Bravo à Donald Trump qui prône le rapprochement avec la Russie pour le dossier syrien


Bravo à Donald Trump qui prône le rapprochement avec la Russie pour le dossier syrien

Ça fait du bien de voir qu’il y a, parmi les élites mondialisées, des gens qui pensent juste, qui n’ont pas des peaux de saucisson sur les yeux, et qui s’attaquent aux lobbies partie prenante de la guerre syrienne, aux côtés des djihadistes.

Donald Trump, candidat à l’investiture républicaine en vue de l’élection présidentielle, a déclaré qu’en Syrie, les Etats-Unis dépensaient des milliards de dollars pour soutenir des gens dont ils ne connaissaient rien, au lieu de coopérer avec la Russie.

Le milliardaire américain Donald Trump et l’ancien gouverneur républicain de Floride Jeb Bush se sont affrontés samedi lors d’un virulent débat. La Russie peut-elle devenir un allié des Etats-Unis? Telle était la question qui a opposé les deux candidats à la primaire républicaine.

« Il est totalement faux d’affirmer que la Russie peut être du bon côté dans le conflit syrien, a déclaré Jeb Bush. Poutine ne peut pas être un allié des Etats-Unis, le monde entier le sait. Il attaque les troupes que nous soutenons », a lancé Jeb Bush.

« Jeb a complètement tort. (…) Il représente les intérêts de lobbies », a riposté le milliardaire républicain.

Promouvant une coopération avec la Russie, Trump a fait remarquer que les Etats-Unis « doivent comprendre qui nous combattons, pour qui nous combattons et ce que nous faisons ». D’après lui, en Syrie, Washington « dépense des milliards et des milliards de dollars pour soutenir des gens dont on ne connaît strictement rien ».

Plus tôt, Donald Trump s’est déclaré prêt à approfondir les relations avec la Russie. Saluant cette intention, le président russe Vladimir Poutine a qualifié le candidat de « leader absolu du débat présidentiel ». En retour, M. Trump a avoué qu’il considérait comme un honneur les paroles du président russe, et a confirmé la nécessité d’une coopération plus large.

L’actuel président américain Barack Obama termine son deuxième et dernier mandat et quittera la Maison Blanche en janvier 2017. Le milliardaire américain Donald Trump est l’un des candidats les plus controversés mais aussi l’un des plus populaires de la présidentielle 2016.

http://fr.sputniknews.com/international/20160214/1021746399/trump-debat-russie-poutine.html#ixzz40BGtTNVB




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


2 thoughts on “Bravo à Donald Trump qui prône le rapprochement avec la Russie pour le dossier syrien

  1. Agnes

    Chirac disait : »Il n’y a pas de bonne alliance avec Washington qui ne passe par Moscou. »
    Le salut viendra de l’Est.
    Poutine est incontournable : il est très intelligent, doté d’un grand sens politique et d’un sens fort de l’intérêt de son peuple et de son pays. C’est un vrai, un grand chef d’Etat. Il est l’honneur des nations européennes ; la civilisation européenne peut s’enorgueillir de produire des hommes d’Etat tels que lui. Il est de la race des grands chefs comme Churchill , Eisenhower et de Gaulle.

  2. Charles DG

    Après les errements, les génocides et le naufrage de l’idéologie communiste, Poutine a rendu honneur et fierté au peuple russe, allié historique a la France.

    Si Poutine, seul contre tous, n’avait pas eu la clairvoyance et le courage de maintenir sa ligne de conduite actuelle, les islamistes aurait déjà submergé le Moyen Orient avec toutes les conséquences dramatiques que l’on peut imaginer pour nos nations d’Europe á la dérive.

    Merci Monsieur Poutine.

    PS: D. Trump n’hésitant pas á accuser le régime du frère de Bush de menteur au sujet des soit-disant armes irakiennes de destruction massive donne l’espoir que l’on va peut être en finir un jour avec le « politiquement correct » ou se vautrent nos dirigeants sans envergure.

    Si Trump devient président, nos dirigeants, gauches, diaphanes et sans vision historique devront forcement choisir lequel suivre, ce qui nous promet des explications embarrassées de la part de nos  »zelites  ».

Comments are closed.