Et les Corses ? Et les Corses ? On n’en parle pas, des Corses qui ont voté nationaliste ?


Et les Corses ? Et les Corses ? On n’en parle pas, des Corses qui ont voté nationaliste ?

Christine ne fait aucun triomphalisme (je ne crois pas que ce soit son genre) mais au contraire elle analyse les données objectives: l’avancée du nombre de voix au second tour montre que le FN n’est pas en train de « bredouiller » comme le titre si finement le Midi-Libre. Ce matin sur Fance-infos G. Collard, très calme, expliquait qu’il fallait maintenant faire de la pédagogie et exposer davantage le programme du FN, tout en laissant exploser les contradictions internes de la « gôche » et de la « droite », ce qui ne devrait guère tarder, ceci dit sans triomphalisme, car une bataille qui se gagne en creux n’est pas une victoire, et c’est ce qui vient de se passer hier: tous unis contre le FN. Et c’est ce qu’expliquait Marion sur la même antenne: gagner à dix contre un, où est la gloire, où est l’honneur et où est la démocratie ?

Marine disait: « Je vais leur pourrir la vie »: ce ne sera que leur rendre la monnaie de leur pièce, car ils ont eu le beau rôle dans le jeu de massacre du « tous ensemble contre le FN », mais maintenant on va inverser les rôles, et Marine, Marion et autres pourront se délecter à contrer la politique de ce conglomérat rongé par ses ambitions personnelles, alors que le FN, lui, a une direction et une ligne politique incontestées, sans avoir nul besoin de faire la danse du ventre pour se gagner quelques électeurs ici ou là.

A ce propos, ce que disait RR sur le candidat FN de Paris s’est malheureusement avéré juste: ce n’est pas en essayant d’amadouer qui que ce soit d’une quelconque communauté qu’on arrive à la victoire, la preuve en aura été faite.

Reste le cas corse, qui il y a quelque temps encore aurait fait la une de tous les journaux: ce sont les nationalistes qui remportent la région !

A mon sens excellent exemple de ce qui pourrait attendre la France si on ne change rien en haut : le peuple corse a choisi d’infliger une grosse baffe à la gauche et à la droite, ou plutôt aux clans politico-maffieux qui sont à l’oeuvre derrière.

Je ne dis pas que le nationalisme corse soit tout blanc, loin de là (il a plus tué de nationalistes que l’Etat français!), mais quand la pourriture s’installe, les gens sont prêts à tout essayer, y compris le nationalisme anti-français. A méditer.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




10 thoughts on “Et les Corses ? Et les Corses ? On n’en parle pas, des Corses qui ont voté nationaliste ?

  1. Albert

    Le commentaire de « coupendeux » est simpliste.
    Le vote « nationaliste » en Corse s’explique par des tas de raisons, la moindre n’étant pas la déconfiture de l’Etat français depuis 40 ans.

  2. Sébastien95

    Entendu sur RMC « Les Corses ont votés pour les nationalistes, car, les Corses ont une identité, etc. »
    Et bien, c’est la meilleure celle-là ! Les Corses ont droit à une Identité, une Histoire, une Culture, une Langue, une Religion.
    Mais, en aucun cas, nous les Français, n’auront plus droit à cet acquis, devenu un privilège, pour lequel il faudra nous battre jusqu’à la mort !
    Tous ces journaleux sont à vomir.
    Ils rampent devant l’élection des nationalistes corses, en font des louanges médiatiques. On ne sait jamais ce qu’ils pourraient trouver sous leurs capots de voitures… (humour noir)
    Et les nationalistes corses qui exigent déjà une amnistie totale et sans condition des tous les prisonniers corses, Yvan Colonna inclus…
    Combien de temps avant qu’ Hollande signe le décret ???

  3. parisienne

    comprenons, il y a les « bons nationalistes » et les « méchants » qui eux « détestent tout ce qui n’est pas français », nuance!!!;
    J’ai eu le plaisir d’entendre l’heureux élu corse Simonéi ,sur RMC, qui demande l’amnistie de tous les condamnés ,et notamment COLONA qui cela va de soi est innocent, et l’indépendance:…,quand un des journalistes, lui rappelle que l’île à juste titre bénéficie des impôts réglés par les contribuables de toute la France, là, le nouvel élu, n’a pas répondu……
    Mon propos, n’est pas de remettre en cause le vote corse, mais tout simplement de constater que certains méritent toute la considération et les autres tout le mépris d’une classe politique et des médias qui sont loin d’être des saints!!!

  4. PUGNACITE

    REGIONALISME et nationalisme ne sont ils pas les composantes d’une même ligne de pensée et de raisonnement?
    Force est de constater que le régionalisme Corse exclusif de tout et de tous ,tend à faire l’unanimité positive dans les milieux dits autorisés cad politico-médiatiques.
    En revanche le fait de valoriser la nation est assimilée à un extrêmisme inacceptable…
    Cherchez l’erreur

  5. jan

    On remarquera qu’il y a pas eu de front  » républicain, d ‘union  » républicaine contre ces nationalistes…
    Ils pouvaient gagner donc. C’ était pas un problème…
    Donc , pour les droitistes et les gauchistes, La Corse peut très bien avoir son indépendance…
    Il faudrait demander l’avis au Front National qui fait 9% la bas

  6. cac49

    Les Corses ont droit d’être nationaliste, les continentaux à être ultra-nationalistes d’après ce gouvernement de fous (Roland Magdane) qui gouverne à deux vitesses, ceux qui votent pour eux quittent à fermer les yeux sur leurs activités facheuses/terroristes et ceux qui votent contre eux qu’il faut abattre envers et contre.

    1. cac49

      Les Corses ont droit d’être nationalistes, les continentaux à être ultra-nationalistes d’après ce gouvernement de fous (Roland Magdane) qui gouverne à deux vitesses, ceux qui votent pour eux quittent à fermer les yeux sur leurs activités facheuses/terroristes et ceux qui votent contre eux qu’il faut abattre envers et contre tout.

Comments are closed.