Qu’on croie en Dieu ou pas, il n’y a aucun mal à brûler des corans, pleins d’appels au meurtre


Qu’on croie en Dieu ou pas, il n’y a aucun mal à brûler des corans, pleins d’appels au meurtre

L’archange Raphaël m’a ouvert les yeux !

Samedi dernier 26 décembre, j’étais dans l’église de ma paroisse, assis en train de prier devant la crèche. Et voici que j’aperçus à droite de l’autel un personnage tel qu’on représente les anges.

Il me dit d’une voix très calme : « Je suis Raphaël, l’un des sept anges qui se tiennent toujours prêts à pénétrer auprès de la gloire du Seigneur. C’est moi qui ai donné le remède qui a rendu la vue à Tobit, l’aveugle de Ninive. Et le Seigneur m’envoie aujourd’hui pour ouvrir les yeux du monde ; car le monde ne sait plus lire les messages portés par les évènements que le Seigneur laisse se produire. »

Je ne puis dire si j’étais éveillé ou si je rêvais. Mais j’ai le souvenir très net des paroles que j’entendis… ou cru entendre. Les voici.

« Le Seigneur a conclu une alliance avec Abraham et sa race à jamais. Mais le Seigneur Jésus, fils de Dieu venu dans le corps d’un fils d’Abraham, a étendu la filiation par la chair à celle de l’Esprit quand il a dit “Dieu peut, des pierres que voici, faire surgir des enfants à Abraham” et encore “beaucoup viendront du levant et du couchant prendre place au festin avec Abraham, Isaac et Jacob dans le Royaume des Cieux.”

« Mais les enfants d’Abraham ont plus d’une fois oublié leurs devoirs envers le Seigneur. Pour les ramener, le Seigneur leur a envoyé des prophètes, pas toujours écoutés ; il a alors laissé les malheurs s’abattre sur eux, comme la déportation de leurs élites à Babylone. Mais il leur a toujours pardonné quand ils ont voulu revenir à lui.

« Parmi les malheurs qu’ils ont connus, il y a eu les pillages, les expulsions de leurs terres, jusqu’aux massacres commis à l’instigation de Mahomet, que le Seigneur a laissé répandre une prédication dictée par Satan, qui se faisait passer pour l’ange Gabriel. Les chrétiens, disciples de Jésus, étaient aussi persécutés, jusqu’à la mort, punis pour avoir eux aussi préféré les richesses et les pouvoirs de ce monde au service du Seigneur Dieu et de leur prochain, car Jésus l’a dit clairement : “Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit : voilà le plus grand et le premier commandement. Le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

« Plus près de ce temps, le Seigneur Dieu a laissé Hitler écrire Mein Kampf, dans l’idéal de rendre sa grandeur au peuple allemand humilié par la défaite de 1918. À lui aussi, Satan a dicté la haine des Juifs, causant des millions de morts parmi les enfants d’Abraham.

« Pourtant, le Seigneur Jésus vous a prévenus : “Des faux prophètes surgiront nombreux et abuseront bien des gens. Méfiez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous déguisés en brebis, mais au-dedans sont des loups rapaces. C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Cueille-t-on des raisins sur des épines ? Ou des figues sur des chardons ? Ainsi tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que l’arbre gâté produit de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un arbre gâté porter de bons fruits. Tout arbre qui ne donne pas un bon fruit, on le coupe et on le jette au feu. Ainsi donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.”

« Et encore : “Par suite de l’iniquité croissante, l’amour se refroidira chez le grand nombre. Mais celui qui aura tenu bon jusqu’au bout, celui-là sera sauvé. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. »

« Le Seigneur Dieu veut donc vous ouvrir les yeux sur tous ceux qui propagent la haine, d’où qu’ils viennent, et vous invite à les en empêcher. Certes, tout pécheur est appelé à se repentir et à recevoir le pardon de Dieu ; priez donc pour que Dieu les éclaire. Mais un livre qui répand la haine et pousse au meurtre ne peut se repentir ; il est expressément voué au feu, comme “tout arbre qui ne donne pas un bon fruit, que l’on coupe et qu’on jette au feu”.

« Quant à vous, appliquez-vous à observer les deux plus grands commandements selon le Seigneur Jésus : aimer Dieu plus que tout, et votre prochain comme vous-même. »

Telles sont les paroles de l’archange Raphaël que j’ai entendues.

Bien évidemment, tout esprit qui se croit “éclairé” sourira avec condescendance en lisant ce qu’il considèrera comme des “balivernes”.

Soit ! Mais puisqu’il est “éclairé”, donc adepte de la Raison, qu’il me permette de lui poser quelques questions :

– puisque le récit de l’apparition de l’ange Raphaël que je rapporte ne tient pas devant la Raison, en quoi l’autodafé de quelques Corans à Ajaccio serait-il condamnable, puisque ce livre — soi-disant dicté à Mahomet par l’archange Gabriel — contient bien des appels explicites au meurtre, notamment des Juifs et des Chrétiens qui ne veulent pas se convertir à l’Islam, voire des musulmans qui abandonnent l’Islam pour une autre religion ?

– si je reconnais que cette apparition de l’ange Raphaël n’est que l’habillage littéraire d’une réflexion personnelle, en quoi la Raison peut-elle soutenir que l’idée d’écrire cette page ne m’est pas venue de Dieu ?

– et si le rationaliste “éclairé” me répond tout de go que « Dieu n’existe pas », je lui demande quelle en est la preuve rationnelle ; car jusqu’à ce jour, je n’en ai pas vu, mais seulement un “acte de foi” : N’existe que ce que mes yeux voient et que mon esprit comprend ». Heureusement pour lui, je n’ai pas cette foi-là, car je n’ai jamais vu son intelligence…

 

Et je rappellerai pour terminer les propos de M. Vincent Peillon dans Une religion pour la République : La foi laïque de Ferdinand Buisson, Paris : Seuil, 2011, p. 277 :

« Car toute l’opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement l’Église. Non pas seulement l’Église catholique, mais toute Église et toute orthodoxie. Déisme humain, humanisation de Jésus, religion sans dogme ni autorité ni Église, toute l’opération de la laïcité consiste à ne pas abandonner l’idéal, l’infini, la justice et l’amour, le divin, mais à les reconduire dans le fini sous l’espèce d’une exigence et d’une tâche à la fois intellectuelles, morales et politiques. »

C’est très bien sur le papier. Mais si l’on ne croit pas en une Église instituée par Jésus Fils de Dieu, pour imparfaite qu’elle soit parce que faite d’hommes, comment faire confiance aux “philosophes”, plus ou moins auto-proclamés, et aux politiques pour trancher des questions aussi graves que celles de la vie et de la mort ? Que peut un Peillon contre un kamikaze qui croit en la révélation divine faite à Mahomet et au Paradis qui lui est promis s’il se fait sauter, surtout s’il entraîne avec lui dans la mort — mais eux, en Enfer — un maximum de Juifs et de Chrétiens, c’est-à-dire d’Occidentaux, fussent-ils athées ?

Pour moi, la clé est dans cette phrase de St Augustin (354-430) que j’ai dans ma tête depuis que je l’ai entendue de la bouche de l’abbé Pierre Bernard, mon professeur de philo en 1947-48 :

« Fecisti nos ad te, Deus, et inquietum est cor nostrum donec requiescat in te. »

« Tu nous a fais pour Toi, ô Dieu, et notre cœur est sans repos tant qu’il ne repose pas en toi. »




Jean Lafitte

Linguiste, colonel de l'armée de l'air retraité


8 thoughts on “Qu’on croie en Dieu ou pas, il n’y a aucun mal à brûler des corans, pleins d’appels au meurtre

  1. coco

    L’islam ne vient pas de Dieu, et cela, il va falloir que les catholiques le réalise…. De notre victoire, dépend l’avenir de la France. Nous n’avons pas le droit d’échouer.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      saine oui mais il condamne les corans brûlés… pas tout à fait aussi libre qu’il le dit le bonhomme

  2. Renoir

    Jean Lafitte est un esprit guidé à la fois par la raison et par la foi. Moi qui ne compte que sur la raison, je me dis que le Coran est un livre et qu’il doit être soumis aux mêmes lois que tous les autres livres: il ne doit pas insulter les moeurs ni surtout contrevenir aux lois de la République. S’il contient des propos offensants à l’égard des Chrétiens, des Juifs, des Païens et des Athées (tous méritent une majuscule), des propos discriminatoires à l’égard des femmes et des « minorités sexuelles » et surtout des appels au meurtre, alors ce livre doit être interdit comme l’est Mein Kampf, et pour les mêmes raisons que les brûlots antisémites de Céline, même déguisés en « oeuvres littéraires », restent en-dehors des rayons des librairies et de l’édition de La Pléiade (sauf erreur de ma part?).
    On me dira: la Bible des Chrétiens et des Juifs regorge de faits sanglants. Soit. Mais personne ne prétend que ces récits sont la parole de Dieu, et personne ne prétend s’appuyer sur eux pour instaurer un nouvel ordre mondial qui ressemble de plus en plus à l’enfer nazi. On verra là un peu plus qu’une nuance, n’est-ce pas ?

  3. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Merci M. Lafitte de mettre la Bible un peu sur le devant de la scène, dans des temps ou le coran tend à lui voler la vedette.
    Il serait plus que temps que le Pape, les prêtres catholiques, globalement les chrétiens, reçoivent, eux aussi, des messages célestes pour les remettre dans la bonne voie ! Que d’égarements !

  4. Laurent CLaurent C

    En confirmation des dires de Coco;
    Mahomet et ses premiers disciples « ont utilisés un texte qui était déjà existant et en forme pour l’adapter à leur propre besoin politique et théologique…conclusion l’Islam n’est qu’un mensonge.
    >>>>>Selon le Times: Un coran de l’Université de Birmingham aurait été produit entre 568 et 645 après JC, alors que la vie du Prophète Mahomet était entre 570 et 632 après JC.
    La datation au carbone 14 suggère que le Coran de Birmingham serait si vieux qu’il contredirait la plupart des récits de la vie et de l’héritage du Prophète.
    http://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/2015/09/un.coran.plus.vieux.html

  5. mériau

    la religion musulmane est sataniste, mais aucune religion ne vient de Dieu puisqu’il dit lui même qu’il a en horreur religions et religieux…

  6. xrayzoulou

    Merci Mon Colonel,

    Merci Mon Colonel pour vôtre excellent article qui devrait remettre les pendules à l’heure chez beaucoup d’hommes et de femmes complètement hypnotisés par les plaisirs de la vie, ne recherchant que les plaisirs immédiats et oubliant plus ou moins DIEU (parfois plus que moins). Plaisirs serinés sur toutes les pubs, les films …etc.
    Prions pour que Saint Raphaël soigne les yeux de tous ces égarés et nous aussi, que tout homme retrouve les valeurs essentielles (même mériau).
    Mes Respects.

Comments are closed.