Sans le soutien des Américains des années 30 et des banquiers suisses le nazisme aurait été mort-né


Sans le soutien des Américains des années 30 et des banquiers suisses le nazisme aurait été mort-né

Sur le plan financier les dirigeants nazis des années 30 ont bénéficié de l’aide secrète de grands banquiers américains, dont le fameux Prescot Bush, qui est l’ancêtre de Georges Bush, dans le but de lutter contre le communisme !

Par la suite quand le conflit fut déclenché, Hitler fut confronté à la nécessité d’alimenter en permanence son industrie de guerre en matiéres premiéres ultra précieuses  et indispensables pour produire canons, chars, avions et autres sous marins !

L’obstacle financier à franchir dans cette entreprise d’achat de matières premières sur la scène internationale fut que le reich mark n’était pas reconnu comme monnaie d’échange. La seule solution qui s’offrit donc au reich fut donc de confisquer en premier lieu l’ensemble des réserves d’or présentes dans les banques centrales des pays conquis, mais également prélever la maximum de métal précieux sur les juifs, que ce soit les valeurs encore en leur possession, montres , bijoux , mais surtout les dents en or provenant des cadavres de camps d’extermination!

L’énorme quantité d’or rassemblée selon les méthodes ci dessus décrites étaient ensuite acheminées sur la Suisse  pour être remise aux banquiers hélvétiques en échange de francs suisses, qui, eux, au contraire, étaient pleinement acceptés sur le marché international  pour l’acquisition de matières premières , dont l’industrie de guerre allemande  était tellement gourmande!

Ce traffic minutieusement organisé entre les autorités allemandes et le gouvernement hélvétique  fut à l’origine de l’enrichissement considérable des banquiers de cette nation, dont les coffres reçurent de l’or, et en particulier de l’or des juifs, en quantité colossale .

La seconde guerre mondiale fut par conséquent une aubaine inespérée pour la Suisse, non seulement en raison du type d’affaires juteuses ici décrit, mais également parce que l’industrie d’armement nationale trouva dans l’Allemagne un client inespéré, payant bien sûr en or massif ! En particulier l’Allemagne fit un usage trés important des armes automatiques de marque Oerlikon de calibre 20 mm

Le tandem Allemagne/ Suisse, contribua donc à prolonger considérablement la seconde guerre mondiale, provoquant bien sûr des millions de victimes supplémentaires, alors que sans l’action intéréssée des nababs de Zurich et de Berne, Hitler aurait été incapable d’alimenter une industrie de guerre en matiéres premières, et surtout donc se lancer dans des campagnes trés meurtrières

Sans le soutien des milieux financiers américains des années 30, et celui des banquiers repus des institutions feutrées de Suisse, l’aventure du nazisme aurait été bien plus courte qu’elle ne le fut !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Avatar

7 thoughts on “Sans le soutien des Américains des années 30 et des banquiers suisses le nazisme aurait été mort-né

  1. Avatarcoco

    Les Etats-Unis sont décidement de toutes les dictatures…. Quel soutien sans faille à tout ce qui ressemble de près ou de loin à une machine à écraser les peuples!

  2. Avatarjan

    Tout à fait jean Michel Gaudet !
    Ajoutons aussi que le régime nazi lança également des campagne d’achat auprès des allemand pour qu’ils se débarrassent de leur métal – or ou argent ainsi que des bijoux
    Exactement comme l’on peut voir aujourd’hui dans nos société.
    Partageons ce conseil . ne vendez jamais votre or ou argent, ni,bijoux !. En cas de conflit ce sera, à peu près, vos seuls valeurs monnayable !

  3. Avatarrigdebert RINOCERO

    (rectif. faute d’orthographe) Pas faux, sauf que la Suisse n’avait pas vraiment le choix et risquait d’être envahie par l’Allemagne hitlérienne. Pour les américains c’est plus grave ils n’étaient pas dans la même configuration géopolitique qu’un petit pays comme la Suisse et aurait pu, après l’arrivée d’Hitler au pouvoir en 1933, revoir leur politique économique avec ce pays ce qu’ils n’ont pas fait ayant continué à commercer avec l’Allemagne nazie jusqu’à ce que Hitler déclare la guerre aux USA en 1941 après Pearl Harbor .

  4. AvatarDelcroix

    La guerre, c’est simple : tu tues ton ennemi pour ne pas être tué. La politique, c’est nettement plus compliqué. Ainsi, jusque 1940, l’Allemagne soutenait le Guo Min Dang de Tchang Kaï Chek, qui était en guerre contre le Japon … allié de l’Allemagne.
    Toujours en 1940, alors que l’URSS se rapprochait de l’Allemagne, elle faisait elle aussi la guerre au Japon, sur la frontière chinoise.

  5. AvatarPhilippe

    Après l’invasion de la Russie (juin 1941), alors que les allemands balayaient l’Armée Rouge devant eux. Roosevelt tint une conférence secrète avec ses ministres pour leur tenir le discours : « Si l’allemagne gagne, il faudra être de son côté ».
    Cette réunion secrète et sa teneur n’ont été divulguées qu’après le délai légal de conservations des archives confidentielles US.

Comments are closed.