Tommy Robinson : allez, on se bouge pour faire s’effondrer le plancher de l’ambassade !


Tommy Robinson : allez, on se bouge pour faire s’effondrer le plancher de l’ambassade !

 Christine nous incite à « inonder l’ambassade de Grande Bretagne de lettres (vieux truc d’Amnesty international qui a fait ses preuves)« .
Absolument ! Amnesty international fournit ses modèles de lettres sous forme de PDF, adresse du destinataire incluse. Il suffit de l’imprimer, de la signer et de la poster à l’adresse indiquée. On ne peut pas faire plus simple.

Or on peut, en quelques clics, convertir le présent article « Résistance Républicaine » en lettre genre « Amnesty International » prête à être imprimée et envoyée à l’ambassade, vu que l’adresse de l’ambassade est incluse dans l’article.
Cela est expliqué, mais en version courriel, dans un précédent article :http://resistancerepublicaine.eu/2015/11/06/petit-mode-demploi-pratique-de-resistance-republicaine-individuelle-convertir-un-article-en-fichier-pdf-a-diffuser-par-courriel/

Voici les explications résumées pour, cette fois, imprimer spécifiquement le l’article « Ecrivez à l’ambassade de Grande-Bretagne » avec le lien http://resistancerepublicaine.eu/2016/01/09/ils-veulent-remettre-tommy-robinson-en-prison-ecrivez-a-lambassade-de-grande-bretagne/ à la mode Amnesty International, en version française et-ou en version anglaise, chaque version mise en page plein A4 :

– En bas à gauche de l’article, sous la signature, cliquer sur l’icône verte qui représente une imprimante (entre l’icône Twitter bleue et l’icône Plus orange). Cela ouvre le service PrintFriendly (« imprimante amicale ») qui permet de générer une version PDF de cet article, mis en page de façon dépouillée pour l’imprimer.
– Par défaut le service propose une échelle 100%.
Sélectionner 120% et cliquer sur les mentions inutiles pour la version imprimée, ce qui va les effacer, à savoir les lignes suivantes :
EmailFrance.Enquiries@fco.gov.uk
Téléphone+33 (0) 1 44 51 31 00
Fax+33 (0) 1 44 51 31 09
(et, éventuellement, cliquer pour effacer les présentes explications si elles sont incluses dans l’article)
– Cliquer sur l’icône PDF. Cela génère le fichier PDF en quelques secondes. Sélectionner d’abord (sous « Téléchargez votre PDF ») le format A4 (LETTER est le format USA) puis ensuite cliquer sur « Téléchargez votre PDF ».
– Vous obtenez l’article au format PDF mis en page dans le style « Amnesty international » : deux versions (français, anglais), adresse du destinataire incluse, chaque version sur une pleine page A4.
– Il ne vous reste plus qu’à imprimer la page que vous voulez. Je suggère les deux pages sur une seule feuille, français au recto, anglais au verso.
– Vous pouvez signer dans le large espace vierge qui reste à droite de l’adresse de l’ambassade.
– Mettre dans une enveloppe à l’adresse de l’ambassade, timbrer, poster.
– Voilà, vous avez fait tout ce qu’il vous était possible de faire concrètement pour Tommy Robinson.

Ça vous a coûté un timbre, c’est plus cher que par courriel MAIS c’est du CONCRET, ça ne peut pas être mis à la poubelle d’un simple clic et même mis à la corbeille à papier réelle ça fait du volume et du poids : environ 20 grammes pour une lettre c’est à dire 2 kgs pour 100 lettres, 20 kg pour 1000 lettres, 200 Kg pour 10.000 lettres et déjà DEUX TONNES pour 100.000 lettres. Hé oui, DEUX TONNES !

Pourquoi croyez-vous qu’Amnesty International PESE dans les décisions de certains gouvernements ? Parce que le papier ça pèse, au sens littéral du terme (sans compter le volume…), tandis que les courriels c’est DU VENT, du virtuel, sans aucun poids réel, ni volume.
Allez, on se bouge pour faire s’effondrer le plancher de l’ambassade de la (ex-)Grande Bretagne sous le POIDS de sa culpabilité de petite dhimmie.





9 thoughts on “Tommy Robinson : allez, on se bouge pour faire s’effondrer le plancher de l’ambassade !

  1. dom78

    merci pour le renseignement ! je m en occupe tout de suite ! et encore merci pour votre dévouement envers notre peuple. Je vous admire pour votre courage !

  2. templiertemplier

    j ecrirai un message a l AMBASSADE DE GRANDE BRETAGNE pour notre ami TOMMY ROBINSON….
    JE NE SAIS PAS SI CELA SERA EFFICACE…J EN DOUTE…
    VOYEZ VOUS….DES FOIS,J AURAI ENVIE DE FONDER UN MOUVEMENT MOI AUSSI DE DEFENCE CONTRE L ISLAM…..
    EN M APPUYANT SUR LES IDEES DE TOMMY…
    JE L APPELERAI…FRANCE DEFENCE LIGUE AVEC L EMBLEME DES CROISADES …..VOUS SAVEZ LA CROIX…..
    TOMMY…ON EST AVEC TOI….JE SUIS AVEC TOI…AVEC L ANGLETERRE PAYS QUE J ADORE….
    VIVE L ANGLETERRE….J AURAI AIME ETRE ANGLAIS….
    ET POURTANT DE PAR MA MERE NEE DANS L EX ALLEMAGNE DE L EST….JE PRECISE QUE MA PAUVRE MERE N ETAIT PAS D ORIGINE TEUTONNE…..MAIS ROUMAINE…(he oui) C EST COMME CA….
    IL ME FAUDRA UN PEU DE TEMPS POUR LE COURRIER SI JE SAVAIS DEJA QUOI Y METTRE CA ME FACILITERAI GRANDEMENT LA TACHE..

  3. Laurent P.

    > convertir -le présent article-
    > imprimer spécifiquement -le présent article-
    « le présent article », dans le cas de ce commentaire publié (merci…) seul en dehors de l’article qu’il commentait, est une expression très ambigüe malgré le lien vers l’article d’origine (sur le mot « incite » en début de texte), la preuve en est le commentaire de Templier qui ne sait pas « QUOI Y METTRE » alors que justement on lui explique qu’il n’a rien à écrire, juste à imprimer.
    Pour clarifier, et donc obtenir plus d’envois effectifs de lettres à l’ambassade (n’oublions pas notre but…) je suggère de remplacer les deux occurrences « le présent article » par « l’article Ecrivez à l’ambassade de Grande-Bretagne » avec le lien http://resistancerepublicaine.eu/2016/01/09/ils-veulent-remettre-tommy-robinson-en-prison-ecrivez-a-lambassade-de-grande-bretagne/ sur l’expression « Ecrivez à l’ambassade de Grande-Bretagne », exactement comme c’est fait au début du texte du présent article « Allez on se bouge » sur le mot « incite » dans le début de phrase « Christine nous incite à « .

    1. Christine TasinChristine Tasin

      modifié sur article rien sur incite comprends rien et pas temps approfondir, c’est déjà une bonne idée pour le premier

Comments are closed.