Et si Hollande était en train de lâcher Obama pour Poutine ?


Et si Hollande était en train de lâcher Obama pour Poutine ?

@Parole d’un Grec

Vous dites « Par ailleurs, ce dernier temps il y a une sous-alliance dans l’alliance de l’OTAN entre la France, l’Italie et la Grèce contre l’Allemagne et la Turquie! »

Vous n’êtes pas surpris, j’espère.
Personne n’a intérêt à une guerre généralisée. Si Fabius est sorti du gouvernement, c’est qu’il y a une raison.
Quant à Merkel, elle est hors jeu avec les millions de Turcs en Allemagne qui sont toujours de nationalité turque, droit du sol oblige. Elle ne peut rien faire contre les Turcs.

Ce n’est pas du tout le cas de la France, qui, ne l’oublions pas, a reconnu officiellement le génocide turc, ce qui nous a coûté quelques milliards en chars invendus.

Donc, non seulement Hollande ne va pas nous emmener dans une spirale otanesque, mais il y a de grandes chances qu’il se tourne vers la Russie tout en montrant qu’il ne le fait pas. Après tout, c’est déjà le cas avec nos avions qui combattent avec les Russes.

Dans tout cet alarmisme, on oublie l’Iran, allié des USA. L’Iran ne laissera jamais s’installer une extension saoudienne à ses portes.

Il se peut, la Turquie étant l’agresseur, que les accords de l’OTAN ne s’appliquent pas. C’est, en tout cas, ce qu’il serait bon d’invoquer pour les pays qui ne voudraient pas être aspirés malgré eux. Ça pourrait aussi signifier la fin de l’OTAN et le début d’une émancipation européenne vers une armée indépendante et un détachement des USA. Ce serait alors le lancement d’un monde multipolaire que redoute tant les USA. Mais bon, là on est dans la fiction et déjà dans l’après guerre.

La grande inconnue dans tout ce merdier est la position des USA qui semblent tirer les ficelles. Mais ce n’est pas si sûr que cela. On leur prête pouvoirs et intentions sans se poser les vraies questions. Ils ont créé l’état islamique pour très précisément arriver à ce que tous les protagonistes du Moyen Orient en arrivent là, à se castagner. Mais le monstre leur a échappé.

C’est vrai aussi que l’entrée de la Russie dans cette danse machiavélique n’était probablement pas dans le scénario d’où, d’ailleurs, « l’affaire » de l’Ukraine, histoire d’occuper les Russes et de les affaiblir tout en faisant payer l’Europe, brillant comme plan d’ailleurs. Mais Poutine a de la ressource, le pays est vaste et les Russes ne sont pas des idiots. Donc, coucou, me voilà.

Tout ça ressemble à une vaste partie de bras de fer pour montrer celui qui a la plus grosse, armée, bien entendu …

Ceci étant, il y a de quoi être inquiet même si, aujourd’hui, du moins c’est à espérer, on ne se bat plus parce que telle tête couronnée a été souffletée.

En tout cas, tout dictateur qu’il est et toutes tortures, condamnables évidemment, qu’il ait pu ordonner, Assad est au milieu de la tourmente et essaie de garder la tête hors de l’eau en, accessoirement, défendant son pays comme il peut.

Les grands perdants et ceux qui sont le plus à plaindre, sont les Syriens eux-mêmes. Ce n’est pas un scoop : comme toujours, ceux qui paient les gesticulations et convoitises des États, sont les pauvres civils. C’était déjà le cas du temps des guerres féodales. C’est juste une question d’échelle.

Accessoirement, on récupère les réfugiés, les vrais, et les combattants cachés.

Où est le progrès dans tout cela ?




Denis

Hermès Trismégiste est le symbole égyptien du savoir. Sans la connaissance, il ne peut y avoir de liberté ni de vérité. C'est pour cela que toutes les idéologies totalitaires commencent par s'attaquer à l'information. Toutes les dictatures manipulent la connaissance et abolissent le sens critique. En sens inverse, l'information est le principal ennemi des dictatures. Les Grecs donnent le nom de leur dieu Hermès à la divinité égyptienne Thot.


24 thoughts on “Et si Hollande était en train de lâcher Obama pour Poutine ?

  1. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Effectivement, il y a du changement dans l’air, même si je ne partage pas votre opinion, Denis, sur un « rapprochement possible Hollande/Poutine »

  2. Romanin

    Merci Denis pour cette magnifique analyse et ce brillant article. Je n’ai pas de grandes connaissances en géopolitique, mais je m’aperçois que ce sont toujours les « mêmes » qui manipulent l’échiquier du monde et se le partagent. Vous avez aussi raison, ce sont toujours les peuples qui supportent la « folie » de leurs dirigeants. Où est le progrès dans tout cela???

    1. DenisDenis

      @ Romanin,

      Vous dites « Où est le progrès dans tout cela??? »

      Vous avez raison, il n’y a pas de progrès dans tous ça. Le seul progrès, il est technique : chouette, on peut maintenant pulvériser la planète et, accessoirement, nous avec.

      C’est le progrès moral qui manque. Si, ceux qui sont aux commandes, avaient ce progrès moral, alors l’urgence de tout le monde serait, non pas de se battre, mais de résoudre les problèmes. Et ce serait facile avec du simple bon sens et de la bonne volonté.

      Mais non, c’est l’argent qui mène le monde. Et, pour certain, l’argent est le prolongement de leur estomac. Comme d’autres ne réfléchissent que par ce qui leur pendouille entre les jambes. La drogue ultime étant le pouvoir, qu’il soit de l’état, de la religion, on s’en fout : il faut un pouvoir à exercer sur quelqu’un d’autre qui, de facto, devient une marionnette de ce pouvoir.

      Malheureusement, on en est encore là. Il n’y a pas de différence entre le monde antique ou les hordes de Gengis Khan et notre monde : le moteur des conflits n’a pas changé. L’envie, la convoitise, l’égoïsme l’appât du gain …

      Bien à vous.

  3. gaudet jean michel

    Je demande à l’auteur de cet article des précisions circonstanciées , si possible , quant à la relation unissant les pouvoirs occultes de l’administration US, et les grands chefs du DAECH, dans l’optique d’une création de l’organisation islamique par Washington

    Je vous remercie d’avance d’une réponse aussi pédagogique que possible !

    1. daniel

      Pour répondre a votre questionnement, la CIA reconnait officiellement daech comme son outils, reconnait l’avoir créer avec des cadres irakiens de l’ex armée de sadam, l’avoir entraîné en jordanie, financé et armé, pour déstabilisé monsieur assad.
      La france grande prostitué s’il en est, a elle, al-nosra, branche d’anal-quaïda en syrie, a qui elle a fourni matériel, financement et au début du conflit des conseillés militaires des services spéciaux.
      Les chiens ne faisant pas des chats, l’otan, pour ne pas dire le machin en paraphrasant le général de gaule, chapeaute un peu ,beaucoup le tout, avec des aides financières vers la turquie qui a elle, les turkmènes.
      Les anglais, les saoudiens et les qataris soutenant financièrement aussi tout le monde.
      Voir si vous le désirez les cours de xavier Raufer, ou plus facilement sur tv libertés.
      Amitié daniel

    2. DenisDenis

      @ gaudet jean michel,

      J’ai répondu à Alain. Vous pouvez consulter les liens que j’ai mis, vous aurez les sources.

      Juste une précision : les USA n’ont pas créé daesh pour promouvoir l’islam. C’est tout le contraire qui est recherché : créer une entité capable d’enflammer la région le but recherché étant qu’elle s’autodétruise.
      Comme je l’ai dit plusieurs fois, l’islam de daesh, qualifié d’extrême alors que c’est le vrai islam du coran, pur et dur, nous montre cette religion sous son vrai jour ce qui ne fait pas du tout l’affaire des prosélytes de cette religion.

      Encore une fois, le principal ennemi d’une dictature, c’est l’information.

      Bien à vous.

  4. REM INGTON

    Comme tous Russe, Poutine est un joueur d’échecs. Capable de « voir » 4 à 5 coups d’avance. Prions le ciel pour qu’hollandouille 1er comprenne ENFIN vers qui se tourner !!!!

  5. coco

    Moi aussi j’ai de gros doute sur un possible rapprochement France/
    Russie, car premièrement cela voudrait dire que Hollande soit devenu intelligent, ce qui est impossible tant il n’a aucun sens politique, et deuxièmement, la Russie se pose comme défenseur de notre civilisation et met en oeuvre une politique inverse de celle conduite par les dirigeants européens. Poutine en échange d’un partenariat exigerait des compromis que Hollande ne pourrait pas accepter.

    J’ai de gros doute aussi concernant la fin de l’OTAN et l’émancipation des USA, dans la perspective du Traité trans-atlantique. Je pense qu’au contraire, l’Europe souhaite un partenariat plus important avec les USA.

    1. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

      Le rapprochement entre la France et la Russie me paraît plus ou moins inévitable à court ou moyen terme. Cette possible alliance se fera sans doute sous ce gouvernement ou le prochain. Les français n’ont jamais vraiment apprécié les americains qui ont toujours voulu faire la morale à la planète entière, sans donner eux-mêmes l’exemple. Les russes sont plus pragmatiques et n’ont pas la volonté de vouloir « en remontrer à tout le monde ».

    2. Alexcendre 62

      Hélas son dernier remaniement ne va pas dans le sens du plus intelligent , la nouvelle ministre du logement est entre autres le sommet du n’importe quoi ! est neuf millions d’électeurs patriotes sont toujours orphelins , par contre l’ écolo/diversité est nettement sur-représentée . Tout ceci pour dire et souligner les insuffisances cérébrale du locataire de l’ Élisée ,cela ne va pas dans le sens de plus de justice pour les français , alors pour de la géostratégie avec Poutine il faudrait peut-être changer les piles .

  6. AlainAlain

    J’espère Denis que ce que vous vouliez dire est que les USA ont eux aussi contribué à la création de cet EI de merde, et non qu’ils l’ont créé, et ce dans le sens plein du terme ?

    Dans toute guerre, il y a profiteurs et opportunistes, les uns souvent ouvrant chemin pour les autres. Pour ce qui est des USA, ils ne sont du genre à s’engager s’il n’y va de leur intérêt, ou parce qu’il n’y ont à gagner…. quelque chose. Ce n’est certainement pas par altruisme ni pour nos beaux yeux qu’ils se sont engagés durant la deuxième guerre mondiale, ne pas l’oublier.

    Pas plus qu’ils ne l’ont fait en Irak, ou ailleurs. Pour en revenir à nos cochons, l’engagement des USA en Irak, ajouté à celle de Sarkozy en Libye, ajouté à tous les conflits également en Afrique du Nord comme au reste du moyen orient ont créé terreau fertile facilitant la création de cet EI de merde qui donc ici est l’un des opportunistes.

    Et on voit depuis ce qui se passe, le bal des faux-culs, ça joue à la chaise musicale, girouette et retourne-veste en fonction du vent, qui a tendance à pas mal tourner.

    Et pendant ce temps, ces soit-disant alliés ; Turquie, Arabie saoudite (voire même Qatar) eux se sont fait leur petit trafic avec l’EI, pensant n’être ni vus ni pris, sauf que ça quand même un tantinet foiré, certaines magouilles on été exposées, et ceux pensant pouvoir faire du 180 pour ce qui est de l’EI s’en sont pris sur la gueule, car prévenus que ce serait ce qui arriverait s’ils s’avisaient de lâcher.

    Et toujours pendant ce temps, parce que ça beuglait à qui mieux mieux que, en Syrie, le vilain méchant à abattre c’est Assad et qu’il fallait à tout prix aider et armer les mimi rebelles ‘modérés’ et cette opposition tout autant ‘modérée, et bien l’EI et ses potes terroristes appartenant à divers groupe avaient champ assez libre pour y faire on sait quoi, donc on laisse l’armée Syrienne se démerder pendant qu’on continue de tergiverser, et on ne bouge surtout pas, et on laisse Palmyre aussi péter s’il le faut pendant qu’y sommes.

    Alors maintenant qu’on s’aperçoit et est bien obligé d’admettre que, soyons honnête, la Russie a quand même fait boulot de nettoyage pour ce qui est des frappes et du reste, ça fait virage à 180 et en bons opportunistes, se demande qui risque bien au final de sortir vainqueurs et comme ça veut toujours être dans les petits souliers des gagnants… Alors on frappe aussi et tant qu’à faire, on prend crédit pour frappe russes (coucou Guignols et merdias), et blâme la Russie pour certaines frappes foireuses (coucou USA). Tout en persistant à faire aveugles et sourds pour ce qui est des soit-disant alliés turques et saoudiens etc.

    Et l’échiquier n’en a fini de virer ou avancer des pions, car si les turques et saoudiens physiquement s’impliquent en Syrie, ce ne sera certainement pas pour, comme ils voudraient le faire croire, lancer opérations anti-EI, mais faire tout leur possible pour atteindre cet objectif qu’ils se sont eux aussi fixés depuis un bail : faire tomber Assad et toute excuse pour y arriver sera valable, quel qu’en soit le prix. Et là, meneurs et lâcheurs vont devoir choisir leur camp, ou encore en changer, et vite, sauf s’ils veulent être responsables de ce à quoi ça ne pourra qu’aboutir. Et il faudrait être une ordure de la pire espèce pour souhaiter tel aboutissement.

    1. DenisDenis

      @ Alain,

      Vous dites « J’espère Denis que ce que vous vouliez dire est que les USA ont eux aussi contribué à la création de cet EI de merde, et non qu’ils l’ont créé, et ce dans le sens plein du terme ? »

      Non, les américains ont créé l’EI de toutes pièces comme ils avaient, à une autre époque formé Ben Laden, lequel était grand copain avec la famille Bush.
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/comment-et-pourquoi-les-etats-unis-157108

      Et ce n’est pas là un coup d’essai : il l’ont fait dans le golf du Tonquin pour avoir un prétexte à entrer dans la guerre du Vietnam …

      Le patron de l’EI est, très probablement, un agent de la CIA qui n’en a rien à faire de l’islam.
      http://mai68.org/spip/spip.php?article7949

      Il faut se détacher de la logique toute normale dans laquelle, nous, clampins moyens, nous réfléchissons.

      Nous raisonnons en terme de loyauté et d’amitié. Nous raisonnons en terme de moralité et de ce qui est bien ou mal. Nous sommes, et heureusement, élevés pour respecter autrui et à l’aimer dans la mesure du possible.

      Ces gens de pouvoirs ne raisonnent pas comme ça. Pour eux, le monde est un vaste jeu. Nous sommes des pions, et, des fois, de la chair à canons.

      C’est du style jeu d’échec : si je fais cela, il va faire ceci, mais si je fais autrement, il sera forcé d’agir comme ça. Combien ça me coûte en matériel et en homme, ça c’est accessoire, l’essentiel étant d’en avoir les moyens sinon, je perds la partie. A la clé, je peux gagner des territoires et, surtout, beaucoup d’argent.

      Révisez votre histoire et regardez ce qui s’est passé à Verdun par exemple.
      Ou, plus ancien, le procès inique de Jeanne d’Arc quand on n’avait plus besoin d’elle.

      Les USA, en créant l’EI, ont planté au beau milieu de la poudrière, un intrus de taille. Si on reprend le jeu d’échec, ils ont mis un cavalier avec une lance « extrémiste » qui ne jure que par le coran et ce, à la lettre. Et dans le coran, quoi qu’on vous en dira, il y a des appels aux meurtres pour les apostats, les juifs, les chrétiens en faisant l’impasse sur le sort des femmes. Pour eux, tout ce qui n’est pas musulman est forcément mauvais. Ça laisse de la marge de manœuvre dans les exactions. On nous en rapporte de pires de jour en jour.

      Que cet « état » ensuite recrute des abrutis incultes qui, eux, y croient dur comme fer, et vous avez les pions qui sont suffisamment demeurés pour aller se faire exploser et se retrouver avec « les 72 vierges et éphèbes avec le vin et le miel ».

      Maintenant que vous avez le cavalier, reste à regarder comment les autres pièces vont réagir. Il faut créer le conflit. Les chiites et les sunnites se battent sans relâche alors que le corps de leur prophète n’était pas encore froid. Donc, c’est facile. L’EI est l’allumette.

      Mais bon, des fois, Frankenstein peut échapper à son créateur … mais, et c’est ce qui gène le plus les plans de l’Arabie salafiste, le loup (l’islam sous son vrai jour) est sorti du bois beaucoup trop tôt avec l’EI. Les Occidentaux commencent à prendre conscience que l’islam, ce n’est pas ce qu’on leur a vendu. Les salafistes n’ont pas terminés le boulot. L’information, leur principal ennemi, se promène à l’air libre. Même les gens de ces pays, les monarchies pétrolières ou le Pakistan, se posent des questions. Si l’Arabie veut intervenir contre l’EI c’est surtout parce que l’EI marche sur ses plates bandes et montrent l’islam sous un jour qui ne leur fait pas de la bonne pub, quand bien même cela soit la stricte vérité : l’islam est beaucoup plus proche de l’EI que l’Arabie. On ne parlera même pas de la Tunisie par exemple, qui pratique un islam carrément mécréant.

      Vous me diriez que les patrons de l’Arabie sont musulmans comme moi je suis le bon dieu que je ne serais pas surpris : ils (les patrons) sont les joueurs, ceux que l’on fait marcher à la baguette, que l’on fouette et/ou décapite, les femmes qui sont tout juste des citoyennes de seconde zone et, surtout, des poules pondeuses, sont les pièces du jeu.

      Dans notre histoire, nous avons quand même eu des papes qui se refourguaient la tiare de père en fils ! Si ce n’est pas du jeu à ciel ouvert et au su et au vu de tout le monde, je ne sais pas ce que c’est.

      Bien à vous.

      1. Christine TasinChristine Tasin

        Merci Denis, par contre je me suis permis de supprimer votre lien sur E et R, qui sont nos ennemis et développent la thèse complotiste sioniste etc pour mieux imposer l’islam en France et développer la haine des juifs, je ne souhaite pas que des liens depuis notre site pointent chez eux.

      2. AlainAlain

        Merci d’avoir répondu mais pour le coup, conflit d’opinion sur ce le sujet initial de création. si vous aviez dit que les USA sont eux aussi -car ne sont les seuls- responsables du fait que l’EI ait pu se former, là j’aurai dit d’accord. Mais l’ont créé ? Sciemment et pertinemment ? Pas d’accord.

        Tout le monde ne raisonne forcément de la manière décrite dans votre réponse, et ne sous-estimez capacités d’être parfaitement lucides sur ces gens du pouvoir comme vous dites, car beaucoup sont pourvus de cette lucidité, tout comme tout ce qui se rattache à certain culte mortifère et son M.O. d’ailleurs.

        L’infâme Ben Laden et l’EI ne sont forcément à traiter en sujets similaires, pour raisons quand même assez évidentes, sauf que le point commun ici est le résultat : on sait ce que ce type a fait et pourquoi et suite à quoi.

        Vous abordez beaucoup trop de joueurs et références pour apporter réponse brève et donc je m’en tiendrait au sujet initial de désaccord. Vous parlez d’échiquier mais justement en le regardant cet échiquier et justement en ne pensant comme vous l’avez souligné, il n’est en fait pas si compliqué que ça de comprendre qui fait/a fait quoi et pourquoi et dans quel but, les résultats engendrés, voulus ou accidentels, voire même anticiper certains, disons comportements actuels et à venir.

        Car vous pensez bien que tout ceci est discuté en profondeur quotidiennement car c’est, disons le ‘but du jeu’, et il est assez intéressant de constater que certains événements justement arrivent comme anticipés.

        En parcourant brièvement votre réponse à gaudet jean michel, attention de ne confondre avec l’admission des USA -Mc Cain l’avait, sciemment ou par bourde ‘laissé sortir -et les admissions s’ensuivirent- d’entraîner et financer les soit-disant rebelles, ces ‘modérés’ toussa qui en fait ne sont que terroristes portant différentes étiquettes et factions de tel ou tel groupe, dans le seul but de renverser Assad.

        Quelque chose me dit que c’est en fait de ça dont vous parlez et de fil en aiguille vous amène à parler de la création de l’EI mais ce en tant que tel, par les USA, sciemment et tout en sachant ce qu’il allait devenir et ses actions.

        Il y aurait ici nuance et non des moindres entre une création voulue, et un résultat qu’on connaît quand la situation leur a échappé et s’est barrée en kouilles. Car mettre leur nez dans les affaires de la Syrie, entraînant et armant ces ‘rebelles’ qu’ils considéraient certainement comme les moins pires niveau terrorisme, car savaient pertinemment où ils mettaient les pieds mais tous les moyens étant bons pour renverser Assad…. Et on voit le résultat.

        J’espère que je me suis bien fait comprendre, sinon tant pis.

        1. DenisDenis

          @Alain,

          On ne va pas polémiquer sur qui à raison ou tort. Ce n’est pas le propos. Le propos, c’est de comprendre ce qui se passe.
          Au sujet de la lucidité de nos gouvernants, il y a tellement d’exemples dans l’histoire qui démontrent le contraire que je m’étonne que vous en parliez.

          Je n’ai jamais dit que Ben Laden et l’EI étaient « des sujets similaires ». Ce que je dis, c’est que Ben Laden a été formé pas la CIA du temps de l’invasion russe en Afghanistan, on sait ensuite ce qu’il va devenir, ce qu’il va initier et que la famille Ben Laden restera en relation avec les Bush. L’EI est aussi une création américaine. Le parallèle s’arrête là bien que dans les deux cas on ait à faire à des organisations extrémistes dans un prétexte de religion.

          Si vous êtes joueurs d’échecs, ce que vous dites « tout ceci est discuté en profondeur », est une évidence absolue mais on peut aussi se tromper tout aussi absolument.
          Dans tous les jeux, si on veut gagner, il faut réfléchir. Le jeu d’échec ne doit pas grand-chose au hasard. Si il y a un jeu où l’improvisation ne pardonne pas, c’est bien celui-là. Maintenant, on perd ou on gagne, rarement on est pat (match nul), mais ça arrive. Celui qui perd, et bien c’est qu’il a moins bien réfléchi que le gagnant.

  7. PARA D'AVANT.

    Pour une fois il ferait quelque chose d’intelligent !!!!

    Et si Hollande était en train de lâcher Obama pour Poutine ?

  8. HUINENG

    Hello Christine,

    Cela n’a rien à voir avec l’article ci-dessus, mais je te signale, au cas où, qu’on parle de toi dans un article du Journal du Dimanche page 17 sur le général Piquemal…

Comments are closed.