La commission européenne rend plus difficile la possession d’armes à feu dans l’UE


La commission européenne rend plus difficile la possession d’armes à feu dans l’UE
On les sent fébriles et pressés sur le sujet. C’est que l’exaspération des Français et des autres peuples d’Europe monte. Les attentats ont ouvert les yeux de quelques millions de citoyens supplémentaires qui commencent à comprendre que l’insécurité c’est maintenant.
Et comme nous le répétons ad nauseam depuis quelques jours, au lieu de donner à tous ceux qui en sont capables la possibilité de se défendre, de défendre leurs voisins, leurs familles ou les passants, ils vont tout faire pour désarmer le citoyen honnête, de peur que trop de patriotes armés ne se laissent ni égorger ni remplacer par les djihadistes faux réfugiés.
Qui s’étonnera de voir que la Commission européenne, Juncker en tête, a réagi au quart de tour aux attentats : vite une directive pour désarmer les Européens et empêcher ceux qui ne l’ont pas encore fait de s’armer. Juncker, vous savez, celui qui pousse à la roue chaque jour pour qu’il y ait toujours plus de « réfugiés » en Europe…
Naturellement, ils usent de takkya comme leurs amis, ils n’avouent pas encore que leur cible c’est nous. Alors ils accompagnent leurs demandes de nous désarmer de demandes de contrôle du marché noir et du trafic européen… Il est certain que dans l’Europe de Schengen, lutter contre le trafic d’armes illégales c’est plausible… Quant à gérer le marché noir, les services de police ne réussissent déjà pas à surveiller les fiches S, vous voulez en plus qu’ils cherchent les trafiquants d’armes ? Ils se moquent de nous… Quoi qu’il en soit, les propositions de Juncker vont être votées (elles seront votées, n’en doutons pas… ) et entreront en application dans trois mois…
Il était temps, tout le monde sait que les kalashs utilisées vendredi et les ceintures d’explosifs ont été volées à d’honnêtes tireurs sportifs, à de simples chasseurs et à des passionnés de compétitions de tirs…  On va donc leur compliquer sérieusement le droit d’avoir leurs propres armes…


Commission européenne – Communiqué de presse

La Commission européenne renforce le contrôle des armes à feu au sein de l’Union européenne

Bruxelles, le 18 novembre 2015
Aujourd’hui, la Commission européenne a adopté un paquet de mesures qui rendra plus difficile l’acquisition d’armes à feu dans l’Union européenne.
 Aujourd’hui, la Commission européenne a adopté un paquet de mesures qui rendra plus difficile l’acquisition d’armes à feu dans l’Union européenne, améliorera la traçabilité des armes détenues légalement, renforcera la coopération entre les États membres et garantira que les armes à feu neutralisées sont rendues inopérantes. Les propositions présentées aujourd’hui étaient prévues dans le programme européen en matière de sécurité, adopté en avril 2015, mais leur priorité est devenue plus pressante, à la lumière des récents événements. Ce faisant, la Commission soutient les États membres dans leurs efforts visant à protéger les citoyens européens et à empêcher les criminels et les terroristes d’accéder aux armes.
Le président Juncker a déclaré à ce propos: «Les récentes attaques terroristes dirigées contre la population et les valeurs de l’Europe ont fait l’objet d’une coordination transfrontière, ce qui montre que nous devons œuvrer ensemble pour résister à ces menaces. La proposition présentée aujourd’hui, préparée conjointement par les commissaires Elżbieta Bieńkowska et Dimitris Avramopoulos, nous aidera à répondre à la menace des armes illégales tombant entre les mains de dangereux terroristes. Nous proposons des contrôles plus stricts de la vente et de l’enregistrement des armes à feu et un renforcement des règles visant la neutralisation irréversible de certaines armes. Nous présenterons sous peu un plan d’action de lutte contre le trafic des armes illicites. Nous ne tolérerons pas plus longtemps que des groupes criminels organisés aient accès à des armes à usage militaire et en fassent le commerce en Europe.»
Mme Elżbieta Bieńkowska, commissaire pour le marché intérieur et l’industrie, et M. Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé de la migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, ont ajouté: «L’adoption, aujourd’hui, du paquet concernant les armes à feu montre bien la détermination de la Commission à affronter la nouvelle réalité à laquelle nous sommes confrontés. Nous devons faire disparaître les divergences réglementaires existant dans l’UE en imposant des normes communes plus strictes concernant les armes à feux et en garantissant un échange d’informations efficace entre les États membres.»
Le paquet de mesures relatives aux armes à feu adopté aujourd’hui par le collège des commissaires comprend les éléments suivants :
Une révision de la directive sur les armes à feu, visant à renforcer les contrôles relatifs à l’acquisition et à la possession d’armes à feu
Aujourd’hui, la Commission a présenté des propositions visant à modifier la directive de l’Union européenne sur les armes à feu qui définit les règles selon lesquelles un particulier peut acquérir et posséder des armes ainsi que les modalités de transfert d’armes à feu dans un autre État membre de l’UE.
Les principaux éléments de la révision proposée sont les suivants:
  • des règles plus strictes concernant l’interdiction de détention de certaines armes à feu semi-automatiques par des particuliers, même si elles ont été neutralisées de manière permanente;
  • des conditions plus strictes pour l’achat en ligne d’armes à feu, afin d’éviter l’acquisition de ces armes, de pièces détachées ou de munitions sur l’internet;
  • des règles communes pour le marquage des armes à feu dans l’UE afin d’améliorer la traçabilité des armes;
  • l’amélioration de l’échange d’informations entre les États membres, notamment sur les refus d’autorisation de détention d’armes à feu décidés par une autre autorité nationale et l’obligation d’interconnecter les registres nationaux de détention d’armes;
  • des critères communs concernant les armes d’alarme (comme les feux de détresse et les pistolets de starter) afin d’empêcher leur transformation en armes à feu complètement opérationnelles;
  • des conditions plus strictes pour la circulation des armes à feu neutralisées;
  • le renforcement des conditions applicables aux collectionneurs, afin de limiter le risque de vente à des terroristes.
Les modifications proposées par la Commission aujourd’hui doivent être approuvées par le Parlement européen et le Conseil.
Un règlement définissant des normes minimales communes en matière de neutralisation des armes à feu
Le règlement définit des critères communs et stricts sur la manière dont les États membres doivent neutraliser les armes de façon à les rendre inopérantes. La possession des armes à feu les plus dangereuses – même neutralisées – ne sera plus permise.
Le règlement repose sur les critères de neutralisation élaborés par la Commission internationale permanente pour l’épreuve des armes à feu portatives (CIP). Après le vote positif sur le projet de règlement par les États membres au sein d’un comité de comitologie ce matin, le collège des commissaires a formellement adopté le texte. Le règlement sera immédiatement publié au Journal officiel et entrera en vigueur dans trois mois.
Le paquet de mesures adopté aujourd’hui afin de renforcer le contrôle des armes à feu dans l’UE repose sur l’évaluation détaillée de la mise en œuvre de la directive relative aux armes à feu réalisée par la Commission l’an passé dans le contexte de son programme pour une réglementation affûtée (REFIT), dont l’objectif général est de garantir que la réglementation européenne est adaptée à son objet. Pour garantir des résultats concrets majeurs quant à la neutralisation des armes à feu, la Commission évaluera régulièrement, pour les mettre à jour, les spécifications techniques définies par le règlement.
Plan d’action de lutte contre le trafic illicite d’armes et d’explosifs
En plus de l’adoption de ces règles et normes plus strictes, la Commission a également annoncé aujourd’hui qu’elle mettait au point un plan d’action de lutte contre le trafic illicite d’armes et d’explosifs. Les questions qui y seront traitées concernent notamment:
  • l’achat illégal d’armes sur le marché noir;
  • le contrôle des armes et explosifs illégaux dans le marché intérieur et notamment leur entrée/importation dans le marché unique (particulièrement en provenance des pays des Balkans ou de zones sortant de guerre);
  • la lutte contre la criminalité organisée.
Si le trafic d’armes relève principalement de la compétence nationale, la dimension transfrontière très nette indique la nécessité d’une coordination plus poussée des services de police et de renseignements et d’un renforcement des contrôles des importations. La Commission proposera des actions de soutien aux activités des États membres, en se fondant sur le plan d’action de lutte contre le trafic illicite d’armes à feu entre l’UE et les pays des Balkans occidentaux. Le sommet des ministres de la justice et des affaires intérieures de l’UE et des pays des Balkans occidentaux qui aura lieu le 7 décembre sera une opportunité supplémentaire de mesurer l’état d’avancement du plan d’action.
Contexte
Les États membres sont compétents au premier chef pour assurer la sécurité intérieure, mais l’imbrication transfrontière met au défi la capacité des pays d’agir seuls et nécessite un soutien de l’UE pour construire la confiance, faciliter la coopération, échanger les informations et dégager des actions communes.
Dans les orientations politiques du président Juncker, la sécurité figure parmi les priorités de la nouvelle Commission, tandis que le programme de travail de la Commission pour 2015 prévoit la présentation d’un programme européen en matière de sécurité.
La Commission européenne a présenté le 28 avril 2015 un programme européen en matière de sécurité pour la période 2015-2020, qui doit aider les États membres à coopérer contre les menaces qui pèsent sur la sécurité et renforcer notre action commune contre le terrorisme, la criminalité organisée et la cybercriminalité. Ce programme expose les mesures et outils concrets auxquels recourront toutes les parties prenantes pour garantir la sécurité et affronter plus efficacement ces trois menaces particulièrement préoccupantes.
Dans son programme en matière de sécurité et dans son programme de travail pour 2016, la Commission s’est engagée à réexaminer la législation sur les armes à feu en 2016 afin d’améliorer le partage d’informations, d’accroître la traçabilité, d’harmoniser le marquage et d’établir des normes communes pour la neutralisation des armes à feu. À la lumière des récents événements, nous avons décidé de donner une impulsion supplémentaire à ces travaux. Depuis lors, d’importants progrès ont été réalisés dans la mise en œuvre des différents points prévus par le programme.
Les initiatives prises aujourd’hui complètent les travaux en cours visant à lutter contre le trafic illégal d’armes à feu, au nombre desquels, notamment, le plan d’action UE – Balkans occidentaux, les enquêtes conjointes et la coopération policière en place depuis 2013.
Plus d’informations

 

A regarder en complément :

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


25 thoughts on “La commission européenne rend plus difficile la possession d’armes à feu dans l’UE

  1. JackJack

    Ça n’aurait AUCUNE chance de passer aux Etats-Unis… Garanti !! La mauvaise graine, partout dans le monde, trouvera TOUJOURS le moyen de se procurer des armes. Il serait au contraire à propos de former des groupes de volontaires dans toutes les villes au maniement d’armes modernes pour défendre les citoyens honnêtes.

    1. polka

      Exact. Ca ,c est une des mesures à prendre-nous donner la possibilité de nous défendre (ce que notre gouvernement ne fera surement pas, au contraire;;)
      Nos gouvernements nous ont endormi,castré à un tel point que les gens sont incapables d agir contre les pires agissements de ceux qui nous gouvernent.
      Et encore une fois ca se retourne contre nous-les honnêtes citoyens qu on oblige à entretenir cette vermine en France. Aujourd’hui hui on nous ôte en plus la possibilité de nous défendre ; Voilà ce que fait de nous la propagande..
      On nous attaque aux armes de guerre et notre gouvernemnt apelle : Aux larmes citoyens! alors qu il faudrai enlever » le » l dans les « larmes »,
      Et nous, on fait quoi??? On allume les bougies,on pleure, on joue du piano sur la pace publique et on fait des calins à des musulmans!!!Vous en avez vu les muses pleurer pour ce qui s est passé? Que dalle!! Sauf ceux pechés par les médias,préprés spécialement pour l occasion.
      Excelent comme image: quelqu un enfonce un couteau dans ton dos,tu le vois,tu l identifies mais l évidence doit etre niée; on ne doit pas croire à ce qu on voie mais à ce qu on nous dit de croire. Et ca marche!!!,,
      Mais réellement ce n est meme pas les muses qui nous détruisent, ce sont nos concitoyens -la gauche dorée, o, commbien nauséabande. C est eux les respnsables, c est eux qui protègent les minorités (les sans papiers,les homos,les lesbiennes et autres) , c est eux qui crachent sur ce qui était les valeurs de ce pays, c est eux qui ont déracinés,privé de notre identité nationale, c est eux qui nous ont fait oublier l histoire de la fFrance ,c est eux qui crachent sur le drapeau et la culture francaises -c est tellement plus fun les cultures africaines!! Ca c est la honte pour la France,ca ,c est une vrai gangrène qui range ce pays;
      REVEILLEZ VOUS LES FRANCAIS, ARRETEZ DE GOBER CE QUE LES MEDAS VOUS SERVENT. AUX ARMES CITOYENS

  2. patriote

    Aucun tireur sportif ou chasseur ne détient en France d’armes équivalentes a celles utilisées a Paris , les armes utilisées sont les mêmes que celles qui sont dans les mains de nos  » chances  » trafiquants de drogue . Ces armes ne sont pas vendues en armurerie , ce sont des armes automatiques, des armes de guerre tirant en rafale et ce n’est pas vendu en France , pas plus que des grenades ou de l’explosif , un lance roquette non plus et pourtant les terroristes en possèdent , ce n’est pas vendu en magasin messieurs les ministres . c’est au vrai trafic d’armes qu’il faut s’en prendre , fouillez les cités , contrôlez aux frontières et dans les ports , qu’on laisse tranquille le chasseur de lapins du dimanche , il ne fusille pas les gens aux terrasses des cafés LUI .

      1. jarczyk

        Que cette mesure soit, avant tout, destinée à empêcher les citoyens européens de s’armer pour lutter eux mêmes contre les islamistes les plus dangereux , c’est certain. l

        1. jarczyk

          Alors que j’écrivai ces lignes, je n’étais pas au courant de l’article du « Monde » auto- censuré !!!
          C’est presque à crever de rage

          1. jarczyk

            J’ai aussi oublié ce lien, pour illustrer le côté perfide de l’accusation faite contre les islamophobes:
            http://www.tupuslechat.com/tupuslechat/attentats-du-13-novembre-dans-une-video-les-etudiants-musulmans-de-france-appellent-a-lunion/
            Nous devons vraiment dénoncer les pieux mensonges des musulmans, meme s’il existe de braves gens sincères parmi tout ca (une collègue laïque, mais de culture musulmane, assumée (pas touche au saint coran) vient de faire deux crises d’angoisse…

  3. Velléda

    Les masques sont tombés et on voit bien ce que veulent ces gens qui dirigent les pays de l’union européenne. L’attentat de vendredi leur a bien rendu service…

  4. huguettehuguette

    nous ne sommes plus que des cibles pour des tireurs fous!on laisse les armes aux terroristes mais nous rien que dalle que nos mains!!et si nous étions pire que la Corée du Nord??,on finit pas se poser la question
    et vous savez ce qui m’a le plus choquée c’est normal 1er se carapatant de la tribune du stade pour se mettre à l’abri et laisser des milliers de spectateurs à la merci des terroristes , pour moi un chef d’état digne reste avec ses compatriotes!!je ne suis pas président mais je suis toujours allée en tant que toubib dans les coins les plus dangereux de ma banlieue sans me poser de question et sans me croire exceptionnelle !!!c’est pire qu’une moule ce type!

  5. brujam

    Alors là … chapeau !!! Ils sont beaucoup, mais beaucoup, plus réactifs, sur ce sujet que pour harmoniser les normes sociales en Europe (à un niveau acceptable par le peuple s’entend). Bande de râclures!

  6. hathoriti

    Et d’abord, QUI a donné plein pouvoirs à cette commission européenne ? junker, il a été élu par qui ? par vous ? Je ne crois pas ;par moi, non ! Et il se permet de nous donner des ordres et des directives ? Mais d’où il sort, ce type ? Et on doit, on va lui obéir, nous, français ?

  7. Christian

    C’est pour que l’on se fasse égorger plus facilement, sans trop résister aux envahisseur. Les musuls se tiennent les cotes et sont mort de rire, Jamais ils n’ont vu ça un peuple tout entier vendu à l’envahisseur.

  8. xtemps

    Il y à que les dictature qui n’aime pas que le peuple soit armé, car il pourrait se défendre contre lui, sauf leurs alliés musulmans qui ont droit à la kalachnikov acheté avec notre argent et zones de non droit avec mosquées caches d’armes, qu’aucun gouvernements normal n’auraient acceptés.

  9. xtemps

    Ni les lois ni les bougies n’empêcherons pas les gens malhonnêtes de trouver des armes pour tuer ou de contraindre par la force.
    Les frontières et les moyens de se défendre ne gênent que les gens malhonnêtes, autant que pour nos dirigeants que pour les malfrats.
    Nous sommes dirigés par une dictature qui encore trouvé le moyen et le prétexte de renforcer plus sa détermination de nous désarmer encore plus et de nous soumettre encore plus à leurs exigences.
    Les attentats sont orchestrés par les mêmes, ceux créent les problèmes, attendent les réactions des gens, et imposent leurs solutions aux peuples sans aucun référendums ( P.R.S. problèmes, réactions, solutions ).
    Les prétextes sont faits pour s’en servir.
    Totalitarian tiptoe, la pointe des pieds totalitaire, l’esclavage et l’asservissement des peuples continuent.

  10. PUGNACITÉ

    Surtout face à ces barbares patentés ,il est urgent et important que nous soyons impuissants à organiser notre légitime defense :tel est le dessein en voie de réalisation ou de concrétisation de nos gouvernants actuels et passés. En l’occurrence j’évoque l’HERPES davantage sensible aux rentes de situation qu’à l’intérêt général et républicain.

  11. marco13

    Je vais ouvrir un commerce de bougies puisque c’est la seule arme autorisée face aux kalach.
    Y a de quoi pleurer.

    Il faut vraiment qu’ils aient peur de nous (pas des terroristes) pour voter des lois comme celle qui arrive.
    Ils ont peur de notre réaction les ordures.

    1789 vous vous souvenez ?

Comments are closed.