Pendant ce temps, le turc devient une des langues officielles des institutions européennes de Strasbourg…


Pendant ce temps, le turc devient une des langues officielles des institutions européennes de Strasbourg…

Les fonctionnaires européens se foutent complètement de notre gueule !!!

75 millions de visas délivrés aux Turcs pour envahir tranquillement l’espace européen, ça ne suffisait pas ? Non

5 milliards pour essayer, en vain, de garder les faux réfugiés qui sont sur leur sol, ça ne suffisait pas ? NON

Les considérer comme alliés, eux qui sont complices de l’Etat islamique, ça ne suffisait pas ? NON

Accélérer le processus d’adhésion de la Turquie à l’UE, ça ne suffisait pas ? NON

Fermer les yeux sur les ambitions d’Erdogan et les horreurs turques, ça ne suffisait pas ? NON

Que la Turquie fasse la pluie et le beau temps au Conseil de l’Europe, qui s’est doté de la Cour européenne des droits de l’homme, ça ne suffisait pas ? NON

Il fallait, en plus, élever le turc au rang des langues officielles des institutions européennes, alors que la Turquie n’est pas membre de l’UE.

On ne s’y prendrait pas autrement si on voulait mettre les peuples d’Europe devant le fait accompli, la Turquie, membre de fait de l’UE… sans vote, sans referendum…

 

Le turc devient une des langues officielles des institutions européennes de Strasbourg

Le Conseil de l’Europe et la Cour européenne des droits de l’Homme incluent désormais le turc parmi leurs langues de travail.

La langue turque est devenue une des langues officielles des institutions européennes de Strasbourg après la promotion de la Turquie au rang des pays les plus représentés au Conseil de l’Europe.

Le Conseil de l’Europe a ainsi adopté le turc comme une de ses six langues officielles avec l’anglais, le français, le russe, l’allemand et l’italien lors de sa Session d’hiver qui se tient actuellement à Strasbourg.

L’adoption du turc comme une langue officielle a été motivée par la transformation de la délégation turque à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), dont le nombre est passé de 12 à 18. La Turquie est ainsi devenue parmi les pays les plus représentés à l’APCE avec la France, la Russie, l’Allemagne et le Royaume-Uni et l’Italie.

Le premier discours prononcé en turc à l’APCE a été celui du député Utku Cakirozer (Parti républicain du peuple – CHP) lors de la session de mercredi.

S’exprimant à l’Agence Anadolu sur l’adoption du turc comme la langue officielle du Conseil, Talip Kucukcan, président de la délégation turque (Parti de la Justice et du Développement – AK Parti), s’est dit « fier » de promouvoir le turc comme une langue de travail à l’échelle internationale.

« L’influence d’un pays se mesure à son pouvoir de représentation », a-t-il ajouté.

D’autre part, la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), juridiction internationale fondée par le Conseil de l’Europe, a également adopté le turc comme une de ses langues de travail.

La plateforme du Recueil des arrêts et décisions de la Cour (HUDOC) est ainsi devenue disponible en turc avec l’anglais, le français et le russe.

AA

http://www.trt.net.tr/francais/turquie/2016/01/29/le-turc-devient-une-des-langues-officielles-des-institutions-europeennes-de-strasbourg-425329

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “Pendant ce temps, le turc devient une des langues officielles des institutions européennes de Strasbourg…

  1. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    A-b-j-e-c-t !

    Rien ne se fera si l’on ne se débarrasse pas de cette U « E » et de tous ses pseudopodes …

  2. AvatarVivelarépublique

    Non mais c’est pas vrai. Renseignez-vous avant de publier!!!!

    Le Conseil de l’Europe, malgré l’ambiguïté du nom, n’a absolument aucun lien avec l’Union Européenne. Il a été fondé simplement pour vérifier le respect des droits de l’Homme et y renforcer la démocratie après la Seconde Guerre Mondiale et couvre largement plus que le continent européen (ce que, je vous accorde, est du foutage de gueule par rapport à la Russie).

    De plus, la Turquie en est membre depuis 1949. C’est donc peut-être un peu normal, pour un pays de son envergure, de voir enfin sa langue représentée, depuis le temps. Je trouve dommage aussi de critiquer ainsi la Turquie en général alors que c’est historiquement l’un des seuls régimes semi-libres de la région, qui a certes régressé dernièrement. Erdogan n’est pas représentatif du pays, pas plus que ne l’est Hollande pour nous.

    C’est dommage mais effectivement, ces idiots de bureaucrates ont du mal à varier les noms. Malgré tout, un site de réinformation ne devrait quand même pas tomber dans ce piège.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_de_l%27Europe

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Où voyez-vous une erreur ? Le Conseil de l’Europe, comme son nom l’indique concerne les pays d’Europe, et la Turquie ne fait pas partie de l’Europe ni géographiquemen t ni civilisationnellement, l’islam ayant détruit Constantinople et Byzance. Je revendique le droit de refuser cette place en Europe qu’on donne à la Turquie, je veux bien que il y a des dizaines d’années Atatürk ait donné des illusions mais il y a longtemps qu’il est mort et que Erdogan ne cache pas ses ambitions.

    2. hoplitehoplite

      et les milliards donnés à la Turquie pour faciliter son entrée en europe et les visas donnés aux turcs pour entrer en europe c’est quoi? de la roupie de chanssonets?

      mon cher vivelarépublique, un conseil qui se nomme « de l’europe’ n’aurait aucun lien avec l’Union Européenne.On peut don cy accueillir n’importe quel pays? les pays musulmans aussi?

      1. AvatarVivelarépublique

        Pour être précis, ces deux organisations, UE et Conseil de Europe, sont de jure indépendantes, et n’ont pas de comptes à rendre l’une à l’autre. Mais dans les faits, ils font attention de ne pas empiéter sur leurs plates bandes, entre compétences de la CJUE et de la CEDH. Donc évidemment, ils coopèrent, mais tout comme le font des Etats indépendants amis dans leurs relations diplomatiques. Sinon à ce compte là, on aurait vite fait d’assimiler l’Occident aux seuls Etats-Unis (ce que font les djihadistes d’ailleurs).

        Je pense que le Conseil de l’Europe est déjà à son extension maximale, mais rien ne l’empêcherait s’il le souhaitait d’intégrer de nouveaux Etats, sans demander l’autorisation à l’Union Européenne. Auquel cas, il faudrait certes qu’il change de nom (genre Conseil de l’Eurasie). Et peut-être que les populations locales seraient contentes de voir enfin les droits de l’Homme s’ appliquer chez elles. (mais cela reste très incertain, cf Russie).

        N’oubliez pas que le combustible principal de l’islamisme réside dans ces dictatures, dont les populations sont lassées de l’injustice criante. Ce qui in fine, les conduit chez nous. Il faut donc jouer la carte du moindre mal en soutenant les régimes les plus démocratiques possibles (Tunisie et Israël bien sûr, mais aussi Maroc, Turquie, Liban, Géorgie, Arménie) pour combattre les dictatures saoudiennes et iraniennes, mais aussi la Russie de Poutine. Parce qu’il n’empêche, la dictature ne m’attire pas plus qu’elle soit islamiste ou laïque, donc, à long-terme, il vaut mieux soutenir un Erdogan qui ne durera peut-être que jusqu’en 2019, qu’un Poutine qui est en train de restaurer le tsarisme en Russie, et rêve de reconstruire l’Empire de l’URSS.

        A terme, on peut espérer libérer les musulmans de leur idéologie mortifère avec des régimes qui fonctionnent.

        1. Christine TasinChristine Tasin

          hors de question de soutenir un pays musulman avec un gouvernement qui applique la charia c’est la meilleure façon d’accepter l’islamisatio de notre pays

  3. AvatarMaxime

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/02/04/01016-20160204ARTFIG00080-la-reforme-de-l-orthographe-de-1990-fait-son-entree-dans-les-manuels-de8230-2016.php
    Le coup de grâce : l’orthographe de 2400 mots français va être modifiée pendant l’année 2016.
    Je me pince en écrivant ces lignes pour être sûr de ne pas être en train de faire un cauchemar. Je ne reconnais plus ma langue, encore moins celle de mes ancêtres qui étaient présents en France avant même la Révolution française, puisqu’ils ont signé les cahiers de doléance de leur commune.
    Le déracinement des Français de souche continue, lesquels ne pourront même plus prendre le plaisir de se remémorer, grâce à la lecture, l’étymologie des mots qu’ils utilisent au quotidien. Même les mots se ternissent, eux qui sont notre dernier refuge face à l’époque désastreuse dans laquelle nous vivons.
    L’une des victimes de la réforme est l’accent circonflexe, qui aide souvent à identifier une étymologie latine par exemple, parce qu’il signale un « s » dans l’ancienne orthographe provenant généralement alors du latin, si je ne me trompe pas (que Madame le professeur Tasin me corrige dans le cas contraire !). Ne lui est désormais assignée qu’une fonction utilitaire, distinguer deux homophones, si j’ai bien compris…
    Autre victime : le « ph » indiquant une origine grecque…
    C’est un coup de poignard supplémentaire du ministère de Belkacem.
    « Nénuphar » devient ainsi « nénufar », par exemple.
    Ce n’est pas un hasard, car selon wikipedia, ce changement a été motivé par le « l’origine « arabo-persane » du mot (nīnūfar), car le digramme ph serait conforme avec une translittération du phi (φ) du grec ancien mais pas du fāʾ (ﻑ) arabe ».
    https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9nuphar
    Voilà donc le but de la manoeuvre ! Faire la nique à notre héritage gréco-latin pour nous ramener à d’accidentelles influences arabo-persanes.
    Pourtant, qu’ils sont beaux nos nénuphars avec leur « ph », peu important l’origine véritable et scientifique du mot. Ils sont beaux car ils nous rappellent ce que nous devons à la civilisation gréco-latine. Le reste n’est qu’un accident de l’histoire et j’espère que cela le restera éternellement !
    « En adoptant la graphie « nénuphar » dans la huitième édition de leur Dictionnaire (achevée en 1935), les Académiciens se seraient laissé aller à un rapprochement sémantique avec les nymphes (ces dernières partageant avec les nénuphars un attrait certain pour l’eau), mais également avec le genre Nymphaea, qui est celui de certains nénuphars ».
    Ils en furent bien inspirés !
    Quelle est la prochaine étape : le langage SMS obligatoire pour tous ? Brûler le tableau « Les nymphéas » de Claude Monet, ou le rebaptiser « Les nymféas » puis le vendre à un puissance émir du Moyen-Orient ?

      1. Christine TasinChristine Tasin

        oui cest juste l’application de 1990… mais ce n’estpas une raison pour ne pas dénoncer ni pour l’appliquer. Je persiste à ignorer…

Comments are closed.