A quoi ressemblera la guerre que les soldats d’Allah vont nous mener ?


A quoi ressemblera la guerre que les soldats d’Allah vont nous mener ?

Ce qui fait si peur en Occident, c’est l’incertitude de ce à quoi l’ennemi ressemble. Il ne porte pas d’uniforme. Ce serait tellement simple !

Son code vestimentaire habituel sera laissé au vestaire, selon les ordres de Al Baghdadi, qui a compris que, pour infiltrer son ennemi en mode guérilla urbaine, il faut lui ressembler, enfin presque. Ce qui est grave en Europe, c’est que personne ne sait faire la distinction entre musulmans intégristes et les autres, désignés comme « la grande majorité qui n’est pas comme ça ». Aucun service secret n’est préparé à faire la différence. Peut-être que prochainement, une application sera inventée pour lire dans la pensée des gens …

Alors, prêt à l’invasion, terminé les crânes rasés et barbes fournies. Aux oubliettes les dishdashas ou la ghutrah. Discrétion absolue. Camouflage en occidental cravaté si possible. 

La première réflexion que nous pourrions avoir est que les occupants islamiques n’ont aucune chance avec leurs couteaux et leurs kalaschnikovs, face à notre armée structurée. Les guerres ont toujours des dynamiques diverses. En temps de guerre, les armes ne manquent jamais. Le proche Kosovo est une plaque tournante en approvisionnement d’armement en direction de l’Europe. Cela ne sera donc pas un problème pour les envahisseurs de s’équiper, s’ils ne le font déjà. Ils le font, nous l’avons vu durant toutes les attaques à Paris.

L’Europe doit se préparer à des attaques de guérillas urbaines, qui se produiront n’importe où, n’importe quand. Cette guerre sera celle du « hit and run », « tirer et fuir ». Cette tactique a de quoi démoraliser n’importe qu’elle armée, car cela signifiera qu’elle devra fonctionner en mode défensif. Nous l’avons vu à Paris l’année dernière. A quoi serviraient les tanks contre une telle tactique, sinon à détruire un immobilier d’une valeur de milliards d’Euros ?

Les soldats d’Allah procèderont par des attaques de démoralisation sur des postes de police, comme nous en avons vu un « modeste » exemple à la Goutte d’Or. Avec la tactique du « hit and run », les soldats d’Allah mettront le temps à leur profit, afin de se dissimuler parmi la population civile musulmane, comme encore une fois, nous l’avons vu pour ceux qui ont put s’enfuir après le carnage du Bataclan. L’armée devra fouiller maison par maison, appartement par appartement. Les soldats d’Allah peuvent ainsi tenir en haleine l’armée durant des années, sans qu’elle puisse obtenir de résultats significatifs. Le temps jouera en faveur des islamistes.

Imaginons simplement des attaques simultanées plus nombreuses encore qu’en novembre dernier. Doublées de taharrushas (technique d’encerclement des femmes dans le but de les violer). L’armée et les forces de l’ordre seraient considérablement débordés. Ils sont déjà fatigués et je le crois, démoralisés. 

Pour vaincre la guérilla islamique, il faudra une meilleure formation et organisation de l’armée, car l’on peut croire qu’elle fera face à des groupes de combat islamiques composés de bénévoles peu entraînés. Il faudra que l’armée s’assure de la fidélité de son personnel musulman, car l’on pourrait supposer que des contingents entiers de musulmans pourraient se rallier avec armes et bagages aux islamistes. Ce qui viendra confirmer une guerre civile.

Dans son ouvrage : « De la guerre », Carl von Clausewitz souligne avec justesse, que la signification essentielle du combat est la volonté de vaincre. C’est avec certitude que la volonté de vaincre se trouvera du côté de la guérilla islamique. Pourra-t-on en dire autant de notre armée, lorsqu’on a vu un général de la Légion pitoyablement retourner casaque, duquel se sont désolidarisés ses compagnons ? Les gendarmes ne sont même plus capables de protéger le peuple de France. Là encore nous le voyons bien, qu’ils sont  plus côté migrants que du nôtre, ainsi que la police. Ne pourrions-nous pas avoir carrément le bon goût d’aller nous faire voir ailleurs ? Ce serait tellement plus paisible ! Nous pourrions aller repeupler Mossoul par exemple …

Plaisanterie mise à part, les chances pour les musulmans radicaux sont réelles, s’ils arrivent à faire durer cette guerre des années. Comme les islamistes sont loin d’être des idiots, l’on peut supposer qu’ils ont pensé à tout cela. Reste à savoir si en haut lieu on y pense aussi.

http://hildegardvonhessenamrhein.over-blog.com/2016/02/a-quoi-ressemblera-la-guerre-que-les-soldats-d-allah-vont-nous-mener.html

Note de Christine Tasin

L’analyse de Hildegard est pertinente, elle rappelle aux imbéciles heureux que nous sommes face à une guerre d’un autre genre, à laquelle nous – et notre police, et notre armée- ne sommes pas préparés.

Raison de plus pour lire et relire attentivement l’article de Parachutiste, encourageant et rassurant, à condition que l’on ne reste pas les bras croisés après l’avoir lu.





17 thoughts on “A quoi ressemblera la guerre que les soldats d’Allah vont nous mener ?

  1. yoniii

    hi

    effectivement ce ne sera pas une promlenade de santé que de vaincre un tel ennemi bestiale , et genocidaire des non muzz

    ceci dit

    une des grande erreure que l occident fait c est de tenter de vaincre un ennemi bestiale avec des regle d engagement et des regle legale , morale ethique et democratique d une civlisation evolué ….

    et ceci est une erreure mageur , l histoire et la pour demontre que c est la volonté de vaincre qui importe et rien d autre

    et la bestialité l envie de genocider les occidentaux et un des facteur de la piusance de l islamofaschisme

    a nous d apprendre de nos ennemi de prendrree les technique efficace qu ils on inventé et utilise contre nous

    1) la takkya est une methode a utiliser nous meme contre eux

    2) rediure notre democratie , notre morale , ethique en ait une autre

    3) une certainne dose de bestialité ser aussi necessaire , elle accrois la volonté de vaincre

    4) aucune armee ne peut vaincre ce type d ennemi
    seul des citoyen patriotes en armes ; une des raison que l occident a pu ejecter l ennemi muzz c est parce que aussi les citoyen civlies etaient porteur d épées ,

    5) l uilisation de loi anti religieuse a l encotre de l islamofaschisme ,sera vitale pas de mosquer , pas d ecole , pas de rassemblment , pas de port d armes etc..
    les lois anti muzz employé dans l ancien temps on prouvée leur eficacité , donc exploitable encore aujourd hui

    des citoyen en armes patriotes son plus a meme de combattre efficacement l ennemi muzz ce cachant parmi nous

    etc….

    un ouvrage a lire et a mediter

    l art de la guerre
    sun tzu

    etc

    by

  2. DenisDenis

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec votre pessimisme.

    Pour ce qui est de différencier les muzz modérés des excités de leur dieu, ce ne sera pas difficile : on n’en fera pas si ce que vous dites risque d’arriver.

    De plus, vous ne faites pas cas de l’armée de l’ombre qui a déjà infiltré les réseaux islamistes. Vous omettez aussi la structure religieuse chrétienne qui n’est pas inactive non plus.

    Et, comme diraient les anglais, la dernière et pas la moindre, vous tirez un trait sur les apostats qui ne resteront sûrement pas les yeux fermés ni les bras croisés.

    Les carottes ne sont pas cuites encore. Si vous avez raison de tirer la sonnette d’alarme en partant du principe qu’il ne faut jamais sous estimer son ennemi, ne nous avouez pas vaincu par avance. Personne n’a encore dit son dernier mot. Et n’oublions pas non plus que ces gens ont besoin d’une base arrière. Votre raisonnement ne tient que si cette base arrière tient, elle aussi. Pour daesh, en perte de vitesse, il n’est pas dit qu’il vive suffisamment longtemps pour assister à son triomphe. Et je gage que si, effectivement une guerre du style que vous décrivez devait se préciser, alors on fera beaucoup mieux que de bombarder mollement le territoire de daesh. C’est avec du gros qu’on ira, nous et tous ceux qui se sentent menacés, c’est à dire tout ce qui n’est pas salafiste. Ça fait du monde.

    Comme vous le dites, nos moyens sont considérables, très considérables …

    Bien à vous.

    1. Agnes

      Je suis en partie d’accord avec l’article et avec Denis.
      Effectivement , il ne faut pas partir perdant car c’est la meilleure manière de perdre : un soldat qui part perdant est sûr de mourir au combat. Cela dit, être conscient de ses faiblesses, les identifier pour les pallier est préférable à se contenter de chanter victoire : « Nous irons pendre notre linge sur la ligne Siegfried »…nous avons déjà donné.
      Je ne nie pas que la résistance puisse s’organiser en Europe occidentale, ni que des infiltrations de réseaux islamistes soient déjà effectives.
      Mais nous avons affaire à une forme de guerre jusqu’ici inconnue en Europe occidentale .
      En effet, c’est la première fois que les classes dirigeantes organisent l’invasion de leurs propres pays, y fixent des populations étrangères par des naturalisations massives, par la préférence étrangère, les encouragent à déposséder de leurs biens, à violer et à assassiner les autochtones en empêchant par des lois scélérates ces derniers de se défendre.
      La discrimination positive qui permet aux jeunes issus de l’immigration musulmane de parvenir à des postes de responsabilité et de direction dans l’administration d’Etat sans effort alors que les précédentes générations d’immigrés ( espagnols, italiens, polonais, portugais) ont dû travailler durement comme les enfants des familles défavorisées autochtones pour y parvenir ( à une époque où la meritocratie avait encore un sens).
      L’appareil d’Etat est asservi à l’Islam qui a placé les siens et dans les postes de commandement et dans les circuits par lesquels circule l’information .La police est également noyautée ; dans l’armée , 20% des effectifs sont musulmans.
      Des quartiers entiers de nos villes sont à eux et inaccessibles à la police et, plus encore, aux autochtones . Tout cela change les données du problème . L’ennemi est dans nos murs, il est même naturalisé , nationalisé ; ce qui donne au conflit à venir l’apparence d’une guerre civile, ce qu’il ne sera pas puisque ce sera une guerre de civilisations.
      Les subventions sous forme d’allocations familiales données aux immigrés ont dopé la natalité musulmane qui n’avait pas besoin de cela. Les jeunes générations sont donc de plus en plus musulmanes. Nous sommes des pays de vieux. La France qui renouvelait ses générations vient de ne plus atteindre la barre des 2 enfants par femme : elle ne les renouvelle plus mais on constate dans les rues que les familles musulmanes ont de nombreux enfants et que les familles autochtones n’en font plus. Le nombre est donc de leur côté . Hérodote écrivait :  » c’est dans le nombre que tout réside . »
      L’armée française est aujourd’hui utilisée à l’encontre des intérêts français de la même manière que M.Sarkozy l’avait engagée contre Kadhafi .
      Le type de guerre à venir ne sera pas une guerre de chars, une guerre de tranchée mais une guerre d’extermination. L’objectif des islamistes est de nous exterminer, de prendre notre pays et d’utiliser les femmes occidentales comme esclaves sexuelles et fabriques de djihadistes . Pour ce faire, il leur sera plus simple de massacrer dans la rue, dans les églises, sur les marchés au kalachnikov des populations désarmées et, à eux, livrées par les dirigeants européens. La difficulté pour la résistance réside principalement dans la prévision de telles actions qui n’ont pas besoin d’une grande organisation ni même d’une importante logistique . En effet, pour ces gens là , il est très simple de se fournir en armes et, à deux ou trois, massacrer 100 personnes. Ces groupuscules pouvant agir en solo ou dans une opération organisée sur le plan national voire européen mais toujours avec un minimum, juste le nécessaire de coordination d’où la difficulté de prévision pour la résistance. Il va de soi que celle-ci devra lutter non seulement contre les islamistes mais avant tout, contre leurs protecteurs, leurs sponsors : les dirigeants européens . La résistance sera ou même est obligée de trouver ailleurs des aides. Le salut viendra de l’Est.

  3. coco

    Bien d’accord avec tout ceci…. La guerre nous la gagnerons à condition que chacun se prenne en main.

    Une armée, c’est utile sur un champ de bataille, dans les tranchée, face à une autre armée. Ici, dans ce type de guerre, face à un ennemi invisible qui est nulle part et partout, qui peut frapper n’importe où et n’importe quand, elle est inefficace, car il faudrait mettre un soldat derrière chaque citoyen pour pouvoir protéger tout le monde.

    Il revient à chacun et chacune de préparer sa besace de résistant, selon ses petites capacités, en n’oubliant pas d’emporter:
    – simplicité
    – rapidité
    – adaptabilité
    Et le plus important: L’INSTINCT DE SURVIE, car pour remporter la victoire il faut avoir envie de vivre….Et c’est cela qui manque à beaucoup de nos compatriotes…..

    1. Antoine

      ….. »mettre un soldat derrière chaque citoyen…IL FAUT PREPARER chaque « citoyen à devenir soldat » c’est à dire permettre comme en Suisse que chaque citoyen devienne militaire de réserve avec son arme et son paquetage à la maison.
      Il n’y a que comme cela qu’en cas de troubles quartier par quartier, maisons par maisons, nous pourrions mieux nous défendre et éviter des infiltrations. Faire en sorte que les mails du filet soient resserrées pour nous protéger mutuellement.

      1. Léon

        Le modèle suisse?
        Impossible en France; le citoyen n’est pas suffisamment mature. Résultat de l’éducation nationale, qui d’année en année se dilue dans la paresse et l’incompétence : éviter un citoyen doué de réflexion et de raisonnement cohérent. (La plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a).
        Voilà ou nous en sommes; par exemple : Calais 40% de voix pour le FN, et 200 manifestant pour accompagner le général Piquemal.
        Pour l’éducation nationale,et donc pour nos politiques (droite et gauche confondues) le résultat est atteint.

  4. labichedesbois

    pour avoir un petit aperçu lisez le livre de franck poupart  » demain les barbares chroniques du grand effondrement « 

  5. gaudet jean michel

    Je partage les appréhensions de l’auteur de cet article déclarant que les forces armées actuelles , ne sont plus homogénes . En effet , il existe bel et bien un noyau d’authentiques salafistes portant uniforme et grade de l’armée, qui constitueront une immense menace tant pour leurs camarades , que pour leurs supérieurs hiérarchiques .

    Effectivement les centre de recrutement de l’armée ont travaillé sans discernement , et cette absence de prudence, se concrétise maintenant par l’existence d’une  » 5 ° colonne islamique au sein des forces armées, que le commandement doit évincer et éradiquer au plus vite !

    Mais surtout la guerre qui nous attend , indépendamment des offensives terroristes de grande envergure , réalisées par le DAECH, sera une succession d’acte de violence au quotidien par des personnes radicalisées , et contre lesquelles la force d’une armée constituée et étatique ne sert à rien ! les français seront donc livrés à eux mêmes , et obligés chaque jour d’entreprendre des initiatives en vue de leur survie !

  6. hathoriti

    Je suis de l’avis de Denis, rien n’est encore perdu. Et pour démoraliser les vaillants soldats d’allah dont tout le monde connaît le courage (tirer et fuir), première chose à faire : investir toutes les mosquées, salafistes ou non, les faire péter ainsi que les armes qu’elles renferment après avoir arrêté tous ceux qui sont dedans. Voilà! On les fait parler…et ensuite, « inch’ allah » ! Mais, bien sûr, pour ça, il faut d’abord avoir viré les vermines qui nous gouvernent…

  7. Pouf

    Et la Remigration ? Vous en faites quoi ? N’est-ce pas LA solution ?

    À Rungis, tout le monde aura compris que « modéré », ça n’existe pas !

    Quand, et c’est vieux cela, Saddam Hussein réussissait un coup contre les troupes occidentales, lors de la guerre du Koweit, les petits collégiens français ( petit CES de banlieue favorisée d’une grande ville réputée « bourgeoise » ) mais d’origine nord-africaine laissaient exploser leur joie !!! Alors ne me parlez pas de modérés…la seule solution, c’est bien la remigration.

    Si l’Afrique et le Moyen Orient sont incapables de faire vivre leurs peuples, d’exploiter leurs immenses richesses, qu’ils fassent appel à la coopération. La colonisation avait des inconvénients que je comprends parfaitement mais elle avait l’avantage de faire progresser le pays…et après le départ des Pieds-Noirs…Plus d’un Algérien les regrettaient !

    Tous ces pays doivent résoudre en premier lieu leur problème démographique et cela passe par une éducation scolaire. Cette dernière ayant forcément une incidence sur les croyances…il y a du chemin à faire !

    En d’autres termes, la remigration doit s’envisager avec des mesures d’accompagnement si l’on veut résoudre durablement une source de conflit.
    Paroles d’un vétérinaire d’origine malgache : après ses études, il est resté en France car à Madagascar, il n’aurait jamais pu travailler faute d’une population réceptive à l’évolution de la science…Un travail de fond est absolument nécessaire, donc il faut une volonté politique dans chaque camp.

  8. Pierre Gouverneur

    Dans ce genre de guerre qui se prépare, il conviendrait que les citoyens s’y préparent, en étant formés et armés pour les plus vaillants, avec l’assentiment d’un pouvoir normal, lucide et responsable.
    Il est tout de même inadmissible d’être condamné à subir, à être agressé, sans pouvoir réagir et se défendre.
    Il conviendrait aussi que les islamistes voués au djihad, en herbe ou non, français ou non, ne bénéficient plus d’un état de droit qui est infondé en état de guerre.
    Face aux lâches qui massacrent par surprise dans nos rues, n’acceptons plus d’être des moutons bons à tondre et à être égorgés.
    Exigeons de l’état des mesures à a hauteur de la menace bien réelle, et non des interminables débats aux aboutissements inutiles.
    Un traite à son pays qui projette de tuer ou qui massacre ses concitoyens, se comporte comme un ennemi farouche qu’il convient d’éliminer avant qu’il ne nous élimine.

  9. Xtemps

    Si l’ennemis ne portent pas d’uniformes, nous aussi, si cela serait simple pour eux, cela peut être pour nous aussi, tous les européens se ressemblent, ils récitent le coran, nous, nous le lisons, tous ce que font les ennemis, nous observons et défaisons, vos nouveaux alliés testez leurs confiances et attention aux taupes, si nos ennemis dirigeants laissent faire, nous pouvons, à leurs barbes et à leurs nez, ce le permettre aussi pour nous et de façon naturelle, comme d’habitude et comme si rien n’était, servir c’est collaborer et désobéir c’est servir nos peuples à la liberté contre les états fascistes, et le reste suit.
    Nous avons un point fort, la connaissance et le savoir faire légendaire européen, toute fois ne jamais sous estimer les ennemis, être toujours sur ses gardes.

  10. sanglier

    Il faut penser aussi a tout les collaborateurs qui vont se joindre aux islamistes
    Ils seront pire que les musulims,
    Regardez les miliciens de vichy pire que les ss

  11. Chris2aChris2a

    Lu, relu et approuvé, y c le propos de parachutiste que je fais mien.
    Certes, la discrétion est indispensable, puisque tous nos posts sont radiographiés minutieusement par les collabobos du pouvoir, mais au point de ne jamais réunir plus que quelques centaines, voire dizaines de personnes aux manifs initiées par RR et RL … cela laisse songeur et devient inquiétant.
    Les français voient pourtant se réaliser sous leurs yeux l’invasion de leur pays et son parasitage organisé avec la complicité de leurs dirigeants ! Ils ont même eu droit à un avant goût du casse-pipe qui se prépare à la grande échelle.
    En face, les arrivants n’ont rien à perdre ! Au contraire ! Ils ont quitté des pays que l’explosion démographique a plongé dans la misère et n’y retourneront pas. Leurs congénères restés au pays s’apprêtent aussi à venir par millions..
    Ils doivent prendre et l’absence de réaction des souchiens leur laisse à penser que la France est à prendre !
    Pour revenir au sujet de l’article proposé, nous aurons à affronter une guérilla urbaine, quasiment au corps à corps, dans laquelle le porte-avions CDG et les bombinettes ne nous seront pas d’un grand secours !….
    Alors, il faudrait avoir au moins les moyens de défendre sa famille …Cela passe par clubs de tir et permis de chasse au gros gibier !….C’est un minimum …

  12. ozone

    La tactique contre cela est bien connue,pas de différence,il faudra tenir compte que la couche de vernis « humaniste » qui recouvre nos societés occidentales est bien mince,et facilement lavable,inspirées par la trouille,celles-cis ne ressembleront pas précisement aux assoces bobos

Comments are closed.