo.

Lorsqu’à 19 ans, Mourad Benchellali s’envole vers l’Afghanistan, il pense s’absenter pour l’été à la découverte d’un «pays mystérieux», dont le mode de vie islamique lui a été vanté par son grand frère (2). Mourad Benchellali revient en fait cinq ans plus tard à Vénissieux. Entre-temps, il passe quelques mois dans le camp d’entraînement d’Al-Qaeda de Kandahar, un après-midi en présence d’Oussama Ben Laden, deux ans à Guantánamo, dans une cage du camp X-Ray puis à l’isolement au camp Delta. Et enfin dix-huit mois dans une des cellules de Fleury-Mérogis réservées aux détenus de haute sécurité. Une peine préventive qu’a définitivement confirmée la justice française en septembre, le désignant coupable «d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste».

http://www.liberation.fr/france/2015/03/10/mourad-benchellali-de-guantanamo-a-laurence-parisot_1218236

C’est d’ailleurs son séjour à Guantanamo qui sert de prétexte à ses « conférences ». Mais oui, pour Amnesty international, l’urgence, en France, c’est de taper sur Guantanamo, les arrestations et enfermements arbitraires des pauvres djihadistes tsous prétexte  de « prévenir les jeunes du djihadisme ». On les connaît comme si on les avait faits.

Voir l’article paru sur Breizh-info

http://www.breizh-info.com/2016/02/17/mourad-benchellali-al-quaida-guantanamo-islamiste-bretagne/ 

Mais ça coince sérieusement.

C’est que ce Mourad Benchelalli, devenu la coqueluche de Parisot du Medef (tiens, tiens… Qu’est-ce qu’elle lui trouve ? ), des journalistes en mal de réhabilitation des djihadistes et d’Amnesty International… n’est pas tout blanc. Il est toujours musulman, toujours hostile aux caricatures du prophète, et il prétend qu’un islam particulier pourrait naître en France, quand il sait, pertinemment, qu’il ne peut y avoir qu’un seul islam dans le monde !

«En tant que croyant, je n’aime pas les caricatures.» Mourad Benchellali trouve «maladroit» que le gouvernement se targue de«reconstruire l’islam de France» : «C’est aux musulmans de le faire, ça doit venir d’en bas. On a des écoles, des universités islamiques, il y a de jeunes diplômés nés ici, ils sont légitimes.

source

Et évidemment il victimise les pauvres délinquants musulmans qui seraient au chômage parce qu’attendant deux mois l’atelier CV, parce qu’incapables, eux, de prendre le métro ou la voiture pour aller à l’autre bout de la ville s’inscrire à Pole Emploi. Ils font comment les autres, non musulmans ? Et pourtant ils ne se muent pas en djihadistes  pour autant. Et c’est ce personnage qui va faire le tour des lycées…

Ancien élu PS, président de la mission pour l’emploi de Vénissieux de 2008 à 2014, il adhère depuis octobre à l’UMP, «écœuré par les socialistes». «On a souvent parlé d’une Maison de l’emploi ici, on ne l’aura jamais, déplore-t-il. A la mission locale, il y a un à deux mois d’attente pour s’inscrire à l’atelier CV. Et l’agence de Pôle Emploi se trouve à l’autre bout de la ville, loin des quartiers.» L’agence en question a dû fermer dix jours en novembre suite à des actes de violence. Sur 7 200 inscrits, elle compte 5 500 demandeurs de catégorie A (sans aucune activité), soit près de 76% du public accueilli. Les chômeurs de longue durée (plus de deux ans) représentent un quart des cas (24%)

Source

Pire encore, il craint que l’on ne stigmatise les pauvres jeunes qui refusent de serrer les mains des femmes, qui imposent le ramadan et les prières à tous les nés musulmans, qui imposent le nikab à leurs animaux (pardon, leurs femmes, considérées comme moins que des animaux) qui prennent pour parole d’évangile (sic, pardon aux chrétiens pour ce rapprochement ) tout ce que dit le coran et veulent l’appliquer. Bref, ce qu’il qualifie de « rigorisme religieux » qu’il comprend, absout, voire encourage ? Sans vouloir voir, évidemment, que ce rigorisme religieux mène inévitablement au djihad et au terrorisme.

Mourad Benchellali : Il faut savoir que tout ce qu’a mis en place le ministère de l’Intérieur tourne autour du discours de Dounia Bouzar. (…) Il y a beaucoup de confusion parce qu’on voit de la radicalisation partout alors même qu’on n’a pas défini ce que c’est. On ne sait pas faire la différence entre un rigoriste religieux et un extrémiste violent. Les éducateurs ne distinguent pas un jeune « à fond dans la religion » et un candidat au jihad.

Le résultat, c’est qu’on stigmatise des jeunes qui ne sont pas forcément violents. On aggrave le problème en faisant peser la suspicion sur eux. Je trouve qu’on ne s’est pas suffisamment appuyé sur de vrais professionnels qui connaissent le terrain. On se réfère à des personnes médiatiques et on reste dans la superficialité. J’ai été convoqué au Sénat par la commission sur les réseaux jihadistes, mais ils n’ont pas retenu grand-chose de ce que j’ai pu raconter.

http://www.saphirnews.com/Mourad-Benchellali%C2%A0-%C2%A0La-deradicalisation-est-un-faux-concept%C2%A0_a21837.html

Et pourtant, on le met en contact avec des jeunes musulmans…
C’est un apostat de l’islam, qui doit informer les jeunes, un Pascal Hilout ou un Majid Oukacha…Ce n’est pas à un Mourad Benchellali qu’il faut  faire faire le tour des écoles. Il ne pourra jamais rien changer aux apprentis djihadistes, puisqu’il continue de prêcher pour l’islam, qui les nourrit. Il ne pourrai rien changer, sauf, peut-être, les dissuader de partir en Syrie ou en Afghanistan, bref tout faire pour qu’ils se fassent sauter dans  un autre Bataclan. Bravo Amnesty. Bravo les rectorats bretons ! Bravo les chefs d’établissement bretons !

Résistants ! A vos téléphones, à vos plumes !

Il viendra en Bretagne (Rennes, Carhaix, Vannes, Lorient …) à la rencontre de lycéens, d’étudiants et du grand public, du 22 au 27 février prochain.

Désolée. Pas de réhabilitation sur le dos de nos jeunes,par l’entremise de nos écoles pour des anciens terroristes ! Qu’il écrive ses livres, qu’il devienne carreleur et fasse sa vie, c’est une chose. Qu’on le mette en contact avec nos jeunes, c’est une faute grave, impardonnable.

Dès lundi 22 il faut assaillir le rectorat de coups de fil -ils sont en vacances cette semaine mais il y a forcément des gens de garde… vous pouvez commencer à protester).

Rectorat

Adresse : 96 Rue d’Antrain, 35705 Rennes

Amnesty international

http://www.amnesty.fr/Contact/AI-France

A Quimper, LIEU ET FREQUENCE DES REUNIONS : 
Le dernier mardi de chaque mois à 20h, Espace associatif – 53, Impasse de l’Odet  à QUIMPER,  ?
Vos contacts téléphoniques : Monique : 02.98.52.12.16  ou Annie : 02.98.53.19.64, amnesty.quimper@yahoo.fr

A Rennes 

Adresse : 32 Quai Saint-Cyr, 35000 Rennes
Téléphone :02 99 33 76 33

A Saint-Brieuc  12 r Gustave Eiffel, 22000 SAINT BRIEUC   02 96 75 20 29




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


16 thoughts on “Un ex-pensionnaire de Guantanamo fait des conférences dans des écoles bretonnes

  1. catou29

    Les bras en tombent!!! vraiment les bretons me déçoivent énormément, aucune réflexion, aucun raisonnement sur le sujet. La cerise sur le gâteau l’EN encore une fois « en tête de la délégation » des vendus!!!

  2. Xtemps

    Ce qui m’interpelle toujours, c’est le comportement de nos dirigeants avec çà, qui essayent toujours de faire passer les alerteurs pour ce qu’ils ne sont pas, qu’ils soient ex musulmans ou férus de l’Islam, du danger que représente l’Islam meurtrière, qui a fait ses preuves criminogènes depuis 1400 ans!, avec des excuses bidons, que nous connaissons que trop bien, au lieu de prendre en compte les avertissements et de prendre les précautions pour protéger nos populations, ils font l’inverse!.
    Pourquoi? cette surprotection de l’Islam par nos dirigeants, à tel point de mettre des peuples entiers d’européens en danger.
    C’est comme avec RTL-TVI qui dénonce des parents qui avaient refusé les vaccins pour leurs bébés, avec une amende de 600 euro!, alors que nos gouvernements laissent courir des djihadistes en Europe! avec tous les dangers que cela représente.
    Pourquoi cette dureté avec des vaccins plus que pour les djihadistes, çà cache quoi les vaccins?, çà fait partie aussi de l’extermination de l’Europe à ajouter à la liste, au point où nous en sommes pourquoi encore faire confiance avec çà, doit on encore faire confiance au système.
    Je suis plus inquiet du comportement de nos dirigeants que celui des musulmans.

    1. Le Chatelain

      Je partage totalement les propos de Xtemps et je suis inquiet de constater que chaque jour, l’islam progresse avec l’aide pleine et entière de l’état et de tous les politiques ! Ils ont choisit en toute connaissances de privilégier et de façon ostentatoire (Congrès des frères musulmans en état d’urgence par ex) cette secte et ses dérives.
      C’est exactement le même schéma que les collabos qui ont œuvré avec les Nazis ! Tout les verrous sont en train de se fermer autour de nous.
      Les communistes, les nazis,l’islam c’est la même haine anti chrétiens et juifs

  3. hathoriti

    Si, en Bretagne, les parents d’élèves sont assez cons pour laisser leurs enfants, écoliers, lycéens, étudiants, allez « écouter » les élucubrations coraniques d’un tueur mahométan, que voulez-vous que je vous dise ? Ils ont voté à gauche !!! Et ils iront applaudir cette…chose ! Quant à amnesty international…! Parlons-en ! Tout ça est à gerber ! Et personne ne dit mot en France ! Le peuple se tait et se laisse tondre !

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      en tout cas des chefs d’établissement concernés mais sans doute que oui pour le ministère

  4. Cavalier

    Et pourquoi pas des anciens Waffen SS ou du FLN.

    -Tu as fait quoi à l’école aujourd’hui?
    -On a appris a faire le sourire d’Alger
    -Et c’est tout?
    -Ah! on a aussi appris la manipulation du lance flamme
    -C’est pas gentil tout ça?
    -Non ,mais c’est halal!

  5. durandurand

    amnesty international est comme la lycra le cran s.o.s racisme des pompes a frics mais ils ne servent qu’un seul intérêt et soutenant qu’une certaine catégorie de populace .Je n’ai jamais versé un kopec et ils ne recevront rien de moi , qu’ils aillent tous en Enfer ces saloperies de suceurs !

  6. Adam

    Normalement les professeurs et chefs d’établissement assistent à ce type de conférence , ils on,t la faculté de l’interrompre et de le signaler en cas d’abus .

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      non pas les chefs d’établissement mais comme trop de profs sont dans la mouvance amnesty, ils laisseront passer des horreurs et ne verront aucun problème à entendre dire du bien de l’islam

Comments are closed.