Au moment où l’EI s’attaque à nos écoles, on autorise le port du hidjab à l’entrée !!


Au moment où l’EI s’attaque à nos écoles, on autorise le port du hidjab à l’entrée !!

Ce matin, à 11 h, je suis allé assister à la petite cérémonie au monument aux morts, présidée par M. le Maire (de droite depuis 2014, après 19 ans de maire PS, condamné en correctionnelle pour harcèlement…) pour commémorer les morts pour la France en Algérie, Tunisie et Maroc entre 1954 et 1962.
Passant devant l’entrée des services administratifs de la Mairie, j’y ai lu une affichette A4 sur les mesures de sécurité prises autour des écoles  :

En voici quelques extraits intéressants :

 Afin de faciliter la circulation le matin et le soir, les parents qui le peuvent sont invités à accompagner leurs enfants à pieds ou en bus. Les parents qui décideront d’accompagner leurs enfants en voiture, devront faire preuve du plus grand civisme en ne stationnant pas en infraction. 

Les rondes de la  police municipale ont été renforcées aux abords des crèches et des écoles.

Des agents supplémentaires ont été affectés à la porte des écoles afin de renforcer le contrôle. Ils seront présents par roulement devant chaque établissement.

Toutes les activités scolaires nécessitant un déplacement en transport, hors commune, sont annulées.

Des consignes de contrôle des personnes qui accèdent aux bâtiments publics ont été données à l’ensemble des personnels. Les parents doivent donc déposer leur(s) enfant(s) aux portes des écoles et des accueils de loisirs. Pour récupérer leur(s) enfant(s), les parents doivent :

– s’identifier auprès du personnel présent, une pièce d’identité peut être demandée ;
– quitter le plus rapidement possible les abords des écoles et des accueils de loisirs.

http://www.fontenay-aux-roses.fr/actualites/fiche/vigipirate-mesures-de-securite-renforcees.htm
Mais ayant toujours l’esprit mal tourné, cette cérémonie m’a donné l’occasion d’en parler au maire adjoint chargé des questions de sécurité, un ancien policier. Je lui ai posé la mienne :

« Et si un gentille maman, emballée du cou aux talons, porte une ceinture d’explosifs sous ses amples vêtements, avec l’intention de se faire sauter au milieu d’un maximum de parents, enfants et enseignants ? »

Réponse : « C’est un risque… mais du moment que son visage est découvert, la loi ne nous permet pas de savoir ce qu’il y a sous ses vêtements. »

Les 14 morts et 17 blessés de San Bernardino seront combien, si cela se produit dans une de nos écoles ?
Et quel chiffre faudra-t-il atteindre pour changer la loi ??

 

Note de Christine Tasin

Il appartient aux parents d’élèves de faire pression auprès des maires et des préfets pour que soit interdit à proximité des écoles tout vêtement islamique qui permettrait  à une ceinture d’explosifs d’être cachée, principe de précaution oblige. Et tant pis pour ceux qui seraient vexés et crieraient à la discrimination. Nos enfants valent bien ce petit effort, non ?  Voir les menaces ci-dessous. 

Le magazine de l’État islamique Dar al Islam ordonne aux parents musulmans de retirer leurs enfants des écoles françaises et demande de tuer les professeurs qui y enseignent la laïcité.

Titré «La France à genoux», le magazine francophone en ligne de l’État islamique, Dar al Islam, revient évidemment avec délectation dans son dernier numéro sur les attentats du 13 novembreà Paris. Cet outil de propagande, officiel, destiné à toucher de futurs djihadistes francophones, propose deux longs dossiers. L’un dénonce l’École de la République française et son éducation «mécréante», l’autre présente de façon très favorable les écrits du pamphlétaire français Marc-Edouard Nabe, nouvelle “star” de l’État islamique, donc, après le philosophe Michel Onfray.

En ligne de mire de Daesch, encore et toujours, la laïcité. La revue au ton haineux et apocalyptique conseille à ses lecteurs de «délaisser l’éducation des mécréants». Car cette «éducation dans le cas de la France en particulier» serait un «moyen de propagande servant à imposer le mode de pensée corrompu établi par la judéo-maçonnerie». Du complotisme rance… Le but de cette éducation à la française serait donc «de cultiver chez les masses l’ignorance de la vraie religion et des valeurs morales telles que l’amour de la famille, la chasteté, la pudeur, le courage et la virilité chez les garçons.»

La charte de la laïcité dénoncée comme un tissu de mécréance

L’islam «en tant que seule religion de vérité ne peut cohabiter avec cette laïcité fanatique», insiste l’article qui s’en prend plus particulièrement à la charte de la laïcité affichée dans tous les établissements scolaires depuis 2014. Cette dernière stipule notamment que «la Nation confie à l’École la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République.» Or ces «valeurs», affirme Dar al Islam, «ne sont pour le musulman qu’un tissu de mensonges et de mécréance». L’article détaille pourquoi le «vrai musulman» façon Daesch devrait rejeter la laïcité, la liberté de conscience et l’égalité telle qu’elle est enseignée dans les écoles de la République. «Tout musulman qui lit la charte de la laïcité sait ce qu’elle implique comme mécréance. Lorsque tu mets ton enfant à l’école de la république, tu acceptes qu’il ingurgite cette bouillie de mécréance, corrompant ainsi sa prime nature et lui faisant emprunter les voies des gens de l’Enfer.»

Il s’en prend aussi à d’autres «péchés présents dans ces écoles»: la mixité entre les filles et les garçons «qui est une porte ouverte vers la fornication», «l’interdiction du voile» à l’école car il «est évident que le but et la cible de cette interdiction est le hijab qu’Allah – du haut des sept cieux – a rendu obligatoire aux mères, épouses et filles des croyants.» Il s’en prend encore au «dessin des êtres dotés d’âmes» et à «la musique présente à tous les niveaux de l’enseignement des écoles de la mécréance».

«Tuer tous ces corrupteurs»

Pour cet organe de propagande destiné à susciter des vocations de combattants, «la solution face à ce problème» est bien évidemment des plus simples: rejoindre la terre d’islam et «faire la hijrah (NDLR, l’émigration) vers le Califat» qui «a mis en place des écoles où les programmes sont réellement islamiques, purifiés de toutes les mécréances et péchés cités précédemment.» Autre recommandation: «combattre et tuer tous ces corrupteurs». «Il est donc une obligation de combattre et de tuer, de toutes les manières légiférées, ces ennemis d’Allah. Cela vaut pour les professeurs qui enseignent la laïcité aux enfants. Quant aux services sociaux qui arrachent les enfants musulmans à leur famille pour les confier à des mécréants et détruire ce que le musulman a de plus cher après sa religion, ceux-là combattent par la main et nous incitons nos frères en terre de guerre à les frapper». Tout au long de l’année 2015, l’EI a régulièrement menacé la France, ses intérêts et ses citoyens, notamment via ce magazine rappelait encore récemment l’observatoire du Moyen-Orient.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/12/02/01016-20151202ARTFIG00158-la-propagande-de-daech-s-en-prend-a-l-ecole-francaise.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean Lafitte

Linguiste, colonel de l’armée de l’air retraité


8 thoughts on “Au moment où l’EI s’attaque à nos écoles, on autorise le port du hidjab à l’entrée !!

  1. hathoriti

    A.Chauprade, sur R.Courtoisie, vendredi dernier disait qu’il serait très facile de désislamiser la France. Il suffit simplement de dire NON ! à chacune de leurs revendications, de leurs exigences, de fermer les mosquées salafistes d’abord et les autres ensuite, d’INTERDIRE formellement les « chemises de nuit », les belphégor, le hallal, de ne leur donner aucun poste dans les transports et autres entreprises françaises, fermer les frontières, etc…Seulement, il faut un autre gouvernement que le truc qui prétend nous diriger. Le simple fait de savoir que ces cinglés demandent de tuer les enseignants est effarant. Comment peut-on permettre une chose pareille?

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Il faudrait que nos enseignants lisent d’urgence ces textes et réfléchissent, surtout, à qui ils sont adressés.

    A qui d’autres qu’à leurs élèves musulmans, aux parents de leurs élèves musulmans ?

    Nous avons donc bien, ce qui est inaudible , pour le moment, pour nos chers professeurs, un ennemi extérieur relayé par un ennemi intérieur.

    Il ne faudra pas venir pleurer quand nous verrons les premiers assassinats d’enseignants français ….

  3. inconnue

    j’ai tellement de haine pour ces gouvernants que je me peux faire un commentaire et aussi pour ces envahisseurs « légaux » et illégaux qui nous narguent, nous bafouent, nous menacent, et ce avec l’aval des gouvernants actuels

  4. nanard61

    Une question ? Que feraient tous les adorateurs du vivre ensemble si une voilée venait boire un café en terrasse a coté de tout le monde……On verrait s il sont conciliants ces bobos

  5. xtemps

    C’est bien pour cela que nos chère et tendre élus sont des criminels.
    Ils nous exposent sciemment en danger en nous laissant avec cette meurtrière musulmane dans toute l’Europe, aux poteaux!.
    Et tout cela pour des histoires d’un chamelier qui auraient soit disant existé il y à 14 siècles!, alors que ces musulmans n’étaient même pas nés à cette époque.
    Qu’ils croient à leurs histoires, qu’ils n’emmerderaient pas les autres avec çà, je comprendrais encore, mais tuer des gens pour conneries pareilles, là çà dépassa tout, qu’ils gardent leurs conneries et dehors!.
    Ces gens sont des arriérés et débiles mental pour croire à un tissu de connerie pareil, il y à beaucoup trop de haine chez ces gens là.
    Si nous laissons faire l’Islam, il y à plus rien de français et d’européens, l’Islam de la haine dehors!.

  6. Bruno

    On croit rêver quand on entend un tel commentaire de l’adjoint de ce Maire… le risque devrait être ZERO !

    C’est vraiment inconcevable d’entendre de telles choses, on devrait interdire l’entrée des école aux Belphégores pour la sécurité de nos enfants…

Comments are closed.