Benoit Hamon veut glisser le droit de vote des étrangers dans la réforme constitutionnelle


Benoit  Hamon veut glisser le droit de vote des étrangers dans la réforme constitutionnelle

Les salauds ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnaît. Quand il a été question de réforme constitutionnelle j’ai émis auprès de mes amis la crainte qu’ils ne profitent de l’occasion pour faire un pack global et essaient de faire passer en même temps Droit de vote des étrangers et/ou Charte des langues régionales et minoritaires… Bingo !

LE SCAN POLITIQUE – Alors que l’Assemblée débat vendredi du projet de réforme constitutionnelle, Benoît Hamon et d’autres députés de l’aile gauche du PS déposent un amendement portant sur le droit de vote des étrangers. Son instauration était une promesse de campagne de François Hollande.

Les frondeurs de la majorité préparent leur coup. À deux jours de l’examen parlementaire du projet de révision constitutionnelle sur l’état d’urgence et la déchéance de nationalité, certains d’entre euxont prévu de déposer des amendements à forte teneur symbolique. À l’image de l’ancien ministre Benoît Hamon, qui a révélé mardi son intention de proposer d’inclure le droit de vote des étrangers dans le projet de loi constitutionnelle qui sera débattu à l’Assemblée au moyen d’un amendement.

Une telle disposition n’aurait qu’un lien ténu avec le contenu originel de la réforme proposée par le gouvernement, et ses auteurs le savent. L’amendement apporterait une modification de l’article 3 de la Constitution, et lira comme suit: «Peuvent également être électeurs aux scrutins locaux, (…) les étrangers majeurs des deux sexes, (…) non ressortissants de l’Union européenne et résidant régulièrement en France».

Un texte qui reprend donc, à peu de chose près, la promesse n°50 de François Hollande lorsque celui-ci était candidat à la présidence de la République. Une promesse restée lettre morte, François Hollande sachant qu’il n’obtiendrait jamais le soutien nécessaire d’une partie de la droite au Parlement. Lors de l’inauguration du Musée de l’histoire de l’immigration en décembre 2014, le chef de l’État en avait appelé aux «forces républicaines» de l’opposition: «j’y suis pour ma part favorable, à elles de prendre leurs responsabilités», avait-il déclaré à l’époque.

L’initiative de l’ancien ministre de l’Éducation n’a pas manqué, en tout cas, de s’attirer le soutien de Jean-Luc Mélenchon. Sur Twitter, le fondateur du Parti de Gauche estime qu’il «est temps d’en finir avec cette idée inacceptable de “Français de souche”».

hamon-melenchon

Toute une batterie d’amendements «encombrants»

Benoît Hamon et les cosignataires du texte ne sont pas les seuls à vouloir encombrer le gouvernement d’amendements de ce type, pour le confronter à «la droitisation» de sa ligne dénoncée à la gauche de la gauche. La députée écologiste de Paris Cécile Duflot avait déjà, le 20 janvier dernier, déposé un amendement visant à interdire toute nouvelle modification de la Constitution pendant une période où l’état d’urgence est décrété. Par ailleurs, deux figures de la fronde socialiste, les députés Pouria Amirshahi et Barbara Romagnan, défendront un amendementvisant à supprimer purement et simplement l’article 16 de la Constitution. Un article qui prévoit, en période de crise, le transfert de «pouvoirs exceptionnels» à la présidence de la République.

Autre fait notable: parmi les signataires de l’amendement qui sera défendu par Benoît Hamon, on ne trouve pas uniquement des frondeurs notoires du PS comme les députés Christian Paul, Aurélie Filippetti ou Pascal Cherki. L’amendement sera également défendu par Thomas Thévenoud, éphémère secrétaire d’État au Commerce extérieur du gouvernement de Manuel Valls, et présenté à l’époque de sa nomination comme un des jeunes loups de la gauche sociale-démocrate.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


28 thoughts on “Benoit Hamon veut glisser le droit de vote des étrangers dans la réforme constitutionnelle

  1. BeateBeate

    Mon grand-père maternel avait fait des recherches généalogiques et il était remonté jusqu’au début des années 1500, sur plusieurs localités dans le Centre, pour sa famille et la famille de son épouse, ma grand-mère.

    Mon grand-père paternel était d’un petit village des Alpes Italiennes, en bordure de la frontière française, où sa famille vécu plusieurs siècles, les traces remontent jusqu’au début des années 1700.
    Son épouse, ma grand-mère est une française de souche profonde dans la Haute-Loire,

    Donc, je pense pouvoir affirmer que je suis bien une française de souche. Et il y a un détail qui ne trompe pas sur l’authenticité de mes souches : c’est une douleur au cœur et une crampe d’estomac lorsque je vois mon pays disparaître et mon peuple attaqué.
    L’espagnol Valls ne peut pas comprendre cette douleur.
    La coréenne Pellerin ne peut pas comprendre cette douleur.
    Les marocaines Belkacem et El Khomri ne peuvent pas comprendre cette douleur.
    Les français idiots de souche et traîtres ne peuvent pas comprendre cette douleur.

    Qualifié de « racisme » par le politiquement correct, cette douleur n’est que l’expression de mon Amour pour la France que je vois ridiculisée, maltraitée, à feu et à sang.
    La France est le travail d’une vie de tant de générations, et le sacrifice de tant de vies qui ont défendu cette terre et notre liberté avec leur sang versé. Nos racines nous attachent à cette terre au plus profond de notre être.

    Les français de cœur, ceux qui sont véritablement de cœur avec la France, peuvent aussi comprendre la douleur des français de souche et cela, même si leurs racines sont ailleurs. Pourquoi ?
    Parce qu’un vrai français de cœur aime véritablement la France avec son peuple de souche.

    Que monsieur Mélenchon ne se réassure pas car les français de souche et les français de cœur n’accepteront jamais de laisser leur pays devenir une terre amnésique, mondialisée et sans peuple de souche.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      je comprends le raisonnement chère Beate, et j’aime bien l’idée de la douleur devant l’état de la France mais il y a tant d’étrangers, de nés de parents immigrés, qui sont de vrais Français de coeur bien que leurs ascendants ne soient pas français que on ne peut pas se contenter de dire que Pellerin est coréenne et Belkacem marocaine pour dire qu’elles ne sont pas françaises… Je sais ce que vous avez voulu dire mais ce passage aurait mérité plus d’éclaircissement

      1. AvatarCorneille

        Pour ma part, je partage entièrement le point de vue de Beate et je n’hésite pas à dire que Pellerin et Belkacem ne sont que des pièces rapportées (et certainement pas des Françaises). Leur action, que l’on doit qualifier d’anti-nationale et d’anti-française, au sein d’un gouvernement qui suit une politique délétère en toute connaissance de cause et sans discontinuité depuis des décennies, ne permet en aucun cas de les qualifier de « Françaises ». Ces deux personnes, Pellerin et Belkacem, ne se sont pas retrouvées aujourd’hui en France en raison d’un quelconque amour de la France, mais parce que la république (française) leur a donné (ou à leurs parents) l’opportunité de venir en France.

        1. BeateBeate

          Le peuple et la nationalité sont deux choses différentes. Si le Grand Remplacement va à son terme, il n’y aura plus le peuple de France pourtant les habitants auront la nationalité française.

      2. BeateBeate

        J’ai écrit cela parce que le message de Mélenchon n’a fortement agacée.

        Et il y a plus d’éclaircissement en bas du texte.
        J’ai écrit :
        « Les français de cœur, ceux qui sont véritablement de cœur avec la France, peuvent aussi comprendre la douleur des français de souche et cela, même si leurs racines sont ailleurs. Pourquoi ?
        Parce qu’un vrai français de cœur aime véritablement la France avec son peuple de souche. »

        Fleur Pellerin fait preuve de mépris pour notre culture et patrimoine culturel. Lorsqu’on veut détruire le passé et patrimoine d’un peuple, on ne fait pas partie de ce peuple.
        « Le projet de loi Liberté de création, architecture et patrimoine voté en première lecture à l’Assemblée, risque de promouvoir une liberté. Celle de détruire. Les vieilles pierres. Les vieux jardins. Les vieux quartiers. C’est un siècle et demi d’une législation protectrice, lentement tissée de Prosper Mérimée à André Malraux et Jack Lang, que Fleur Pellerin saccage. Il faut se méfier de la futilité. On se gaussait de Fleur Pellerin, il serait peut-être temps de la redouter. »
        http://www.marianne.net/fleur-pellerin-plus-forte-que-malraux-lang-reunis-100237568.html

        Et pour les marocains comme les algériens (et autres pays musulmans) il est juste de dire qu’ils ne sont pas françaises car leur double nationalité,est en violation de la constitution.
        http://resistancerepublicaine.com/2013/06/19/ils-sont-au-gouvernement-avec-la-double-nationalite-anticonstitutionnelle-pourtant-par-beate/

        http://resistancerepublicaine.com/2014/01/22/vice-presidente-du-senat-la-double-nationalite-franco-marocaine-est-illegale-par-beate/

  2. AlainAlain

    C’est bien une pourriture ce Hamon ! Et quand on lit ce torchon qu’il a affiché, se pavanant en paon de pacotille qu’il est, vu qu’il est clairement question de protection de la Nation, en quoi cette merde de ‘droit’ (sans devoir aucun bien évidement) est-il en serait censé protéger la Nation ? Alors aux chiottes ça car de toute manière, ont tous beau faire la sourde oreille, ce ‘droit’ de nos deux, les Français(es) n’en veulent PAS.

    Quand au MéchantCon qui, on le rappelle est né au MAROC, à Tanger, sa saloperie sur les Français de Souche: une idée inacceptable hein qu’il dit, déjà mon coco faudra repasser avec ta notion d’idée car idée mon Q, je suis moi aussi un FAIT, quand à être inacceptable, le plus gêné qui dégage, et là c’est toi, et toi aussi faudra t’y faire à cette idée inacceptable, car notre disparition ? Pas demain la veille.

    En tout cas lui aussi s’est fait tailler de beaux costumes sur Twitter avec sa saloperie, et ça, bien fait pour sa tronche !

  3. AvatarCorneille

    Les socialistes suivent un programme, une « feuille de route » comme on dirait aujourd’hui. Mariage des homosexuels, droit de vote aux étrangers, etc.
    Et c’est plus grave que simplement profiter d’une occasion !
    Malgré tous les dégâts déjà causés par la gauche, nous avons encore tendance à sous-estimer leur nocivité !

  4. Avatarveverre

    on a diabolisé en son temps le parti communiste,la gauche fait pire,elle donne la France en pâture a qui le veut bien.

  5. hoplitehoplite

    Pas un seul souchien dans mon arbre généalogique, que des italiens, espagnols, portugais et d’autres que je ne connais pas, mais je suis à tes côtés Béate pour défendre la France, si tu veux bien.

    1. BeateBeate

      Oui.
      Les vrai français de cœur aiment ceux de souche et ne cherchent pas à les remplacer mais simplement à vivre avec eux. Je pense avoir été claire :

      « Les français de cœur, ceux qui sont véritablement de cœur avec la France, peuvent comprendre la douleur des français de souche et cela, même si leurs racines sont ailleurs. Pourquoi ?
      Parce qu’un vrai français de cœur aime véritablement la France avec son peuple de souche.

      Que monsieur Mélenchon ne se réassure pas car les français de souche et les français de cœur n’accepteront jamais de laisser leur pays devenir une terre amnésique, mondialisée et sans peuple de souche. »

  6. AvatarSEGUI

    Le vote des étrangers est une catastrophe, là il faut bouger, hurler, manifester, mais les français vont ils se lever de leur canapé ? C’est pas certain hélas !

  7. AvatarMaxime

    Cette réforme constitutionnelle me semble de plus en plus constituer une façon pour le pouvoir de faire diversion.
    A l’époque, l’idée d’inscrire la déchéance de nationalité dans la Constitution me plaisait pour sa portée symbolique. J’ai toujours trouvé dommage que les règles de la nationalité soient dans le Code civil, alors que celui-ci a vocation à régir les relations entre les personnes privées en général (famille, usage des biens, relations patrimoniales, etc.). Il fut un temps où existait un Code de la nationalité, mais les rapports entre l’Etat et le citoyen me semblent relever par nature de la Constitution. Il est vrai que le droit français de la nationalité est passablement complexe, puisqu’il est partagé entre deux logiques, droit du sang et droit du sol et les réformes dans ce domaine n’ont pas simplifié les choses, elles n’ont fait qu’alourdir la matière au contraire au fil des années. C’est typiquement un domaine où l’on voit que trop légiférer est dommageable.
    Néanmoins, nous risquons d’être pris au piège d’une définition des cas où la déchéance de nationalité sera possible dans la Constitution, car il deviendra plus difficile d’élargir alors par la loi le domaine de la déchéance de nationalité (alors qu’aujourd’hui, les règles de la nationalité n’ont qu’une valeur légale). Nous risquons donc d’y perdre plutôt que d’y gagner si la formule finalement retenue s’avère ne pas être assez large.
    L’application du principe d’égalité s’avère aussi très délicate alors, car normalement la Constitution a une autorité supérieure aux traités et donc il serait toujours possible d’écarter l’application du principe d’égalité dont on nous rabâche tant les oreilles à ce sujet, alors que la Constitution elle-même ne peut être désavouée par aucun contrôle juridictionnel, puisque c’est le texte qui a la plus haute autorité en France.
    Seulement, du point de vue du droit international, elle est une norme de droit interne, ce qui oblige à dénoncer les traités qui permettent de sanctionner un manquement à l’égalité du fait de la Constitution. Donc il aurait fallu faire le ménage à cet égard dans les traités internationaux pour avoir le champ libre.
    Au lieu de cela, chacun ramène sa fraise pour se distinguer des autres sur cette question (ex: Taubira et NKM) et quelques comédiens-politiciens trouvent l’occasion de se faire remarquer encore sur cette question qui devrait faire l’objet d’un consensus national. Cela crée beaucoup d’agitation et rien de concret ne se passe.
    Cerise sur le gâteau, on nous refile le droit de vote des étrangers dans le lot. C’est sournois car une loi ordinaire n’aurait pas pu le faire compte tenu de la participation des élus locaux à l’élection des sénateurs, donc à la représentation nationale, ce qui exige effectivement que ce soit une réforme constitutionnelle qui instaure ce droit de vote, puisque, encore une fois, une réforme constitutionnelle est en théorie inattaquable.
    Parce que les élus locaux votent pour les sénateurs, je suis donc opposé au droit de vote des étrangers et peu importe le fait qu’ils paient des impôts en France et pour certains travaillent en France. La représentation doit demeurer nationale et les critères pour accéder à la nationalité française sont assez ouverts pour permettre à quelqu’un d’intégré de devenir Français.

  8. AvatarChristian

    Merci Christine, Mes enfants sont Eurasiens puisque mon ex femme est Coréenne. Et ils sont élevés dans le respect de la France. Ils suivent des études supérieure et se sentent aussi bien Français que vous Corneille.Quand à benoit hamon qui est un traître à la France et la pire des pourriture est bien Français lui et pourtant il n’a aucun respect de la France puisqu’il cherche à la vendre. Alors doucement sur les propos, réfléchissez avant de parler.

  9. Avatarpatriote

    Etre FRANCAIS c’est aimer son pays autant que l’on aime sa famille car nous faisons partie de ce pays , je suis né sur sa terre , il m’a nourri , il m’a vu grandir et vieillir , j’ai été émerveillé et ému devant ses paysages , nombreux sont les membres de ma famille a reposer dans la terre de FRANCE et bientôt je reposerai a leur coté dans cette terre du pays que j’aime et dont j’essaie de protéger et de défendre les coutumes , la culture , la gastronomie , l’histoire , les régions nombreuses et variées etc….je pense que ce profond attachement a la FRANCE fait défaut a bon nombre des gens composants ce « gouvernement  » et pour cause ! ………bon nombre sont FRANCAIS par les papiers mais pas de coeur , de plus leur carrière et l’argent sont leurs seules motivations .

    1. BeateBeate

      Etre FRANCAIS c’est aimer son pays autant que l’on aime sa famille mais c’est aussi aimer son peuple. Nous assistons encore avec la phrase de Mélenchon au déni du peuple qui a fait la France. Renaud Camus n’utilise pas en vain le mot Remplacement.

  10. Avatarozone

    Si cette immonde réforme passe il faudra envisager le boycot de toute éléction ou cela s’appliquera,frappant ainsi de nullité celle-ci

  11. Avatarzenoviev

    Moi même je suis émigré depuis quelques dizaines d’années en France. et je ne suis pas (je ne me sens pas ) intégré. Je suis et je me sens ASSIMILE.
    Moi j’ai double nationalité mais JE SUIS POUR et POUR et POUR le déchéance de nationalité !!!!
    Je suis aussi CONTRE et CONTRE le vote des étrangers.
    Le fait qu’ils sont depuis longue temps en France n’est pas un motif. Il y a la naturalisation. Pour quoi ils ne l’ont pas fait?????
    Haissent -ils à ce points -la la France?
    Ont-ils à ce point-la honte de la France?
    NON et NON et NON à cette loi!

  12. AvatarRenoir

    Personne ici n’a à se justifier d’ancêtres plus ou moins lointains et plus ou moins « de souche », il suffit de se rappeler la devise de la Légion Etrangère: « Français non par le sang reçu, mais par le sang donné »
    Et rappelons par la même occasion que RR n’a rien, mais vraiment rien de « racialiste » ou de « souchiste »: ce qui nous réunit c’est d’abord la conscience d’un péril imminent qui est l’islamisme avec son corollaire le dhimmisme, et dans cette Résistance tout le monde est le bienvenu, sans avoir à montrer ses papiers !

    1. BeateBeate

      La Légion Etrangère: « Français non par le sang reçu, mais par le sang donné » c’est BEAU, mais c’est la Légion Etrangère.

      Ici, avec ce gouvernement et partout en Europe, il est question de la négation des peuples charnels qui ont leurs racines dans les terres des pays d’Europe. C’est grave, car à terme cela conduit au génocide des peuples d’Europe.

      Il serait important que tous les européens recherchent la trace de leurs ancêtres pour prouver aux négationnistes qu’il y a bien un peuple de souche spécifique à chaque pays d’Europe.
      La pseudo-diversité, qui nous est imposée de force depuis le regroupement familial, est criminelle. Cette pseudo-diversité tue lentement la vraie diversité des peuples charnels des pays d’Europe.

      A lire : Un samouraï d’Occident : Le bréviaire des insoumis, de Dominique Venner

  13. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc

    Comme je lui ai dit sur twitter :
    Holà, je croyais que l’épidémie de Creutzfeldt Jakob était finie ! L’assemblée est sérieusement atteinte !

Comments are closed.