Il est urgent de rétablir le service militaire obligatoire pour défendre la patrie


Il est urgent de rétablir le service militaire obligatoire pour défendre la patrie

Hier soir, sur LCI, débat entre Pierre Joxe qui défendait le retour du service national et François Fillon qui suspendit le dit service dans le gouvernement Juppé, sous Chirac, pour des raisons comptables.  Pierre Joxe utilisait les mêmes arguments qu’un certain nombre d’entre nous...

A relire, l’excellent article de Daniel Pollett

http://resistancerepublicaine.eu/2015/quand-napoleon-et-churchill-armaient-leurs-concitoyens-hollande-les-envoie-a-labattoir/

Jarczyk

 

On a évoqué récemment la conscription avec la Suisse. Peu de pays européens ont maintenu la conscription : la Suisse a voté à une grande majorité le maintien de son armée milice-citoyenne, considéré comme le pilier fondateur de ce pays de huit millions d’habitants.
Actuellement, la Norvège, la Finlande, l’Autriche et la Grèce ont maintenu le service militaire obligatoire, au Danemark il reste facultatif.

Quand j’observe la génération actuelle je suis frappé par une chose : revendication des droits de plus en plus jeune, droits comme la liberté sexuelle sans bien entendu assumer les conséquences éventuelles, mais paradoxalement une dépendance plus grande aux aînés, parents, grands-parents et ceci de plus en plus tard.

Nous constatons une génération de Tanguy, surtout chez les garçons de plus en plus importante : la cause : laxisme de parents, enfants de mai 68, crise économique avec le chômage, mais pas seulement : même chez les actifs on sent une tendance à ne plus vouloir prendre de responsabilité, à se réfugier derrière certains paradis artificiel, pas seulement la drogue ou l’alcool, souvent perçus comme anodins, les jeux informatiques prennent une grande place et empêchent la création, ou simplement la culture à travers l’art, ou la lecture. Les jeunes femmes sont moins touchées,  le symptôme est le nombre bien supérieur d’éléments féminins dans les universités dans les années terminales.

J’en reviens à notre jeune génération masculine. Avant,  le service militaire marquait une frontière entre l’adolescence et l’âge adulte. On sortait de la conscription homme,  avec le désir de travailler, de fonder une famille, bref de s’émanciper. Maintenant on veut le beurre et l’argent du beurre ; se mettre en couple soit, fonder une famille soit, mais chez papa maman qui subviennent aux besoins !
Cela fait une génération de jeunes revendicatifs, souvent de gauche, parce que c’est à la mode et ça fait rebelle (alors qu’ils nagent dans le « politiquement correct ») mais incapables de construire ou même de se sacrifier pour une cause, encore moins pour la Patrie. Heureusement il semblerait y avoir depuis quelques années un sursaut en France de jeunes patriotes qu’il faut appuyer car ils seront le futur de notre pays.

L’année dernière j’ai reçu un couple de jeunes russes : elle étudiante en journalisme en dernière année, 20 ans, lui ingénieur aéronautique, 24 an,s ayant fait son service militaire ; j’ai été surpris par leur maturité, leur sens des responsabilités, leur culture et leur politesse. Je les ai félicités eux et leurs parents pour leur bonne éducation.

Education, notion vaste, mais le service militaire en faisait partie, et je pense que ce serait la solution pour avoir une population mobilisable contre tout danger extérieur ou intérieur. Qui plus est, le brassage social donne un sentiment de solidarité plus grand, sentiment indispensable par les temps qui courent. L’idéal est le système suisse de milices citoyennes avec l’équipement à domicile et l’infrastructure permettant des regroupements rapides avec abris anti atomiques. L’armée française a beau être la première d’Europe, elle reste une armée de professionnels, spécialisés, certes, mais il lui manque l’âme des premiers mobilisés, ceux de l’an 1 de la République qui repoussèrent toutes les armées étrangères hors de nos frontières, ceux de la guerre 14-18, et des résistants de la dernière guerre mondiale parce qu’ils avaient la rage au ventre et l’idéal de se battre pour sauver leur Patrie.

Alain de Catalogne, responsable Résistance républicaine Espagne

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Alain de Catalogne

Responsable Résistance républicaine Espagne


23 thoughts on “Il est urgent de rétablir le service militaire obligatoire pour défendre la patrie

  1. JackJack

    Le service existait de mon temps, la majeure partie passée en Algérie en ce qui me concerne ; les années passées sous l’uniforme comptent parmi les meilleurs souvenirs de mon existence. Je m’y suis fait des copains à vie. J’y ai rencontré des anciens d’Indochine, des officiers avec qui, sous-off., je pouvais prendre un pot au mess et discuter en bonne et franche camaraderie. La suppression du service a été une monstrueuse bêtise qui, entre autres, a fait disparaître le patriotisme.

  2. AvatarPierre 978

    Je suis d’accord pour le service militaire car cela forme un homme. Néanmoins un problème se pose aujourd’hui compte tenu de la population. Si le service militaire était rétabli aujourd’hui, les musulmans seraient automatiquement incorporer et vu le nombre cela poserait un énorme problème surtout lors des séances de tirs. Dans certains régiments il y aurait 50 % d’appelés musulmans et certainement des affrontements violents avec des conséquences très graves. Une solution, la constitution de milices patriotes à travers la France en soutien à l’armée.
    Cela finira par arriver car les événements s’aggraveront très rapidement dans les mois à venir.
    Le problème reste l’armement pour la défense au cas où.

    Pierre

    1. Avatarjarczyk

      Notons bien que le service militaire n’a jamais été supprimé, seulement « mis entre parenthèses » de la République, par la volonté de Chirac, sur les conseils avisés d’un François Fillon, alors ministre de la Défense, mais sur des arguments purement comptables…C’était en 1995 et Mitterrand avait déclaré, je ne sais plus à quelle occasion ni dans quel cercle, qu’après lui, la France ne serait désormais dirigée que par des comptables…
      S’il fut un Président critiquable sur bien des points, il fut, je pense le dernier à avoir, endossé le costume de la fonction qui était la sienne, en ayant encore le sens de l’Etat; Bernadette Chirac n’aurait pas dit de lui qu’il avait « la tête d’un épicier en faillite » comme elle le dit de François Hollande !
      On peut regretter que ce soit un ministre du gouvernement Juppé de l’époque qui avance les des arguments purement comptables!
      Coût du service militaire , à l’époque, selon Fillon : 1 milliard 600millions l’an.
      Tout en accusant, fielleusement Pierre Joxe de….Tenez vous bien… »Romantique » !
      Ainsi donc, dans cette « tête pensante », vouloir rétablir le service militaire, c’est non seulement rétrograde, mais romantique…Voilà quel sens de l’Etat, quelle idée de la Nation , de la nation française , dans ce qu’elle a de spécifique, depuis 1789, anime un homme qui fut ministre des armées et pour lequel, La Marseillaise, le chant de la Nation, doit se cantonnée aux seuls matches de football…Avec tout ce que le foot représente d’élans patriotiques, cela va de soit…
      Certes, le service dit « militaire » doit être reconsidéré en « Service National », obligatoire, cela va de soit, non pas sous l’ancienne forme sclérosée par une routine bourgeoise, qui permettait bien des aménagements et passe droits , le plus souvent « de classes », au sens marxiste, mais, comme le disent Pierre Joxe et la députée, « chevènementiste » responsable de la pétition en ligne , quel coût pour la Nation, des faillites conjuguées de l’Enseignement, de la Justice, de la famille même, quand, au sein de tant de familles se développent conjointement l’idée béate d’un « cocooning » égocentrique, et celle de la haine de la France…Avec les conséquences dramatiques et explosives que l’on sait ?
      Je l’ai déjà dit ici, et suis heureux de constater qu’il y a encore, en notre beau pays , des esprits lucides…M^me et surtout à gauche!
      Car, pour rebondir sur le thème de la Résistance, il faut, effectivement « réarmer la Nation » comme le souhaite Joxe, afin de ne pas laisser aux seuls professionnels des armes, le soin de le faire, non seulement pour des raisons psychologiques mais aussi démocratiques: c’est à la Nation qu’appartient, en premier lieu le soin de défendre la Patrie et c’est précisément ce soin qui s’incarne dans la Marseillaise !
      Alors, bien évidemment, exit les revendications communautaristes qui surgissent ça et là au sein de nos armées…Car effectivement, un « Service National » digne de ce nom, ne peut advenir que si c’est l’esprit humaniste, qui dépasse les seules frontières d’un pays, parcoure l’ensemble de la Nation… Ce qui doit se traduire par les différentes orientations possibles de « service » à la Nation…Bien évidemment,
      Toute naïveté à l’égard d’un « islam de France » ou autre spécificité politico religieuse est à exclure…Après tout, l’objection de conscience cela existe aussi, non?

      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/16/97001-20151116FILWWW00161-une-petition-pour-le-retour-du-service-national.php

  3. Daniel PollettDaniel Pollett

    Le service militaire avait aussi pour avantage de conforter la discipline déjà intrinsèque à l’éducation (à mon époque) et conduisant à faire passer l’intérêt commun avant les considérations personnelles. On acquérait aussi le sens de l’organisation et chacun devait rendre compte de ce qu’il faisait, une intéressante obligation là aussi.

  4. AvatarDodds

    C’est trop tard ! Des milliers de postes ont été supprimés, des unités dissoutes (régiments, bases aériennes, etc ), les installations vendues, voir réhabilitées par les municipalités, quand elles n’ont pas tout simplement été laissées à l’abandon ..
    Réduit à peau de chagrin, le budget des Armées ne permet même plus de renouveler le matériel ou les équipements, et sert de variable d’ajustement au profit d’autres ministères.
    Dans le contexte économique actuel, il est totalement utopique de penser que l’Armée pourrait reprendre la responsabilité d’un service national qui demanderait plusieurs milliards d’euros de financement.
    L’Armée est à ce point saccagée qu’il serait question de vendre certains bâtiments de la Marine pour ensuite les louer (?)
    Pour ne pas connaitre l’état de l’Armée Française, les politiques qui viennent d’avoir cette idée sont soit totalement à côté de leurs pompes, soit déjà dans les promesses démagogiques prés 2017, si ce n’est les deux !! ..
    Ensuite, l’Armée n’a pas vocation à faire ce qui n’a pas été fait par les parents et l’éducation nationale : Cette « proposition » n’est qu’une fumisterie qui tendrait à vouloir déléguer aux militaires la responsabilité de rattraper en quelques mois (6,12, ..?) ce qui n’aurait pas été fait pendant les 18 ou 20 années précédentes !

  5. patriotepatriote

    étant ancien militaire , remettre le SN est utopique ! pourquoi ?
    déjà les mentalités ont changées !

    et comme le cite parfaitement  » Alain de catalogne » que je salue au passage !  » Nous constatons une génération de Tanguy, surtout chez les garçons est de plus en plus importante .. !  » à cause de quoi ou à cause de qui ?
    ben la réponse est toute trouvée , la télé avec ces émissions pour débiles et séries à la con ! , les portables , les jeux vidéos ! et le laxisme ou du fait de la fatigue psychologique des parents dont la formule est « j’en n’ai rein à battre » !

    et surtout envers le laxisme des politiques ! comme par exemple la  » Taubira  » qui décrit les couplets de notre hymne national qui pour elle je cite  » sont épouvantables les paroles de la Marseillaise, sont sanguinaires, elles sont d’un autre temps, elles sont racistes, elles sont xénophobes »

    bon déjà à la base… j’emmerde la  » taubira  » elle qui n’a jamais connue l’armée et n’a jamais été au « Kosovo » qui n’a jamais fait de  » TIG » nettoyer les chiottes et faire son lit en « batterie  » ou au « carrer  » ni crapahuter avec 50 kgs voire plus sur le dos , ni dormi … seulement avec un œil ouvert en pleine foret avec – 10 degrés dehors ! et qui n’a jamais bouffer des rations de combat froides , car faire un feu ben … oui on vous repère ! ,elle qui n’a pas connue les affres d’être loin de sa famille ou de réconforter par un geste ou d’une parole un frère d’arme qui pète un boulon normal ! nous sommes humain au contraire de vous ! mais je vous rassure cela m’a fortement aider et surtout à m’en durcir ! et combien de politiques seraient prêt à faire ceci ? pas beaucoup voir zéro !
    j’ai un frère qui à été tuer à « Sarajevo » !

    demandez à des « jeunes  » qui à écrit la marseillaise ? qui à écrit  » les trois mousquetaires  » ? combien de couplets pour notre hymne national ? et bien c’est 15 ! et qui connait « Vauban » ?
    la semaine dernière je suis passer chez un collègue qui à un gamin de 16 ans et il avait à faire un DM ‘ devoir maison  » il devait citer les inventions et découvertes de « Léonard de Vinci  » vous savez la réponse ..? des autoroutes !!
    là …c’est mal barrer… !
    moi gamin je n’avais que le » petit Robert » et « Tout l’univers  » pour ceux et celles qui s’en rappellent .
    autre temps autres mœurs c’était avant

    il faut reformater tout ceci et depuis le début et apprendre et faire apprendre ceci est notre devoir !
    nos gamins ne connaissent rien ! à part des conneries ! et avant de se battre pour son pays ou de le servir c’est déjà le connaitre pour son histoire et ces valeurs !

  6. patriotepatriote

    et dites vous bien une chose les politiques n’ont n’a rien à faire de nous ! aucunes différences avant 1789 et maintenant ! entre monarchie et république ils œuvrent pour leurs privilèges et leurs acquis comme autrefois !
    ils s ‘en foutent du peuple ! ils s’en foutent des « sans dents  » ! ils n’ont rien à foutre des petits vieux c’est à dire de nos parents qui ont une retraite minable alors que ces traites à la patrie bénéficient de grandes rétributions sans n’avoir jamais travailler mise à part faire chier le monde !
    ben non ! il va y avoir un grain de sable dans les engrenages je pense !

  7. AvatarChristian

    J’ai fait mon service militaire et je me suis éclaté. ça a été une année formidable pour moi. les copains les exercices comme le parcourt du combattant, les tirs à armes réelle, pour moi c’était le pied car les corvées, le lit au carré, les piaules ultra propre tout ça ne me déranger pas, ni mes camarades, car tous avaient eu une éducation plus ou moins stricte de la part de nos parents. Et il n’y avait pas de musulmans à l’époque. Je ne suis pas sur que se soit la même chose maintenant et puis il y a de moins en moins de casernes.Le gouvernement n’est pas prêt à investir des milliards qui vont plomber un peut plus l’économie de notre pays.

    1. AvatarRon

      Bonsoir Philippe Le Routier,

      Je partage votre avis sur le service militaire et j’ai plusieurs raisons à cela :

      – Ce service était il vraiment militaire ? La réponse était le plus souvent négative. Il ne s’agissait généralement pas d’un parcours de formation, mais bien plus d’un parcours d’humiliation. Le SM était souvent la première obligation de l’homme citoyen et elle lui faisait prendre conscience de l’incroyable mépris que l’état Français éprouvait pour lui. Encore une fois, ce n’est pas en raison de l’obligation elle-même, somme toute normale, mais en raison de l’incroyable encadrement et de ses méthodes…

      – Sur 12 mois, combien de temps passait on vraiment à acquérir des connaissances militaires ? Pratiquement rien ! Formation totalement inexistante à des rares exception près. Dès lors, il était normal que les jeunes gens trouvent ce SM parfaitement inutile et stupide. La seule chose qu’il m’ait apprise est la méfiance envers l’état Français (je me répète, je sais)… Un comble !
      Je me suis toujours dit durant cette période épouvantable que jamais je ne me sacrifierais pour un pays pareil. Que pensez vous des heures passées à ramasser des feuilles mortes dans la cours de la caserne sans balai juste pour le plaisir d’humilier les appelés ? Que pensez vous des engueulades de « gradés » incultes et stupides sans aucune justification ? Ah ! si j’avais été armé dans ces moments là, je peux vous dire que ces types auraient eu intérêt à courir vite…

      – D’autres aspects du SM étaient inadmissibles. Il y avait une incroyable inégalité devant cette obligation et son contenu. Combien de protégés dont les parents avaient le « bras long » pouvaient, soit s’en exonérer, soit s’assurer d’une bonne planque ? Le SM était aussi comme la lame de la guillotine, il tombait… sans se préoccuper de ses conséquences parfois désastreuses.
      Combien de cycles d’études interrompus (même s’il existait des reports, c’était largement insuffisant), combien de premiers emplois difficilement décrochés anéantis par cette obligation inutile ?

      Bref, presque comme un seul homme, les Français trouvent aujourd’hui dans le rétablissement du SM une solution « miracle » à tous leurs problèmes, à tous leurs maux. Avant de dire n’importe quoi, il me semble important de réfléchir à tous les aspects de ce stupide SM à la Française…

      Notez bien que si l’intelligence et le soucis de la formation avaient été de la partie, le SM aurait trouvé à mes yeux certaines qualités. Malheureusement, il n’en est rien.

      PAR CONTRE, pour les musulmans et autres délinquants chroniques sévissant dans les territoires de non droit, je préconise, non pas un SM, mais des peines incluant le passage dans des camps à la discipline militaire. Les Américains ont expérimentés la chose avec moult délinquants. L’expérience est tellement difficile que la récidive est très faible. 6 mois à ramper quotidiennement dans la boue, sous la tutelle très très contraignante de chefs de guerre, ça vous change une fripouille en citoyen honnête.

      Vous n’êtes pas d’accord ? Faites gaffe, je viens de remettre la main sur mon flingue 😉

  8. AvatarLa Gauloise

    oui au service militaire obligatoire mais attention de ne pas former n’importe qui !
    La plupart de terroristes se sont formés dans les pays où ils sont nés et pourtant ils n’ont pas hésité à tuer ceux dont on pensait qu’ils étaient leurs « compatriotes ».
    Ils s’infiltrent partout car leur hypocrisie et leur cinoche sont tels que les citoyens-moutons gobent tous leurs mensonges !

  9. patriotepatriote

    demandez maintenant à des gamins de s’engager . là….?

    et comme le dit ‘ Philippe  » !  » Soldat c’est un état d’esprit, une vocation, presque un sacerdoce » et surtout l’amour de son pays !

    avec les tanguy ce n’est p

    1. patriotepatriote

      oups ! fausse manœuvre avec le clavier !
      avec les Tanguy ce n’est pas gagné !

      maintenant je fais parti des cinglés …………… !

      1. AvatarMaxime

        Tanguy, c’est assez péjoratif, car à notre époque, il y a aussi des difficultés d’emploi importantes et bien des jeunes combatifs dans leur vie peinent à la gagner, tandis que les générations précédentes, qui ont commencé leur carrière pendant les trente glorieuses, ont bénéficié de meilleures conditions de vie sans forcément s’être plus battues (les cadres supérieures avec un bac il y en a beaucoup de cette génération, aujourd’hui impossible sans master 2)… ce qui justifie parfois une solidarité intergénérationnelle qui n’est pas aussi illégitime que vous le supposez, car la plupart du temps, les parents n’ont plus d’obligation alimentaire et aident leurs enfants parce qu’ils considèrent qu’ils le méritent sur une base purement volontaire.
        Quant à rétablir le service militaire obligatoire, je pense que tout le monde n’est pas fait pour cela, homme ou femme. On pourrait déjà mieux orienter la dépense publique, cela donnerait plus envie de payer des impôts… si l’impôt était bien utilisé, il serait mieux vécu, alors augmenter les effectifs militaires et alléger des secteurs de dépense inutiles ou artificiels me semble être une bonne chose. Cela part juste du constat que tout le monde n’est pas fait pour faire le même métier et combattre comme militaire est à mes yeux un métier qui doit être reconnu comme il se doit.

  10. Avatarxtemps

    Je pense que le service national, avec un gouvernement comme celui là pas fort sûr, et non pas à cause de la mentalité que nous avons des jeunes d’aujourd’hui, car la discipline cela s’apprend très vite, à notre époque nous avions aussi des têtes de mules, le problème c’est la composition d’une certain population dans le pays qui comporte des risques, les ennemis dans le mêmes camp et les mêmes armes à certains incontinents djihadiste potentiel à tous moments à leurs porter, n’est pas à conseiller.
    Rien n’est normal et sûr dans nos sociétés avec des gouvernements comme nous avons actuellement.

  11. AvatarJean-Louis

    Oui, il faudrait un service militaire, mais pas comme avant. Trois à quatre mois d’entrainement intensif, à la dure, sans concessions aux pleurnichards ni aux objecteurs de conscience. Vous verriez que les lopettes d’aujourd’hui deviendraient des tigres en sortant de là.
    Avant, hormis en temps de conflit, les recrues passaient leur temps à glander des mois après leur formation en attendant la quille, c’est ça qui était débile (encore que, si je suis devenu secrétaire générale d’une association, c’est grâce à mon service militaire).

    Je ne suis pas d’accord avec Philippe. Bien-sûr, une bonne armée de métier saura faire. Mais s’il faut contrôler tout un pays, l’armée de métier n’a pas d’effectifs suffisants et s’épuisera à courir à gauche et à droite. Des recrues bien formées sous le contrôle de professionnels occuperaient et nettoyeraient le terrain bien mieux qu’avec des spécialistes peu nombreux.
    On voit bien comment cela se passe en Afrique : là où la puissance publique n’est pas suffisante, c’est la subversion qui reprend le dessus.

    Mais cela est impossible ! Pour qui suit un peu les affaires militaires sait que la France ne possède plus les structures pour accueillir, loger, former, nourrir des centaines de milliers de recrues. La Défense est dans un état de pauvreté plus que navrant. Seul, un chef d’état autoritaire pourrait lui redonner des moyens. Il nous manque l’aigle qui émerge dans notre pays de poules mouillées et de coqs qui se battent entre eux et qui laissent le poulailler aux renards.
    Quand aux recrues musulmanes, c’est simple : où ils feront avec (et certains le feront sans doute mieux que nos jeunes Bataclan), ou il seront déchus de la nationalité (sans les expulser car on ne sait pas où), privés de leurs droits civiques et des allocations qui vont avec. Mais pour cela, il faut un chef. Je n’ai pas encore lu si Nostradamus en a prévu un.

    1. AvatarRon

      Formation militaire de bon niveau ne rime pas forcément avec stupidité et humiliation. Or le SM n’était rien d’autre qu’un encadrement d’état confié à de vrais bourrins aux missions pour le moins obscures.

      Tout le monde connait très bien le niveau de ceux qui encadraient les appelés. Ceux qui ont vécu le SM s’en souviennent parfaitement…

      C’était tout un monde de médiocrité, de frustration et d’incompétence.

      Il m’est arrivé de croiser des officiers incapables dans tous les domaines.
      Et ce sont ces gens là qui prétendaient former les appelés ! Impensable.
      Ils n’étaient même pas capables de parler un Français correct…

      On ne risque pas d’enseigner l’art du combat quand on ne le maîtrise pas soi-même.

      Aujourd’hui, dans l’armée de métier, il y a des gens hautement spécialisés qui maîtrisent parfaitement les techniques nécessaires à l’exercice de leur métier, et c’est très bien comme ça. Les blaireaux à la recherche d’une carrière aux frais de l’état, sans autre contrepartie que leur inutilité, sont priés d’aller se faire voir ailleurs.

      1. AvatarDodds

        « Tout le monde connait très bien le niveau de ceux qui encadraient les appelés. Ceux qui ont vécu le SM s’en souviennent parfaitement…
        C’était tout un monde de médiocrité, de frustration et d’incompétence. » (??)

        Ne faites pas de votre expérience personnelle une généralité. J’ai eu l’immense privilège de former militairement quelques milliers de jeunes appelés dans les années 70/80 et je puis vous assurer qu’il fallait plus que des « compétences » pour arriver à mettre tout ce monde au même niveau en termes d’utilisation des armes, de topographie ou même simplement d’éducation civique; Certains arrivaient avec un ticket d’entrée pour l’ENA (c’était rare, mais j’en ai eu), d’autres étaient totalement analphabètes (environ 10 % … pas certain que ça se soit arrangé en 2015). Avec leur accord, le soir dans les chambres, les premiers donnaient des cours de lecture et d’écriture aux seconds .. Tous, sans exception, se retrouvaient sur le même pieds d’égalité au moment de franchir la porte du N 2501 … parce-que nous (ceux que vous qualifiez ‘d’incompétents, médiocres et frustrés » … ) les formions au parachutisme ….sur nos week-end.. Nous avons toujours eu entre 98 et 100 % de volontaires pour cette activité tant ils préféraient être occupés au lieu de s’emmerder dans leurs chambres. La règle était simple : Ne jamais les laisser inactifs ! (la même recette que celle appliquée dans la Légion … Vous n’oseriez pas écrire que ceux-là aussi sont des « incompétents »?) Trente ans après, je suis toujours en contact avec certains d’entre-eux. Quelques-uns ont même fait carrière dans l’Armée ..

  12. AvatarJOLIMOY

    Chirac n’aurait jamais dû abolir le service militaire ! Maintenant avec tous les apprentis djihadistes « français » (mon c** !), il faudrait faire un tri drastique ! C’est faisable mais compliqué.
    J’ai toujours été pour le maintien du S. N. : cette journée faite ne ressemble à rien, coûte de l’argent et ne sert à rien !!!

Comments are closed.