L’assignation à résidence utilisée non pas contre les djihadistes mais contre les écolos anti-COP 21


L’assignation à résidence utilisée non pas contre les djihadistes mais contre les écolos anti-COP 21

Et voilà !

Perquisitions chez les militants écolos susceptibles de troubles à l’ordre public. Traduisez, susceptible de crier des slogans anti-COP 21 devant les illustres visiteurs hébergés au Bourget…

Vingt-quatre militants ont été assignés à résidence dans le cadre de l’état d’urgence décrété après les attentats de Paris. L’objectif : les empêcher d’aller manifester à Paris lors de la COP21.

Les autorités veulent les empêcher d’aller manifester à Paris lors de la COP21, la conférence internationale sur le climat qui s’ouvre lundi au Bourget. Vingt-quatre militants ont été assignés à résidence dans le cadre de l’état d’urgence décrété après les attentats du 13 novembre. Dans trois de ces arrêtés, consultés par l’AFP, les personnes visées, âgées de 27 à 30 ans et soupçonnées d’appartenir à «la mouvance contestataire radicale», ont interdiction de quitter leur ville de l’ouest de la France, à moins d’obtenir une autorisation préfectorale. Elles doivent pointer trois fois par jour au commissariat et ont l’obligation de rester à leur domicile de 20 heures à 6 heures, jusqu’au 12 décembre, lendemain de la clôture de la conférence climat. Bernard Cazeneuve a déclaré assumer totalement la mesure.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/28/01016-20151128ARTFIG00042-des-militants-ecologistes-assignes-a-residence-le-temps-de-la-cop21.php

C’est pour cela que les députés ont voté l’état d’urgence ?

C’est un chèque en blanc fait à ceux qui rêvaient d’un système totalitaire et d’un pouvoir dictatorial.

Maxime  

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


7 thoughts on “L’assignation à résidence utilisée non pas contre les djihadistes mais contre les écolos anti-COP 21

  1. Lio de France

    C’était à prévoir, il l’on fait !
    Quel est parti politique, le député, sénateur qui dénoncent cela ? personne !
    Le mouton français a de l’avenir.
    Les abattoirs, halals ou pas sont grand ouverts.

    1. Maxime

      En clair, il va être interdit de manifester à certains endroits pendant une durée indéterminée, pour éviter une dispersion des forces de l’ordre, selon le motif invoqué par le gouvernement. Je doute fort que le Conseil constitutionnel aurait validé une telle interprétation. On comprend mieux maintenant pourquoi Valls a demandé qu’il ne soit saisi par personne. Certes, est invoqué le passé de ces militants qui auraient été violents à l’occasion de certaines manifestations. Mais comme on sait si bien le dire dans d’autres circonstances, « non bis in idem » : il n’y a pas de double condamnation pénale en France ! le passé est le passé ! Qui croit vraiment que ce sont ces gens qui sont dangereux au point d’être dans le champ de la loi sur l’état d’urgence ? et sans les attentats, ils auraient eu le droit de manifester ! si les forces de l’ordre sont en sous effectif, ce n’est pas leur faute, mais celle des différents gouvernements qui les ont réduit ou n’ont pas su anticiper en augmentant les effectifs devant des menaces pour la sécurité que tout le monde voyait venir « gros comme un camion ».

      1. Maxime

        NB: mon commentaire est modifié par le suivant (12h44), l’interdiction étant apparemment limitée dans le temps d’après les consignes de Cazeneuve.

  2. Christian

    c’est carrement de la dictature et la liberté d’expression et muselée. Notre gouvernement est le même que celui de castro.. Pauvre France.

  3. breizlande

    oui j ai été navrée quand j ai entendu cela
    pourtant la menace vient bien des islamistes barbaresques chez nous ..
    quand même pas des écolos ……….

  4. hathoriti

    Et pendant ce temps, les mahométans armés jusqu’aux dents courent et circulent en France, librement et sans problème…ou si peu…si nous n’avions pas eu les attentats, il n’y aurait contre eux aucune poursuite, aucun contrôle…vous vous rendez compte de la perversité?

Comments are closed.