Mahomet au volant, la charia au tournant : livre-choc contre les barbus de la RATP


Mahomet au volant, la charia au tournant : livre-choc contre les barbus de la RATP

Juste un an après les attentats de Charlie Hebdo, les éditions Riposte Laïque vous proposent un témoignage choc d’une machiniste de la RATP, Ghislaine Dumesnil, qui signe son premier livre, intitulé : « Mahomet au volant, la charia au tournant ».

C’est une histoire qui commence en 2012. Femme de gauche, enfant de communistes, syndiquée à la CGT, Ghislaine travaille à la RATP depuis 1999, où elle a rencontré son mari, avec qui elle aura cinq enfants.

Profondément laïque, elle constate, au fur et à mesure que le recrutement de la RATP, axé sur la discrimination positive, favorise les enfants issus de l’immigration maghrébine, que l’ambiance dans son dépôt de Nanterre change.

Des machinistes se laissent pousser la barbe, refusent de saluer leurs collègues femmes, imposent des prières dans les lieux communs, voire dans leur bus, ne veulent plus s’asseoir sur le siège d’un bus conduit auparavant par une femme, et transforment totalement, par la pression qu’ils exercent sur l’ensemble du personnel, les relations de travail fraternelles qui prévalaient jusqu’alors.

Elle se tourne vers son organisation syndicale, puis vers la direction. Elle constate alors que personne ne veut s’attaquer à ce problème, de peur des conséquences que cela peut provoquer. Exaspérée, elle contacte alors Riposte Laïque, qu’elle a découvert sur internet quelques semaines auparavant. Cette femme de gauche n’y voit rien d’extrémiste, encore moins du racisme et d’un discours d’extrême droite, quand elle lit les textes de Pascal Hilout, ou les éditos de Cyrano, qu’elle contacte.

Celui-ci la met alors en contact avec Guy Sauvage et Caroline Alamachère, qui feront un reportage et une vidéo, chez elle, avec une vingtaine de machinistes de la RATP, qui témoigneront, en visage caché, dans une vidéo qui provoquera un véritable séisme à la RATP, quand elle sortira le 14 décembre 2012.

Immédiatement, les intimidations, les insultes et les menaces commencent…. Pendant les trois années qui suivront, Ghislaine, considérée comme la meneuse, sera la femme à abattre, et par les plus radicaux des musulmans, et par la direction, et par certains syndicats qui ne doivent leurs scores électoraux qu’à un recrutement communautariste musulman. On lui mettra sur le dos l’étiquette infamante « d’extrême droite » et de « raciste ». Pour survivre, elle devra travailler sur des horaires très matinaux, épuisants quand on doit élever cinq enfants.

Dans cet ouvrage, elle multiplie des témoignages accablants sur la démission de la direction, la capitulation des organisations syndicales, et la chape de plomb qui s’est abattue sur ce dépôt et sur bien d’autres.

Enfant de la banlieue, avec son mari, elle décrit aussi la lente dégradation d’un environnement ouvrier, solidaire et fraternel, qui se transforme petit à petit, poussant les Français d’origine, comme elle, à fuir ces endroits où ils n’étaient plus chez eux.

Mère de cinq enfants, elle doit prendre des décisions difficiles, pour assurer une bonne scolarité à son fils et à ses quatre filles, et leur permettre de grandir dans un environnement rassurant. Elle choisira, avec son mari, d’aller s’installer à une centaine de kilomètres de Paris, tout en continuant à travailler à la RATP.

Dans une préface touchante et émouvante, Christine Tasin parle ainsi de Ghislaine : « Ghislaine, c’est aussi un humour féroce. Elle vous dépeint en trois coups de crayon les toilettes de la RATP régulièrement bouchées par les gobelets en plastique utilisés par les musulmans pour purifier leur sexe, comme l’exigent leurs textes sacrés… Dans son livre, elle raconte une foultitude de choses tout aussi énormes et, quand elle les évoque devant un café ou un bon petit vin, elle a pris le parti d’en rire et de nous faire rire à chaque fois que c’est possible, de peur d’avoir trop à pleurer. C’est que c’est un sacré personnage Ghislaine ! Elle a l’âge de l’islamisation de la France et elle nous la donne à voir, peu à peu, par petites touches, au détour d’une phrase évoquant son enfance dans les Hauts-de-Seine et ses parents, militants communistes dont elle avait embrassé valeurs et engagements. Elle réussit à nous transmettre la nostalgie de cette époque où les ouvriers croyaient aux lendemains qui chantent, où l’on passait des soirées entières à refaire le monde, où l’on s’émerveillait du confort des HLM, de la convivialité entre voisins, du sentiment de sécurité ressenti par les femmes et les enfants… C’était avant, c’était il n’y a pas si longtemps, avant les pneus crevés, avant les voitures brûlées, les insultes aux « Céfrancs », les tournantes dans les caves pour ces « putes de Françaises »… (…)

(…) Puisse Mahomet au volant, la charia au tournant créer un sursaut nécessaire, afin que La Vénus de Milo, le Déjeuner sur l’herbe ou la Joconde ne subissent pas le sort des bouddhas de Bamiyan ou l’Arc de Triomphe de Palmyre.

Le 13 novembre 2015, trois ans après le début de cette aventure, Samy Amimour, qui fut machiniste à la RATP, fera partie des assassins du Bataclan, et se fera exploser. Son épouse, Française, lui rendra un hommage d’une rare indécence, appelant, depuis la Syrie, à tuer un maximum de Français. Combien de classés S, combien de futurs Amimour dans les milliers de nouveaux salariés recrutés par la RATP depuis dix ans ?

Quand Charlie Hebdo capitule en rase campagne en publiant, un an après les assassinats de ses dessinateurs, une couverture lâche de Riss, tapant « courageusement » sur le dieu des chrétiens, quand ce gouvernement ose proclamer l’Etat d’urgence et nous dire en guerre, sans déclarer le nom de notre ennemi, Ghislaine Dumesnil, elle, dit la vérité.

Cette fille de communiste, qui se dit fière de son pays, la France, reste fidèle à Jaurès, qui disait : « Le courage, c’est de chercher la vérité, et de la dire« .

En ce début d’année, il faut acheter, lire et faire connaître ce témoignage-choc d’une femme courageuse qui a refusé de baisser la tête, et s’est battue jusqu’au bout, en osant témoigner d’une réalité que nos politiques connaissent, mais refusent d’admettre, tant elle est accablante pour le bilan de leurs trente dernières années.

Amis lecteurs, pour assurer le succès que mérite ce livre, nous ne pouvons compter que sur nous, et sur vous.

Commander « Mahomet au volant, la charia au tournant », de Ghislaine Dumesnil :

http://ripostelaique.com/livres/176149

Chèque de 18 euros à l’ordre de Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors





12 thoughts on “Mahomet au volant, la charia au tournant : livre-choc contre les barbus de la RATP

  1. gege34

    Bravo a cette dame qui « ose » parler. Livre commandé sur Riposte Laïque a L’instant, payé (paypal), bien pratique.
    J’apprends ce soir que notre ami Julien Sanchez est passé au tribunal aujourd’hui. Six commerçants arabes ont portés plainte contre lui, pour discrimination. Ils ne manquent pas d’air ces p…. de muzzs.

  2. Xtemps

    Le comble c’est de voir des vrais gauchistes et communistes et les vrais droites, qui font de la résistance contre les faussaires gauchistes et des faussaires des droits aux pouvoirs, qui parlent la même langue que nous, portent le même drapeau que nous, mais toutes leurs démarches sont fausses, agissent comme des infiltrés contre la volonté des peuples et cela dans tous les pays européens.
    Les vrais Fascistes se découvrent par leurs comportements et leurs choix totalitaires où le peuple n »a rien à dire, par comparaison avec la vrai démocratie et les vrais démocrates qui ne font que proposer au peuple avec son mot à dire par référendum.
    Nous devons jamais cesser de le dire et de le rappeler et c’est nous qui avons raisons.
    Ce qui fait de nos dirigeants des escrocs démocrates et comme ils imposent de force, ils sont des fascistes.

  3. EVAEVA

    Les communistes français que j’ai connus étaient féroces envers moi quand je leur parlais des dangers de l’islam pour l’avenir de la France.
    Ils disaient des chausses fausses et diffamatoires envers les chrétiens et même envers le christianisme. Ils faisaient des amalgames à longueur de journée contre les chrétiens, et hurlaient à l’amalgame dès qu’il était question d’islam.
    Ils avaient plein de Mouloud et de Malika parmi leurs proches amis, et ils avalaient toutes les couleuvres que leurs amis musulmans leurs proposaient.
    Ils semblaient presque contents que les chrétiens soient décimés en Orient.
    Jamais je n’avais été exposée à autant de sécheresse d’âme, et à autant de férocité collective.

    Il y a des personnes qui ne voient le danger que lorsqu’ils y sont eux-mêmes exposés.
    Bon réveil les cocos. Espérons que ce n’est pas trop tard.

    1. Peter Wardein

      Sans doute Éva! Mais les gens que vous fréquentiez étaient sans doute des « intellectuels » communistes. Les responsables communistes (qui s’arrogeairnt le droit de guider les masses parce qu’ils avaient fait de douteuses études) n’étaient pas les mêmes personnes que les ouvriers qui votaient communistes. Ceux là n’hésitaient pas a fustiger « la fausse gauche qui ne fait des choses que pour les étrangers ». Le pire, c’est que les pauvres bougres pensaient que l’on pouvait encore faite confiance à un PC qui s’était couché devant le PS après la victoire de Mitterrand.

  4. AntiislamAntiislam

    Chère Eva,

    C’est comme pour les enseignants, si des Communistes nous rejoignent, félicitons-nous et accueillons-les sans réserve : le réel est là et il est, il sera le même pour tous les non-musulmans d’où qu’ils viennent.

    Bien sûr il y aura toujours des Brasillach qui hurleront au pacifisme , pactiseront avec les loups: inutile de les citer, nous en connaissons tous dans les médias , ils sont d’ailleurs à la Gauche de la Gauche maintenant.

    Ceux-là, ces fascistes d’un nouveau genre, en effet, inutile de compter sur eux …

  5. Christian

    Honte à la RATP, les syndicats qui ouvraient leur gueules dans les année 70, ou ils sont maintenant. Peut être qu’ils servent de paillasson à la communauté musulmane. Les traîtres qui sont à la direction de la RATP ne méritent qu’une chose, le billot.

  6. EVAEVA

    Merci Antislam pour votre réponse.
    C’est lors d’une manif organisée par R.R., il y a déjà 3 ans (ou plus ?) que j’ai réalisé que les gauchistes se réveillent et regardent la réalité en face en ce qui concerne l’islam.
    Pourvu que les éveillés contaminent les endormis !

  7. hathoriti

    Passionnante émission aujourd’hui de 12 h à 13h30 sur radio Courtoisie où Ghislaine était invitée. A écouter et à réécouter.

  8. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Voici des copiés/collés de livres et d’entretiens, entendus sur France Inter, ces jours-ci. Il m’a paru intéressant de les soumettre ici à votre attention, en complément du bouquin de Mme Dumesnil.

Comments are closed.