La stratégie dite de « terre brûlée », c’est la solution pour se débarrasser de l’islam et des « réfugiés »


La stratégie dite de « terre brûlée », c’est la solution pour se débarrasser de l’islam et des « réfugiés »

Les Russes avaient appliqué ce principe face à l’invasion des troupes françaises de Napoléon, forces d’une nation bien organisée et conquérante. Cependant, malgré la puissance de l’envahisseur, cette stratégie s’est avérée payante : les Français ont occupé un Moscou vide et des campagnes brûlées.

Il est de notoriété publique que l’islam conquérant n’a jamais rien inventé, en ce qui concerne le niveau technique ni en ce qui concerne les véhicules de transport ou de combat, ni en ce qui concerne les techniques informatiques, ni au niveau des structures d’hébergement et s’est toujours comporté comme un parasite, profitant des avances techniques occidentales ou asiatiques. Rien de ce qui a été construit dans les états émergeants du Golfe n’est le fait de populations islamisées : Abuh Dhabi, Dubai, Koweit, Doha, Qatar, Barhein toutes ces villes ont fait appel à l’Europe, à l’Amérique, voire à l’Extrême Orient.

Il est d’ailleurs assez significatif de constater que les populations immigrées d’origine musulmane qui se sont intégrées dans la population européenne ont soit abandonné l’islam par apostasie, soit pris leur distance en ne pratiquant cette « pseudo » religion que comme une coutume ancestrale en « fabriquant » une spiritualité très éloignée des versets du coran et des haddiths.

Seuls les éléments pratiquant à la lettre cette idéologie mortifère constituent l’entité néfaste et dangereuse identitaire et non assimilable dans nos sociétés démocratiques. Démocratie dont ils se servent pour faire valoir leurs « droits » sans jamais évoquer leurs devoirs, et société où ils vivent en parasitant tout ce qui peut leur servir pour leur rêve d’asservissement de leurs hôtes : informatique, véhicules, armes qu’ ils sont bien incapables de fabriquer et encore moins d’inventer.
Ils sont les rois du mensonge qu’ils appellent « taqqiya » et des légendes : « inventeurs des mathématiques », alors qu’ils ont simplement copié les enseignements des maîtres indiens, leur « islam des lumières » dont la figure de proue est Averoes, justement stigmatisé et rejeté par les autorités de l’islam de son époque.
Ces populations agressives, machistes, homophobes, incohérentes car rejetant les valeurs occidentales mais utilisant leurs productions ne vivent que grâce à l’Occident qu’ils prétendent conquérir et convertir.

Or la solution devant cette invasion barbare est la stratégie de la « terre brûlée », très difficile à appliquer dans notre monde moderne.

Pourtant, s’il n’y avait pas de complicités de la part du lobby politique et financier, cette « stratégie » pourrait s’appliquer, tout au moins en partie : en Europe laisser ces populations (pour la plupart de jeunes hommes) dans un désert, sans électricité pour recharger portables ou ordinateurs, pour se chauffer, pour s’éclairer, ne pas leur servir de nourriture toute faite mais les obliger à la produire en travaillant, cultivant…etc, ce qui signifie les confiner dans des zones de non droit, de non civilisation, ce qui se passe un peu à Calais.

D’ailleurs ces femmes musulmanes, voilées, marquant ainsi leur « différence » avec les Français non islamisés réclament avec véhémence la « mixité » sociale pour leurs enfants dans les écoles : quel aveu de dépendance ! Ces musulmanes ne souhaitent pas d’école « coranique » pour leurs enfants, non elles veulent des petits Français pour « booster » leurs enfants, mais mesdames il faudra choisir : soit l’islam soit l’Occident !

Maintenant, sur un plan plus international : si l’Occident souhaitait – comme au Moyen Age – en finir avec l’islam, ce serait facile à notre époque :

Plus de livraison d’armes, ni d’avions, ni de chars, aux pays musulmans, plus de techniciens, pour construire des immeubles, des stations de désalinisations dans le Golfe persique, plus d’électricité produite par l’Occident, développer les énergies non dépendantes du pétrole, c’est possible et déjà réalisable… mais voilà c’est sans compter sur les traîtres avides d’argent, c’est sans compter sur ces politiques jaloux de leurs privilèges, c’est sans compter sur ces compagnies pétrolifères prêtes à pactiser avec le diable par intérêt, c’est sans compter sur les banques, les sociétés secrètes, les différents lobbies !!!

Bref nous sommes arrivés à un niveau de corruption jamais atteint dont profitent les nouveaux barbares, appuyés par les traîtres de tout poil défendant cette idéologie qualifiée de « religion » de « paix et d’amour » comme par exemple ont pu le faire les nazis durant les accord de Munich.

Alain de Catalogne, responsable Résistance républicaine Espagne




Alain de Catalogne

Responsable Résistance républicaine Espagne


2 thoughts on “La stratégie dite de « terre brûlée », c’est la solution pour se débarrasser de l’islam et des « réfugiés »

  1. Rurudu33

    Peut être que l’heure d’agir pour les citoyens français démocrates est arrivée? Ne comptez pas sur nos dirigeants, les faits le montrent depuis trop longtemps, ils ne feront rien pour nous protéger …

Comments are closed.