Consanguinité des mariages musulmans : énormes problèmes de santé publique, niés par la Grande Bretagne


Consanguinité des mariages musulmans : énormes problèmes de santé publique, niés par la Grande Bretagne

Beurk, le gouvernement britannique va peut être également promouvoir la consanguinité au nom du respect de la culture d’autrui…

Le patriarcat islamique champion de l’inceste : le mariage consanguin, une institution source de maladies génétiques

Pour préserver l’héritage individuel dans les familles

La nature fait bien les choses, notre instinct nous attire par ce qui nous ressemble le moins, afin d’éviter au maximum la consanguinité génétique (exemple : les bruns aiment les blondes, et vice versa). Le patriarcat engendre bien plus de consanguinité, et donc de maladies génétiques, puisque pour garder la propriété dans la famille (héritage de la propriété individuelle), les mariages entre cousins, ou entre oncles et nièces, sont favorisés. Exemple : chez les aristocrates, au Maghreb (40% des couples), au Pakistan (75% des mariages) ou chez les gens du voyage… Hors chez les matriarcaux, plus l’amant vient de loin, et plus le prestige de la femme est grand.

Le 29/05/2011 sur Poste de Veille

Grande-Bretagne : un généticien parle de la consanguinité des musulmans, et risque de soulever une tempête politique

Les musulmans sont endogames et ont un haut niveau de consanguinité. Mais c’est un sujet tabou et les Britanniques ont fait le choix d’assumer les énormes coûts des soins de santé découlant des maladies génétiques liées à la consanguinité plutôt que d’être accusés de stigmatiser les musulmans. Dans un reportage réalisé sur le sujetpar la britannique Tazeen Ahmad, des musulmans ont vanté les mérites des mariages consanguins et déclaré que toute remise en cause de cette pratique est une attaque contre leur communauté et même contre l’islam.

Cette carte illustre les taux d’unions consanguines dans le monde. Les maladies génétiques vont de pair.

Consanguinite-islam
Le professeur Steve Jones (photo), l’un des plus éminents scientifiques de Grande-Bretagne, a averti que le niveau de consanguinité chez les musulmans du pays compromet la santé des générations futures.

Steve-Jones_1908079cLe professeur Jones, un généticien qui enseigne à l’University College de Londres, a indiqué que le mariage des hommes musulmans avec leurs nièces ou cousinesest une pratique courante dans le monde musulman. Il a mentionné que ce problème est particulièrement manifeste à Bradford et pourrait affecter la santé de leur descendance. Jones risque de se retrouver au centre d’une controverse. En 2008, certains ont demandé que Phil Woolas, ministre travailliste de l’Environnement, soit limogé du gouvernement pour avoir tenu des propos similaires.

Le professeur Jones, qui collabore à la section Sciences du Telegraph, a déclaré aux participants du Festival Hay : «Des preuves démontrent que le mariage entre cousins germains peut être nocif. Dans le monde islamique, le mariage d’un homme avec la fille de son frère – un degré plus rapproché que sa cousine – est une pratique courante. Nous devrions nous préoccuper de cette question car ces mariages peuvent causer énormément de dommages génétiques cachés. Les enfants de ces couples ont une plus grande probabilité d’hériter de deux copies d’un gène déficient.»

Il a ajouté: «Bradford est très consanguin. Il s’y trouve un très grand nombre de couples formés de cousins germains. Des recherches menées à Bradford révèlent que les bébés nés de mères pakistanaises sont deux fois plus susceptibles de mourir avant la fin de leur première année que ceux des femmes blanches, et les problèmes génétiques liés à la consanguinité ont été identifiés comme une cause «significative» de cette disparité».

Selon des études, plus de 70 pour cent des couples de Bradford  sont apparentés, etplus de 50 pour cent d’entre eux sont des cousins germains. Des études distinctes ont constaté que même si les enfants des Pakistanais britanniques ne représentent que trois pour cent des naissances, ils forment le tiers des enfants britanniques nés avec des maladies génétiques. […]

Source : Hay Festival 2011: Professor risks political storm over Muslim ‘inbreeding’, Telegraph, 29 mai 2011. Traduction par Poste de veille

24/08/2010

Grande-Bretagne : La peur d’être accusé de racisme empêche la prévention de maladies génétiques

Tazeen Ahmad a réalisé pour l’émission Dispatches un reportage controversé sur l’un des grands tabous en Grande-Bretagne : les maladies génétiques rares dont sont atteints les enfants des couples consanguins issus des communautés immigrées. Des enfants et des familles souffrent parce que la peur d’être accusé de racisme empêche les autorités de s’attaquer au problème, qui a aussi un impact énorme sur l’allocation des ressources du système de santé.

Tazeen

_________________________

Plus de 50 pour cent des Britanniques d’origine pakistanaise épousent leurs cousins ; à Bradford, la proportion est de 75 pour cent. Cette pratique, également courante au sein des populations originaires d’Afrique orientale, du Moyen-Orient et du Bangladesh, est en hausse à travers le pays.

Nous savons que les enfants de cousins germains risquent dix fois plus que les autres de naître avec des maladies génétiques récessives causant notamment la mortalité infantile, la surdité et la cécité.  Le tiers des enfants atteints de maladies génétiques récessives rares sont issus de la communauté pakistanaise, qui ne constitue pourtant que 1,5 pour cent de la population.

Malgré des preuves accablantes, j’ai eu le sentiment, pendant le tournage du documentaire When Cousins Marry (quand des cousins se marient) pour Dispatches, de briser un tabou plutôt que de parler de la réalité. Les Pakistanais se marient entre cousins depuis des générations.

Certains nous ont dit avoir subi des pressions extrêmes pour marier un cousin. Une jeune femme, «Zara», a témoigné qu’à 16 ans, elle a vécu le chantage émotionnel de sa belle-famille au Pakistan qui menaçait de se suicider pour atteinte à l’honneur familial si elle refusait d’épouser son cousin. Elle a cédé et vit dans un mariage profondément malheureux. Par contre, d’autres ont vanté les mérites du mariage entre cousins germains : l’amour, le soutien et la compréhension. Pour eux, toute remise en cause de cette pratique est une attaque contre leur communauté ou, pire encore, contre l’islam.

Il s’agit d’un problème majeur de santé publique qui a des répercussions énormes sur les autres services et coûte plusieurs millions de livres au NHS (système d’assurance santé public). Un hôpital pour enfants reçoit en moyenne de 20 à 30 enfants atteints de maladies génétiques récessives par décennie, mais un seul hôpital de Bradford en a reçu 165. De plus, les enfants des Pakistanais britanniques sont trois fois plus susceptibles d’avoir des difficultés d’apprentissage, qui exigent des soins dont le coût s’élève annuellement à £ 75,000 par enfant.

Au cours de notre enquête, nous n’avons constaté aucune volonté de lancer une campagne nationale de sensibilisation. Pourquoi ? Ann Cryer, ancienne députée travailliste de Keighley, près de Bradford, est la seule à nous avoir répondu : « la peur des politiciens d’être accusés de racisme ou de diabolisation» les empêche de s’exprimer.

Source : The greatest taboo: One woman lifts the lid on on the tragic genetic consequences of when first cousins marry, par Tazeen Ahmad, Mail, 23 août 2010. Traduction partielle

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


19 thoughts on “Consanguinité des mariages musulmans : énormes problèmes de santé publique, niés par la Grande Bretagne

  1. AvatarLa Gauloise

    L’Etat doit décider de ne pas prendre en charge les frais liés à ces problèmes de santé puisque ces problèmes sont liés à l’islam et ne doivent donc pas interférer avec les frais de santé publics. Ils sont tellement intelligents qu’ils seront dégénérés par leur faute, à leur frais et ils iront plus vite rejoindre leur légendaire vieux qui a violé une gamine de 6 ans !

  2. AvatarAnnerica72

    C’est vrai chez nous aussi. Les Maghrébins ont énormément de diabète par exemple. Ils se servent de cette pathologie pour motiver leur demande de renouvellement de titre de séjour à la préfecture et ça marche…Comme si on ne soignait pas le diabète en Algérie ou au Maroc !
    De même, ils remplissent tous des dossiers à la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) pour toucher des allocations adultes ou enfants handicapés…Et nous on paye!

  3. AvatarJean-Francois Morf

    Au minimum 1 milliard de mahométans sont co-sanguins avec Mahomet, et ils ont parfois hérité de son sale caractère de voleur et assassin de judéo-chrétiens, et de violeur de: judéo-chrétiennes, gamines, gamins, chamelles, cadavres…
    Mais je ne peux pas lire pour vous l’histoire de Mahomet: vous la trouverez résumée sur Internet, en nombreuses variantes, lisez-en au moins une!
    http://www.blog.sami-aldeeb.com/2016/02/03/ou-et-quand/

  4. AvatarOlivier de V

    Rien de surprenant, cette religion est une religion de décadence, de dégénerescence.
    Outre cela, on ne recherche pas assez l’origine des immigrés clandestins qui nous envahissent ces temps ci.

    J’ai participé à la réunion à Rungis hier is peut-être déjà avec certaines instances européennes complices aussi.

  5. AvatarKancau11

    Le problème est un peu identique dans ma ville du sud (à un degré moindre) ou les gitans sont assez nombreux et ou les mariages entre cousins sont fréquents et génèrent forcément des enfants qui naissent avec des tares plus ou moins importantes, certains d’entre eux sont dans des fauteuils roulants.

  6. AvatarAlainBis

    C’est absolument parfait… on essaye de les prévenir, hop ils nous balancent à la gueule racisme, stigmatisation et compagnie (les mêmes termes que ceux employés par valls, cazeneuve et le reste de la troupe de cirque du grand soviet suprême…) … ben dans ce cas là qu’ils crèvent !
    lol on pourra nous accuser d’être responsable, pour une fois, nous méchants mécréants occidentaux, de leurs malheurs !

  7. AvatarPouf

    J’entends encore ma défunte mère dire :  » les mariages entre cousins germains donnent souvent des enfants anormaux « …Vrai ou faux ? Il y avait un cas dans la famille et pour qui c’était vérifié, hélas, pour la progéniture ! Si c’est vrai, cela explique beaucoup de choses !

  8. AvatarLaurence

    ce genre d’aveuglement ne date pas d’hier et dans de nombreux domaines. J’en veux pour preuve ce qui est arrivé au docteur Papiernik, un de nos plus éminents gynécologues obstétriciens. Il y a bien de cela 20 ans, il s’est fait traiter de raciste, a été voué aux gémonies par une certaine presse bien pensante et même certains de ses confrères. Pourquoi ?
    Pour avoir oser dire tout haut ce qu’il avait constaté de par sa profession. C’est à dire qu’il existe des différences selon les races ( oh le vilain mot ). Il avait pu constater que les durées de grossesses et des accouchements différaient selon l’origine des femmes. Pour info, une grossesse dure entre 38 et 41 semaines ( 38 semaines représentent 9 mois gynécologiques et 41 représentent 9 mois civils ).
    Donc, ce brave médecin avait remarqué que les grossesses chez les femmes asiatiques étaient souvent plus courtes que chez les femmes africaines, de 38 à 39 semaines contre 41 voire 42. Et surtout que le travail était bien plus long chez les africaines. Ce qui entraînait des césariennes plus fréquentes. Or, dans de nombreuses croyances africaines, un bébé qui n’est pas né normalement, c’est à dire par voie basse, n’est pas réellement né. Il appartient encore au royaume des ombres. D’ailleurs n’est ce pas la prédiction des sorcières de Macbeth ? Qui prédirent qu’un homme qui ne serait pas né d’une femme tuerait l’usurpateur. Ce qu’il advint car le libérateur était né par césarienne.
    Il arriva donc, que les femmes africaines attendaient le plus longtemps possible avant de se rendre à la maternité, quitte à accoucher à la maison ou sur les marches de l’hôpital pour ne pas avoir à subir de césariennes. Césariennes qui souvent étaient motivées par la méconnaissance quant à la durée d’un accouchement, plus que par une éventuelle souffrance foetale.
    Le tollé fut général. Quoi? Comment au nom de l’égalité entre les peuples pouvait-on prétendre qu’il existait des différences ? On déniait aux femmes immigrés d’être aussi bien soignées que les autres et patati et patata.
    De la part des mêmes idiots qui vous parlent du droit à la différence, du respect de la culture de l’autre…. Quand ça les arrange, parce que vous les auriez entendu gloser sans fin sur « ces stupides croyances tribales d’un autre âge »…
    Mais il est bien connu, que se marier entre cousins, oncles, tantes, frères et soeur ( pharaon ) n’a auauaucuuuuuuune incidence. Quand bien même, ils finiraient tous par danser debout dans une tabatière au bout de 5 générations!
    Oh purée, les nains, pardon les gens de petites tailles vont me traiter de raciste!

  9. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Ainsi la volonté hégémonique de dominer : « Califat mondial », risque d’être compromise par une descendance dégénérée… Alors, je dis : ne changez surtout rien à vos moeurs… Nous autres, les mécréants racistes, qui ne craignons pas de nous unir à des « étrangers » seront peut-être moins nombreux que vous, mais au final, ce qui compte c’est de jouir de toutes ses capacités, facultés morales et physiques, en somme d’être intelligent, débrouillard et valide ! Toutes qualités qui risquent fort de vous faire défaut, chers musulmans, et ce sont les mécréants qui continueront à dominer le monde, comme toujours !

  10. AvatarXtemps

    L’Islam n’est rien d’autres qu’une pensé uniquement totalitaire, comme la tendance de se manifester chez nous avec nos politiques, et les musulmans obéissent à la ruche, qui est plus facile à manipuler qu’une société où chacun pense différemment.
    Tous les systèmes uniques pouvoirs centralisateurs où les peuples ne peuvent désobéirent aux croyances imposés de force, où les critiques sont interdites, sous peine des sanctions très dure et même de mort, conduisent toujours vers la destruction de leurs sociétés, comme des moutons à l’abattoir.
    Nous avons à faire à une organisation criminel et son existence est de très longue date, qui produit les mêmes schémas partout dans le monde depuis très longtemps, mais avec des textures historiques différentes, avec des noms différents, pour mettre les humains les un contre les autres, dans un monde où des officiers supérieurs de certains pays commencent à parler étonnamment d’ hybrides!.

  11. Avatarhathoriti

    Les musulmans, ce sont les « borgs » : « toute résistance est inutile » …(J’adore la S.F et Star Trek). leur avenir est remis en question par la consanguinité ? La belle affaire !Il y en a tellement qui sont dégénérés depuis leur mahomet, ça ne changera pas gransd chose !

  12. DiogèneDiogène

    On sait déjà que les adeptes de la secte de paix, d’amour, de tolérance et d’enfumage ont un Etat, un bel Etat, celui-ci se nomme : « Microcéphalie » .

    Les habitants de la Microcéphalie sont les microcéphales : ils ont une toute petite tête qu’ils penchent 5 fois par jour vers le sol agenouillés sur un tapis poussiéreux plein d’acariens : autres tout minuscules êtres qui chantent et dansent de joie, c’est bien connu, en migrant vers la barbe et la tête des microcéphales !

    L’heure est grave mais, pour le moment, il n’est pas encore interdit de rire…

    A moins qu’un décret ministériel ou présidentiel n’interdise cette pratique démoniaque qu’on appelle l’humour…

Comments are closed.