Pour découvrir le noble art du blason : 9 siècles d’histoire et d’identité française à préserver


Pour découvrir le noble art du blason : 9 siècles d’histoire et d’identité française à préserver

Les blasons ne sont plus très connus aujourd’hui alors que pendant de siècles ils étaient le signe de reconnaissance et d’identification de tout un chacun  ; la noblesse  bien sûr,  mais aussi le professions mais encore les villes, les ligues, les armées,  les Etats, les terres ; bref tout le monde devait se reconnaître dans un blason.

On peut définir le blason comme l’ensemble des pièces formant l’écu héraldique.

On connaît les nombreuses expressions qui sont liées à ce terme comme « redorer son blason » ce qui peut vouloir dire  relever sa fortune    ou au contraire ternir son blason par un comportement inadéquat ou une « mésalliance ».

Le blason est la manière de décrire une armoirie.

L’écu est le premier décrit dans le blasonnement, lequel se limite parfois à cette seule description, soit par absence d’ornements extérieurs, soit parce que ceux-ci n’apportent rien de significatif.

Le premier composant de l’écu à décrire est le champ. Celui-ci peut être simple ou composé.

Prenons un exemple celui de la famille d’Abbeville qui est aujourd’hui éteinte « D’or aux trois écussons posés 2 et 1 », et dont la devise est « Fidelior in adversis ».L’or est le nom de la couleur jaune, et les écussons posés en deux et un indiquent que l’on désigne d’abord ceux de la partie haute.

blason-d-abbeville

Après l’énoncé du champ, on énumère les charges, qui peuvent être des pièces ou des meubles, en commençant, s’il y en a plusieurs différentes, par celle qui paraît principale, parce que plus centrale, de taille plus importante ou simplement plus significative.

Par exemple la charge a une place assignée il suffit de préciser sa couleur une pièce est introduite avec l’article défini d’argent (blanc) à la fasce de gueule (rouge)

explication-blason

Il est difficile de chercher à prendre  en défaut un homme comme Philippe Lamarque, qui est à la fois docteur en théologie, docteur en droit, docteur en histoire et philologie.

Cet homme est donc bien un « savant » comme on disait  autrefois ; il sait donc de quoi il parle.

Le livre en lui-même est un bijou que l’on tient avec respect dans ses mains tremblantes d’émotion et de respect.

Le simple fait qu’un tel livre puisse exister est, en soi, un bonheur, une chance, une de ces rares satisfactions  que l’on goûte avec délectation. En fait, la question  que l’on se pose devant une telle œuvre, c’est plutôt comment la protéger devant le déchaînement de haine et de violence nihiliste qui vient. Et il n’y a pas trop de réponse.

Au sommaire on trouve  l’exorde, puis cinq parties ;  une science traditionnelle, une science pratique, le blason et la politique, les armoiries des corporations, et enfin les autre sciences traditionnelles.

En conclusion, Philippe Lamarque nous propose  une réflexion métaphysique sur le blason ainsi qu’une approche du droit par la spiritualité. 

En exorde,  Philippe Lamarque ose une comparaison entre le blason qui « respecte une discipline scientifique stricte, tandis que les logos actuels ne sont que les fruits du caprice ». Ces caprices doivent être renouvelés   tous les deux ou trois ans tandis que les blasons existent depuis neuf siècles.

Ce qui se trouve caché, mais visible par tous sur chaque blason, c’est une identité. C’est pourquoi ils fascinent tant y compris dans le cinéma et les jeux vidéo.

L’héraldique ne saurait être considérée comme une science auxiliaire de l’histoire alors qu’elle rassemble d’autres savoirs, y compris celui de la mathématique ! Car il y a des proportions à respecter et le nombre d’or est mis à contribution. Philippe Lamarque nous rappelle  que le calcul infinitésimal et les fractales y sont en germe … Ainsi, les fiocci dessinent ils  le triangle de Pascal.

Le blason est aussi une parabole.

Faut-il rappeler que l’héraldique était l’une des quatre facultés de l’université médiévale avec la théologie, la médecine, et le droit.

L’Eglise, quant  à elle, tient l’écu  pour le double spirituel  du  guerrier.

Jean Parvulesco reprend Henri de Lubac qui prétendait proposer quatre sens, littéral, allusif, allégorique, et « mystique » alors que le blason les rassemble en un seul corps ; il rappelle qu’ «à la fin ce qui commande tout c’est l’héraldique».

Dans le chapitre sur Saint Malachie et l’héraldique, on apprend que cet évêque irlandais fut vraisemblablement  initié au druidisme, ce qui l’a sans doute aidé dans sa vision prophétique, et que Saint-Bernard, son ami, se rattacherait  plutôt à la tradition des chamans germano scandinaves, ce que Henri Vincenot avait déjà plus ou moins  suggéré. Ce que cela nous révèle surtout,  c’est l’extraordinaire continuité ente les traditions ancestrales absorbées par  l’Eglise catholique véritable, du moins  telle qu’elle fut jusqu’à ces dernières années,  avant  son évolution protestantisante.

Mais la prophétie des cent onze devises se réalise aussi dans les blasons ; Malachie attribue à Clément VI la  devise « de la rose d’Arras », or ses armes sont celles d’Arras ;  à Calixte III la devise « le bœuf paissant » qui  sont exactement celles armes de sa famille ; Clément XIV « l’ours rapide »,  or les armes de Ganganelli sont à l’ourse. Et ainsi de suite …

En péroraison,  Philippe Lamarque nous rappelle que le blason exprime dans une réalité apparente et contingente ce qui appartient au domaine de la vérité intemporelle, pour lui le blason a toujours existé même s’il faut attendre « la divine époque » du milieu du XIII éme siècle pour qu’il nous soit révélé.

Enfin, l’une des toutes dernières images de ce festival de splendeurs,   que nous garderons à l’esprit, ce  sont les « grandes armes de France » soutenues par deux anges ;  il s’agit donc bien d’une âme sacerdotale puisqu’un prêtre est toujours protégé par deux anges gardiens.

En quittant  ce livre comme on ferme un écrin, nous voici donc initiés à cette connaissance vraie,  sous le regard splendide et  impérieux de Charlemagne,  dont la désintégration de l’Empire  signe, encore aujourd’hui,  la fin de l’Europe. 

A noter que si vous vous rendez  au  « salon vivre l’histoire »,  porte Champerret, jusqu’au 14 février,  vous pourrez rencontrer l’éditeur, et sans doute aussi, l’auteur.  

Complément de Laurent P

C’est bien pour toutes ces raisons que les musulmans cherchent à faire modifier les blasons quand ceux ci incluent soit des symboles en lien avec les précédentes invasions musulmanes soit des symboles chrétiens, et le plus navrant c’est qu’ils arrivent trop souvent à obtenir gain de cause :

Le Real Madrid enlève la croix sur la couronne dans son logo pour obtenir un prêt d’une banque d’Abou Dabi

27 novembre 2014 by

Soccer club Real Madrid removes cross from logo to appease UAE bank

Source : foxnews.com/sports/2014/11/26/crossed-out-soccer-club-real-madrid-tweaks-logo-to-appease-uae-bank/

Le Real Madrid enlève la croix sur la couronne dans son logo pour obtenir un prêt d'une banque d'Abou Dabi
Soccer giant Real Madrid unveiled a new logo for its partnership with a UAE bank – one without the cross.

If spreading religious intolerance is the goal, a Middle Eastern bank has scored by prompting Real Madrid to alter its world-famous logo so that a small cross does not appear on an officially-licensed credit card.

Lire la suite »

Allemagne : un candidat de la CDU (droite) modifie le logo de son parti pour séduire l’électorat musulman

1 mai 2014 by

27/04/2014 – NEUSS (NOVOpress)
Des élections locales vont avoir lieu le 25 mai prochain dans la ville de Neuss et la chasse aux électeurs musulmans vient de franchir une nouvelle étape.Cette chasse désespérée au vote immigré devient évidente quand le candidat CDU (Union chrétienne démocrate), Yasar Calik – lui-même d’origine turque et musulman -, a rajouté un croissant et une étoile sur le logo de son parti, qui paradoxalement est chrétien-démocrate (photo ci-dessous)… Il convient aussi de noter que son principal adversaire, le candidat du SPD (Parti social-démocrate), Hakan Temel, est aussi Turc et musulman. Lire la suite »

Le maire lèche-babouches de Vélez Málaga (Andalousie) veut supprimer une scène de laReconquista du blason de sa commune

9 mars 2013 by

Politiquement correct : contre l’islamophobie

Vu dans la presse numérique de ce jour : ICI

blason de la commune de Vélez Málaga (Andalousie)

Le maire de l’ayuntamiento de Vélez Málaga (Andalousie) veut supprimer l’image xénophobe du blason de sa commune : Lire la suite »

Blason islamique de La Roche-sur-Yon

18 juin 2011 by

blason islamique du futur califat de la ville de la Roche-sur-Yon, dept, région.
Agrandir

Bases graphiques : ancien blason de La Roche-sur-Yon (545×599, 152×167) + dessinLes mosquées niquent la France de Steph Bergol

Après trois ans de travaux, la mosquée est sortie de terre. Le lieu de prière a été inauguré hier. DL;Reste maintenant à réaliser la partie culturelle de l’édifice religieux.

Pourquoi ? Comment ?

A quand remonte le projet ?

Le chantier remonte à plus de Lire la suite »

Blason islamique de Tourcoing

30 mai 2011 by

TOURCOING ET SA 5ème MOSQUÉE ??? DÉBAT MUNICIPAL !
http://jean-marielebraud.hautetfort.com/archive/2011/05/29/tourcoing-et-sa-5eme-mosquee-debat-municipal.html

Les musulmans russes veulent ajouter un croissant à l’aigle bicéphale

15 avril 2011 by

MOSCOU, 15 avr 2011 (AFP) – Les musulmans russes veulent ajouter un croissant à l’aigle bicéphale

Les musulmans russes veulent qu’un croissant symbolisant l’islam soit ajouté aux croix chrétiennes qui coiffent l’aigle bicéphale sur les armoiries du pays, a déclaré un haut dignitaire musulman dans un entretien publié vendredi par le quotidien Moskovskie Novosti.

« Nous demandons que l’une des têtes soit couronnée d’un croissant et l’autre d’une croix orthodoxe », a déclaré le chef de la Direction spirituelle des musulmans russes, le mufti Talgat Tadjouddine.

Projet de blason islamique du futur califat de Russie
Blason islamique de la fédération de Russie
Agrandir

« Toutes les couronnes de cet aigle sont décorées de croix orthodoxes. Mais la Russie a 20 millions de musulmans. C’est 18% de sa population », a-t-il souligné.

Le mufti a indiqué avoir envoyé cette proposition au Premier ministre russe Vladimir Poutine et en avoir montré un croquis au président Dmitri Medvedev. Lire la suite »

Blason islamique de Sochaux

29 décembre 2010 by

blason islamique du futur califat de la ville de Sochaux, Doubs, Franche-Comté.
Agrandir

http://sitamnesty.wordpress.com/2010/12/22/non-a-une-troisime-mosquee-a-sochaux/

Blason islamique de Chelles

18 février 2010 by

blason islamique de la ville de Chelles

www.ecole-musulmane-chelles.fr (archive pdf)

France-Echos : Pas de nouvelle mosquée à Chelles ! (archive pdf)
France-Echos : Une deuxième mosquée à Chelles
France-Echos : En prélude à la construction d’une deuxième mosquée(archive pdf)
Jean-Paul Planchou, maire de Chelles

Blason islamique de Bayonne

8 août 2009 by

Blason islamique des Bayonne

http://codepaf.wordpress.com/

http://coranix.org/action/bayonne.htm

http://www.nationspresse.info/?p=53473

http://fnj40.canalblog.com/archives/2009/08/06/14662597.html

http://aquitaine.novopress.info/1009/bayonne-un-comite-s%e2%80%99oppose-a-la-construction-de-la-mosquee/

http://www.eitb.com/infos/societe/detail/207634/un-minaret-a-bayonne–nouvel-affront-national-pour-des-cadres-du-fn/

http://www.eitb.com/video/fr/infos/societe/detail/207629/polemique-a-propos-future-mosquee-bayonne/

http://aquitaine.novopress.info/446/une-nouvelle-mosquee-a-bayonne/

http://www.lejpb.com/paperezkoa/20090806/150645/fr/Le-projet-mosquee-Bayonne-attaque

Blason islamique des Bouches du Rhône

11 juillet 2009 by

Blason islamique des Bouches du Rhône

http://blasonisme.wordpress.com

 

 

 

 

 





8 thoughts on “Pour découvrir le noble art du blason : 9 siècles d’histoire et d’identité française à préserver

  1. pirlouit

    merci pour cet article.au passage un des maitres en la matière pierre joubert qui a écrit les armes initiation à l’héraldique et d’autres ouvrages concernant notre histoire.il fait parti des dessinateurs de la vie privée des hommes série culte pour enfants.

  2. Laurent P.Laurent P.

    C’est bien pour toutes ces raisons que les musulmans cherchent à faire modifier les blasons quand ceux ci incluent soit des symboles en lien avec les précédentes invasions musulmanes soit des symboles chrétiens, et le plus navrant c’est qu’ils arrivent trop souvent à obtenir gain de cause :
    http://blasonisme.wordpress.com

  3. Xtemps

    Il est grand temps de les foutre dehors à coups de pied aux culs, nous devons pas accepter leurs croissant de merde, dehors!.
    C’est les seul qui foutent la merde chez les autres, vous leur donné un doigt ils vous prennent tout le bras.
    Ils n’ont rien à réclamer, il y à rien à eux ici, dehors!.

  4. TOPLITZ

    En ce qui concerne les blasons il est à remarquer que la Suisse et l’Allemagne les ont conservés. Ils sont visibles sur les plaques d’immatriculation des voitures de ces pays. Que les musulmans veuillent les modifier n’étonnera que les benêts!

  5. Renoir

    Merci pour cet éclairant article!
    Que le blason soit un symbole fort, inutile de l’expliquer aux occitanistes qui ont fait du blason de Toulouse (et de la croix du Languedoc ou croix occitane) un cheval de bataille de leur conquête idéologique : cette croix est présente dans pratiquement toutes les couvertures de livres occitanistes.
    Or cette croix a servi à couvrir le massacre des populations cévenoles pendant la guerre dite des Camisards : quand l’Histoire rattrape l’idéologie, ça donne des choses intéressantes (c’est comme la croix dite svastika, devenue symbole de la barbarie nazie)
    Aucun symbole n’est « innocent » : il a une histoire, et ceux qui l’emploient doivent 1) connaître cette histoire; 2) l’assumer dans son entier.
    Garder une croix dans un blason, c’est assumer les racines chrétiennes de notre Histoire. Y mettre un croissant, c’est assumer l’islamisation à venir. C’est parfaitement clair.

  6. durandurand

    Sa me rend malade de toute cette dhimminitude de tous nos politocards et connards de maires ,elle est à son comble , le cancer vert gagne de plus en plus de terrain , je ne comprends pas mes con patriotes qui continuent de donner leurs voix à tous ces traîtres qui s’applatissent devant les revendications des muzz .Cette France , ma Patrie que j’aime va tombée dans l’abîme à cause d’une grande majorité du peuple qui ferme les yeux et des pourris jusqu’à la moelle qui la gouverne, quant est ce que les veaux vont’ils se réveillés, retrouvez leurs fiertés ,leurs couilles ?

Comments are closed.