Loïc Perdriel (Pegida France) : les migrants sont l’avant-garde d’une armée d’occupation


Loïc Perdriel (Pegida France) :  les migrants sont l’avant-garde d’une armée d’occupation

Loïc Perdriel, 25 ans, président de Pegida France, nous a fait parvenir le discours qu’il comptait tenir, à Calais, ce samedi 6 février, si la police de Cazeneuve lui en avait laissé la possibilité… Il a été contrôlé plusieurs fois mais relâché, pour finir avec un oeil au cocard et l’autre brûlé par un coup de lacrymo, deux cuisants souvenirs d’un assaut policier contre les manifestants. 

Français, Françaises patriotes européens,

Le moment est venu de nous unir d’un seul élan. Nous n’avons qu’une seule patrie. Nous n’avons qu’un seul devoir, l’union !

Devant l’adversaire et au milieu du tourbillon qui emporte aujourd’hui l’Europe, rien ne vaut, et rien n’est permis sinon de rassembler nos âmes, nos hommes et nos territoires en ce jour du 6 février 2016.

Nous faisons face à une invasion organisée. En citant cela j’ai l’impression d’être Cassandre, qu lançait un avertissement avant que le Cheval de Troie ne soit introduit dans la Cité.

Mais je suis profondément convaincu que nous face à une invasion organisée, et non pas à un mouvement spontané de soi-disant migrants ou réfugiés de guerre.

Ceux qui défendent les migrants parlent de compassion et de solidarité. Avec leurs slogans pitoyables ! Réfugiés welcome !

La compassion se justifie pour les vieillards, les faibles et avant tout pour les enfants.

Mais la grande majorité des migrants illégaux sont des hommes jeunes, valides et souvent sans famille.

Par conséquence, l’avant-garde d’une armée d’occupation.

Alors, je pose la question : pourquoi ces hommes ne prennent-ils pas les armes et ne combattent-ils pas pour la liberté de leur pays, pourquoi ne combattent-ils pas contre l’Etat islamique ?

Moi je vais vous dire pourquoi. Ils viennent ici en tant que conquérants pour nous inculquer leurs traditions et leur fanatisme religieux idéologique, venant d’un autre âge, qui est en totale contradiction avec notre civilisation.

Le loup est entré dans la bergerie, Calais, Cologne, Stockholm et bien d’autres ne sont que les prémices d’une invasion organisée et annoncée.

Tout cela fut amené, tout cela a été causé par nos hommes politiques.

Et maintenant, nous voyons l’effondrement des classes l’une après l’autre.

Les classes moyennes sont au désespoir. Des centaines de milliers de vies sont détruites. Des centaines de milliers sont en faillite. Et maintenant, les rangs des chômeurs commencent à enfler.

Un, deux, trois, quatre, cinq, six millions ! Aujourd’hui, c’est peut-être sept millions !

Combien de temps cela peut-il durer ? Il ne faut pas croire que la liberté, le bonheur et la vie sont des cadeaux tombés du ciel.

Tout comme nos pères, eux non plus n’ont pas reçu la France en cadeau, mais ont dû la créer eux-mêmes.

Vous pouvez nous persécuter, vous pouvez nous tuer, nous ne capitulerons jamais !

Longue vie au mouvement patriotique et vive la France !

Loïc Perdriel

Président de Pegida France

Calais, le 6 février 2016




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


19 thoughts on “Loïc Perdriel (Pegida France) : les migrants sont l’avant-garde d’une armée d’occupation

  1. debout

    Une armée d’occupation avec pour chef le binôme Valls-Hollande. C’est pire que lors de l’époque des Nazis car aujourd’hui c’est le fruit qui fait rentrer le ver volontairement. Pétain est relégué au rang d’amateur.

  2. gaudet jean michel

    Je reprends les termes de Loic Perdriel , vous pouvez nous persécuter , vous pouvez nous tuer !

    La passivité désormais proverbiale des calaisiens s’impose derrière cette déclaration fleuve , mais quand même malgré tout , dans ce peuple de France , les migrants ne seront pas éternellement confrontés à des troupeaux de moutons pleurant ! car quoiqu’on en dise , les vrais « loups » existent aussi, quoique bien dissimulés , et j’en ai rencontrés dans un certain passé, au point de provoquer en moi même une belle chaire de poule !

    L’enchaînement des actes de violences non suivis de sanction de la part de migrants contre les habitants traditionnels locaux , peuvent effectivement nous induire à considérer d’un bloc la population française , comme étant un peuple de veaux selon De Gaule ? ATTENTION ! la réalité dans certains secteurs de la société , est bien différente, en particulier en milieu rural trés marqué par des traditions culturelles puissantes , ou les individus , de par leurs racines, sont beaucoup plus solides dans leurs jambes et leurs consciences ( surtout Corse , Bretagne et pays basque profond ! )

    En étroite relation avec le milieu profonde paysan basque , je peux certifier que les « migrants » agresseurs et violeurs , seront chaudement reçus par les montagnards ! cela tombera bien car les vautours des montagnes …ont presque toujours faim.

    Quant à la Corse , inutile de songer à voir se profiler un quelconque niqab, ou des migrants en chaleur, ne pouvant retenir les ardeurs de leur …zizi ! les dernières réactions de fièvre populaire s’étant déclenchées après l’agression des pompiers , nous laissent entrevoir ….des explosions plus que volcaniques , peuplant bien sur les cauchemars du préfet local et des ronds de cuirs de la place Beauvau .

  3. tangosierra74

    Je suis ami sur Facebook avec Loïc Perdriel. Il semble très abattu, on le serait à moins, par son lâchage en rase campagne par le général Piquemal. Il a annoncé sur un de ses fils sa démission de la présidence du mouvement.Même si je comprends son désir de se mettre en retrait et son dégoût, j’ose espérer qu’il reviendra sur sa décision, car les mouvements patriotes ont besoin de jeunes de sa qualité et de son volontarisme.

  4. tangosierra74

    Je suis ami sur Facebook avec Loïc Perdriel. Il semble très abattu, on le serait à moins, par son lâchage en rase campagne par le général Piquemal.
    Il a annoncé sur un de ses fils sa démission de la présidence du mouvement.Même si je comprends son désir de se mettre en retrait et son dégoût, j’ose espérer qu’il reviendra sur sa décision, car les mouvements patriotes ont besoin de jeunes de sa qualité et de son volontarisme.

    1. BeateBeate

      tangosierra74, si vous êtes un ami de Loïc encouragez-vous mutuellement.

      Le 11 Septembre 2001 a été le choc qui m’a ouvert les yeux sur la réalité du djihad. Le 11 Septembre 2001 est la date officielle de la déclaration de guerre contre l’Occident. Cette date renvoie à la date du 11 septembre 1683, la défaite des Ottomans lors de la bataille de Vienne.

      Depuis ce réveil brutal, j’alerte les gens sur le djihad contre l’Occident. J’ai été insultée de nombreuses fois, j’ai perdu des amis, relations, j’ai été exclue d’une association, mais je n’écoute pas les gens qui veulent m’arrêter. Quelqu’un m’a fait ce reproche : « Tu n’écoutes personne, tu continues dans ta paranoia sans arrêt comme une machine. »

      La situation est critique, mais je garde confiance en moi, je garde confiance en mon peuple, je garde confiance en Dieu et je sais que Dieu a confiance en moi comme dans toute l’humanité. Je suis chrétienne; le Christ est mon chemin, un chemin de liberté. Je pense que nous avons tous une mission à accomplir pour faire de ce monde un paradis. L’Islam le transforme en enfer, les banques le transforment en enfer et nous devons nous opposer à cet enfer. https://unmondesansislam.wordpress.com/2012/08/25/imposture-de-lislam/

      Voici quelques conseils pour vous, pour Loïc et les autres jeunes.

      1- Faites ce que vous croyez important et juste, sans écouter ceux qui vous « veulent du bien » et vous disent d’arrêter, sans écouter ceux qui vous insultent et vous accusent des pires choses.
      Comme l’ont si bien dit Hildegard et Staline « Lorsque tu débats avec un homme de droite, commence par le traiter de fasciste. Le temps qu’il passera à démontrer que ce n’est pas vrai, sera du temps en moins pour lui à argumenter sur le fond du problème ».

      Souvenez-vous de Ulysse qui bouche ses oreilles avec de la cire pour ne pas entendre les Sirènes qui cherchent à l’écarter de sa mission.

      2- Ne paniquez pas, ne vous découragez pas. Il y a un dicton populaire qui dit « Ce n’est jamais fini avant la fin. » ET C’EST VRAI. Nous n’en sommes pas encore à la fin. Si depuis des années j’ai pu tenir à braver le politiquement correct, qui nous assassine lentement, c’est parce que je prends beaucoup de recul face aux événements afin de me protéger émotionnellement et psychologiquement.
      Parfois il est difficile de prendre du recul, mais c’est nécessaire si l’on veut continuer à avancer malgré les obstacles sans se décourager.

      «L’Histoire est le monde de l’inattendu. Ceux qui sont puissant aujourd’hui ne le seront pas demain. Et puis la puissance n’est pas tout. Derrière la puissance il peut y avoir des maladies de l’âme qui touchent les nations et les empires et qui peuvent les détruire.» Dominique Venner.

      Ceci est vrai pour la civilisation occidentale, mais c’est aussi vrai pour la civilisation islamique. L’Histoire est le monde de l’inattendu et tout dépend de notre action ou de notre passivité à chaque instant.

      Prenez le temps d’écouter Dominique Venner.
      https://www.youtube.com/watch?v=GyxFnmHMJ4o
      Et si vous le souhaitez, lisez ses livres. Cela vous aidera à garder le recul nécessaire pour ne pas vous épuisser émotionnellement et psychologiquement.
      – Le Choc de l’histoire.
      – Le Cœur rebelle.
      – Un samouraï d’Occident : Le Bréviaire des insoumis
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Venner#Livres_ou_essais_historiques

      3- Prenez du bon temps en famille, entre amis, du vin, pain et du fromage, des promenades dans la nature, un bowling, etc, avec toujours dans votre sac quelques tracts de RR à donner aux personnes qui se trouvent sur votre chemin; pas besoin de parler.

      Depuis l’année dernière je me ressource parfois avec la vidéo de l’Institut Iliade et je la diffuse souvent pour que nos concitoyens retrouvent une fierté perdue, un lien puissant qui unit tous les européens.
      https://www.youtube.com/watch?v=02nLxNzIA9g
      L’Europe, ce n’est pas Lampedusa, c’est notre civilisation.
      L’Europe ce n’est pas l’organisation de Bruxelles, pas davantage une monnaie ou une banque centrale.
      L’Europe, ce n’est pas un espace mondialisé et sans frontière.
      L’Europe, ce n’est pas le monde africain, ce n’est pas non plus une terre d’Islam.
      L’Europe ce n’est ni la laideur ni le non-art.
      L’Europe, c’est le continent des Européens.
      L’Europe, ce sont des millénaires d’histoire, 700 millions d’Européens.
      L’Europe c’est une identité : la civilisation européenne et chrétienne.
      L’Europe, ce sont les temples grecs, les aqueducs et les théâtres romains, les chapelles romanes, les cathédrales gothiques, les palais Renaissance, les grandes places, les béguinages, les églises baroques, les châteaux classiques, les édifices Art nouveau.
      L’Europe ce sont des rivages sauvages, des montagnes majestueuses, des fleuves paisibles. L’Europe, c’est le sentiment de la nature. L’Europe, ce sont des paysages jardinés par l’homme : des bocages aux polders, des prairies aux cultures en terrasses. L’Europe c’est le terroir du pommier et de l’olivier, de la vigne et du houblon.
      L’Europe, ce n’est pas l’univers de la bouffe industrielle, c’est la gastronomie de l’huile et du beurre, du vin et de la bière, du pain et du fromage, du saucisson et du jambon.
      L’Europe, ce n’est pas le monde de l’abstraction, c’est l’art de la représentation, de Praxitèle à Rodin, des fresques de Pompéi à la Sécession de Vienne. L’Europe, c’est l’imaginaire celte et le mystère chrétien. L’Europe, c’est la civilisation qui change la pierre en dentelle.
      L’Europe, c’est le refus de l’ahurissement, c’est la culture qui a inventé le chant polyphonique et l’orchestre symphonique.
      L’Europe, ce n’est pas le monde de Belphégor, c’est la civilisation qui honore la femme : déesse, mère ou guerrière. L’Europe, c’est la culture de la chevalerie et de l’amour courtois.
      L’Europe, ce n’est pas le monde de la surveillance, c’est la patrie de la liberté : la citoyenneté grecque, le forum romain, la grande charte anglaise de 1215, les villes et les universités libres du Moyen Âge, le réveil des peuples au XIXe siècle.
      L’Europe, c’est un patrimoine littéraire et mythologique : Homère, Virgile, Hésiode, les Eddas, le chant des Nibelungen et le cycle arthurien. C’est aussi Shakespeare, Perrault et Grimm.
      L’Europe, c’est l’esprit d’invention et de conquête : c’est Léonard de Vinci et Gutenberg ; ce sont les caravelles, les montgolfières, les débuts de l’aviation et Ariane, ce sont les ponts jetés sur les mers.
      L’Europe, ce sont les héros qui l’ont défendue au cours des siècles : c’est Léonidas et ses 300 Spartiates sauvant la Grèce de l’Asie ; c’est Scipion l’Africain préservant Rome de Carthage, c’est Charles Martel repoussant l’invasion arabe, c’est Godefroy de Bouillon délivrant les lieux saints et fondant le royaume franc de Jérusalem, c’est Ferdinand d’Aragon et Isabelle la Catholique libérant Grenade, c’est Ivan le Terrible éloignant les Mongols de la sainte Russie, c’est don Juan d’Autriche victorieux des Turcs à Lépante.
      L’Europe, ce sont des hauts lieux : c’est le Parthénon, la place Saint Marc, Saint-Pierre de Rome, la tour de Belém, Saint-Jacques de Compostelle, le mont Saint-Michel, la tour de Londres, la porte de Brandebourg, les tours du Kremlin.
      Tel est notre récit civilisationnel !
      Aujourd’hui, l’Europe est l’homme malade du monde. Elle est culpabilisée, colonisée, affaiblie. Ce n’est ni fatal, ni durable. Arrêtons la repentance ! Retrouvons le fil de la longue mémoire. Écoutons le message d’espoir de Dominique Venner :
      « Je crois aux qualités spécifiques des Européens qui sont provisoirement en dormition. Je crois à leur individualité agissante, à leur inventivité et au réveil de leur énergie. Le réveil viendra. Quand ? Je l’ignore mais de ce réveil je ne doute pas. »

  5. Xtemps

    Nous sommes aussi fort que les russes et bien plus nombreux que les russes, et nous le réalisons pas encore, la seul différence c’est que nous sommes pas soutenu par le gouvernement, mais surtout trahis par eux.
    Les gouvernements sont nos premiers ennemis, ils ne sont pas là pour nous, à voir leurs politiques contre les européens certainement pas, en bradant toutes nos lois et nos valeurs pour l’Islam, encore moins.
    Ils sont là pour nous anéantir et les musulmans sont leurs troupes d’occupations, et le coup du multiculturel et métissage n ‘étaient que des prétextes, des écrans de fumées pour couvrir leurs basse manoeuvres, leurs troupes musulmanes qu’ils soignent bien plus que nous et qu’ils nous font payer à nos frais avec notre propres argent leurs troupes d’occupations.
    Nous avons fait trop confiance à nos gouvernements et le manque de connaissance de la démocratie, le pouvoir du peuple, nos droits n’ont jamais existé, le pouvoir est entre les mains de nos dirigeants, dès les premiers signes auraient dû nous mettre en garde si nous savions nos droits.
    Nous avons été ignorants de notre pouvoir du peuple et le pouvoir du peuple ne se prête pas, les peuples doivent en rester maître.
    Les musulmans disent nous vendrons la corde à nos ennemis pour les pendre.
    Nous aussi, qu’ils nous vendent la corde pour voir, savoir que nous sommes bien plus puissant, c’est en prendre conscience, et cessons de nourrir notre ennemi sangsue et détournons pour nous nourrir à nous et rien pour eux, la terre brûler comme les russes, protégeons nos quartiers et rien pour eux, bien comprendre leurs systèmes des dirigeants et musulmans voir leurs trafiques et tous types de renseignement par un observatoire, et étudier leurs faiblesses, c’est de réaliser notre victoire.
    Voir aussi une armée sans nos dirigeants ou des dirigeants sans armée, car les un dépend des autres dans ce cas ci, si les uns des deux tombent, c’est terminé, la guerre c’est maintenant.

  6. Bernard Matheron-Talon

    on est manipulés de tout côtés, une presse subventionnée qui à peur de perdre les millions d’euro, un gouvernement à la botte des USA de l’europe et des pays du maghreb etc….je soutien LOîC Perdriel qu’il ne lâche pas …………

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      merci chère Rita pour ta traduction (tu peux ajouter que c’est ^grâce à Riposte laïque ET à Résistance républicaine que nous pouvons lire son discours ;-))

Comments are closed.