Le Kremlin-Bicêtre : « dès 14 heures le Franprix devient leur maison »


Le Kremlin-Bicêtre : « dès 14 heures le Franprix devient leur maison »

Comment en est-on arrivés là ? Comment se fait-il qu’en 2016, en France, on ne puisse mettre fin aux exactions d’une bande de petits voleurs impudents ?

On prend ce qu’on veut, on ne paye pas, et on s’offre même le luxe de consommer juste devant la supérette. Voilà ce que se permet chaque jour depuis plusieurs mois une bande du Kremlin-Bicêtre. Dernier exemple en date ? Vendredi à 19 heures, la police a dû intervenir une énième fois au Franprix de l’avenue Charles Gide après que plusieurs jeunes s’y étaient engouffrés pour dérober des articles.

Camélia*, une responsable adjointe du magasin présente vendredi soir, est allée porter plainte le lendemain contre un des jeunes qui l’aurait menacée, après qu’elle ait prévenu plusieurs fois la police. « A partir de 14 heures, le magasin ça devient leur maison, résume-t-elle. Ils traînent devant jusqu’au soir, ils entrent pour voler. Ils prennent des sandwich, des boissons, des bonbons, du shampoing, tout. On a perdu beaucoup de clients à cause d’eux ».

Samedi midi, une voiture de police semblait surveiller les abords des commerces voisins. «Parfois dans certaines cités vous avez des jeunes en planque, un sytème de guetteurs, explique une autre responsable du magasin. Là c’est pareil mais en pleine rue. Ils ne sont pas agressifs, assure-t-elle. Mais on est obligés de se battre et de leur courir après pour récupérer ce qu’ils ont entre les mains. C’est usant et parfois compliqué quand il n’y a que du personnel féminin dans le magasin, comme ce matin ». De plus en plus, d’après elle, certains envoient des enfants de « six, sept ans », pour voler à leur place et tenter de s’échapper plus facilement. «Ils forment la prochaine génération», soupire-t-elle .

Si un vigile travaille bien l’après-midi, « il ne peut pas tout faire tout seul », assure Camélia. « Ici ils ne volent rien car on les empêche de rentrer, raconte-t-on au tabac à côté. Mais oui, ils sont là de 14 heures jusque très tard dans la nuit ». Le « manège » se serait intensifié «depuis deux ou trois ans». « Le pire c’est qu’en général ils mangent ce qu’ils ont volé juste devant, tranquilles », peste une habitante de la barre HLM. Une autre assure qu’elle continuera d’aller faire ses courses aux Franprix quoi qu’il en coûte : « C’est pas des petits morveux qui vont nous arrêter ».

http://www.leparisien.fr/le-kremlin-bicetre-94270/le-kremlin-bicetre-des-14-heures-le-franprix-devient-leur-maison-31-01-2016-5502523.php




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Le Kremlin-Bicêtre : « dès 14 heures le Franprix devient leur maison »

  1. veverre

    et en avant,le pauvre hère qui dépasse de 10km/h la vitesse autorisée se voit sanctionné.il vaut mieux voler,moins de risque et moins chère.c’est la vie de châteaux,pourquoi porter plainte c’est sans suite apparemment.

  2. Chris2aChris2a

    Quand se décideront-ils à foutre dehors toutes ces racailles ?…
    C’est pas Ali Juppé qui agira dans ce sens là !
    Et de toutes façons, ce sont des français !!!!!
    VGE et Chirac, vous nous avez mis dans une belle m…. !

  3. gillic

    Que fait la Police ???? Elle arrête les patriotes, elle ne peut pas être partout !

    Petit hors sujet : Bravo Christine, je vous ai écouté sur Radio Courtoisie, excellente comme à l’ accoutumée !!!

  4. Claude

    Ce genre de problème ne date pas de l’instauration de la Hollandie totalitaire !
    J’ai connu et vu ce genre de comportement dans des magasins Monoprix dans lesquels les racailles venaient se servir pour manger gratuitement.

    Une scène ubuesque dont je me souviens : d’un gamin des cités comme on dit, distribuant des coups de poings dans les flancs du vigile, un géant de près de 2 mètres, un peu comme dans un punching ball, en vociférant, devant tout le monde……<>……Et le géant de répondre :<>

    Le gamin ne devait pas avoir plus de 15 ans et encore….Ce sont des racailles mais surtout ce qui les caractérise c’est qu’ils n’ont plus honte de quoique ce soit, n’ont plus peur de grand chose….

    C’est à une faillite globale de toute la société à laquelle nous sommes confronté.
    A la démission des institutions et des gouverne-ment, réponds celle des parents, …..chacun justifiant sa propre démission par l’exemple de celle des autres…..chacun considérant qu’il n’a pas à se comporter autrement que les autres.

    La décadence est tel un trou noir…aspirant tout dans sa périphérie dans une spirale mortelle.

    1. Claude

      Ah zut…Il faut pas mettre de guillemets sinon quoi le texte disparait….le dialogue était le suivant : le gamin vociférant : pourquoi tu m’empêches de rentrer dans le magasin ?

      Le géant de répondre : parce que tu vas mettre le bazar et voler !

Comments are closed.