Voyage au bout de l’horreur : témoignages de jeunes djihadistes en Syrie


Emission de France-Inter du lundi 23 novembre 15, « un jour dans le monde » de Nicolas Demorand à réécouter d’urgence sur le site de France-Inter.

Lundi dernier, au volant de ma voiture, dans les embouteillages franciliens, entre 18h10 et 18h30, j’ai écouté cette émission et j’avais froid dans le dos en entendant les interviews réalisées par Omar Ouhmane (correspondant au Liban) qui a recueilli le témoignage de jeunes « Français » de papier partis combattre en Syrie.

Je prends un seul exemple en réponse à la question : « qu’est-ce que vous regrettez le plus de la France » la réponse, fanfaronnante, d’un « combattant » est celle-ci :
« je regrette, compte tenu du nombre d’infidèles, de mécréants, qu’il y a là-bas, de ne pas en avoir égorgé un maximum… »
Nicolas Demorand, l’animateur de l’émission, ancien directeur du journal Libération, donc plutôt du côté de la bien-pensance, avouait être glacé par les témoignages de ces jeunes Français…
Ces « chances pour la France »…qui rendent bien au pays tout ce qu’il a fait pour eux (éducation, allocations) par un amour débordant qui ne cesse d’ailleurs d’inquiéter les plus lucides d’entre nous…

Voici un résumé de l’émission du 23 novembre (pris sur le site de France-Inter) :

« De nombreux jeunes se laissent séduire par le discours de Daech. Beaucoup sont recrutés d’abord en Europe, partent par la suite en Syrie pour se former et reviennent enfin sur le sol européen pour commettre des attentats.
Comment fonctionnent ces filières ? Comment peuvent-ils traverser, entrer et sortir d’Europe sans être inquiétés par les services de sécurité ? De quelle manière ces jeunes sont-ils embrigadés et formés à tuer ?
Pour répondre à ces questions, Romain Caillet, chercheur spécialiste du mouvement djihadiste, est l’invité de Nicolas Demorand.

Avec des témoignages de jeunes embrigadés recueillis par notre correspondant au Liban, Omar Ouhmane. Témoignages qui complètent ceux diffusés dans l’émission du mardi 10 février sur la « guerre contre l’Etat Islamique : les nouvelles lignes de front ». »

France-Inter.

Je vous invite à écouter attentivement cette émission, en vue, une fois de plus, de prendre toute la mesure d’une réalité plus que glaçante !

Diogène le Païen

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




6 thoughts on “Voyage au bout de l’horreur : témoignages de jeunes djihadistes en Syrie

  1. AvatarLe Chatelain

    Hélas Diogène, nous en sommes persuadés nous qui vous lisons, ces tous ces aveugles et sourds d’islamophiles qui faut convaincre !
    Après les attentats, une parisienne DJ à lancé une « opération » faire de la musique (http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2015/11/17/apres-les-attentats-et-si-vous-montiez-le-son_4811787_4497186.html) Si l’intention est bonne, elle consiste encore à mon avis à « anesthésier » le peuple
    Il faudrait brancher des hauts parleurs à nos fenêtres et diffuser en boucle cette diffusion de France Inter (Ainsi que d’autres)!
    Autour de moi, personne n’a pris la mesure du danger et ce n’est pas faute de l’avoir dit encore et encore !

  2. AvatarChristian

    Je me demande ce qu’il faut faire pour arriver à ouvrir les yeux aux Français. C’est pas possible ils sont drogués à l’islam. Et pendant ce temps l’islam avance.

Comments are closed.