Merkel a décidé au nom de l’Europe la reprise des négociations pour l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne


Merkel a décidé au nom de l’Europe la reprise des négociations pour l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne

Serait-ce un marché de dupes ?

Les Turcs empochant trois milliards d’euros, plus cette promesse insensée d’entrée dans l’union, du moins de reprise des négociations. La Turquie fait partie de l’OTAN, c’est même un point stratégique pour cette organisation aux mains des USA, notamment pour empêcher l’influence de la Russie, pays défendant encore les valeurs occidentales, dont les popes bénissent les avions allant bombarder Daesh.

Pour cette raison la Turquie est protégée par les USA qui use de sa puissance diplomatique, économique sur l’Europe pour pousser l’Union Européenne à l’intégrer.

Le loup dans la bergerie, avec un Yacip Erdogan, ne cachant presque pas ses sympathies pour l’état islamique qui fait le travail d’extermination des Kurdes à sa place ! Sans compter le pétrole volé à la Syrie dont profite de manière obscène cet état qui n’a rien d’Européen.

Vladimir Poutine demande la restitution de Sainte Sophie à l’église orthodoxe : pourquoi pas, les musulmans demandent, eux, la cathédrale de Séville. Dans un cas comme dans l’autre ce sont des « vœux pieux » mais il est important que l’islam sache que nous ne nous laisserons pas faire.

Huit groupes terroristes islamistes, qui forment le Front Al-Nosrah et l’Etat Islamique (DAECH) en Irak et en Syrie, soutiennent le dictateur réélu récemment, et cela prouve, si c’était nécessaire, le soutien total d’Erdogan au terrorisme islamique.

Et c’est cet Etat que les illuminés de Bruxelles veulent accueillir au sein de l’Union ?

Il faut seulement savoir qu’AVANT d’entrer dans l’Union un référendum en France serait obligatoire sauf si les députés et sénateurs atteignent une majorité des trois quarts pour prendre la décision eux-mêmes : ce qui est, d’après les experts peu probable. Donc en théorie il faudra que les Français approuvent cette demande ce qui est encore moins probable !
A moins, à moins bien sûr d’une magouille ou carrément d’une décision dictatoriale de la présidence de la République ! Mais de l’eau a le temps de couler sous les ponts d’ici là ! Espérons-le du moins et espérons surtout que les manettes de notre pays vont changer de main…

Comme le dit l’auteur de cet article du Figaro http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/12/01/31002-20151201ARTFIG00161-comment-la-turquie-joue-au-poker-menteur-avec-l-union-europeenne.php

Désormais c’est Ankara qui dicte le montant de son soutien, le prix de ses visas et le calendrier de son adhésion. Ce n’est plus l’Europe qui impose ses critères d’adhésion mais la Turquie qui s’impose à l’Europe.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Alain de Catalogne

Responsable Résistance républicaine Espagne


8 thoughts on “Merkel a décidé au nom de l’Europe la reprise des négociations pour l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne

  1. AvatarJehan Morel

    Les turcs , complices de Daech , hors d’Europe…..ou alors au Merkeland, pays de lavettes et de pauvres types!

  2. Lanlignel ArmandLanlignel Armand

    Sur nos billets de banque une carte de l’Europe est dessinée. Sur les anciens billets (de 20 € et plus) ne figure qu’une petite partie de la Turquie. Sur les nouvelles coupures de 5 € et 10 €, c’est la totalité de la Turquie qui est dessinée. Nous sommes déjà trahis.

    On peut malgré tout appliquer la consigne des patriotes en mettant un X au crayon sur la Turquie dans les deux cas. Cela signifie que l’on vote contre l’entrée de la Turquie en Europe. Ceci n’enlève aucune valeur au billet qui conserve sa validité puisqu’il y a la signature du banquier et un numéro de billet. Cela fait deux ans au moins que j’applique systématiquement cette consigne.

  3. Avatarmarco13

    « ’…AVANT d’entrer dans l’Union un référendum en France serait obligatoire… » pour info les français ont votés NON au traite de constitution européenne ce qui n’a pas empêché qu’il se réalise sans aucune difficulté.
    Dans cette escroquerie à grande échelle qu’est l’Europe, le vote des habitants n’a aucune valeur.
    il en sera de même pour l »entrée de la Turquie dans l’Europe.
    Les peuples seront consultés pour la forme, mais la Turquie sera intégrée sans aucun problème.
    Sauf si une révolution se propage…

    1. hoplitehoplite

      En état d’urgence, un référendum sur la Turquie? Car il ne fait pas de doute que cet état va perdurer un long moment

Comments are closed.