« Quiconque tuerait un homme c’est comme s’il avait tué tous les hommes » : alors pourquoi le jihad musulman ?


« Quiconque tuerait un homme c’est comme s’il avait tué tous les hommes » : alors pourquoi le jihad musulman ?

Compte tenu des multiples batailles déclenchées par Mahomet, des meurtres qu’il a ordonnés, etc., comment comprendre ce verset régulièrement évoqué pour tenter de démontrer le caractère pacifique de l’islam :

Coran, sourate 5, verset 32 :  « C’est pourquoi Nous avons prescrit aux enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque sauve un seul homme, c’est comme s’il avait sauvé tous les hommes (…) » ?

Ce verset fait suite aux versets précédents :

Coran, sourate 5, versets 25 à 31:  « Moïse dit : « Seigneur ! Je n’ai de pouvoir que sur moi-même et sur mon frère : éloigne-nous de ce peuple pervers. ». Allah dit : « Ce pays leur sera interdit et, pendant quarante ans, ils erreront sur la terre. Ne te tourmente donc pas pour ce peuple pervers. » Raconte-leur en toute vérité l’histoire des deux fils d’Adam. Les deux offrirent des sacrifices ; celui de l’un fut accepté et celui de l’autre ne le fut pas. Celui-ci dit : « Je te tuerai ». Son frère répondit : « Allah n’accepte que les offrandes de la part des pieux ». Si tu portes la main sur moi pour me tuer, moi, je ne porterai pas vers toi ma main pour te tuer : car je crains Allah, le seigneur de l’univers. Je veux que tu confesses ton crime contre moi : alors tu seras au nombre des gens du feu. Telle est la rétribution des injustes. Son âme l’incita à tuer son frère. Il le tua donc et devint ainsi au nombre des perdants. Puis Allah envoya un corbeau qui se mit à gratter la terre pour lui montrer comment ensevelir le cadavre de son frère. Il dit : « Malheur à moi ! Suis-je incapable d’être, comme ce corbeau, à même d’ensevelir le cadavre de mon frère ? » Il devint alors du nombre de ceux que ronge le remords. »

Ces versets du Coran sont simplement la reprise de la Torah (Genèse 4) avec l’histoire de deux fils d’Adam, Caïn et Abel, et le meurtre de Caïn par Abel, premier meurtre de l’histoire du monde. Dans la Torah, Yahvé établit ensuite une protection à l’égard d’Abel afin qu’il ne soit pas puni par le reste de l’humanité (le premier venu) pour cette faute personnelle, ce qui était une façon de rompre le cycle de la violence personnelle déclenché par Abel et sans doute aussi de dire à l’humanité qu’il ne fallait plus tuer.

Genèse 4, 13 à 15 : « Alors Caïn dit à Yahvé : « Ma peine est trop lourde à porter. Vois ! Tu me bannis aujourd’hui du sol fertile, je devrai me cacher loin de ta face et je serai un errant parcourant la terre : mais, le premier venu me tuera ! » Yahvé lui répondit : « Aussi bien, si quelqu’un tue Caïn, on le vengera sept fois » et Yahvé mit un signe sur Caïn, afin que le premier venu ne le frappât point. »

On comprend mieux alors la version complétée du verset, et pourquoi le Coran mentionne dans ce verset de façon un peu inattendue les enfants d’Israël seulement et non tous les hommes, les musulmans ne descendant pas d’Israël (initialement Jacob [1]) mais d’Ismaël [2]. La descente de ce verset s’applique aux temps bibliques, avant Mahomet.

[1] Genèse 32, 29 : « On ne t’appellera plus Jacob, mais Israël, car tu as été fort contre Dieu et contre les hommes et tu l’as emporté. »

[2] Jacob est le fils qu’Abraham a eu avec sa femme légitime, Sarah. Ismaël est le fils qu’Abraham a eu avec sa servante, Agar, et qui est un bâtard au regard de la filiation légitime.

Le Coran, qui copie largement le judaïsme de façon générale, ne fait donc que citer à nouveau un principe du judaïsme énoncé dans le Talmud de Babylone (Sanhédrin 37a) : « Celui qui sauve une vie sauve un monde entier ». En effet, pour les juifs, ce n’est pas seulement la vie de celui qui est tué qui est prise mais aussi celui de toute sa descendance (« un monde entier »), car dans la mentalité juive, un homme n’est pas complet s’il ne se marie et a des enfants conformément au commandement de Yahvé (Genèse 1, 28) : « Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre et soumettez-la (…) » ».

Enfin, si l’on veut être complet jusqu’au bout, il faut inclure la dernière phrase de ce verset dont le sens paraît tout à fait fondamental :

Coran, sourate 5, verset 32 : « C’est pourquoi Nous avons prescrit aux enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque sauve un seul homme, c’est comme s’il avait sauvé tous les hommes. Nos messagers sont venus à eux avec les preuves mais, par la suite, beaucoup d’entre eux se mirent à commettre des excès sur la terre. »

En effet, la dernière phrase précise : « par la suite [ndlr c’est-à-dire après la révélation divine], les hommes se sont [re]mis à commettre des excès sur la terre » : le verset constate donc que les hommes n’ont pas respecté le commandement de Yahvé. C’est la raison pour laquelle la patience de Dieu semble avoir atteint ses limites, ce qui se traduit dans les deux versets suivants, SYSTÉMATIQUEMENT OCCULTÉS, dans les débats médiatiques pour préserver l’impression angélique donné par le verset 32 :

Coran, sourate 5, versets 33 & 34 : « La rétribution de ceux qui font la guerre contre Allah et son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment, excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir [3]. Sachez qu’alors, Allah pardonne et est miséricordieux. »

[3] C’est-à-dire ceux qui ont combattu contre les musulmans mais qui avant de tomber entre leurs mains se sont convertis (ce qui est différent du cas des non-musulmans attrapés par les musulmans et qui, une fois prisonniers, se convertissent).

En d’autres termes, les hommes étant retombés dans le péché en allant à l’encontre des commandements de Dieu, que ce soit par la guerre contre le messager d’Allah, Mahomet, ou par le fait de prêcher autre chose que la religion du Dieu unique, l’islam, leur récompense est d’être « tués, crucifiés ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays ».

Ainsi, les rives du pays de paix et d’amour ne sont plus qu’un lointain souvenir. Citer à tout propos ce verset ne démontre en réalité rien sur le caractère pacifique de l’islam : au contraire ! Il n’y a donc aucune contradiction avec les nombreux versets du Coran qui prêchent la guerre contre les non-musulmans, et dont voici un tout petit aperçu :

Coran, sourate 4, verset 76 : « Les croyants combattent dans le sentier d’Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tagut. Eh bien, combattez les alliés du diable, car la ruse du diable est, certes, faible. »

Coran, sourate 8, verset 39 : « Combattez-les [ndlr les incrédules] jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah. (…) »

Coran, sourate 9, verset 14 : « Combattez-les ! Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire et guérira les cœurs des croyants. »

Complément de Laurent P

A propos de ce même verset, effectivement utilisé pour manipuler les occidentaux naïfs, une explication plus ancienne (sept. 2004) mais plus concise, parue à l’origine sur le (disparu) site Occidentalis :
https://sitamnesty.wordpress.com/2006/10/13/declaration-honteuse-de-boubakeur/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




18 thoughts on “« Quiconque tuerait un homme c’est comme s’il avait tué tous les hommes » : alors pourquoi le jihad musulman ?

    1. AvatarJean Lafontaine

      Merci !! A force d’avoir le nez sur un texte, on finit par ne plus voir ce genre d’erreur évidente ! Je corrige.

  1. Avatarcoco

    Vous avez du courage Jean Lafontaine, pour essayer d’expliquer l’inexplicable…. Ce foutu bouquin n’a ni queue ni tête.

  2. AvatarAlix

    Déjà cela me gêne « quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre ».
    La corruption ça doit concerner tous les nos musulmans, non ?
    Donc on peut bien nous tuer sans tuer l’Humanité, puisque l’Humanité s’arrête au seul Monde musulman.

  3. AvatarJean Lafontaine

    Disons que je suis curieux et quand on me dit quelque chose qui me paraît incohérent, je creuse.

    C’est un peu comme si on me que disait Hitler aimait bien les juifs (avant même les camps) et que j’ai lu Mein Kampf. Je me dirais : il y a quelque chose qui cloche : il doit bien y avoir une explication. Il faut chercher.

    Le plus ennuyeux dans tout cela est que si 99,9% des musulmans ignorent tout cela, les quelques imams qui s’y connaissent occultent évidemment ce qui les gêne et sans aucun remords et mentent ainsi sur leur religion.

    Finalement le contraire des chrétiens qui sont les premiers à battre leur coulpe à tout propos et à porter toute la misère du monde dans l’espoir de l’au-delà : c’est très sympathique, mais on a vu que Dieu était aux abonnés absents pendant les camps nazis ; il n’était déjà pas là lors du génocide arménien. Et il ne sera pas là non plus si la France devient une terre d’islam.

    1. Avatarcoco

      Si il était là…. Il est tout le temps là d’ailleurs…. Il suffit juste de s’ouvrir à sa présence. Quand j’ai rencontrer le Christ, je croyais que je n’allais plus souffrir, que ma vie serait un long fleuve tranquille…. Il m’a fallu des années pour comprendre et surtout accepter que le Seigneur ne m’enlèverait pas mes souffrances, et que mon chemin de vie serait identique, que je sois catholique ou athée. La différence, c’est que j’ai un Père dans le Ciel qui a créer toute choses, et à qui je parle des difficultés que je rencontre dans mon quotidien, des difficultés que je rencontre et qui transforme toute épreuve en bénédictions, je ne suis plus vaincue en rien!
      Il était là dans les camps nazis, car s’il ne l’avait pas été, comment expliquez-vous que des gens aient pu survivre à de telles conditions de détention? C’était au-delà de ce qu’un être humain peut supporter.

      1. Christine TasinChristine Tasin

        Nombre de ceux qui ont résisté à l’horreur des camps étaient athées, c’est leur force d’âme, leur croyance en l’homme qui les a aidés. comme d’autres ont été aidés par leur croyance en Dieu. Ne généralisons pas abusivement dans un sens ni dans l’autre chère Coco

      2. Avatarjan

        Si vous auriez rencontré le Christ – c’est à dire la Connaissance – ami, vous ne souffriez plus. Vous ne souffriez plus, de rien . Absolument de rien. En aucune façon.
        Vous seriez heureux en tout instant. Vous seriez dans le Bonheur constant et absolu. Indestructible. Plus rien ne pourrait vous toucher et vous faire du mal.

        C’ est cela le véritable message des Évangile selon la Connaissance
        C’ est cela la différence entre la Croyance – ignorance – et la Connaissance.

        Vous avez rencontré votre propre idée du Christ, selon ce qu vous désirez. Selon votre désir. Ce qui indique que vous souffriez toujours , que vous n’ êtes pas encore dans le Bonheur Absolu

        Moi non plus je n’ai pas rencontré la Connaissance, le Christ.
        La preuve , je viens de me mettre en colère contre ma chatte – que j’adore pourtant ! – .
        Une colère ,qui m’a donc fait souffrir. Preuve ainsi que je n’ ait pas atteint l’État de Connaissance, de l’Absolu , du Christ
        Voilà.
        Je vous dit tout cela bien amicalement, bien entendu

  4. AvatarSandrine

    @Jean Lafontaine
    Ce n’est pas très clair.
    « si quelqu’un tue un homme c’est comme s’il avait tué tous les hommes alors pourquoi le jihad ? »
    J’ai lu que tout simplement c’est parce que cela s’applique seulement aux musulmans. Un musulman n’a pas le droit de tuer un autre musulman, mais il peut tuer les non-musulmans, qui ne sont pas des hommes mais des singes et des porcs.

    1. AvatarJean Lafontaine

      Je vais essayer de clarifier.

      1) l’extrait de ce verset est souvent cité pour montrer que le Coran appelle à la paix.

      2) en réalité, ce n’est pas un message spécifique de l’islam mais une simple reprise d’un message biblique : vous savez que l’islam prétend être le continuateur du judaïsme et du christianisme. Pour se situer dans le prolongement de ces deux religions, le Coran cite d’ailleurs de nombreux passages bibliques, de façon assez confuse, sans compter qu’il les réarrange à sa sauce (ex. Jésus Christ) pour in fine légitimer l’islam de toute façon.

      3) le message biblique est un message à vocation universelle (même s’il se situe au départ dans le contexte d’Israël). Il doit donc s’appliquer à toute l’humanité, musulmans compris.

      4) Mais visiblement, les hommes étant retombés dans le péché et l’incrédulité, il revient à l’islam, en tant que dernière religion révélée, de corriger ces déviances : le message de paix devient ainsi caduc. D’où le jihad contre tous les non-musulmans.

      5) Ce verset n’aborde pas la question musulmans/non musulmans. Mais vous avez raison qu’il existe une grande différence en islam entre le meurtre d’un musulman par un musulman et celui d’un musulman par un non-musulman : le premier est interdit (sauf quelques cas, dont l’apostasie) ; le second pose beaucoup moins de problèmes, en particulier s’il ne s’agit pas de juifs ou de chrétiens : dans ce cas, c’est la conversion ou la mort.

      Pour résumer : ce verset, qui bannit le meurtre, n’a rien à voir avec le caractère soi-disant pacifique de l’islam. Au contraire, il sert de tremplin à l’islam pour justifier la reprise des « hostilités » contre l’humanité déviante, les non-musulmans étant aux premières loges évidemment.

  5. AvatarPUGNACITÉ

    La mise en oeuvre et l’avènement prévu du projet politico religieux musulman justifient le recours à la violence et au meurtre….selon les disciples de la religion qui se prétend d’amour et de paix mais qui multiplié les cadavres comme Jésus les pains……!

  6. Avatarsalagouducro

    « Quiconque tuerait un homme c’est comme s’il avait tué tous les hommes »une fois qu on est au coran de ce qu ils lisent on sait qu il fallait comprendre : « Quiconque tuerait un homme MUSULMAN c’est comme s’il avait tué tous les hommes » et c est bien le 2 poids 2 mesures auquel on assiste de la part du régime UMPS contre les français non muz dans leur propre pays la FRANCE , ils ont fait des muz des « intouchables » par contre les chrétiens on peut les agonir…

  7. AvatarAdam

    Cain dit : je devrai me cacher loin de ta face et je serai un errant parcourant la terre : mais, le premier venu me tuera ! », vu que, si en en croit la légende, il n’y avait à ce moment sur terre que Adam , Eve et lui, il laisse supposer qu’il y avait donc encore d’autres humains sur terre … C’est tellement vrai qu’il a trouvé une épouse et a eu un fils : Enoch . Si le judaïsme et le catholicisme admettent à demi mot que c’est bien une légende, Muhammad lui a cru bon d’y ajouter l’épisode de Idriss, qui se refuse à se prosterner devant Adam , ce qui prouve qu’il croyait en cette légende insinuant que l’homme a été crée il y a environ 4000 ans , ce qui est contredit par tous les musées du monde .

  8. AvatarJean Lafontaine

    La création du monde dans la Bible est un récit symbolique : la Bible n’a jamais prétendue être un récit historique, même si un certain nombre d’illuminés disent le contraire.

    La Bible répond, comme les autres spiritualités (bouddhisme, hindouisme,…) au besoin fondamental de l’homme de donner un sens au monde et des valeurs.

    Quant à l’athéisme, qui a la critique facile et souvent haineuse, il n’a d’autre explication que « quelque chose a pété il y a 20 milliards d’années dans l’univers, et nous voilà ! » : prodigieuse sagacité…

    1. Avatarjan

       » La création du monde dans la Bible est un récit symbolique  »
      Certes Jean, mais combien le comprends ? D’autre part, ces récits ont été considérés comme historique fort longtemps et le sont toujours pour beaucoup, tant chrétiens que judaïsants.

       » Quant à l’athéisme, qui a la critique facile et souvent haineuse,  »
      sans doute , mais pas plus que chez les croyants.. et à commencer par leur textes  » sacrés  »

       » Quant à l’athéisme, (…. ) il n’a d’autre explication que « quelque chose a pété il y a 20 milliards d’années dans l’univers, et nous voilà ! » : prodigieuse sagacité…  »
      Oui Jean, et c’est tout à fait sage. la connaissance fait partie de la sagesse.
      Et l’explication est scientifique. Elle est testé, étayée, vérifié, discuté ,etc.
      Elle est fondé.. Et c’est une approche vers l’étape suivante. ( Voyez ce qu’en disent les scientifiques expert en mécanique quantique )
      On avance que sur un terrain solide
      On ne construit que sur des fondations.
      Tout ça c’est de la connaissance et une approche de la Connaissance ( spirituelle ).
      Et c’est mieux que tous les  » textes  » sacrés  » croyants ( si cela est pris à la lettre – comme c’est quasiment toujours le cas ) qu’on nous vantent , sans jamais les prouver…

Comments are closed.